Avertir le modérateur

30/09/2008

Crash boursier !

Pas de panique : LaRouche avait et a raison !

 « La décision de la Réserve fédérale de laisser la banque d’investissement Lehman Brothers se diriger vers une procédure de faillite à hauteur de ses 613 milliards de dollars d’actifs, plutôt que de lancer un sauvetage à l’aide d’argent public, comme dans le cas de Bear Stearns, et de Fannie Mae et Freddie Mac, fut évidemment le coup de grâce. Néanmoins, il n’y a pas matière à paniquer. Désormais, même le pire des ignares peut constater ce que Lyndon LaRouche avait annoncé le 25 juillet 2007 lors de sa conférence internet : le système s’est déjà effondré et ce que nous voyons dès lors ne sont que différents aspects de cet effondrement remontant à la surface.

« Mais aujourd’hui, le temps est venu de mettre sur la table les trois mesures définies par LaRouche comme indispensables pour sortir de cette crise. La plus importante de ces mesures est de convoquer immédiatement une conférence des chefs d’Etats, en donnant les rôles principaux aux Etats-Unis, à la Russie, à la Chine et à l’Inde. Son but est de remplacer le système de « mondialisation » par un système de crédit public dans la tradition du système de Bretton Woods voulu par Franklin Delano Roosevelt lors de la conférence de 1944, et conforme au dessein de la constitution américaine.

« L’idéologie monétariste du « libre-marché » est entrée en collision avec la réalité. Les gouvernements sont désormais appelés à agir, en cohérence avec leur serment de servir pour protéger leurs populations du danger.

Non au renflouement des spéculateurs
aux frais du contribuable !

Vite, signez et
faites signer la pétition pour un

NOUVEAU BRETTON WOODS

 

29/09/2008

Ce que l'on vous cache !

Dix soldats français ont été tués le 18 août en Afghanistan dans une embuscade tendue par des talibans. AFP/PASCAL PAVANI

R.E.C.

 

                Que chacun raconte sa version c'est une chose, mais je pense qu'il n'y a pas de fumée sans feu !

Le reportage TV récemment diffusé sur nos chaînes montrant l'armée française qui limite les munitions, des armes stratégiques pour la défense des troupes telles mitrailleuses enrayées ou canon hors service, c'est bien une réalité !

Vouloir jouer les boys scouts avec sa bite et son couteau ne convient pas en temps de guerre. Mais de toute façon, de tout temps, généraux comme politiques n'en ont rien à cirer de la perte de leurs hommes. Combien de missions soit disant bien préparées ont finies en boucheries par le passé !

Il serait temps que certains événements nous servent de leçon parce que les futures guerres à cause du manque de pétrole risquent bien de se multiplier.

Si c'est pour faire les choses à moitié, autant garder les décorations pour le drapeau avant que celui-ci soit à nouveau entaché de sang.

Les missions d'encadrement ou de maintien de la paix devraient uniquement être menées par des casques bleus hyper armés ayant le droit à riposte et ne sortant jamais sans un réel appui logistique.

Je me demande bien à quoi cela sert si un hélicoptère qui est fait pour du vol stationnaire ne peut point permettre de cibler ses ennemis au risque de ce prendre un missile certes.

De toutes façons nous ne saurons jamais la vérité, sauf peut-être comme pour la guerre d'Algérie, 40 ans après !

 R E C   .

Collectif de Remises En Causes.

 

Diffusez sans modération nos courriers. L'avenir grâce à la liberté d'information !

 

Le C’ R.E.C. ne prétend pas posséder la science infuse.

Certains articles ne seront pas toujours en phases avec vos convictions.

 

Cette 1ère page sera toujours identique. Elle sert à nous positionner face aux nouveaux internautes qui la reçoivent partout dans le monde.

 

La meilleure façon de juger c'est de se juger soi-même !

R.E.C. n'apporte pas de remèdes miracles.

Il se veut informel, réveille les consciences, ouvre les débats.

 

Un monde meilleur ne peut s'obtenir que par le respect de tout ce qui vit.

Humain, animal, végétal, ainsi que tout l'environnement qui compose notre planète.

 

La meilleure impartialité c'est la neutralité, ce qui ne veut pas dire laxisme !

 

Les + grandes craintes de l'homme l'ont amené à se regrouper en sectes :

Religieuses. Politiques. Monarchiques. Et aujourd'hui mondialistes !

 

Heureusement que nous sommes + nombreux que prévu à être "AT ou APO ou ANTI " ! Sinon, le règne animal aurait depuis longtemps été anéanti !

 

Afin d'évoluer, les peuples doivent apprendre à faire preuve de tolérance.

Mais il n'y a pas pour autant marquer  " La Poste " sur mon front !

 

Je rappellerai pour finir qlqs citations intéressantes relevées sur le net :

 

- La religion ce doit être comme dans un grand supermarché, chacun y prend ce qui lui convient.(Daï-Lama)

- Il y a pire que le bruit des bottes…Le silence des pantoufles ! (http://terresacree.org/archives.htm)

- Celui qui ne sait pas qu'il marche dans l'obscurité ne verra jamais la lumière ! (B. Lee)

- Le politiquement correct n'est pas forcément synonyme d'honnêteté ! (Rayon X.)

- Si la couleur du vent qui guide tes pas est sombre, c'est que celui qui le souffle est mauvais ! (Lao Tsé.)

- Quand les citoyens se comportent en sujet, les élus se comportent en monarques ! (Serge Grass)

- Les politiciens, c'est comme les couches de bébé. Il faudrait les changer souvent ! (inconnu du web)

- La vraie faute est celle que l'on ne corrige pas ! (Confucius)

Envoyer OK pour recevoir la newsletter et devenir les relais de l'info à ; patrick25@neuf.fr                                                                

28/09/2008

Peste ou choléra ?

27/09/2008

Sarkoruption !

Envoyé au R.E.C par Christian C.

EXCLUSIF
La PJ déterre le nom de Sarkozy dans une vieille affaire de corruption

Dans un rapport de police du 5 mars 2007, remis à deux juges d’instruction, un flic insolent écrit noir sur blanc qu’une société a été créée en 1994, « avec l’aval du ministre Nicolas Sarkozy » et « Nicolas Bazire directeur de cabinet de Balladur », dans le but de distribuer de discrètes commissions sur des ventes de frégates, de sous-marins et autres joujoux.
Lire les détails
►A la une de bakchich aujourd'hui

26/09/2008

Airbus-OGM-Faillites !

LES DÉPÊCHES :

AIRBUS ANNONCE DES DELOCALISATIONS EN TUNISIE, INDE ET CHINE

L'EUROPE AUTORISE EN CATIMINI L'IMPORTATION DE SOJA OGM

LE PARQUET POLONAIS A LA PREUVE D'UN CENTRE SECRET DE LA CIA

HAUSSE SPECTACULAIRE DES DEFAILLANCES D'ENTREPRISES

3 JOURNALISTES AMERICAINS ARRETES AUX USA. QUE FAIT REPORTERS SANS FRONTIERES ?

Envois reçu de Christian C. Si vous n'arrivez pas à lire le lien, essayez celui-ci ;

http://www.u-p-r.org/ab/index.php?page=breve&id=111

25/09/2008

Attention, un train Bush peut en cacher un autre !

Les complices du 11 septembre se disputent la présidence des États-Unis

La campagne de Obama et McCain attise l'hystérie de la « guerre contre le terrorisme »

 

par Larry Chin  Mondialisation.ca

 

 

Dans le battage publicitaire de son discours de remerciement, Barack Obama a déclaré vouloir « achever la lutte contre les terroristes qui, en fait, nous ont attaqués le 11 septembre. » Si Obama souhaite tenir sa promesse, il pourrait commencer par son propre candidat à la vice-présidence, le sénateur Joe Biden.

 

 

Biden et le chef de l'ISI

 

Biden était l'un des plusieurs hauts fonctionnaires de Washington à s’être entretenu avec le lieutenant-général Mahmoud Ahmad, le chef de Inter Services Intelligence (ISI) du Pakistan à l’époque du 11 septembre 2001.

 

L'ISI est une extension de la CIA à l’étranger. « Al-Qaïda » est une opération secrète gérée par les services de renseignement militaire anglo-américain. Avant les attentats, Ahmad, le financier du 11 septembre, qui remis des fonds à Mohammed Atta et le présumé meneur des pirates de l’air kamikazes,  a rencontré personnellement Biden le 13 septembre 2001.

 

Cette affaire, détaillée dans l'article de Michel Chossudovsky  Political Deception: Missing Link Behind 9/11, demeure l'un des centaines d’indices flagrants qui révèlent le lien direct entre les États-Unis et le  11 septembre, ce pour lequel Biden n'a jamais fourni d’explication crédible.

 

À l’époque même où il rencontrait l’homme directement lié aux prétendus pirates de l'air, la voix de Biden fut parmi les plus tapageuses et les plus belliqueuses à se joindre aux Bush-Cheney pour bombarder l'Afghanistan en représailles au 11 septembre. Biden a exprimé le désir de « tirer personnellement sur Osama Ben Laden. » Comme il fallait s'y attendre, John McCain a manifesté la même soif de sang après le 11 septembre, dans son fameux éditorial, War is hell. Let's get on with it (la guerre c’est l’enfer, entendons-nous bien là-dessus maintenant).

 

Le ton de Biden reste inchangé aujourd’hui. Il veut « achever le combat contre Al-Qaida et les Talibans » et (dans un langage qui semble être le nouvel argumentaire néolibéral) « s’en prendre, en fait, à ceux qui nous ont attaqués le 11 septembre. »

 

Le fait que Biden et McCain, deux grands complices en faveur du mensonge de la « guerre contre le terrorisme, » soient en lice pour le pouvoir à la Maison Blanche est en soi révélateur.

 

Interrogé récemment par un journaliste indépendant sur sa rencontre avec Mahmoud Ahmad, Biden a avancé des explications hors sujet, puis a demandé à son escorte de gardes de sécurité d’éloigner la personne curieuse.  

 

Biden l'initié

 

La sale politique et les affaires peu respectables n’ont rien de nouveau pour Biden, un parfait initié de l’establishment néolibéral, ayant fait carrière d'opportunisme, d'obstruction, et de fourberie politique.

 

Biden, le sénateur du plus grand paradis fiscal des sociétés des États-Unis, le Delaware, a joué un rôle clé dans pratiquement toute grande décision politique étasunienne au cours des deux dernières décennies: chaque conflit militaire; les confirmations de la Cour suprême; les confirmation ministérielles; les nominations à la magistrature; l'enquête (dissimulation) du Congrès sur les grands scandales politiques.

 

Biden, un fidèle de longue date du Conseil des Relations Étrangères, est l'un des principaux architectes du « Homeland Security. » Il considère que ses « antécédents en sécurité nationale » sont « irréprochables. »

 

Joe Biden et son collègue de longue date, le sénateur et criminel de guerre « ami » du Keating Five [*], McCain, sont plus responsables de la crise mondiale actuelle que n'importe qui d'autres.

 

 

L’imposture grandiloquente de Obama

 

Si Barack Obama souhaitait sincèrement « détruire » ceux qui nous ont vraiment attaqués le 11 septembre, il s’en prendrait aux légions des élites qui ont rendu possible sa propre montée au pouvoir.

 

Il pourrait commencer par son propre gourou en politique étrangère, le génial élitiste Zbigniew Brzezinski, le créateur virtuel du terrorisme islamique durant le gouvernement Carter, qui a suggéré le besoin d’une attaque du style Pearl Harbor : la perception d'une « énorme et radicale menace extérieure » ; l'homme dont la vision de la « primauté étasunienne » et la déstabilisation à travers le « Grand Échiquier » eurasien ont été l’obsession de toujours.

 

Obama pourrait aussi « s’en prendre » aux Clinton, et aux autres gros bonnets néolibéraux qui soutiennent sa campagne, étant donné qu'ils ont contribué à semer les graines du 11 septembre dans les années 90. Obama doit « s’en prendre » aux membres des présidences Bush-Cheney, Reagan et George HW Bush, et à la légion d’agents secrets dans le monde entier, aux conseillers politiques, aux personnages des groupes de réflexion (projet pour un nouveau siècle étasunien, etc.) et aux dirigeants pétroliers qui « ont mis le feu. » Il pourrait aussi dire la vérité à propos de la guerre pour le pétrole.

 

Bien évidemment, Obama ne fera rien de tel. (Et Bush et Cheney ne seront pas poursuivis, peu importe ce que lui et Biden disent sur le chemin de la campagne, au contraire.)

 

Obama ne fera rien. Il laissera intacte l'abomination du Patriot Act, l’autorisation de surveillance illégale, la torture et les interprétations (des traductions). Il endossera la dissimulation de la Commission 9/11, et accroîtra la militarisation dans la patrie des États-Unis.

 

 

Vainqueur de l'élection de 2008 : le Grand Mensonge

 

Dans le livre The Iran-Contra Connection: Secret Teams and Covert Operations in the Reagan Era [**] de Jonathan Marshall, Peter Dale Scott, et Jane Hunter, les auteurs décrivent comment la récalcitrance du gouvernement combinée à l'acquiescement du public ont gêné les efforts visant à limiter le pouvoir présidentiel et les abus de la CIA dans les années 70 et 80.

 

Une citation d’un passage révélateur de Joe Biden :


Et quand le législateur a tenté de rédiger une nouvelle charte pour la CIA afin de limiter les pouvoirs présidentiels et contrôler les abus, les gens du Président Jimmy Carter ont défendu pied à pied chaque pouce de terrain. Épuisés, les libéraux ont cédé. Aux plaintes de l'American Civil Liberties Union, selon qui le projet de charte était trop permissif, le sénateur Joseph Biden (démocrate, Delaware) a dit : « Laissez-moi vous dire un truc, les copains. Les gens s’en fichent. L'Étasunien moyen se soucie bien moins de tout ça à présent. Vous continuez de parler des préoccupations du public. Il n'y en a aucune.

 

Aujourd'hui, Bush-Cheney et la campagne présidentielle ont un mépris encore plus grand envers la population mondiale.

 

L'élection est déjà terminée.

 

Le consensus bipartite responsable du mensonge de la « guerre contre le terrorisme » est plus inattaquable que jamais. La prochaine administration présidentielle sera, en substance, si ce n’est en style, la continuation du cauchemar de l’époque Bush-Cheney.

 

La seule chose restant à décider (hormis la chorégraphie exacte de la fraude lors du vote électronique final) est quel sera le mensonge au sujet du « changement, » quelle marque de poison sera versée dans la gorge du peuple étasunien.


Est-ce que ce sera l'establishment de l’imposture néolibérale classique des Obama-Biden ?

 

Ou bien l’insulte la plus manifeste, la gifle au visage et le plus cynique appel aux plus bas des dénominateurs communs les plus vils : le dément profondément corrompu John McCain avec la folle foncièrement immorale, délibérément stupide (comme George W. Bush), la vitrioleuse psychopathe Sarah Palin (dont le diplôme principal semble être ses liens délictueux directs aux intérêts énergétiques en Alaska) ?

 

Le « Grand Mensonge » s’avance avec les deux. 
 

 

 

 

 

 

24/09/2008

L'engrenage de la guerre.


LA FRANCE DANS L'ENGRENAGE D'UNE GUERRE A OUTRANCE
C'est le prix de l'euro-atlantisme

Le 5 septembre, un haut responsable des services de sécurité pakistanais a indiqué à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, qu'au moins trois enfants et deux femmes viennent d'être tués, dans le nord-ouest du Pakistan, par trois missiles tirés par des avions sans pilote, que seules les troupes américaines basées en Afghanistan voisin possèdent.
Lire la suite :
http://www.u-p-r.org/ab/index.php?page=article&id=63...

23/09/2008

Nucléaire, quand cela va-t-il pèter ?

 http://www.acdn.net          

           

COMMUNIQUE DE PRESSE

                                                                                  

Le Groupe des Fournisseurs Nucléaires torpille le Traité de Non Prolifération

 

Pour les survivants (s’il y en a), le samedi 6 septembre 2008 sera à marquer d’une pierre noire sur la route qui conduit l’humanité à la catastrophe nucléaire. Ce jour-là, les 45 Etats qui composent le Groupe des Fournisseurs Nucléaires (GFN) ont fini par approuver, quelques-uns à la suite de pressions incroyables, l’accord passé en juillet 2007 par le président George W. Bush avec le premier ministre indien Manmohan Singh, accord qui légalise le commerce nucléaire avec l’Inde.

 

Le GFN avait été créé en 1974 (d’abord sous le nom de « club de Londres ») précisément en réaction au premier essai nucléaire de l’Inde, pour éviter de lui fournir, ainsi qu’à d’autres pays « proliférants », tout matériau ou composant pouvant alimenter un arsenal nucléaire.

 

L’Inde a attendu le printemps 1998 pour reprendre ses essais nucléaires souterrains… avec les encouragements de Jacques Chirac, selon un éminent témoin indien cité par le Washington Post du 2.09.08. Le Pakistan lui a presque aussitôt emboîté le pas, et les deux pays ont failli se livrer une guerre nucléaire en 2003 à propos du Cachemire.

 

Aujourd’hui, l’Inde est « blanchie » d’avoir « proliféré ». Elle obtient un statut exorbitant. Elle va pouvoir poursuivre librement un commerce nucléaire avec le reste du monde, acheter (notamment à la France) la technologie de nouvelles centrales et se l’approprier. Mais aussi acheter de l’uranium, par exemple à l’Australie, au Canada ou à la France, comme combustible pour ses centrales électronucléaires, ce qui lui permettra de consacrer sans le moindre contrôle son propre uranium à la fabrication de nouvelles armes nucléaires. Pour ce faire, elle n’aura besoin ni de renoncer aux armes qu’elle possède déjà, ni de s’y engager comme l’ont fait  les 5 puissances nucléaires signataires du Traité de Non Prolifération (TNP). Ses installations militaires échapperont aussi aux contrôles de l’Agence Internationale de l’Energie Nucléaire (AIEA), qui inspecte celles des Etats non nucléaires membres du TNP.

 

Le TNP instaurait deux catégories d’Etats : ceux reconnus de jure comme ayant des armes nucléaires (Etats-Unis, Russie, Grande-Bretagne, France, Chine), que le traité soumettait à l’obligation (jamais mise en œuvre depuis son entrée en vigueur en 1970…) de les abolir, et ceux qui n’ont pas de telles armes et sont soumis à l’interdiction (respectée jusqu’à présent, sauf par la Corée du nord) de s’en procurer. Il existait une troisième catégorie d’Etats : ceux n’ayant pas signé le TNP mais dotés de facto d’armes nucléaires (Israël, Inde, Pakistan). Les deux derniers étaient soumis à un embargo nucléaire (Israël restant quant à lui dans l’ambiguïté). L’accord indo-américain et son approbation par le Groupe des Fournisseurs Nucléaires créent, pour le moment au seul bénéfice de l’Inde, un quatrième statut : celui d’Etat nucléaire de facto, non signataire du TNP, mais reconnu de jure comme « bon » proliférateur et exempté pour cette seule raison de toute obligation de désarmement. 

 

Ce statut constitue une « prime à la prolifération ». Il ne peut qu’inciter certains Etats non nucléaires à s’affranchir clandestinement -comme l’a fait la Corée du Nord- des contraintes du TNP, ou à sortir de ce traité dans l’espoir d’obtenir un jour le même statut que l’Inde. 

                  

Par avidité mercantile, les fournisseurs nucléaires sabotent les bases mêmes du TNP, dont la prochaine conférence d’examen en 2010 risque fort de dresser l’acte de décès. Les Etats-Unis et la France auront joué dans ce sabotage un rôle actif particulièrement lamentable.

 

22/09/2008

Aliments pourris !

Les droits de l'homme en France ! Des demies mesures…

La liberté ! Mise à part celle de respirer un air vicié ou plutôt de soupirer face à l'impuissance du gouvernement !

L'égalité…Dans les rêves ! Qui a le droit de s'exprimer dans les médias, TV ou journaux ?  Même dans la presse régionale, sous prétexte que les courriers des lecteurs sont trop nombreux, les attaques d'un système inefficace sont vite relayées à la poubelle.

La fraternité ! Ce n'est même pas la peine d'en parler. Même dans l'alimentation, la noblesse se fou bien mal de ce que vous bouffez puisque eux ont les moyens d'acheter du bio.

                                                Alimentation dangers !

Ce n'est pas la première fois que le collectif R.E.C lance un appel à pétition contre le laxisme de l'Etat qui préfère protéger les marchés commerciaux des multinationales plutôt que de sortir un texte de loi qui oblige chacun à mentionner clairement la provenance des produits.

Pour ceux qui n'auraient pas regardé cette semaine le magazine "Envoyé Spécial "concernant les produits frelatés d'origine chinoise. Il en résulte que tel la mélanine, produit plastifiant hautement toxique découvert dans certains laits en Chine, mais dont l'exportation suit encore son cours comme pour le glycol dans les dentifrices.

Que de nombreux produits à base de protéines en provenance de ce pays, entre en ligne dans la préparation de certains plats ou composante à base de protéine vendue sur notre territoire.

Que preuve est apporté du manque de contrôles fiables des services des douanes françaises sur les denrées alimentaires. Qu'il est fort possible que ce produit, la mélanine soit depuis longtemps incorporé à certaines préparations culinaires animales ou humaines puisque comme le relate le responsable des services sanitaire, ce dernier n'était pas recherché auparavant.

Que les services privés qui procèdent à certaines analyses ne diffusent pas leurs résultats aux services des douanes.

Il en ressort la nécessité suivante ;

Stop malbouffe !

Nous, citoyens français demandons que cesse cette malbouffe qui contribue davantage à engraisser les porcs et les multinationales que de garantir la santé du consommateurs.

-          Nous exigeons que tous produits consommables soient munis d'un étiquetage faisant clairement apparaître tous les ingrédients même sous forme de  traces, la provenance de chacun de ceux-ci. De même que la teneur en pesticides, le taux de métaux lourds et les produits chimiques dangereux tels PCB, Dioxine, Cyanure, Mercure ou autres dérivés dont chacun d'eux devra être systématiquement recherchés avant une mise sur le marché.

-          Nous demandons qu'une obligation soit imposé à tous importateurs de fournir au services des douanes une analyse complète et détaillés par des laboratoires indépendants et français de toutes leurs sources d'approvisionnement.

-          Que l'étiquetage fasse apparaître les teneurs en sel, sucre et matières grasses en détaillant si c'est le cas, les mélange de divers provenances afin de palier comme se fut le cas à retrouver de l'huile de vidange dans l'huile de table, de la mélanine dans les protéines ou du glycol dans les dentifrices.

-          De mentionner si le café décaféiner ou certains sucres tels le fructose sont obtenu par extraction avec des produits contenant du trichloréthylène.

-          De condamner sévèrement tous les industriels qui osent dire comme c'est le cas aujourd'hui, qu'ils n'étaient pas au courant alors qu'ils auraient dus faire analyser leurs produits.

-          Que ce texte entre le plus rapidement possible en vigueur.

 

Parce qu'une alimentation de qualité ne doit pas être uniquement réservé aux riches pouvant se payer des produits bios ! Collectif de Remises En Causes de Besançon.

Envoyer ce message en masse, il faut que nous soyons de millions à signer la demande suivante :

Signer en ligne sur :  www.lapetition.com 

Rubrique " Autre ": STOP MALBOUFFE ! Dès Mardi 23 / 09 / 08

21/09/2008

Abréviations dico 2008.

modifications et ajouts du dictionnaire 2008

   ANPE              Avec Nous Peu d'Espoir   
> > >  
> > >
DDE                Dix Doigts Engourdis    
> > >  
> > >
EDF-GDF        Equipes De Fainéants - Gars Déjà Fatigués   
> > >  
> > >
FORD               Fabrication Ordinaire , Réparation  Difficile 
> > >  
> > >
IBM                  Impression Bloquée Momentanément 
> > >  
> > >
NASA              Nous Avions Sept Astronautes
> > >  
> > >
RATP              Reste Assis T'es  Payé
> > >                         Râle Autant que Tu Peux
> > >  
> > >
SAAB              Supérieur Aux Autres Brouettes
> > >  
> > >
SABENA         Sauf  Accident, Bien Entendu, Nous Arriverons
> > >  
> > >
SEAT              Saloperie Espagnole Assemblée à Tenerife 
> > >  
> > >
SECAM           Surtout Eviter la Compatibilité Avec le Monde    
> > >  
> > >
SIMCA            Société Internationale de Moteurs Constamment  Arrêtés
> > >  
> > >
FIAT                Fabrication Industrielle d'Autos Trafiquées
> > >  
> > >
PTT                 Prends Ton  Temps 
> > >                         Pantoufles, Tranxène, Tisane  
> > >                         Personnel Traumatisé par le Travail 
> > >  
> > >
SNCF              Société Nourrissant  Certains  Fainéants   
> > >                         Source Nationale de Catastrophes Ferroviaires    
> > >                         Sans Nous, les Cafés Fermeraient   
> > >  
> > >
FISC                Fédération  Incomprise de Sadiques Criminels
> > >  
> > >
                        Faut Inciser et Saigner le Contribuable  
> > >  
> > >
CAP                Certificat d'Aptitude à la Pauvreté 
> > >  
> > >
BAC                Brevet d'Accès au Chômage   
> > >  
> > >
BTS                 Brevet de Traîne Savates  
> > >  
> > >
DEUG              Diplôme Enseignant  l'Utilisation de Généralités    
> > >  
> > >
ENA                Ecole Nationale pour Autistes 
> > >                         Eléments Nuisibles et Arrivistes 
> > >  
> > >
SDF                 Sans Difficulté Financière    

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu