La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

23/07/2014

Le terrorisme ATHÉE...

LA PENSÉE ATHÉE DÉSORMAIS CONSIDÉRÉE COMME TERRORISTE EN ARABIE SAOUDITE !

Déjà critiquée pour ses nombreuses atteintes aux libertés, l’Arabie Saoudite va encore réduire la liberté d’expression en menaçant d’une peine de prison de 20 ans toute pensée ou expression politique dissidente.

Après les détecteurs de gays et la proposition de faire porter la burqa aux petites filles, le Royaume d’Arabie saoudite vient d’adopter une série de lois dont l’une considère désormais les personnes athées comme des terroristes. Ces lois sont rassemblées sous le Décret Royal 44, lequel vise à pénaliser la « participation à des hostilités hors du royaume », les actes terroristes, et toutes les formes de dissidence politique ou manifestations qui sont de nature à « troubler l’ordre public ».

http://citizenpost.fr/2014/04/pensee-athee-desormais-consideree-terroriste-en-arabie-saoudite/#.U7iCHVIb-XR

 

REC :

Avez-vous remarqué que ce sont les pays où il y a le plus de fous de dieu que l'on respecte le moins les droits de l'homme et que l'on trucide les gens à tout va ?

Si ce n'est des moutons, comment peut-on se prévaloir l'appartenance à une religion qui asservie les femmes, les lapides et ne se gêne pas de tuer leurs propres enfants pour une jupe trop courte !

Il y a donc dans cette religion musulman plusieurs courants au même titre que plusieurs corans ?

Rassembler les gens en les maintenant sous le jonc de la tyrannie et par la peur ressemble fort à ce que chez nous, le clergé à fait durant la Grande Inquisition.

Vive la laïcité, vive l'athéisme !

 

 

22/07/2014

SANTÉ ET ALIMENTATION.

Le système immunitaire serait mis à mal par notre régime alimentaire :

Le régime occidental qui se caractérise par une surabondance de calories et la présence d'aliments, comme du sucre blanc, des graisses saturées, du sel, pourrait expliquer certains désordres immunitaires.

Pire : en mangeant mal, nous pourrions transmettre des effets délétères à nos enfants. 

CHCO.jpg

Enfin, l’auteur signale que certaines extrapolations sont faites à partir d’études in vitro ou sur l’animal, mais des dommages similaires sont probables chez l’Homme, selon lui. Conclusion pour éviter ces problèmes de santé : pas trop de calories, de graisses saturées, de sucre blanc ou de sel ! 

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu...

 

21/07/2014

Chikungunya.

Bon à savoir sur le chikungunya !

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous ne mourrez probablement pas du chikungunya.

Lors de la grande épidémie qui toucha la Réunion en 2005 et 2006, 244 000 personnes ont été contaminées. 203 sont décédées, soit moins de 1 pour 1 000.

Aux Antilles, on recense pour l'instant moins de 10 décès sur près de 30 000 cas.

Cependant, même à 1 pour 1 000, mieux vaut éviter ce risque, d’autant que la maladie est douloureuse, extrêmement douloureuse, à tel point que les médecins parlent de « douleurs poussant au suicide » !!!

Sur la fiche Wikipédia de la maladie [1], très bien faite, les douleurs sont qualifiées d'« excruciantes », un terme médical qui n'existe plus dans le dictionnaire et c'est dommage. Le mot vient des douleurs atroces éprouvées lorsqu'on vous crucifie.

Imaginez : vous souffrez tellement aux articulations que vous vous courbez comme une feuille morte qui se recroqueville. « Chikungunya » signifie d'ailleurs en français « maladie de l'homme courbé ». Votre tête vous fait si mal que vous craignez qu'elle explose. Votre corps se couvre de boutons rouges qui gonflent et vous pousseraient à vous gratter jusqu'au sang si votre peau n'était pas brûlante et irritée au vif comme lors de la rougeole. Vous avez bien sûr une fièvre intense qui vous cloue au lit, plus des épisodes de paralysie totale qui vous immobilisent pendant des heures. Aux douleurs s'ajoute donc l'angoisse d'être sur le point de mourir.

Chez une minorité de personnes malchanceuses, la maladie se prolonge plusieurs semaines, parfois jusqu'à un an, avec une telle souffrance que le risque est grand de sombrer en dépression. Il n'est évidemment plus question d'aller travailler, ni même de faire la moindre activité physique ou intellectuelle.

Et tout ça à cause d'une piqûre de moustique.

Méfiez-vous des moustiques tigrés

Les experts se sont aperçus que seules les femelles moustiques sont capables de piquer, mais cela nous fait une belle jambe car peu de personnes ont la vue assez perçante pour distinguer à l'œil nu un moustique mâle d'un moustique femelle.

Par contre, il est facile de repérer les moustiques de couleur noire, dont l'abdomen est zébré de stries blanches, contrairement à notre moustique traditionnel européen qui est plutôt de couleur gris sombre uniforme

Ce moustique noir zébré de blanc est le principal vecteur de transmission du chikungunya. Les femelles piquent car au moment de la ponte elles ont besoin de se gorger de sang pour la maturation de leurs œufs. En dehors de ça, ce sont des animaux qui se nourrissent de nectar de fleur. Ils butinent donc comme les abeilles, et participent comme elles à la pollinisation.

Quand une femelle pique un homme contaminé par le chikungunya, qui est un virus, le virus se multiplie dans son corps et infectera cet insecte toute sa vie, notamment ses glandes salivaires. Chaque fois que ce moustique piquera quelqu'un, il lui injectera de la salive anesthésiante et anticoagulante, pour bien pomper son sang. Cette salive, chargée de virus, infectera la personne. C'est ainsi qu'un seul moustique peut faire de nombreux malades.

Démoustiquer n'est pas la solution

On a « démoustiqué » la France en plusieurs étapes, d'abord dans les Landes au XIXe siècle, puis sur la côte méditerranéenne (Camargue, étangs du Languedoc) dans les années 60.

Ces opérations ont plus été menées pour le confort des populations que pour des raisons sanitaires, le moustique français n'étant pas spécialement porteur de maladies, même s'il ne faut pas oublier que le paludisme a sévi en France jusqu'au 19ème siècle.

Le problème est que le moustique n'est pas seulement un bon insecte pollinisateur, comme nous l'avons dit plus haut. Il pond ses larves dans les étangs, et celles-ci s'y nourrissent de bactéries et de phytoplancton. Elles jouent ainsi un rôle important d'épuration des milieux aquatiques, mais aussi de biomasse alimentaire pour les poissons, les oiseaux, les chauve-souris et les batraciens qui s'en nourrissent.

De plus, les insecticides, comme les antibiotiques, ne tuent jamais tous les individus. Ils épargnent les plus résistants et leur font place nette, ce qui leur permet de se reproduire et de devenir beaucoup plus nombreux – et plus dangereux.

Et c'est ce qui s'est produit avec le moustique tigre, passé d'Indonésie à la Réunion, puis de la Réunion à la France où il a pu se multiplier. Aujourd'hui, le chikungunya ne touche encore que la Réunion et les Antilles, mais tout est programmé pour qu'il puisse se répandre en France via ces moustiques que vous trouvez désormais un peu partout, surtout dans le sud.

Se protéger contre le chikungunya

Les autorités de santé recommandent évidemment d'éviter de se faire piquer, en évitant les zones infestées par le chikungunya, en portant des habits clairs, en évitant les parfums et les aliments riches en arôme (fromages, bières) qui attirent les moustiques, en utilisant des moustiquaires de lit imprégnées d'insecticide.

Il faut savoir que les moustiques sont particulièrement attirés par les odeurs corporelles et les différents gaz émis par l'être humain : dioxyde de carbone, acides lactiques et butyrique, ammoniac, etc. Une bonne hygiène et une digestion saine vous rendront moins attirant pour les moustiques.

Les moments les plus dangereux sont le lever et surtout le coucher du soleil. C'est là qu'il faut impérativement se protéger avec des vêtements couvrants, et fuir les endroits à moustiques.

Éliminez les endroits autour de chez vous où les femelles moustiques risquent de venir pondre, ce qu'on appelle des gîtes larvaires (maisons pour les larves). Ces sont les eaux stagnantes, par exemple dans les vases et récipients abandonnés, les bâches qui traînent, les gouttières mal drainées, les pneus entreposés à l'extérieur, les déchets.

Les moustiquaires sont la solution idéale la nuit et elles n'ont pas forcément besoin d'être imprégnées. La dimension des mailles et la résistance du matériau sont des points importants : les mailles doivent être inférieures à 1,5 mm.

Il existe enfin des répulsifs naturels : la citronnelle, la mélisse, le thym, la lavande, la géranium, le pyrêtre, à utiliser en huile essentielle diluée dans l'huile d'amande douce et appliqué sur la peau.

Une astuce de « broussard » consiste à enduire sa peau de salive imprégnée de nicotine.

Les « ondes répulsives » sont inefficaces, en particulier contre les femelles. En cas de nécessité absolue, choisir un diffuseur électrique de répulsif. Ils protègent une chambre pendant plusieurs nuits (8 à 10 heures par nuit) en diffusant régulièrement un insecticide (alléthrine ou pyréthroïde). Bien entendu, surtout pour la chambre des jeunes enfants, ne pas en faire une utilisation prolongée.

Le traitement interdit

Les traitements conventionnels n'agissent que sur les symptômes du chikungunya (antidouleurs, anti-inflammatoires) et il n'existe pas de vaccin.

Toutefois, il existe peut-être un traitement naturel efficace : prendre du chlorure de magnésium à haute dose (20 g par jour). Une importante polémique s'est déclenchée en 2006 lorsque des soignants de la Réunion ont constaté l'efficacité concrète de la prise de chlorure de magnésium, à 20 g/jour, qui agit très certainement contre le virus lui-même. Malgré des excellents résultats sur le terrain, les autorités médicales ont fermement déconseillé ce traitement, et les sachets de chlorure de magnésium sont devenus introuvables sur l'île !

Peut-on faire confiance aux autorités ?

J'ai d'abord cru à une plaisanterie. Le 10 juin 2014, le journal Le Monde a publié un article alarmiste expliquant qu'on redoutait en Guadeloupe « une épidémie de chikungunya de grande ampleur ayant des conséquences sanitaires et économiques désastreuses ».

 

Face à cette terrible menace, l'Agence Régionale de Santé (ARS) a décidé d'agir. Toujours selon Le Monde :

« Une équipe d'une quarantaine d'agents de l'ARS et d'une dizaine de pompiers, secondés par de jeunes chômeurs, est intervenue dans trois communes pour tenter d'éradiquer les larves des gouttières au moyen de perches équipées de miroirs d'inspection. [2] »

Amis Guadeloupéens, un bon conseil : en attendant que les autorités, assistées de jeunes chômeurs, aient éradiqué la maladie à l'aide de leurs « perches équipées de miroirs d'inspection », prenez vous-même les choses en main pour vous protéger, et protéger les personnes que vous aimez autour de vous.

À votre santé ! Jean-Marc Dupuis

 

 

 

20/07/2014

JE M'EN FOOT...

JE M'EN FOOT...

Sept à un, un vrai massacre, pleurez sur les enjeux des paris truqués qui vous ont bien baisés !

Et pendant ce temps là, fermons les yeux sur d'autres massacres ignorés... 

afriq.jpg

 

SOUDAN DU SUD              

Un anniversaire marqué par la crise humanitaire

 

OK, MAINTENANT C'EST LA FÊTE EN ALLEMAGNE POUR UN MALHEUREUX BUT...

PENDANT CE TEMPS LÀ LE PEUPLE BRÉSILIEN SE MEURE...

 

HUMOUR :

Un Roumain demande à Sarkozy :

            - Vous me donnez combien si je repars en Roumanie avec toute la famille ? Sarkozy lui répond 1500 € ....

   > Il réfléchit et se dit, je préfère attendre le prochain président et entre-temps il fait 1 enfant de plus.

   >   Arrive Hollande. Il lui demande la même chose et Hollande lui dit 2500 € .

   Là il se dit, je suis joueur, ça à l’air de marcher alors, si j'attends 2017 et je fais 2 enfants de plus ce sera le jackpot !

   > Arrive 2017 et là il pose la même question :

             - Vous me donnez combien si je repars en Roumanie ?

   Et Marine Le Pen lui dit :

               - 5 MINUTES   ! 

 

ISRAËL-PALESTINE

Gaza promis à toujours plus de bombes

 

 

 

19/07/2014

Nouvelle infection, la néoehrlichiose.

La neoehrlichiose, une nouvelle infection suprenante, transmise par les tiques !

Une nouvelle maladie infectieuse, la neoehrlichiose, transmise par piqûre de tiques a fait 5 nouvelles victimes, en Suède et en Suisse.

Les caractéristiques cliniques de cette infection surprenante sont rapportées dans « Clinical InfectiousDisease » par une équipe pluridisciplinaire.

L’agent responsable est Candida Neoehrlichia mikurensis, une bactérie baptisée très récemment, en 2004, après qu’elle a été identifiée chez des rats et des tiques de l’île japonaise Mikura au Japon, à partir de génomes bactériens. Les analyses phylogénétiques ont montré que cette nouvelle espèce prolongeait la famille des Anaplasmataceæ, voisine de Candidatus Neoehrlichia lotoris qui infecte les ratons laveurs.

http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiolo...

REC :

Que les nouvelles maladies infectieuses proviennent d'expérimentations ou d'excès de polluants rejeté par l'homme ou les élevages intensifs, toujours est-il que le monde risque fort d'être anéantit pas les bactéries et les insectes... Des virus de la variole retrouvés dans des fioles stockées à la FDA :

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/internationa...

 

 

18/07/2014

Faut-il faire "Médecine" ?

Médecin, un métier à recommander à nos enfants ?

Myriam , 18 ans, bachelière depuis quelques jours, fera médecine. La jeune femme l’a confié aux radios et télévisions qui ont braqué les projecteurs sur celle qui a obtenu la meilleure note au Bac cette année (21,03 de moyenne générale). Est-ce à dire que la profession attire les élites ? 

http://www.lequotidiendumedecin.fr/le-debat/medecin-un-me...

 

REC :

Merci pour vos honnêtes commentaires.

Juste un petit bémol car sinon rien ne fait avancer le schmilblic...

- OK, à l'origine une profession utile pour l'humanité.

Mais dénaturé par le business des lobbys pharmaceutiques.

Entre assistanat et VRP du médicament, la profession ne remplie plus sont rôle.

Des études trop longues et obsolètes qui devraient se concenter sur 5 ans dont 4 passés entre théories et multi-stages obligatoires dans tous les domaines médicaux avec le statut d'interne.

Ce qui pourrait limiter à une seule année de spécialisation supplémentaire pour le milieu sport ou gynéco ou psychiatrie et autres.

Un apprentissage plus concret permettant d'agir dès le diplôme sans attendre les publicités des délégués médicaux...

Enfin, un statut d'État sans cotas de production pour un salaire unique de 3000 € net / mois plus les gardes.

 

 

17/07/2014

TVA : L'État complice des milliards engloutis...

Longue soirée blanc bonnet sur France O. D'abord les Dom-Tom, chômage,
alcoolisme, 200 femmes tuées / an à Tahiti, un paradis sous
perfusion RSA...
Puis, quelques milliards à la poubelle avec :

http://www.franceo.fr/emission/4f7f1301bb947873380100c2/5...

arnaq.jpg

ARNAQUES à la TVA, des milliards perdus, l'État complice ?

Un super reportage dans le magazine Investigations sur France O ce Mercredi 16 Juillet 2014.
Des milliards d'euros qui représentent la moitié du budget de la Sécurité Sociale !
Des sociétés écrans avec des comptes dans les paradis fiscaux.
De grosses multinationales cotés en Bourses.
Donc des PDG ayant pignon sur rue avec le bras long, sans doute lié à la mafia politicienne ?
La preuve, en Belgique, grâce à un logiciel, ils ont réussi en quatre ans à faire chuter les carrousels de TVA de 95 %.
Mais en France, nous n'avons pas ce logiciel !
On préfère perdre des milliards d'euros chaque année et compresser
les contribuables pour les faire payer les déficits !
Le slogan « un pour tous et tous pourri » colle à la peau de tous nos dirigeants...
Les reporters ont demandé un entretien avec Bercy qui s'y est refusé !
Blanchiment d'argent, arnaques à la TVA, combien de nos cols blancs, de nos
hauts fonctionnaires, de nos élus sont-ils mouillés ?
Tant que nous aurons au pouvoir des gens trop bien planqués, trop bien payés et trop bien protégés, ce ne sera jamais la faute à personne !
Les arnaques ou escroqueries politiciennes défrayent la chronique mais ce n'est que la partie apparente de l'iceberg.
Ces arrivistes, énarques ou non, ne craignent pas la crise car même inculpés, ils retrouvent toujours des postes à hauts salaires dans  l'administration !

Faut-il ressortir la guillotine et refaire 1789 ?
Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";
 Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.
En ligne sur :
http://www.thebookedition.com/tetes-a-flaques-thiellee--p...
ou
Tapez le titre dans la recherche. ( 650 pages ne rapportent que 1 euro à son auteur)
Et 365 jours / an :
http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr




16/07/2014

Écoeurante réserve parlementaire...

Dans les cuisines peu ragoûtantes de la réserve parlementaire :

L'an dernier, l'Association pour une démocratie directe avait réussi un tour de force : dévoiler la "cagnotte" parlementaire 2011 de nos chers élus. 

elysee.jpg

Depuis, l'opacité est toujours la règle malgré quelques améliorations.

Néanmoins, l'association a réussi à mettre la main sur d'autres données nous révélant à quel point Baroin, Fillon, Copé et même le député Hollande ont su se montrer très généreux... avec les deniers publics !

http://www.marianne.net/Dans-les-cuisines-peu-ragoutantes-de-la-reserve-parlementaire_a240028.html?preaction=nl&id=5929652&idnl=27175&

15/07/2014

Lettre ouverte au Préfet du Doubs.

 

Monsieur le Préfet du Doubs,

Suite à un entretien dans les bureaux de la mairie avec Mr M.. Directeur de la Voirie et Mme Z.., adjointe au Maire de Besançon, il m'a été conseillé un recours auprès de vos services.

Pour cause les 50 m de la voie routière qui descend depuis le Fort Benoît pour rejoindre le rond point en haut de la rue de Belfort à Besançon.

Depuis l'instauration de la ligne du tramway qui rejoint le dépôt de Chalezeule, la rue du Fort Benoît s'est vu amputé de son double sens.

Un non sens pour les milliers d'usagers qui empruntent cet axe et qui dès le début a interpellé la direction de la Voirie sans qu'elle puisse pour autant interférer.

Il paraît que ce serait un problème de sécurité ?

Il en va donc Mr le Préfet de votre bon sens pour réintégrer le double sens légitime que les usagers sont en droit d'attendre afin de réduire tant la pollution que le détour imposé à chaque automobiliste.

Parce que réduire l'éventuel risque de tôle froissée pour éviter une collision '' au ralenti '' avec le tram, semble plus important aux yeux de certains « experts malveillants », que d'éviter d'écraser des enfants par un flux routier au sein de lotissements paisibles où s'amusent depuis toujours enfants et promeneurs !

Certes, la politique municipale n'est pas en faveur d'un bien être de l'air ni de la fluidité du trafic. Bien au contraire, comme l'a fort bien sculpté un artiste franc-comtois, «  le Jouet », que Mr J.L. Fousseret s'est offert, et va tout faire pour écoeurer les automobilistes en essayant en vain de les entasser dans le tram !

Ainsi, entre panneaux stop et feux tricolores, c'est dorénavant une centaine d'arrêts intempestifs que l'automobiliste doit encore gérer. Autant d'arrêts signifient d'autant de pollution en plus, mais cela ne semble pas non plus interpeller vos services ?

La politique laxiste de nos élus ou membre du gouvernement incapables de prendre les décisions environnementales nécessaires, ne serait-ce qu'à taxer le diesel au même prix que l'essence pourrait pourtant faire l'objet d'un impôt régional supplémentaire ?

C'est vrai que dans vos bureaux climatisés et vos voitures de fonction avec chauffeur, vous ne devez pas souvent mettre le nez à la fenêtre de votre véhicule ni circuler aux heures de pointe...

Mais si vous prenez le temps de vous y intéresser, regardez donc le bouchon qui sévit dès 17 h depuis l'ancienne caserne des pompiers rue Louise Michel et le passage devant Chamars via la gare d'eau déjà fortement bloqué alors que certaines mesures simplistes s'imposent !

Pour ses raisons je suppose, suite à mes remontrances auprès de Mr le Maire, je n'ai eu pour réponse que ce n'est pas les 500 m du détournement lié au blocage de ce double sens qui devraient gêner les automobilistes !

Sans doute trop difficile de multiplier par 4 trajets quotidiens et un milliers de voitures, à Besançon, les décisions de nos fonctionnaires participent activement à polluer notre air !

À noter au passage qu'il est bien plus facile de payer des policiers municipaux pour nous verbaliser dès que l'on dépasse 15 mn de stationnement payant, plutôt que d'avoir des brigades mobiles qui contrôleraient la pollution de ces diesels dont on a voulu nous faire croire depuis 30 ans qu'ils polluent moins...

Il ne vous sera donc pas nécessaire de m'endormir avec le tram qui contrairement aux bonnes paroles, non issues de l'évangile, voudraient nous faire gober qu'il est aussi sain que, nos centrales nucléaires...

Mais le non sens global des problèmes routiers à Besançon m'éloigne de ma requête qui concerne pour l'instant la remise en double sens sur à peine 50 m le tronçon du chemin du Fort Benoît sur le rue de Belfort.

Donc, comme me le font ainsi font les marionnettes, la municipalité me dit que malgré cette aberration, ils n'ont rien pu faire car la décision provient de l'État !

État qui lui même en pleine décomposition, mais c'est une autre histoire, a délégué la fonction directrice à deux organismes chargés de la sécurité sur le TRAM :

- le STRMTG :  Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés chargé de veiller au respect des règles et normes.

- l'OQA : Organisme Qualifié Agréé  donne son avis d'expert indépendant sur les dossiers et les aménagements.

Ce sont eux par exemple qui valide les plans des carrefours et donnent, le cas échéant, des prescriptions à respecter...

Il paraît que c'est le même principe que de nommer un personnage haut en couleur mais faisant pâle figure pour représenter « l'État «  lors des consultations pour les PLU...

Ces décisionnaires préfèrent donc mettre la vie des riverains d'un quartier et faisant traverser sur plus de 500 m tous les véhicules qui descendent du Fort Benoît plutôt que de maintenir 50 m de double sens non habité !

Sacrée logique ou je propose deux solutions pour que cette décision soit changé par ces pères fondateurs... Ou bien carrément annulé par notre Préfet de région qui pour une fois pourrait servir à quelque chose...

Première solution :

Mettre un panneau stop avec mention supplémentaire attention au TRAM ! Ceci juste à l'intersection du rond point avec le chemin du Fort Benoît.

C'est peu coûteux et cela décharge nos élus en cas d'accidents car on ne peu être plus précis en matière de code de la route.

Deuxième solution :

À peine plus coûteuse, mettre un feu orange clignotant à ce même point d'intersection, ce dernier étant relié aux autres feux du rond point pour le tramway et qui passerait au rouge en même temps.

Les solutions qui consisteraient à mettre une barrière automatique comme pour les chemins de fer, ou un gendarme avec fusil d'assaut ne seront pas proposé...

Personnellement, l'emplacement actuel des feux du tram est déjà mal placé !

J'espère donc monsieur le Préfet que vous ne manquerez pas d'humour et que mes propos vous auront interpelés.

Paraît que les gens qui descendent du Fort Benoît ne regardent pas à droite...

Rajouter un ralentisseur avant le panneau stop ou le feu tricolore si vous souhaitez encore limiter les risques.

Chose que vous ne pourrez pas faire sur la rallonge de 500 m pour éviter les piétons...

Dans l'attente expresse, recevez Mr le Préfet, mes salutations respectueuses.

À Besançon le 05 / 07 / 2014.

 

14/07/2014

Plantes mortelles !

De la simple allergie au danger mortel :

Attention aux plantes invasives :

Effets destructeurs sur le foie de manière irréversible, pas de traitements possibles.

Idem pour la séneçon de Jacob, elles sont toutes très toxiques pour le foie mais l'on ne s'en rend pas compte tout de suite. Prenez des gants pour désherber vos jardins.

Voir plus bas le post sur le reportage d'ARTE.

http://www.arte.tv/guide/fr/049261-000/les-plantes-invasi...

plante.jpg

(Séneçon du Cap ou séneçon de Jacob, elles sont toutes dangereuses et il y en a partout sur les routes ou dans nos jardins. )

L'émission démontre même que les miels finissent par être atteints.

Un gros danger pour le foie.

J'ai demandé à la chaîne s'il serait possible de faire une série de 10 émissions consacré à la nature parfois dangereuse qui nous entoure au quotidien.

Autre exemple :

Attention aux brulures avec la Berce du Caucase. 

berce.jpeg

Ces plantes nous sont communes car aucunes informations ni des services d'hygiène et santé, ni de l'école censé éduquer...

Ce genre d'informations devraient être affichées dans toutes les pharmacies, centres de soins ou médecins...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu