UA-112799694-1

Avertir le modérateur

04/10/2008

OPUS DEI ...

Par Jean-Yves Camus

 

Opus Dei et consorts : enquête sur l'idéologie du pape

 

 

Commentaires

C'est une plaisanterie ou pire une preuve de malhonnêteté intellectuelle que d'affirmer que l'ouvrage précité fait montre de connaissances précises et sérieuses des auteurs quant à l'Eglise catholique et particulièrement les milieux attachés à la liturgie tridentine, dont je suis, forme extraordinaire du rite romain.

Ce livre est affligeant et surtout il est la marque d'un anti-catholicisme primaire inspiré vraisemblablement du laicisme et du Malin. Il est navrant que vous puissiez présenter ce livre comme un ouvrage documenté alors que les auteurs s'y livrent à des amlgames scandaleux présentant l'aile dite droite de l'Eglise comme une aile dangereuse y mêlant sans intelligence et réflexion légionnaires du Christ, Opus Dei et traditionalistes. Nous avons au moins néanmoins en commun une fidélité à la Foi catholique et au Siège Apostolique.

Présenté Sa Sainteté le Pape Benoît XVI comme conservateur est au contraire de ce que pensent les auteurs lui faire un immense compliment, car cela signifie qu'il est un digne successeur de Pierre auquel Notre Seigneur Jésus-Christ a demandé de bâtir la sainte Eglise catholique, apostolique et romaine pour conserver intact l'Enseignement par Lui révélé. Notre Saint-Père le Pape dans la continuité de feu le Pape Jean-paul II remet l'Eglise sur les rails chassant les excentricités et les hérésies modernistes, remettant Dieu et son Saint Sacrifice au coeur de la Messe, rappelant les points fondamentaux de la Doctrine sur la Foi, la Famille, la Vie, l'action sociétale de l'Eglise.

Notre Souverain Pontife rappelle avec fermeté et constance les Vérités essentielles contenues par la seule Eglise, notre Saint mère l'Eglise catholique, détentrice de la plénitude des moyens de Salut.

Enfin, Notre Saint-Père le Pape est en train de procéder d'une part au rétablissement d'un rite qui n'a jamais été supprimé ni interdit, le rite saint Pie V, que Saint Pie V avait lui-même déclaré ad aeternam, et d'autre part à une réforme de la réforme concernant le rite Paul VI, rappelant la nécessité de placer Dieu et le saint-Sacrifice au centre de la sainte Messe ( et non la cummunauté ou les hommes), manifestant l'importance de reçevoir la communion sur la langue et à genoux, forme traditionnelle de l'Eglise, et remettant à leur juste place le latin et le grégorien, langue et chants éternels de l'Eglise.

Pour tout cela, je rends grâce à Dieu,

Puissiez-Vous Seigneur aidez ces deux auteurs et ceux qui ne croient pas en Vous à convertir leur coeur à la seule Foi salvatrice, la Foi catholique.

Catholique et Français toujours !!!

Louis-Charles.

Écrit par : Louis-Charles | 14/10/2008

C'est une plaisanterie ou pire une preuve de malhonnêteté intellectuelle que d'affirmer que l'ouvrage précité fait montre de connaissances précises et sérieuses des auteurs quant à l'Eglise catholique et particulièrement les milieux attachés à la liturgie tridentine, dont je suis, forme extraordinaire du rite romain. Ce livre est affligeant et surtout il est la marque d'un anti-catholicisme primaire inspiré vraisemblablement du laicisme et du Malin. Il est navrant que vous puissiez présenter ce livre comme un ouvrage documenté alors que les auteurs s'y livrent à des amlgames scandaleux présentant l'aile dite droite de l'Eglise comme une aile dangereuse y mêlant sans intelligence et réflexion légionnaires du Christ, Opus Dei et traditionalistes. Nous avons au moins néanmoins en commun une fidélité à la Foi catholique et au Siège Apostolique. Présenté Sa Sainteté le Pape Benoît XVI comme conservateur est au contraire de ce que pensent les auteurs lui faire un immense compliment, car cela signifie qu'il est un digne successeur de Pierre auquel Notre Seigneur Jésus-Christ a demandé de bâtir la sainte Eglise catholique, apostolique et romaine pour conserver intact l'Enseignement par Lui révélé. Notre Saint-Père le Pape dans la continuité de feu le Pape Jean-paul II remet l'Eglise sur les rails chassant les excentricités et les hérésies modernistes, remettant Dieu et son Saint Sacrifice au coeur de la Messe, rappelant les points fondamentaux de la Doctrine sur la Foi, la Famille, la Vie, l'action sociétale de l'Eglise. Notre Souverain Pontife rappelle avec fermeté et constance les Vérités essentielles contenues par la seule Eglise, notre Saint mère l'Eglise catholique, détentrice de la plénitude des moyens de Salut. Enfin, Notre Saint-Père le Pape est en train de procéder d'une part au rétablissement d'un rite qui n'a jamais été supprimé ni interdit, le rite saint Pie V, que Saint Pie V avait lui-même déclaré ad aeternam, et d'autre part à une réforme de la réforme concernant le rite Paul VI, rappelant la nécessité de placer Dieu et le saint-Sacrifice au centre de la sainte Messe ( et non la cummunauté ou les hommes), manifestant l'importance de reçevoir la communion sur la langue et à genoux, forme traditionnelle de l'Eglise, et remettant à leur juste place le latin et le grégorien, langue et chants éternels de l'Eglise. Pour tout cela, je rends grâce à Dieu, Puissiez-Vous Seigneur aidez ces deux auteurs et ceux qui ne croient pas en Vous à convertir leur coeur à la seule Foi salvatrice, la Foi catholique. Catholique et Français toujours !!! Louis-Charles.

Écrit par : Louis-Charles | 14/10/2008

C'est une plaisanterie ou pire une preuve de malhonnêteté intellectuelle que d'affirmer que l'ouvrage précité fait montre de connaissances précises et sérieuses des auteurs quant à l'Eglise catholique et particulièrement les milieux attachés à la liturgie tridentine, dont je suis, forme extraordinaire du rite romain. Ce livre est affligeant et surtout il est la marque d'un anti-catholicisme primaire inspiré vraisemblablement du laicisme et du Malin. Il est navrant que vous puissiez présenter ce livre comme un ouvrage documenté alors que les auteurs s'y livrent à des amlgames scandaleux présentant l'aile dite droite de l'Eglise comme une aile dangereuse y mêlant sans intelligence et réflexion légionnaires du Christ, Opus Dei et traditionalistes. Nous avons au moins néanmoins en commun une fidélité à la Foi catholique et au Siège Apostolique. Présenté Sa Sainteté le Pape Benoît XVI comme conservateur est au contraire de ce que pensent les auteurs lui faire un immense compliment, car cela signifie qu'il est un digne successeur de Pierre auquel Notre Seigneur Jésus-Christ a demandé de bâtir la sainte Eglise catholique, apostolique et romaine pour conserver intact l'Enseignement par Lui révélé. Notre Saint-Père le Pape dans la continuité de feu le Pape Jean-paul II remet l'Eglise sur les rails chassant les excentricités et les hérésies modernistes, remettant Dieu et son Saint Sacrifice au coeur de la Messe, rappelant les points fondamentaux de la Doctrine sur la Foi, la Famille, la Vie, l'action sociétale de l'Eglise. Notre Souverain Pontife rappelle avec fermeté et constance les Vérités essentielles contenues par la seule Eglise, notre Saint mère l'Eglise catholique, détentrice de la plénitude des moyens de Salut. Enfin, Notre Saint-Père le Pape est en train de procéder d'une part au rétablissement d'un rite qui n'a jamais été supprimé ni interdit, le rite saint Pie V, que Saint Pie V avait lui-même déclaré ad aeternam, et d'autre part à une réforme de la réforme concernant le rite Paul VI, rappelant la nécessité de placer Dieu et le saint-Sacrifice au centre de la sainte Messe ( et non la cummunauté ou les hommes), manifestant l'importance de reçevoir la communion sur la langue et à genoux, forme traditionnelle de l'Eglise, et remettant à leur juste place le latin et le grégorien, langue et chants éternels de l'Eglise. Pour tout cela, je rends grâce à Dieu, Puissiez-Vous Seigneur aidez ces deux auteurs et ceux qui ne croient pas en Vous à convertir leur coeur à la seule Foi salvatrice, la Foi catholique. Catholique et Français toujours !!! Louis-Charles.

Écrit par : Louis-Charles | 14/10/2008

Monsieur,
Chacun ses opinions et je ne vais surtout pas vous reprocher de défendre les vôtres. Les articles que je fais paraître sur le blog sont les plus diversifiés possibles et même si je ne les approuve que rarement à 100 %, je les positionne pour permettre à chacun d'entre nous la réflexion que nos sociétés n'ont que trop souvent occulté et dont la religion quelle qu'elle soit n'est pas en manque.
Le Daï Lama a dit que cette dernière devait être comme dans un grand supermarché où chacun se sert à volonté de ce que bon lui semble.
Hors, vous qui me paraissez un fervent serviteur du bon dieu, je vous rappel que si nous n'avions pas la laïcité en France, nous serions encore sous le jonc et la dictature du pape !
Libre à vous de défendre vos convictions, mais les trop bons chrétiens sont comme les extrémistes religieux, toujours prêt à massacrer s'ils le pouvaient, preuve avec la religion juive qui ne tend plus l'autre joue mais qui si elle pouvait coloniser la planète à ses doctrine ne s'en priverait point !
Si l'opus deï garde cette mauvaise image, il est bon de rappeler que tout les extrêmes sont mauvais. D'ailleurs même l'eucuménisme n'a jamais réussi à réunir les peuples qui continuent à s'entre-tuer parce que les chefs religieux préfèrent garder leurs pouvoirs !
La critique que vous ne souhaitez pas entendre reste le bien fondé de nos sociétés trop souvent bâillonnées ou trahies.

Écrit par : R E C | 15/10/2008

Cher Monsieur,

Je ne vous reproche pas publier ce genre d'articles, mais je m'élève contre une propension qu'ont pris les pseudos-intellectuels de ce pays a toujours tenir des propos anti-cléricaux et anti-catholiques, c'est à mon avis manquer de gratitude, dans un pays où la Foi catholique constitue la base fondatrice. La France est née portée par Clovis sur les fonts baptismaux et dévouée à la Très Sainte Vierge Marie avec la déclaration de S.M le roi Louis XIII.

Ce que je déplore, c'est que depuis 1789 et particulièrement pendant le régime terroriste de 1793 ( dont les dirigeants se sont pour beaucoup maintenus sous le Directoire), la France est entrée, à quelle rares époques près, dans une phase relativiste, nihiliste et athée, enfin non la France mais la politique française, car la France est elle immaculée, elle reste ce qu'elle a toujours été éternelle, et les taches de sang ne font qu'imprégner pour ne pas imbiber la république et son cortège de morts, d'avortements, de politiques anti-familiales et anti-natalistes, son consumérisme à toute épreuve et son absence de valeurs.

Voilà ce que je reproche à l'Etat français. Et la cause première de cette déchéance, cette décadence morale et sociale est à chercher dans la déchristianisation, dans cette volonté de couper le pays de ses racines (comme si un arbre pouvait vivre sans sève comme la rappelé Notre Saint Père le Pape), la Foi catholique.

Que vous le vouliez ou non, la France restera à jamais la Fille aînée de l'Eglise, car la république ce n'est pas toute la France, c'est une partie et je l'espère une parenthèse car elle est bâtie sur un bain de sang celui de L.L.M.M. le Roi et la Reine de France lâchement assassinés, celui de leur Maison, celui des catholiques laïcs et clercs et celui de nos ancêtres.

Ma France, celle de mes ancêtres, de mes églises, de mes traditions, de mes Rois, cette France, je la défendrai comme l'ont fait d'autre avant moi , pour la gloire de Dieu, l'honneur de mon nom et surtout celui de la France.

Catholique et Français toujours!!!

Louis-Charles.

Écrit par : Louis-Charles | 15/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu