Avertir le modérateur

29/02/2008

Pouvoir d'asschat, à vos souhaits !

Les pleins pouvoirs, dans le caddie ou le réservoir !

            A les entendre,  nos élus ne sont pas responsables ! Alors que tout allait bien dans le meilleur des mondes, subitement, l'augmentation des prix est due à celle des marchés internationaux et à la demande  croissante alimentaire des pays émergeants ! 

      C'est vraiment à se demander si auparavant, ces derniers ne mangeaient pas !

Au contraire, que cela soit pour la majorité des français, des chinois ou des mexicains la vie est de plus en plus chère alors qu'ils ne consomment pas davantage ! Et c'est la faute à ces gouvernements qui n'ont pas interprété le risque alimentaire face aux bios carburants !          Sous prétexte de se faire davantage de fric, les multinationales sont prête à affamer les gens du moment que ces messieurs peuvent circuler en avions ou dans leurs gros Hummer ! 

               Nous aimons tous les belles voitures. Pour certains ce seront les sportives, pour d'autres les 4x4. Mais est-il nécessaire de nous proposer sur le marché cette course à l'armement, cette surenchère à la puissance alors quelle nuit à la planète !

La perspective de manque de pétrole est en train ( à vapeur) d'ouvrir des brèches ou tous les spéculateurs se permettent de tirer tous azimutes ! Pourquoi ne fait-on pas la même chose avec les armes à feu !

Pourquoi ne nous propose-t-on pas de superbes fusils d'assault ( Marcel ) …certains seraient tout chromés, d'autres fluo…

Cela serait la Rolls du mec plus ultra de se promener en ville avec un tel engin en bandoulière !             Pour l'instant, nous n'avons pas d'énergies propres, alors proposons donc des véhicules adapté contrairement à ces groupes de constructeurs français qui se tirent une bourre de m'as tu vu au détriment de la planète !  OUI, messieurs Renault, Citroën ou Peugeot, vous êtes les premiers responsables de nos malheurs futurs ! 

     Vous n'avez même pas été foutu de créer des véhicules propres ! Et même aujourd'hui, vous faites faux (cul) semblant alors qu'il faut qu'un Hindou achète une technologie française pour faire un moteur à air comprimé !

  Vous êtes en cheville avec l'État français qui est avec vous responsable de ce frein continuellement serré pour limiter des progrès sur les énergies propres tout simplement parce que si l'État perd les taxes sur l'essence, il va augmenter le gouffre de la Dette ! 

          Tout le monde se fout de notre gueule !

 Et pour admettre une voiture à air comprimé, il y a surement des accords de signé pour la fabriquer avec la double énergie c a d , avec un réservoir de pétrole ( tant qu'il reste encore qlqs réserves mondiales ) pour subvenir au démarrage alors qu'il suffirait de la rendre électrique donc solaire pour servir uniquement à charger le compresseur qui ne nécessite que peut d'énergie ! 

           Mais vous allez bientôt l'avoir dans l'os car malgré vos efforts à cacher les développements non polluant. La vitesse à laquelle est en train ( à air comprimé…) de se créer des inventions vous conduira à votre perte je le souhaite !

        Regardez, depuis 15 ans, aucuns résultats sur la réduction de consommation du pétrole en France. Nos voitures avaient commencé à moins consommer, mais aujourd'hui, une simple SMART fait 6,5 litre en ville ! 

 Et les gros 4x4 que vous oser vendre, deviennent des gouffres !

   Seul les gens qui en bavent doivent se contenter de petits véhicules ! Cela signifie non seulement que le droit de polluer reste acquis aux riches, mais que l'on n'a jamais crée des lois contre ces fabrications.

Par contre, il est plus facile de taxer tous les excès de vitesses puisque même avec une 4 cv, c'est pas facile de rouler à 50 km !

             Ce n'est pas en mettant des écotaxes ou en faisant payer des vignettes auto + chère que cela ressemble à l'égalité des chances ! 

    Ceux qui se permettent de polluer avec de gros véhicules vont déduire cela en charges d'entreprise ! Idem pour la conso d'essence. Ils ne verront même pas bouger leurs pouvoirs pleins d'achats !

Je demande donc à l'État français d'imposer les véhicules suivant leurs cylindrés avec un % qui sera basé sur le revenu annuel fiscal ! Et là nous pourrons parler de justice sociale ou écologique !

Exemple, Une 5 cv ou une 15 cv auraient une vignette à 10 €/ cv, multiplié par un coéf. identique à chacun, un %  prélevé sur les revenus.

L'essence idem, instaurons un contrôle obligatoire annuel qui serait à joindre aux déclarations d'impôts. Baissons le prix initiale de l'essence à 1 € / litre et fixons un % identique à tous  qui sera pris sur le revenu de façon à ce qu'une personne ayant le smic, n'ait rien à payer, mais que ce % taxe les plus fortuné de manière progressive ! ( compteurs km plombé, contrôle fiscal du lieu d'habitation / nbre km au lieu travail. Déplacements professionnel, suivit chèque vacance etc…)

C'est pas simple, mais plus équitable …

Petite histoire drôle :

                C'est une femme qui connaît un ministre auquel elle demande s'il ne pourrait pas trouver un poste pour son fils qui ne veut pas travailler.  Pas de problème répond le notable, je peux l'employer comme adjoint à mon cabinet ou il touchera 5400 € / mois. 

              Non, c'est beaucoup trop répond la femme.

               Alors je peux le placer comme secrétaire adjoint au cabinet pour 3800 € / mois répond le ministre. 

                Vous n'auriez pas plus petit formule la femme.

                Bon, je pourrais donc le placer comme assistant conseil du service à 2800 € / mois. 

               Non, c'est encore trop pour un premier emploi, il faudrait lui faire voire ce que c'est que de travailler et la difficulté de ramener un moindre salaire reprend la femme.

                A bon eh bien là, là je suis désolé, je ne peux rien faire car pour être un simple fonctionnaire, il faut passer un concours !    Sic….

 

 

 

Vacherie folle agricole...

Avec plus de 1 400 espèces consommées par l’homme dans le monde entier, les insectes représentent un créneau prometteur tant sur le plan commercial que nutritionnel, affirme l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

punaises, fourmis et teignes
“Si l’idée de manger des insectes peut sembler étrange ou peu ragoûtante, c’est une coutume en réalité très répandue de par le monde. Au moins 527 insectes différents sont consommés dans 36 pays d’Afrique; et 29 pays d’Asie et 23 des Amériques en consomment également”, indique un communiqué publié aujourd’hui à Chiang Mai, en Thaïlande à l’occasion d’un atelier organisé cette semaine par sur le potentiel de développement du secteur dans la région Asie-Pacifique.

Sur les centaines d’espèces consommées par l’homme, les principaux insectes appartiennent à quatre grands groupes: punaises; fourmis, abeilles et guêpes; sauterelles et criquets; teignes et papillons. Les insectes possèdent une valeur nutritive élevée.
Certains contiennent autant de protéines que la viande et le poisson. Séchés, ils ont souvent une teneur en protéines double par rapport à la viande et au poisson frais, mais généralement pas plus que la viande ou le poisson séché ou grillé. Certains insectes, en particulier au stade larvaire, sont également riches en graisses et contiennent d’importants minéraux et vitamines.

La plupart des insectes comestibles sont récoltés dans les forêts naturelles. Mais si les insectes représentent la plus grande part de biodiversité dans les forêts, ils sont les moins étudiés de toute la faune. “Il est surprenant de constater que l’on sait si peu de choses sur les cycles de vie, la dynamique des populations, le potentiel commercial et de gestion de la plupart des insectes comestibles des forêts”, a indiqué Patrick Durst, forestier principal à la FAO.

Vendeurs d’insectes

“Les responsables des forêts ont des connaissances très limitées sur le potentiel de gestion et de récolte durables des insectes”, fait remarquer M. Durst. “En revanche, les habitants des forêts et les populations qui en sont tributaires possèdent souvent des connaissances étonnantes sur les insectes et leur gestion”.

Dans certaines régions, les insectes ne sont consommés que sporadiquement pour conjurer la famine. Mais dans la plupart des régions où les insectes font partie de l’alimentation, ils sont souvent considérés comme un mets de choix. En Thaïlande, où se tient la consultation, près de 200 espèces d’insectes sont consommées, dont beaucoup sont très prisées. Les vendeurs d’insectes sont monnaie courante dans tout le pays, y compris la capitale, Bangkok.                    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

R.E.C. Sauvons les meubles….Inquiétant !

Pour ce qui est de cette nouveauté qui sort aujourd'hui de je ne sait où concernant la mise au réfrigérateur des graines... Je sens l'arnaque. comment se fait-il , sans aucuns débats sans rien dire , que de telles décisions soient prisent ! Deux choses l'une:( ou plutôt 4) 

                           Soit les puissants de la planète commencent sérieusement à s'inquiéter de l'avenir et cela j'en doute.

                           Soit ils ont déjà manigancé une troisième guerre mondiale et préparent des réserves. 

                           Soit cela ne sera peut-être pas une guerre, mais une épidémie meurtrière programmé par les gros bonnets qui dirigent la planète. Qui sait, il y en a peut-être déjà une qui se développe en douce (H5N1, Ébola, sida, Alzheimer, farine animales...tiens d'ailleurs, un article sur l'expresse fait apparaître que l'E.U. étudie la possibilité de reprendre ces farines !  S'ils prennent une telle décision ces conards, je propose que notre pays se retire de cette Europe de business qui ne nous apportera rien de bon pour l'avenir.) 

                          Soit, C'est l'industrie chimique et l'industrie agro-alimentaire qui tirent les ficelles et qui mets de côté ce que les adeptes du bio essayent de préserver, mais dans ce cas , ce serait uniquement pour mieux les détruire en cachette et nous dire ensuite " eh bien nous sommes désolé, nous avion pourtant fait le nécessaire, mais cela a foiré et maintenant, vous n'avez plus le choix, il faut utiliser les OGM type Monsanto... 

         Enfin bref, je vais par devenir schizo, mais je crois tout de même que ce qui se passe doit être un déclic, un signal d'alarme qui ne doit pas nous rassurer contrairement à ce que l'on voudrait nous faire avaler !

        En plus, c'est vrai, qui est-ce qui va protéger ce trésor, surement pas l'ONU, elle n'est déjà pas capable de faire son boulot de protection du monde. Alors quoi, une nouvelle force internationale. Je crois que Spielberg devrait réfléchir, il y a de quoi en faire un bon scénario ! 

       Et je crois que bien des films, comme bien des livres, de Léonard de Vinci en passant par Jules vernes , les rêves risquent fort de se réaliser et le clonage sera la preuve qu'un jour, un parc animalier sera dédié aux dinosaures. Reste à savoir si nous ne seront pas alors les prisonniers de nos singes...

              ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Signez la pétition anti-nucléaire.

 Je soutiens la demande de droit de réponse faite par le Réseau 
"Sortir du nucléaire" suite à plusieurs chroniques de M. Jean-Marc 
Sylvestre sur la question du nucléaire : je déplore que le 
chroniqueur Jean-Marc Sylvestre, pour faire la promotion de 
l'industrie nucléaire dont il est de toute évidence un fidèle 
supporter (ce qui est son droit, la question n'est pas là), affirme 
des choses fausses qui ne peuvent qu'abuser les auditeurs.

                          signer la cyber @ction en ligne
http://www.cyberacteurs.org/actions/lettre.php?id=197

                                                                              MERCI à tous.                    _____________________________________________

VACHE FOLLE, FARINE ANIMALE : Cela continue !

·                                       Au ministère de l'Agriculture, on veut maintenir l'interdiction. Mais, devant l'augmentation du prix du blé, les éleveurs plaident pour ces farines, qui seraient sources de protéines.

Il n'y a eu que deux cents cas de bêtes touchées par l'ESB (encéphalite spongiforme bovine) l'an dernier en Europe. Le nombre de cas diminue d'environ 40 % tous les ans, assurent les experts de la Commission européenne. Cela permet-il de considérer que le problème appartient définitivement au passé ? Au point même de pouvoir reposer la question des farines animales et de leur utilisation ?

Entre les intérêts économiques, les enjeux sanitaires, les règles politiques et la sensibilité du grand public se joue une partition subtile où chacun sait que le moindre faux pas peut être synonyme de tremblement de terre. Depuis le 15 novembre 2000, la règle fran­çaise est sans appel : les farines animales sont strictement interdites dans l'alimentation de tous les animaux domestiques. Une position dont le ministère de l'Agriculture ne démord pas. «Il faut maintenir l'interdiction des farines animales», explique-t-on dans l'entou­rage de Michel Barnier, où l'on ajoute aussitôt : « La France n'a pas demandé la réintroduction de ces farines dans l'alimentation ani­male et elle ne la demandera pas.» ·                                        Reste que l'on réfléchit à Bruxelles sous l'œil attentif des éleveurs. S'il est bien entendu que les farines fabriquées à partir de sous-produits issus de ruminants ne sont pas près de revenir, la demande est là pour celles qui seraient fabriquées à partir de restes de porcs, de volailles et, dans certains cas, de poissons. Et pas dans n'importe quelles conditions : «Il s'agirait de protéines extraites exclusivement de morceaux inutilisables mais aptes à la consommation humaine», explique Nicolas Douzin, directeur de la Fédération nationale de l'industrie et du commerce en gros des viandes.

Une règle d'équité

Pour les éleveurs, l'intérêt est évident : ces farines sont des sources importantes de protéines pour compléter les rations alimentaires de leurs bêtes. «Ces derniers temps, le prix du blé a augmenté de 150 % et celui du soja a doublé», précise Alain Melot, président de la Fédération des industries avicoles. Sans oublier qu'ils y voient une simple règle d'équité : dans tous les pays hors Europe, les animaux sont nourris avec ces farines de catégorie trois et aucune interdiction ne pèse sur les viandes lorsqu'elles sont importées. À Bruxelles, on reconnaît travailler sur ce dossier avec l'obligation de respecter une règle intangible : « Il ne faut pas de cannibalisme.» Autrement dit, seules des farines de porc pourraient nourrir des volailles et vice versa. Une recherche est en cours dont les résultats sont attendus en 2009 pour voir si l'on est capable d'obtenir une parfaite traçabilité.

·                                  De là à ce que cela se traduise par une autorisation d'en réintroduire dans la nourriture, il faudra sans doute du temps. «Les Français ont intérêt à ne pas se relancer dans une crise grave qui aurait des conséquences dramatiques sur la consommation de la viande», estime Jean-Louis Hurel, directeur général de Saria Industrie, spécialiste de l'équarrissage. «On a suffisamment payé pour être prudent, souligne Nicolas Douzin, mais si les scientifiques disent que c'est possible et que les produits sont sûrs, alors nous devons pouvoir l'expliquer à l'opinion publique», ajoute-t-il. Les autorités agricoles n'en restent pas moins sceptiques : «Psychologiquement, cela paraît impossible», estime Yves Berger, directeur de l'Office de l'élevage. Les discussions de l'ombre ont encore quelques beaux jours devant elles.

CITOYENS ! 

                    Si l'E.U se permet de voter le retour des farine animales, c'est que cette Union ne sera pas capable dans le futur d'assurer une quelconque prévention.

            Nous n'aurions donc plus aucun intérêt à rester membre d'une E.U. basé sur le fric et les pressions en tous genres.      Déjà que Sarko nous a fait un petit dans le dos en nous obligeant contre notre volonté d'adhérer à un mini traité qui lui non plus ne nous apportera rien de bon. 

      Mais lorsque l'on entend des agriculteurs qui sont prêt à nous revendre n'importe quelle merde pour se faire du fric, alors là, je dit stop.

Je préfère boycotter définitivement la viande plutôt que d'offrir aux générations futures, une multitude de zombies rongé par la maladie de Croswel-Jacob dont les médecins spécialistes disent qu'elle peut se déclarer dans 10 , 20 ou 30 ans ! 

              ---------------------------------------------------------------------

De la part de Chantal,

Mérite d'être diffusé ; peut être avez-vous regardé ces reportages à la TV ; pour moi je les ai effectivement suivis il y a quelques temps....
soyez prudents : c'est à voir...... après le repas si vous avez l'estomac solide !!!!!!!
cliquez sur le lien ci-après :

http://www.dailymotion.com/video/x37kqz_la-remballe-en-boucherie_news

 voir aussi dans le même style :viande 1 - reportage envoyé spécial - dans l'encart de droite

 

                      --------------------------------------------------------------------------------------

 

Abattage, voir la suite en page ci-dessous grâce à " L214 "

Cruauté dans un abattoir en Alsace

Suite à un enquête filmée de L214, la SPA porte plainte pour cruauté envers animaux contre un abattoir en Alsace. L'enquête filmée de L214 révèle en effet que des poulets arrivent vivants dans le bac d'eau bouillante avant plumaison sans avoir été saignés. Les images montrent également l'agonie de poules pondeuses de réforme due à des méthodes d'abattage contraires à la réglementation en vigueur.

Plus d'informations sur notre site.
Attention, images dures.

Nouvelles brochures sur la boutique

Nous continuons à étoffer la boutique de L214.
Vous pouvez maintenant y commander :
Droits des animaux : Théories d'un mouvement
de Enrique Utria préfacé par Armand Farrachi
L'alimentation végétarienne, végétalienne et votre santé
par les éditions La Criée et l'Association Végétarienne de France
La conscience des animaux – entre tabou et mensonges collectifs
par Droits des animaux
Poissons, le carnage
par les éditions Tahin Party
Le foie gras - mythes et réalité
par L214.

L'équipe de L214
contact@L214.com - www.L214.com

Si vous souhaitez vous désinscrire à la lettre d'information L214/Stop Gavage, signalez-le simplement à contact@L214.com

                      ------------------------------------------------------

Photographié dans un pré en Bretagne par une lectrice du R.E.C. . Qui a envoyé l'image à une école de vétérinaires mais ils n'ont pas voulu répondre !

3605e6de7cce1bb8b7071e3b44bb6418.jpg

Quelqu'un peut-il nous dire si c'est comestible et si le fuermier qui laisse vivre des animaux dans de telles conditions va pouvoir revendre sa génisse en boucherie ?

                 ------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau business inquiétant !

Ca y est, voici un nouveau business…

          On se fout vraiment de notre gueule ! J'ai discuté avec un étudiant chinois qui m'a dit que ceux qui en consommaient chez eux c'était parce qu'il n'avait rien d'autre ou pas les moyens de se payer autre chose à bouffer !     Mis à part le côté découverte ou branché que l'on voudrait nous imposer, à vous de décider si vous souhaitez adhérer ou coller…opthère !

Manger des insectes est bon pour la santé ! Autrement dit ; peuple du monde, bouffez des asticots et des blattes pendant que les monarques dégustent du caviars !

Avec plus de 1 400 espèces consommées par l’homme dans le monde entier, les insectes représentent un créneau prometteur tant sur le plan commercial que nutritionnel, affirme l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

punaises, fourmis et teignes
“Si l’idée de manger des insectes peut sembler étrange ou peu ragoûtante, c’est une coutume en réalité très répandue de par le monde. Au moins 527 insectes différents sont consommés dans 36 pays d’Afrique; et 29 pays d’Asie et 23 des Amériques en consomment également”, indique un communiqué publié aujourd’hui à Chiang Mai, en Thaïlande à l’occasion d’un atelier organisé cette semaine par sur le potentiel de développement du secteur dans la région Asie-Pacifique.

Sur les centaines d’espèces consommées par l’homme, les principaux insectes appartiennent à quatre grands groupes: punaises; fourmis, abeilles et guêpes; sauterelles et criquets; teignes et papillons. Les insectes possèdent une valeur nutritive élevée.
Certains contiennent autant de protéines que la viande et le poisson. Séchés, ils ont souvent une teneur en protéines double par rapport à la viande et au poisson frais, mais généralement pas plus que la viande ou le poisson séché ou grillé. Certains insectes, en particulier au stade larvaire, sont également riches en graisses et contiennent d’importants minéraux et vitamines.

La plupart des insectes comestibles sont récoltés dans les forêts naturelles. Mais si les insectes représentent la plus grande part de biodiversité dans les forêts, ils sont les moins étudiés de toute la faune. “Il est surprenant de constater que l’on sait si peu de choses sur les cycles de vie, la dynamique des populations, le potentiel commercial et de gestion de la plupart des insectes comestibles des forêts”, a indiqué Patrick Durst, forestier principal à la FAO.

Vendeurs d’insectes “Les responsables des forêts ont des connaissances très limitées sur le potentiel de gestion et de récolte durables des insectes”, fait remarquer M. Durst. “En revanche, les habitants des forêts et les populations qui en sont tributaires possèdent souvent des connaissances étonnantes sur les insectes et leur gestion”.

Dans certaines régions, les insectes ne sont consommés que sporadiquement pour conjurer la famine. Mais dans la plupart des régions où les insectes font partie de l’alimentation, ils sont souvent considérés comme un mets de choix. En Thaïlande, où se tient la consultation, près de 200 espèces d’insectes sont consommées, dont beaucoup sont très prisées. Les vendeurs d’insectes sont monnaie courante dans tout le pays, y compris la capitale, Bangkok.

 

                   ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 R.E.C.       Sauvons les meubles….Inquiétant !

Pour ce qui est de cette nouveauté qui sort aujourd'hui de je ne sait où concernant la mise au réfrigérateur des graines... Je sens l'arnaque. comment se fait-il , sans aucuns débats sans rien dire , que de telles décisions soient prisent ! Deux choses l'une:( ou plutôt 4) 

                           Soit les puissants de la planète commencent sérieusement à s'inquiéter de l'avenir et cela j'en doute.

                           Soit ils ont déjà manigancé une troisième guerre mondiale et préparent des réserves. 

                           Soit cela ne sera peut-être pas une guerre, mais une épidémie meurtrière programmé par les gros bonnets qui dirigent la planète. Qui sait, il y en a peut-être déjà une qui se développe en douce (H5N1, Ébola, sida, Alzheimer, farine animales...tiens d'ailleurs, un article sur l'expresse fait apparaître que l'E.U. étudie la possibilité de reprendre ces farines !  S'ils prennent une telle décision ces conards, je propose que notre pays se retire de cette Europe de business qui ne nous apportera rien de bon pour l'avenir.) 

                          Soit, C'est l'industrie chimique et l'industrie agro-alimentaire qui tirent les ficelles et qui mets de côté ce que les adeptes du bio essayent de préserver, mais dans ce cas , ce serait uniquement pour mieux les détruire en cachette et nous dire ensuite " eh bien nous sommes désolé, nous avion pourtant fait le nécessaire, mais cela a foiré et maintenant, vous n'avez plus le choix, il faut utiliser les OGM type Monsanto... 

         Enfin bref, je vais par devenir schizo, mais je crois tout de même que ce qui se passe doit être un déclic, un signal d'alarme qui ne doit pas nous rassurer contrairement à ce que l'on voudrait nous faire avaler !

       En plus, c'est vrai, qui est-ce qui va protéger ce trésor, surement pas l'ONU, elle n'est déjà pas capable de faire son boulot de protection du monde. Alors quoi, une nouvelle force internationale. Je crois que Spielberg devrait réfléchir, il y a de quoi en faire un bon scénario ! 

       Et je crois que bien des films, comme bien des livres, de Léonard de Vinci en passant par Jules vernes , les rêves risquent fort de se réaliser et le clonage sera la preuve qu'un jour, un parc animalier sera dédié aux dinosaures. Reste à savoir si nous ne seront pas alors les prisonniers de nos singes...

 

 

 

Amalgames dentaires

BRAVO L'AFSSAPS ! ( Agence française de sécurité sanitaire…) 

             Ce lundi 25 février 2008, je viens de passer trente minutes à essayer de joindre le service de la direction de l'évaluation des dispositifs médicaux !

              Je n'ai pas fait moins de cinq N° de téléphone pour tomber à chaque fois sur une boîte vocale ! 

              Pour finir, l'hôtesse d'accueil m'a passé un autre service pharmaceutique qui m'a dit que de toute façons, leurs bureaux n'étaient pas dans le même établissement et qu'ils ne pouvaient point répondre à mes questions concernant les amalgames dentaires !

               Je passe alors à un autre service à qui je demande s'ils travaillent réellement ou bien s'il s'agit d'emplois fictifs…sur une note d'humour bien sûr. Précision m'est donnée comme quoi c'est vrai qu'il y a toujours de nombreux RTT et que dans le service concerné, le personnel change constamment de poste… 

        Donc Dany Sémoun se trompe en disant qu'il n'y a qu'à  " La Poste " que cela ne bouge pas !

Depuis plus d'un mois, j'ai envoyé une multitude de mails pour obtenir des informations concernant les amalgames dentaires auquel on m'avait répondu qu'il s'agissait d'un dossier sensible ! 

               J'ai laissé des messages sur les répondeurs en demandant que l'on me rappelle.

Mais depuis, rien, nada, niet, RAS ou RAB ?

C'est sûr, si suite à mes demandes d'engagement de l'Afssaps et du ministère de la santé pour nous affirmer que tout est clin, personne ne veut répondre et prendre position car il n'y a rien d'autre sur le marché qui permette de changer de produits !

       Il faut donc bien continuer à boucher les trous !

Et vous savez, en France comme partout ailleurs, les trous, on est prêt à y enfouir toute la merde dont on souhaiterait se débarrasser ! (déchets toxiques, nucléaires ou autres,)

           Mais ce qui est d'autant plus grave, c'est que sous prétexte de ne pas affoler l'opinion public, aucune information ne circule quand à la non utilisation de certains dentifrices à bases de peroxyde et pouvant s'attaquer aux plombages. 

         Je vous conseille donc de garder vos dents jaunes, comme moi !

En plus, cela m'arrange bien de ne pas être le seul…

Vous l'avez donc compris, il nous faut rester vigilant et faire passer toutes les informations susceptibles de soulever un loup !

                 Nous faisons partie d'un environnement totalement dénaturé et chimique.

Certes, notre corps et à lui seul une vraie usine. La complexité des échanges et pourtant en accord parfait avec la nature. Le problème, c'est que cette dernière est aux mains de gens qui n'en ont rien à foutre de l'avenir des générations futures ! 

               Si nous avions un État responsable, nos élus appliqueraient à la lettre le principe de précaution contre toutes formes de risque plutôt que d'essayer de tout cacher sous le tapis. (Bernard)

                 Malheureusement il est de constater amèrement que les moulins à vent ont des fondations directes avec les bofs de la léthargie monarchique qui les empêche de produire le courant nécessaire à la vie. 

      Ils ne veulent pas admettre que ces bases sont sur des sables mouvants et que même s'ils sont en haut de la pyramide, leurs descendances directes auront un jour ou l'autre le revers de la médaille.

           En attendant, ce sont toujours les mêmes qui sont les cons !

Et si je devais le crier, le chanter, l'écrire sur tous les murs de France (ce dont je vous conseille d'ailleurs de faire) je suis prêt à en assumer les conséquences :

     "Nous sommes dirigé depuis des années par des crétins et nous ne pouvons pas faire confiance aux politiques !" 

OK, calmos, certains trouvent mes propos quelque fois peut diplomatiques.

Mais je ne veux par faciliter le commerce de la pommade…(nasale ou anale !)

Et ce n'est pas en tenant des propos courtois que l'on va réveiller "Dédé" sinon, il va rester à la maison ! Allez, je me casse pauvre con…

D'autant plus qu'à l'heure où j'écris, je viens juste de recevoir un appel de l'Afssaps !

L'on me redemande mes cocorodonnénés en me disant qu'ils allaient faire des recherches pour retrouver mes anciens e-mails ! Et qu'il fallait du temps pour répondre à mes questions !

Heureusement qu'il n'y a sur le marché que quelques amalgames dentaires…

                        --------------------------------------------------------------------------

 

Signez la pétition anti-nucléaire.

Je soutiens la demande de droit de réponse faite par le Réseau 
"Sortir du nucléaire" suite à plusieurs chroniques de M. Jean-Marc 
Sylvestre sur la question du nucléaire : je déplore que le 
chroniqueur Jean-Marc Sylvestre, pour faire la promotion de 
l'industrie nucléaire dont il est de toute évidence un fidèle 
supporter (ce qui est son droit, la question n'est pas là), affirme 
des choses fausses qui ne peuvent qu'abuser les auditeurs

                          signer la cyber @ction en ligne
http://www.cyberacteurs.org/actions/lettre.php?id=197

 

 

                     --------------------------------------------------------------------

 

 

 

Lausanne et Zurich, 06.02.2008  -

Le pesticide " Paraquat "fait toujours partie des produits phare de la transnationale de l’agrochimie. Pas étonnant dès lors que Syngenta ait essayé par tous les moyens de calmer l’inquiétude des médias et de la bourse lorsque la Cour de Justice européenne a annulé l’homologation du Paraquat en juillet dernier. La plupart des affirmations de l’entreprise à ce sujet se sont entre-temps avérées soit trompeuses, soit tout simplement fausses. Pour ne citer que quelques exemples:

·                                 John Atkin, le chef « Protection des cultures » de Syngenta a déclaré dans le journal économique Handelszeitung du 31.7.2007 qu’il ne voyait poindre aucune interdiction du Paraquat dans de nouveaux pays. Les faits l’ont démenti ! Le Sri Lanka a prononcé une interdiction le 9.11.2007 (abandon progressif dans les 3 ans). La France a suivi la semaine dernière. De plus, Dole, le plus grand fournisseur mondial de fruits et légumes et de fleurs coupées, a décidé en octobre dernier de renoncer au Paraquat.

·                                 En octobre 2007, Syngenta avait annoncé qu’elle sollicitait une nouvelle homologation dans l’Union Européenne, à cause de la demande du produit, en Allemagne et en France en particulier (Médard Schoenmaeckers, porte-parole de Syngenta, dans Le Temps du 19. 10. 2007). Une erreur d’appréciation de taille : en Allemagne la part de marché était minime même avant l’interdiction, la France a décidé le 1er février 2008 de bannir les 30 substances les plus préoccupantes du marché. Même si l’UE admettait à nouveau le Paraquat, il n’y aurait plus de marché en France.

·                                 Dans le communiqué de presse sur la demande de réhomologation du produit dans l’Union européenne, John Atkin prétend que la Cour de Justice européenne n’aurait pas conclu que l’utilisation du produit est dangereuse ou peu sûre. Cette affirmation est contraire à l’opinion de la Cour qui a estimé qu’une mise en danger de la santé humaine ne saurait être exclue lors de l’application de Paraquat. Une nouvelle homologation du produit contreviendrait donc clairement à l’exigence supérieure de protéger la santé humaine.

·                                 L’entreprise prétend sur son site web que si le produit est appliqué correctement, il ne met pas la santé humaine en danger. Or, Syngenta occulte le fait que le respect des instructions d’usage est illusoire dans la vaste majorité des pays en développement. Une étude récente publiée par l’entreprise elle-même montre qu’au Bangladesh ou aux Philippines par exemple, moins de 10% des usagers appliquent les instructions de protection minimales (port d’une chemise à manches longues, de pantalons longs, de souliers ou de bottes). Cela n’empêche nullement Syngenta de continuer à commercialiser le Paraquat dans ces conditions précaires.


«Syngenta s’efforce de convaincre les analystes et les médias que ce produit phare a un brillant avenir devant lui en recourant à une politique d’informations mensongère. Or, de fait, le produit est de plus en plus banni par les gouvernements et les utilisateurs» déclare François Meienberg de la Déclaration der Berne.

 

PERMIS DE TUER...LES ELEPHANTS D'AFRIQUES

A nouveau l'abattage des éléphants d'Afrique !

       

 Il paraît qu'ils sont en surnombre ! Cela va aranger les organisateurs de safaris.

Ils relancerons les massacres organisés. Kadafifi n'aura plus besoin de venir tirer les pieds de bîches à fontainebleau ! Tant qu'à faire, les USA devraient faire de même avec les bisons...Les esquimaux avec les bébé phoques, les hindoux avec les tigres...

Tous ces conshumains qui sont prêt à tirer sur tout ce qui bouge, si encore ils le faisaient avec des balles en or ou en argent ! Les pauvres pourraient récolter les milliers de tonnes qui ont été tirées depuis qlqs sciècles !

Belle exemple à donner aux générations futurs !

Vaste sujet dont je me permets d'apporter une certaine philosophie qui se doit de faire le tour d'une question complexe.

Si nous tenons compte de la superficie dans laquelle autrefois les animaux régnaient sur terre. Il va de soit qu'aujourd'hui elle n'est plus adapté à leur prolifération.

          Nous sommes pour l'instant les plus forts et imposons nos lois. La protection fut une excellente mesure afin de vivre en bonne harmonie. Mais un peu comme les États Unis ont parqué les indiens, nous avons fait de même avec les animaux. C'était sans doute nécessaire pour permettre à l'homme de proliférer. 

         Mais si aujourd'hui les animaux en surnombre polluent trop rapidement le peu d'espace qui leurs est attribué, il serait aussi intéressant de constater les dégâts fait par l'homme  sur une planète pourtant beaucoup plus vaste !

         Si nous tenons compte de certains facteurs tels les gaz émis par les flatulences animalières et les nôtres sur l'effet de serre...Il faudrait trouver le juste équilibre. Et ce dernier ne serait que de moindre importance face à la multitude d'autres pollutions chimiques industrielles. 

        Car ce n'est pas parce qu'il y a trop d'éléphants que cela pollue, mais bien parce qu'ils n'ont pas la surface adapté !

       Si vous avez un aquarium ou l'excès de poissons augmente le niveau du PH à cause des rejets...gastriques...vous aller pas les tuer pour autant !     Soit vous vous réveillerez un matin en constatant l'hécatombe, soit vous allez prendre les devant pour en vendre ou en rejeter à la rivière...Mais vous n'allez certainement pas les tuer ! 

   A moins qu'il ne s'agisse de poissons suffisamment gros et comestibles pour les manger.

        Et bien je pense qu'il devrait en être de même pour tous les animaux et les humains !

Or, lorsque vous parler de démographie et de nécessité à limiter celle des humains, vous soulevez un tollé puisque cela va à l'encontre du business qui voudrait toujours plus...

   Mais lorsqu'il s'agit des éléphants, pas de problème, nous pouvons les tuer et en plus profiter de revendre l'ivoire ! Si encore les sommes récupéré venaient en aide au peuple africain, ce serait une moindre compensation.

Mais concernant un abattage systématique des animaux en sur nombre, là je dis NON !

   Nous sommes déjà dans des sociétés qui ont suffisamment banalisé la mort, la boucherie faites chaque jour sur le dos des animaux soit disant nécessaire à se nourrir.  Tuer un moustique, en tant qu'amoureux de la nature, je l'avoue, cela ne me paraît pas grave. 

         Mais tuer des animaux lorsqu'ils sont en plus mammifères non carnivores donc nullement dangereux pour nous si nous leurs donnons les moyens de vivre en paix, c'est comme tuer des baleines !

        C'est inadmissible que l'on attende bien tranquillement que les animaux prolifèrent pour mieux les tuer ensuite ! 

    Soit il suffit de mieux les répartir dans les vastes étendues inutilisées par l'homme. Soit il suffit de leurs donner la pilules contraceptives ou de limiter les reproducteurs comme les gens le font malheureusement avec leurs animaux domestiques urbains...(castration)

        Il y a bien des éléphants de mer...mettons quelques éléphants d'Afrique en Patagonie pour voire leurs possibilités d'adaptation... OK, ils ne vont pas y aller à la nage. 

        Le plus grand problème à ce discours, c'est donc bien la maîtrise des naissances !

        La Chine y est bien parvenue avec ses habitants ! Trouvons ensemble des solutions plus humaines pour les animaux.

28/02/2008

Depuis 5 ans déjà.

R E C   .

Collectif de Remises En Causes à Besançon.

Diffusez sans modération nos courriers. L'avenir grâce à la liberté d'information !

Le C’ R.E.C. ne prétend pas posséder la science infuse.

Certains articles ne seront pas toujours en phases avec vos convictions.

Cette 1ère page sera toujours identique. Elle sert à nous positionner face aux nouveaux internautes qui la reçoivent partout dans le monde.

La meilleure façon de juger c'est de se juger soi-même !

R.E.C. n'apporte pas de remèdes miracles.

Il se veut informel, réveille les consciences, ouvre les débats.

Un monde meilleur ne peut s'obtenir que par le respect de tout ce qui vit.

Humain, animal, végétal, ainsi que tout l'environnement qui compose notre planète.

La meilleure impartialité c'est la neutralité, ce qui ne veut pas dire laxisme !

Les + grandes craintes de l'homme l'ont amené à se regrouper en sectes :

Religieuses. Politiques. Monarchiques. Et aujourd'hui mondialistes !

Heureusement que nous sommes + nombreux que prévu à être "AT ou APO ou ANTI " ! Sinon, le règne animal aurait depuis longtemps été anéanti !

Afin d'évoluer, les peuples doivent apprendre à faire preuve de tolérance.

Mais il n'y a pas pour autant marquer  " La Poste " sur mon front !

Je rappellerai pour finir qlqs citations intéressantes relevées sur le net :

- La religion ce doit être comme dans un grand supermarché, chacun y prend ce qui lui convient.(Daï-Lama)

- Il y a pire que le bruit des bottes…Le silence des pantoufles ! (www.terresacree.org )

- Celui qui ne sait pas qu'il marche dans l'obscurité ne verra jamais la lumière ! (B. Lee)

- Le politiquement correct n'est pas forcément synonyme d'honnêteté ! (Rayon X.)

- Si la couleur du vent qui guide tes pas est sombre, c'est que celui qui le souffle est mauvais ! (Lao Tsé.)

- Quand les citoyens se comportent en sujet, les élus se comportent en monarques ! (Serge Grass)             

Nous ne disposons pas de site. J'envois une newsletter par semaine à 2000 personnes par paquet de 50 pour éviter le spam. Si vous en faites de même, c'est la boule de neige. Nos infos passeront et peut-être qu'un jour, elles vous sauverons de la débâcle ou de la grippe à bière...hum lourd ! Demandez la à :  patrick25@neuf.fr

                  LETTRE AU CANARD ENCHAINE :

Bonjour,

           Vous recevez peut-être mes newsletters du collectif de Remises En Causes R.E.C.

Je n'ai pas la prétention fournir de l'actualité en avant première puisque je tisse ma lettre en surfant sur le net pour y recueillir les infos.

     Je pense comme bon nombre que vous devriez porter attention à nos sollicitations pour créer un site pour consulter votre journal.

Cela ne signifierait pas qu'il faudrait abandonner le papier dont vous faites l'éloge. Certes, moi aussi j'aime bien les revues ....cochonnes....

   Mais il faut vivre avec son temps. Non seulement l'industrie de la papeterie et une des plus polluante. Mais regardez ma progression, je suis passé en deux ans d'une vingtaine de lecteurs à 20 000. Ceci alors que je n'ai aucun site mais travaille uniquement par newsletter.

   Vous auriez donc toujours la possibilité de sortir vos journaux et notamment vos dossiers spéciaux.

Mais votre but ne doit pas être uniquement de vous faire plaisir. Vous avez une part importante dans l'avenir du pays ou l'information passe déjà si mal.

Je n'ai aucun intérêt à vous convaincre puisque je ne vends rien, même pas de config pour créer un site.

Mais sachez tout de même que vous pouvez en l'espace d'un an, multiplier vos lecteurs par 10 000. OUI; vous avez bien lu, dix mille fois ce que vous touchez actuellement. Je m'explique: Si ce quantitatif se réalise. Parmi ces nouveaux lecteusr du net, un % va certain jours acheter votre journal en + de son abonnement au net. Parce que ce jour là, ils seront obligé de prendre le train et n'auront pas de portable. Mais il ne faut pas taxer un abonnement web au de la de 10 € / an.

Ou bien parce qu'en passant un samedi chez le boulanger, ils feront dix mètres de + pour passer chez le buraliste.

      Parmi ces nouveaux lecteurs potentiels. Sachez que bon nombre 'auront pas les moyens d'acheter votre journal. Mais cela signifierait-il que vous ne souhaitez informer qu'une infime partie de la population ?

Regardez le monde étudiant. La multiplicité des ordinateurs dans les lycées ou université leurs donneraient aussi accès à votre site qui je vous l'assure, pourrait vite devenir un phénomène de mode qui prendrait aux yeux de ces jeunes qui sont pour nous un espoir, un avenir plus sûr...

Vous êtes en train de vous bloquer en restant sur vos feuilles de chou alors que le monde a besoin d'être réveillé !

  En plus , si vous surfez, vous devez vous apercevoir à quel point le développement des sites écologiques reliant la santé, le sociale et la politique se multiplient.

   Tous ces rouspéteurs seront comme moi, prêt à mettre gracieusement une de vos banderoles hebdomadaires pour inciter les internautes à cliquer dessus et s'abonner soit à la newsletter soit au quotidien du net.

   Nous ne changerons pas les mentalités si nous n'arrivons pas à unir nos forces informelles pour sortir de la léthargie le peuple qui se nourri de naïveté !

A moins que vous ne manquiez d'humour et que vous ayez peur que l'on vous compare à un produit pour nettoyer les chiottes "canard WC.net " !

Il serait temps qu'un groupe fasse l'unanimité.

Vous pourriez ainsi publier facilement les coups de gueule des internautes en vous déchargeant de toutes responsabilisées sur leurs commentaires quitte à censurer certaines expressions.

   Mais une censure verbale n'est rien face à la censure totale ! je viens de répondre sur un site scientifique à un article concernant l'échec des apiculteurs.

Mais l'on m'a répondu que mes propos étaient trop agressifs, voir diffamatoires et l'on a tout annulé !

Ceci alors que nos soit disant scientifiques sont soit à la botte de multinationales, soit sous tutelle de l'état. Mais quoi qu'il en soit, alors que nos génies scientifiques ont un rôle primordial à jouer pour l'avenir de la planète, tout le monde ferme sa gueule !

Ils ont donc une importante part de responsabilité dans les problèmes actuels et seront tenus responsables tout comme nos politiques des catastrophes à venir !

  Notre société et en train de dévier doucement vers une certaine forme de dictature de la censure. Elle existe déjà depuis de nombreuses années, mais la monarchie qui à su se déguiser en fausse démocratie commence à perdre son maquillage, laissant apparaître les vrais traits du visage de la censure.

Nous ne seront en réelle démocratie que lorsque nous aurons une télévision libre !    Regardez le jeune qui à été condamné à 800 € d'amende pour avoir traité Sarko de " Pétain ". Personne ne bouge. Cela veut dire que tous ces français qui sont morts pour la révolution et pour la liberté finissent dans les oubliettes alors que l'on voudrait nous imposer de se rappeler de la Shoa !

   (Si seul un président de la république à le droit d'utiliser des insultes du genre " casse toi pauvre con " je ne suis pas d'accord pour qu'il en ait l'exclusivité sinon, je pense que dorénavant, nous pouvons nous permettre de dire la même chose aux magistrats, aux forces de l'ordre qui vous verbalisent pour un simple défaut de stationnement, sans que nul m'ait le droit de porter plainte contre vous !)

         Je regrette il est sans doute bon de faire apparaître dans les livres d'histoire, les guerres qui ont rabaissé l'homme quelque soit la raison. Mais à ce compte là, il faut parler sommairement de tous les conflits !

        Dorénavant, il faut donc employer les termes "peut-être ou je crois " pour ne pas être condamné par une justice qui préfère relâcher les criminels...( Je vais pas lancer ce débat qui pourtant devrait être télévisuel.)

  En effet, tant que le peuple n'aura pas une chaîne TV qui lui sera entièrement dédié et dans laquelle, toutes les associations auront le droit d'antenne. Mais aussi que tous ces grands thèmes  qui sont partie intégrante des changements de notre société et qui devraient être débattu durant des heures et des jours devant le public. Plutôt que de voire voter des textes dans notre dos et à notre insu ! La société ne fera pas de progrès.

    Car c'est bien cela la vraie révolution ! Le pouvoir médiatique de la presse télévisuelle. Les journaux n'y suffisent pas, donc le vôtre non plus je regrette  Mr Canard Enchaïné.

   Mais une télévision associative, libre, critique, ouverte aux débats c'est la porte ouverte à la démocratie !

Et ça, l'état n'en veut pas car il perdrait son pouvoir !

Cordialement Patrick, R.E.C.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu