La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

02/09/2014

Roms, tous les chemins...

Des Roms expulsés d'un bidonville à Nanterre :

Ces gens voulaient juste vivre en paix !

LE PLUS. Le 10 juillet dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre ordonnait l'expulsion du bidonville situé près de l'université. 

roms.jpg

Le campement a été démantelé fin juillet. Depuis, une trentaine de personnes s'est retranchée sur un parking des alentours. Sans eau ou électricité, elles espèrent que leur calvaire prendra fin.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1232717-des-roms...

REC :

Je regrette que la France ne puisse pas accueillir toute la misère du monde et ne faire qu'un seul et unique pays de libertés...

Mais il faudrait arrêter l’hémorragie avant quelle ne tue tout le monde !

C'est vrai que tous veulent vivre en paix, mais sur le dos de qui et à quels frais ?

Le laxisme de notre politique migratoire est en train de bousiller le pays et l'on essaye de nous faire croire que ce n'est pas vrai !

Sous peine de paraître raciste donc d'avoir de tels propos envers les communautés étrangères en France, l'État complice, préfère interdire toutes statistiques qui pourraient nuire à ces derniers.

Pas étonnant que l'extrême droite progresse dans ce pays, car à force de tout nier et tout planquer sous le tapis, on fini par tomber dessus...

Et plus dure sera la chute !

Si vous lisez mon livre '' Têtes à Flaques ''  en ligne sur thebookediion.com, vous en trouverez les liens et solutions.

80 % de la population carcérale est issue de l'immigration étrangère dont la plupart possèdent la nationalité française.

La police est dépité mais muselé et ne peu rien faire, surtout avec des gens comme Taubira !

Le reportage ''Au cœur de l'enquête '' ce Dimanche 17 / 08 sur D8 fait parti des centaines d'éléments occulté par nos politiciens à l'abri de tout...

Les Roms envoient leurs enfants mineurs pour mendier et piller dans nos rue les plus faibles. Leurs aînés s'occupent de nos résidences. Les policiers qui ne demandent qu'à témoigner lors d'un flagrant délit sont exclus si la victime trop trouillarde, ne veut pas déposer plainte !

Quand aux enfants nés de l'immigration africaines, leurs bandes ne cessent de semer la terreur en multipliant les agressions toujours plus violentes.

Ce sont tous des multirécidivistes bien connus.

Quand aux quartiers devenu zones de non-droit, encore merci Taubira !

Il y a de nombreux reportages qui en attestent mais il ne faudrait rien dire sous prétexte de passer pour raciste.

Et à la moindre bavure si un flic pète les plombs, c'est l'émeute comme aux USA.

Pourtant, ces diverses communautés devraient comprendre que si elles ne font pas le ménage elles mêmes, elles en supporteront le revers de la médaille.

Et si nos hauts fonctionnaires ne font rien, c'est parce que eux mêmes profitent du marché de la drogue allant même jusqu'à en consommer. Pas étonnant que les services de police se lancent dans la fauche...

Social, politiques, religion, environnement, les solutions existent !

Lisez mon livre ''Têtes à Flaques ''.



 



01/09/2014

Les avantages des parlementaires !

Des avantages en veux-tu en voilà pour nos parlementaires !

Cher Contribuable,

Les élus de notre belle République sont nombreux (plus de 600 000), et leur attitude est loin d'être toujours exemplaire...

Les parlementaires par exemple usent et abusent toujours plus de nombreux privilèges et passe-droits que vous payez au prix fort !

Voici une liste (non-exhaustive bien sûr...) de leurs avantages :

Un député perçoit une pension de retraite de 1 200 EUR par mois pour avoir exercé un mandat de 5 ans, 2 400EUR pour 2 mandats, 3 400EUR pour 3 mandats... avec un plafond à 5 250EUR.

Les non-réélus issus du privé perçoivent une allocation d'aide au retour à l'emploi pendant 3 ans. Pour ceux qui viennent de la fonction publique, pas d'inquiétude. Ils retrouvent leur poste avec l'avancement qu'ils auraient eu s'ils avaient travaillé sans interruption...

Ils voyagent « à l'oeil » sur tout le réseau SNCF. Et ils ont en plus droit à 40 allers-retours en avion entre Paris et leur circonscription, sans compter six-allers retours où ils le souhaitent en France. Le tout en première classe, bien sûr...

Leur régime de Sécurité sociale est à part : ils cotisent moins et sont mieux remboursés.

Ils bénéficient de prêts d'aide au logement à des taux défiant toute concurrence (2% sur dix ans...), que tout le monde rêverait d'avoir.

En plus de leurs rémunérations attractives, ils perçoivent une Indemnité Représentative de Frais de Mandat (IRFM). Cette enveloppe, qui s'élève tout de même à 5 837 EUR net mensuels pour un député et à 6 159 EUR nets pour un sénateur, est censée permettre aux parlementaires de « faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées ». Dans les faits, aucun justificatif n'est à produire, l'utilisation de ces enveloppes se fait sans le moindre contrôle ! Elle est bien souvent utilisée comme un complément de revenu fort confortable.

Ils disposent d'un crédit affecté à la rémunération de trois collaborateurs maximum : 9 021 EUR mensuels pour un député et 7 146 EUR pour un sénateur. Les dérives ne sont pas rares : certains embauchent leur conjoint ou leurs amis, ou gardent le crédit collaborateurs comme argent de poche...

Rajoutez à cela les «cumulards », environ 80% des parlementaires, qui bénéficient des compléments de rémunération de leurs autres mandats (mairie, conseil général ou régional, présidence de communauté de communes...), et vous obtenez des positions très attractives leur permettant d'accumuler un maximum de richesses, toujours payées par les contribuables...

La semaine prochaine, nous verrons qu'en plus de bénéficier de rémunérations et d'avantages plus qu'attractifs, les parlementaires sont également souvent des fonctionnaires, ce qui remet directement en cause le principe de séparation des pouvoirs...

http://www.vml-xaw.com/go.php?lien=18265690&editrack=h4d6ff05994b5

 

REC :

Bientôt les sénatoriales alors que nombreux prônent pour la dissolution de ces postes !

Tous des membres inutiles d'une classe politique qui essaye de s'y planquer pour s'assurer la continuité dans le vol des biens de l'État.

Oui, nous pouvons dire que tous ces fonctionnaires ne sont que des escrocs et des voleurs.

Qui plus est, tous ceux qui votent en leurs faveurs ne sont que les complices d'une partie de la ruine de l'État.

L'ensemble de la classe politique généralement issue de grandes écoles qui ne servent à rien.

Ce sont là les paroles mêmes de ceux qui en sortent.

Nous sommes dirigés par une bande d’incompétents qui tirent les ficelles afin de mieux s'octroyer le pouvoir. Ils s'auto-élisent entre eux, ce qui permet aux déchus des postes comme députes, de s'y réfugier.

Combien cumulent en plus des mandats alors que les salaires devraient être plafonnés sur la base d'un seul. Vous verriez alors qu'ils ne s'y bousculeraient plus !

Et si rien ne change c'est parce que le peuple se satisfait de son petit coin de paradis. Ignare il a été, égoïste il est devenu.

Tout est verrouillé pour qu'aucun mouvement revendicatif ne se crée. Même les syndicats ferment tous leurs gueules et sont devenus de simples valets.

Citoyens, réveillez-vous, nos élus doivent eux aussi devenir les bénévoles de l'État, vous verrez alors le monde changer !

Et pour mieux vous informer, il faut absolument que les salariés lisent le livre « Têtes à Flaques ».

Vous y trouverez les solutions politiques, sociales, religieuses, environnementales, enseignement et santé, à mettre en place pour une société plus juste.

En ligne sur :

http://www.thebookedition.com/tetes-a-flaques-thiellee--patrick-p-98534.html

ou

Tapez le titre dans la recherche.(Ces 650 pages ne rapportent que 1 euro à son auteur)

 

 

 

31/08/2014

Pékin en vidéo.

PÉKIN,

https://www.youtube.com/watch?v=A8I5Z01OKvw

 



30/08/2014

Barbecue et cancers.

« Le barbecue est carcinogène », mais la viande aussi.

Cliché, recette de grand-mère ou lieu commun, « le Quotidien », avec l’aide de quelques experts, s’attaque aux idées reçues en matière de santé et de bien-être estival.

Le plaisir des repas de l’été dans le grésillement des viandes cuites au barbecue serait-il frelaté ?

Et cette pratique des viandes grillées à proximité des braises, surgie de la nuit des temps, exhalant des effluves aussi immémoriales que conviviales, serait-elle, en fait, un danger pour la santé ?

Lira-t-on demain des messages sur les barbecues et sur les sacs de charbons de bois semblables aux mises en garde qui constellent les paquets de cigarette ?

C’est la thèse que nourrit la rumeur. Le lien entre cancer et cuisson de la viande à la flamme serait de plus en plus documenté.

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/le-barbecue-...

 



29/08/2014

Hôpitaux malsains.

Des hôpitaux qui rendent malade !

Dans l'euphorie de la Victoire de 1945, nos dirigeants politiques imaginèrent que le combat contre la maladie allait être gagné comme la Guerre.

Ils avaient gagné la Guerre en produisant des tanks, des avions, des sous-marins et de bombes à l'échelle industrielle.

De la même façon, ils imaginèrent pouvoir gagner le « combat contre la maladie » en se dotant d'armées de chercheurs, de médecins, d'hôpitaux et d'ambulances, et d'une puissante industrie pharmaceutique.

Le Président américain Richard Nixon déclara la « Guerre contre le Cancer » (War on Cancer) en 1971. En y mettant les moyens, le cancer aurait disparu en 1976, affirmait-il.

Vous connaissez la suite de l'histoire : une explosion des cas de cancer, de maladies cardiaques, de diabète, d'arthrose, de maladie d'Alzheimer, de dépression, etc.

Une vision naïve de la médecine

Cette pandémie de « maladies de civilisation » n'est pas un hasard. Elle est causée essentiellement par l'alimentation, le mode de vie, et l'environnement modernes.

La grande majorité des médecins le reconnaissent aujourd'hui. Ils rompent avec la vision naïve de la médecine qu'on leur avait enseignée en Faculté.

Avec les années d'expérience, ils redécouvrent l'importance décisive de l'art de vivre sain et de la relation humaine dans leur pratique médicale.

Mais ce retour au réel ne joue qu'au niveau individuel, pas sur les grandes structures de notre système de santé.

Petite visite à l'hôpital...

Vous en mesurez les conséquences quand vous entrez dans un hôpital moderne.

Vous avez parfois l'impression d'être « pris en charge » comme une voiture qui serait ramenée à l'usine.

Vous passez entre les mains d'une foule de techniciens apparemment hyper-compétents, en tout cas hyper-spécialisés, qui disposent de moyens matériels colossaux : bâtiments gigantesques, personnels administratifs et d'entretien, machines ultra-sophistiquées dans toutes les pièces…

En revanche, vous réalisez également que votre histoire personnelle intéresse très peu de monde, à part une infirmière, un bénévole, un autre patient croisé au hasard des couloirs…

Ce que le système hospitalier attend de vous, c'est de faire la queue en silence, puis de répondre par oui ou par non aux questions qu'on voudra bien vous poser.

« Comment le savez-vous ?! »

Je me suis récemment cassé l'omoplate en faisant une brutale chute en rollers.

Après trois heures d'attente à l'hôpital, un médecin entre dans la pièce. Il me salue et me demande ce que je fais là :

« Je me suis cassé l'omoplate...»

« Comment le savez-vous ?! », m'interrompit-il vivement.

Et ce fut la fin du « dialogue ». Je n'avais pas eu le temps de lui expliquer les circonstances, la chute, quand et où l'accident s'était produit, j'en avais déjà trop dit.

Sans même prendre le temps de m’ausculter, le médecin m'envoya faire des radios. Après quatre heures de queue et d'attente des résultats, je fus appelé dans son bureau :

« Vous vous êtes cassé l'omoplate ».

« Il n'y a rien à faire. Rentrez chez vous et attendez trois ou quatre semaines que ça aille mieux. »

Ce fut la fin de l'histoire. (la suite ci-dessous)

Néosanté, le sens des maux, les solutions bio

Connaissez-vous le mensuel Néosanté, crée et dirigé par le journaliste belge Yves Rasir ? On y apprend des tas de choses sur les scandales médicaux, sur les dangers des vaccins et des médicaments chimiques, mais aussi sur les causes émotionnelles des maladies et sur leur sens psychobiologique. Si vous voulez faire plus ample connaissance avec cette « revue internationale de santé globale » et vous abonner à des conditions préférentielles réservées aux lecteurs de Santé Nature Innovation, suivez ce lien.

Suite de la lettre de ce jour :

Bâtiments malsains

Une autre chose qui me frappe dans les hôpitaux est la curieuse conception des bâtiments.

Depuis la nuit des temps, on sait que le bon air fait du bien aux malades. Actuellement, les fenêtres sont systématiquement verrouillées, ou ne s'ouvrent que de quelques centimètres. La raison est qu'un règlement impose de bloquer les fenêtres pour empêcher les malades de tomber ou de se suicider (!).

Moyennant quoi, on crée un biotope chaud, humide et malsain dans lequel virus et bactéries prolifèrent. Ils sont ensuite consciencieusement diffusés dans tout l'hôpital grâce aux souffleries de climatisation, qui fonctionnent parfois en circuit fermé.

Les seuls patients qui respirent à l'air libre sont ceux qu'on autorise à sortir devant l'hôpital… pour fumer leur cigarette. Bravo.

Et que dire des conditions de vie ?

L'excès de chaleur, de lumière de bruit empêchent de dormir correctement. Les malades vivent entourés de machines électriques en tout genre, dont on sait pourtant qu'elles produisent un rayonnement électromagnétique délétère.

Mais le pompon revient à la nourriture : régime à base de pain blanc, céréales ou pommes de terre, sucre et laitage à tous les repas, soit exactement ce qu'il faut pour détraquer le système immunitaire et affaiblir l'organisme par manque d'acides gras essentiels, de vitamines et de minéraux.

Prenez une personne en bonne santé et mettez-là au régime de l'hôpital pendant trois mois, elle a de bonnes chances de terminer malade.

La révolution douce

Il y a dix ans, avec un peu d'expérience, vous pouviez encore repérer un établissement calme, bien tenu, avec de la nourriture correcte, un personnel aimable, et vous arranger pour vous y faire hospitaliser.

Aujourd'hui, cela devient de plus en plus difficile. Au nom de l'égalité thérapeutique, tous les hôpitaux ont le même cahier des charges, les mêmes normes sont en train d'être appliquées partout..

Vous pouvez avoir de la chance et tomber sur une équipe médicale humaine et compétente, mais c'est un coup de dés.

Mieux vaut donc éviter, ou retarder au maximum, le moment où vous devrez vous faire hospitaliser.

Succès planétaire des médecines douces

C'est pourquoi je prédis que le succès planétaire des médecines naturelles ne va aller qu'en s'amplifiant.

Les patients réalisent que, s'ils ne prennent pas soin eux-mêmes de leur vie, le système médical ne pourra en fait pas grand chose pour eux, du moins pas sans douleur et sans prendre de risques importants.

Ils fuiront les usines à malades que sont devenus les hôpitaux où la médecine est ravalée au rang d’industrie.

Ils ré-apprendront à se nourrir, et à vivre pour éviter de tomber malade.

À votre santé.  Jean-Marc Dupuis 



28/08/2014

Avec ou sans dieu ?

Peut-on se passer de Dieu ?

Dieu est mort, proclame Nietzsche. Mais le big crash causé par cette disparition n'a pas fini de faire sentir son effet de souffle. Et, faute d'avoir retrouvé le cadavre, certains peuvent crier à la disparition momentanée.

dieu.jpg

Pourtant, le certificat de décès n'est guère nécessaire.

Sauf à confondre les nouveaux relents identitaires avec un "retour du religieux", ou à donner une importance démesurée à de petites sphères fondamentalistes - plutôt rares de ce côté-ci de l'Atlantique -, Dieu n'habite plus le monde des Européens depuis un moment.

Renvoyé à l'état de poussière céleste ou simplement rangé aux abonnés absents. La chose a été largement diagnostiquée : désenchantement du monde, sortie de la religion, sécularisation... [...]

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/201408...

REC :

Oui nous pouvons nous passer du bon dieu, la preuve, la majorité des gens sont athées. Mais c'est une communauté dont personne ne parle parce que c'est la seule sans intérêts car elle ne fait aucunes vagues...

 

 

 

 

27/08/2014

Sauter ou plonger les moutons...

« Sauter ou plonger, quelle est la posture la plus dangereuse ? »

Cliché, recette de grand-mère ou lieu commun, « le Quotidien », avec l’aide de quelques experts, s’attaque aux idées reçues en matière de santé et de bien-être estival.

Les accidents survenus lors de sauts à l’eau effectués depuis des ponts, des falaises et autres barrages défrayent la chronique depuis le printemps. Les victimes sont des jeunes qui se livrent à des défis Facebook, « à l’eau ou au restau ». Des défis en général relevés en petits groupes, filmés au smartphone, mais qui peuvent mobiliser des foules à la manière des apérosFacebook, comme « le grand saut », organisé à Boulogne-sur-Mer, le 8 juin dernier.

À ce jour, on a déploré un mort et divers traumatismes : luxation de l’épaule dans le Bas-Rhin, lésions cervicales et fracture du crâne dans le Pas-de-Calais.

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/sauter-ou-pl...

 

 

26/08/2014

Ces français qui soutiennent l'islamisme !

Sondage. 15% des Français soutiennent l'Etat islamique au Levant (EIIL)

Voilà un sondage, pour l'instant non relayé par la presse traditionnelle française, mais qui devrait inquiéter le ministère de l'Intérieur : environ 15% des Français disent avoir une vision positive de l'Etat Islamique au levant (EEIL), comme le rapporte un récent sondage, réalisé par ICM Research pour l’agence de nouvelles russe Rossiya Segodnya (qui regroupe "la voix …

http://www.breizh-info.com/15323/actualite-internationale...

REC :

Bon d'accord, on sait ce que valent les sondages...

Qui plus est, comment peut-on-t arriver à poser ce genre de questions aux musulmans de France puisqu'ils ne sont même pas recensés ?

Néanmoins c'est une preuve de plus qui démontre qu'un fort % de la population immigrée ne s'est pas intégré à notre société sinon ils n'auraient pas ce genre de pensée extrémiste !

Par contre ils restent chez nous bien sagement au chaud et sous couvertures sociales alors qu'ils feraient bien mieux de retourner vivre avec leurs extrêmes sentiments de dévotion assoiffé de sang...

Autrement dit, si un jour l'état islamique nous envahissait, nous aurions au moins 15 % de nos « dit » concitoyens, qui ne manqueraient pas de se faire un plaisir de nous poignarder dans le dos...

Chose qu'ils font d'ailleurs aisément dans nos banlieues...

Pourtant la liberté que nous aimons avoir dans notre beau pays ne signifie pas pour autant avoir la même liberté de tuer que ces pays sous dictature religieuses osent se donner en spectacle !

 



25/08/2014

ÉBOLA ou Z'BOLA, quels virus ?

Ebola, Hamas : l'angoisse du personnel navigant d'Air France !

Face aux menaces du virus Ebola et du Hamas sur l'aéroport de Tel-Aviv, le personnel navigant d'Air France demande des mesures concrètes pour assurer sa protection. 

8111876-ebola-hamas-l-angoisse-du-personnel-navigant-d-air-france.jpg

Ils se sentent en première ligne et insuffisamment protégés. 

L'épidémie d'Ebola ne faiblit pas, le Hamas menace les compagnies aériennes qui atterrissent à Tel-Aviv, en Israël...

Le personnel navigant, technique ou commercial, d'Air France voit le danger prendre forme. "L'angoisse est réelle", explique-t-on. "Mais rien ne semble pouvoir l'apaiser".

Et cela malgré les mesures prises par la direction de la compagnie aérienne.

http://tempsreel.nouvelobs.com/virus-ebola/20140822.OBS69...

REC :

Ce sont bien les seuls qui s'inquiètent...

Chez nous en France, rien ne peut arriver, nous sommes protégé par la Hollande...

Nos frontières stoppent tous les virus comme les nuages radioactifs...

Pourtant, personne n'ébruite le fait qu'en Italie, il y a déjà des dizaines de cas Ébola recensés...

Alors, faut-il vraiment attendre sagement qu'Ébola déboule là...

 



24/08/2014

Tampons hygiéniques gratos....

Le plaidoyer pour la gratuité des tampons et serviettes hygiéniques !

Quel est le coût pour une femme de ses règles ?

La question est posée par la journaliste américaine Jessica Valenti dans une tribune publiée dans le Guardian. En comptant, en moyenne, que les femmes ont leurs règles mensuellement pendant trente ans, et à raison d'un prix estimé à 2 euros par boîte de protections, la facture devient vite salée.

Et l'auteure de ce plaidoyer de résumer sa pensée : « Pour que “cette période du mois” ne soit plus considérée comme une marque d'infamie, les produits d'hygiène féminine devraient être gratuits pour toutes, tout le temps. »

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/08/12/le-plaidoyer...

REC :

L'impuissance de nos divers gouvernements à endiguer les vraies problèmes les poussent à la zizanie. Tout devient bon à polémique, du moment où nos chers politiciens se font remarquer pour faire croire qu'ils travaillent !

Bande de nuls, vous auriez pu attendre le 1 er Avril pour sortir celle-là...

Tampax et serviettes, donc bientôt mouchoirs et cotons tiges...

Il est grand temps de virer tous ces vampires qui se nourrice amplement grâce à leurs hot fonctions...

Il n'y a qu'une seule solution pour arriver à un meilleur équilibre dans nos sociétés :

Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";

 Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.

En ligne sur :

http://www.thebookedition.com/tetes-a-flaques-thiellee--p...

ou

Tapez le titre dans la recherche. (Ces 650 pages ne rapportent que 1 euro à son auteur)

Et 365 jours / an :

http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr

PENSEZ aussi à visionner ma page facebook, elle est beaucoup plus ludique.

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu