Avertir le modérateur

30/04/2009

Libertés mexicaines...


ACTIONS

Mexique - Barbara Italia Mendez
Trois ans après les manifestations sévèrement réprimées de San Salvador Atenco, État de Mexico, Bárbara Italia Méndez, étudiante âgée de 27 ans à l’époque, attend qu'on lui rende justice.
Elle est arrêtée le 4 mai 2006. Selon Bárbara, des policiers ont fait irruption dans la maison où elle s’était réfugiée et l’arrêtent, en la rouant de coups ; blessée à la tête, elle présente de multiples contusions.
Elle est ensuite contrainte de monter dans un véhicule de police et de s’allonger sur d’autres détenus.
Pendant le trajet jusqu’à la prison, elle est déshabillée, passée à tabac, menacée et violée par des policiers sous les encouragements de leurs collègues.
Signez notre pétition en ligne au président Calderon en cliquant sur :

http://www.amnesty.fr/index.php/agir/campagnes/personnes_en_danger/actions/mexique_barbara_italia_mendez__1/petition_en_faveur_de_barbara_italia_mendez

 

Merci.

29/04/2009

Magouilles euro-députes !


Patrice HÉNIN, à lire absolument !

Nous envois ce lien sur les magouilles des euro-députés :

http://www.planetenonviolence.org/Comment-Gagner-Un-Million-De-Livres-Sterling-1-139-000-Euros-En-Cinq-ans-En-Devenant-EuroDepute_a1835.html?PHPSESSID=1268b84e534df3d6b7ba5e76842880f9

28/04/2009

Attention, une prime peut en cacher une autre !

Membre du directoire de Natixis de mi-février à fin novembre 2008, avant de démissionner fin novembre, Jean-Pascal Beaufret a perçu 1,3 million d'euros lors de son passage au sein de la banque, dont 500.000 euros de prime d'arrivée, selon le rapport annuel de l'établissement.


Une porte-parole de NatixisNatixis: parti 9 mois après son arrivée, Beaufret a reçu 1,3 million d'euros a indiqué à l'AFP que l'indemnité "pour préjudice", consécutive à la rupture du contrat de travail de M. Beaufret, fixée à six mois de salaire annuel, se monte à 300.0000 euros.

Elle a ajouté qu'une disposition prévoyait initialement qu'en cas de son éviction du directoire, M. Beaufret pouvait bénéficier d'une indemnité équivalente à deux ans et demi de salaire, soit 1,5 million.

Mais d'un commun accord avec la direction de Natixis, M. Beaufret a décidé de limiter son indemnité transactionnelle de départ à 300.000 euros.                                www.Impots-utiles.com

 

REC :

On nous prend vraiment pour des cons !

Vous croyez réellement que tous ces dirigeants vont limiter leurs gains ?

D'autres primes auront vite fait de remplacer les parachutes ou autres royalties !

27/04/2009

Confiance, tout est bon dans le cochon !

Le Point.fr
TRANSMISSION, VACCIN, DANGEROSITÉ
- Qu'est-ce que la grippe porcine ?


La grippe porcine est une maladie respiratoire des élevages de porcs, un virus grippal de type A. Elle peut se répandre rapidement. Elle peut passer occasionnellement chez l'homme, généralement chez des personnes en contact avec ces animaux. En revanche, il est impossible de l'attraper en mangeant de la viande de porc, comme le rappelle samedi le ministère de l'Agriculture : "Cette grippe d'origine porcine au Mexique ne s'attrape pas en mangeant de la viande, mais par voie aérienne, d'homme à homme." La température de cuisson (71° Celsius à coeur) détruit virus et bactéries, précisent les Centres de contrôle des maladies américains (CDC).
Il existe certains cas de transmission interhumaine de la grippe porcine.


R.E.C.

Comme le rappelle le ministère, impossible de l’attraper en mangeant de la viande, un peu comme les nuages de Tchernobyl !
Pourtant il est mentionné que la cuisson tue les virus...
Bizarre, des salmonelles sont retrouvées dans les oeufs même après cuisson...

Une bonne pandémie qui raserait la moitié de la planète profiterait largement aux laboratoires qui produisent les vaccins !
Mais aussi une aubaine en ces temps de crise illimitée pour qu'ensuite renaisse de ces cendres les plus gros profits...teurs...
Nous n'allons donc pas nous étendre sur un scénario catastrophe ni sur une schizophrénie mondiale. mais il faut admettre que depuis la vache folle, et le H5N1, les dérives et les risques s'accroissent dangereusement.
Et encore, c'est faire fi de toutes ces autres maladies animales dont le grand public ignore (lapins, moutons, gibiers,poissons...).
Depuis longtemps les animaux comme les humains se refilent leurs bactéries.
Le seul moyen d'y remédier, c'est de changer totalement notre conception alimentaire.
`Je sais, cela ne va pas plaire à tout le monde que de prôner un régime ovo-lacto-végétarien. Pourtant, c'est la seule issue possible.
Nous savons qu'un jour l'eau potable risque de manquer et que la production d'un kg de viande nécessite autant d'eau que 50 kg de blé.
Pourtant, une telle quantité de blé va nourrir beaucoup plus d'individus qu'un seul kg de viande.
Mais l'on s'acharne bêtement à surproduire du bétail qui lui même engendre une surconsommation d'eau, surproduction de médicaments vétérinaires que nous finissons par retrouver soit dans notre alimentation, soit dans l'eau courante !
Imaginez un peu le flot de sang, véritable rivière que représente l'abattage systématique de plus d'un demi milliard d'animaux chaque jour !
Oui, vous avez bien lu, une boucherie gigantesque qui détient des marchés basés sur le principe de vie et de mort d'être vivant alors que la base même de notre alimentation, protéique, glucidique, vitaminique et quelques oméga, se trouve dans un environnement plus humain dont on hésite encore à le garder naturel pour favoriser le business des OGM.
Rappelez-vous "le schmilblic" de notre regretté Coluche. La blague des frites que l'on retrouve dans le biberons des enfants...
Et bien nous ne faisons pas mieux puisque dès ce plus jeune âge, nous obligeons nos enfants à consommer de la viande.
Notre société à besoin de profond changements, mais personne parmi nos politique n'a le courage de le proclamer si ce n'est en période électorale.
J'ai personnellement contacté les plus grands groupes agro-alimentaire comme Danone, Nestlé ou Carrefour afin de mettre en place cette politique du renouveau alimentaire.
Aucuns d'entre eux ne m'a répondu.
Avec l'émergence des pays pauvres qui se mettent à consommer de plus en plus de viande, l'avenir planétaire risque fort de nous échapper.
Réagissez,commencer par boycottez la viande et les produits laitiers qui ne sont pas bio et réduisez votre consommation à un morceau de viande par semaine pour amortir le surcoût..
En envoyant " OK "au collectif de Remises En Causes ( R.E.C. ), recevez la newsletter.



26/04/2009

Relax, rien à perdre !

 

POUR UNE FOIS, COMMENCONS PAR SE DÉTENDRE EN FAISANT UN CLIC SUR :

http://vimeo.com/1935228
http://vimeo.com/2208194
http://vimeo.com/1562621


Voilà ENTRE AUTRE TOUT CE QUE NOUS AVONS À PERDRE, PAR NÉGLIGEANCE !

25/04/2009

Crise ou pas crise ?

On voudrait nous faire croire que tout va bien !


Mais en Californie, les stigmates de la crise se multiplient !




Ça a commencé avec mon ami Christophe. Puis c'est Paola qui a été touchée. Ensuite, Justin, le père d'une amie de mes filles. Et dernièrement, Suzanne, une voisine. Toutes les semaines, la liste s'allonge.

La panique s'installe. Les heures de travail qui diminuent, le boulot qui disparaît complètement. L'assurance santé avec.

« J'espère que nous n'aurons pas d'une urgence médicale », déclare Tara, l'épouse de l'Américain Justin, un technicien informatique licencié il y a quatre mois. « Je cherche du travail depuis six mois, en vain. Il n'y a rien de rien », raconte le Français Christophe qui, jusqu'à juin dernier, dirigeait une boutique de luxe à Las Vegas.

« Je ne vois pas comment je vais retrouver un emploi pour combler les deux jours par semaine que j'ai perdus », s'interroge l'Italienne Paola, qui cumule les emplois de nanny et d'aide comptable depuis des années. « Désormais, je ne sais jamais à l'avance si je vais travailler le samedi ou non », déclare l'Anglaise Suzanne, mère de six enfants et infirmière dans un hôpital de Santa Monica.

Les signes de la crise se multiplient. Au centre commercial The Galleria de Redondo Beach, deux grands magasins sont désormais vides : Mervyn's et Expo ont fait banqueroute. Certains soirs, l'immense parking qui encercle le « mall » semble presque abandonné.

A Manhattan Beach, prospère ville côtière, des magasins ferment chaque mois. Leurs vitrines affichent des pancartes « A louer » mais ne trouvent que rarement preneurs.

« Nos ventes ont chuté d'environ 40% », déclare un vendeur du magasin ET Surf, une institution de la surf culture d'Hermosa Beach depuis 1972.
Boutiques, journaux, établissements scolaires sont touchés

Dans les rues de la South Bay, au sud de l'aéroport international de Los Angeles, on voit de plus en plus de maisons à louer. Mais elles restent des mois sans locataires. En dix-neuf ans, je n'avais jamais vu ça.

Dans cette enclave du bord de mer, il pouvait être difficile, à l »époque de l'abondance, de trouver un appartement. Les maisons à vendre partaient en quelques jours, parfois en quelques heures, souvent à un prix supérieur à celui demandé.

La semaine dernière, en arrivant à ma salle de gym, j'ai constaté que les employés du parking avaient été licenciés. Le parking est maintenant gratuit. Les boutiques autour du centre sportif offrent des ristournes de 75%. Peu importe. Elles se vident quand même les unes après les autres.

Plus tard, au car wash, j'ai été informée que les laveurs de voiture avaient eux aussi été congédiés après des années de bons et loyaux services. Les clients sont maintenant priés de passer l'aspirateur eux-mêmes dans leurs voitures.

Le Los Angeles Times a supprimé son cahier « California » pour l'intégrer dans le cahier principal du quotidien, dont la pagination diminue à vue d'oeil.

Old navy, une filiale de Gap qui vend des vêtements bon marché, a supprimé les modèles de chair et d'os pour les remplacer par des mannequins, baptisés « Supermodelquins ». Ils apparaissent maintenant dans les pubs et à l'entrée de magasins.

Au lycée de mes enfants, les coupes budgétaires ne permettent plus de mettre à la disposition des élèves un nombre suffisant de livres. Ils sont donc obligés de se les passer entre eux. Et puis ils doivent désormais imprimer à la maison les feuilles de devoirs que leur remettaient jusqu’à présent leurs professeurs à la fin des cours. Je me demande ce que font les gens qui n'ont ni ordinateurs ni imprimantes. Les établissements scolaires se sont d'ailleurs mis à faire appel aux parents pour remplir leurs caisses.

Vu la situation financière de plus en plus catastrophique d'un nombre croissant de parents, on est mal partis.

(De Redondo Beach)          Paru sur : www.rue89.com


24/04/2009

Supression santé...

Envoyé par Dany :


Le gouvernement veut supprimer la seule administration chargée de la protection économique et de la sécurité des consommateurs.
La Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes.
La DGCCRF est le dernier rempart contre les arnaques en tous genres.
Le gouvernement veut en faire un simple service local de contrôle chargé de mettre en oeuvre les "arbitrages" des préfets entre les entreprises et les consommateurs.
Après moins de profs, moins d'inspecteurs du travail, le gouvernement veut tuer les chasseurs
- de pub mensongères,
- de sites internet trompeurs,
- de crédits abusifs entrainant le surendettement,
- de fausses soldes, et de fausses promotions,
- d'entente entre entreprises sur le dos des consommateurs,
- de lait empoisonné à la mélamine,
- d'hygiène des locaux et des aliments,
- d'AOC trafiquées,
- de chaussures et de fauteuils allergisants,
- de produits dangereux: jouets, appareils électriques,

C'est pourquoi, il faut signer et faire signer massivement la pétition:

www.consommateurendanger.org

Multipliez la diffusion
Merci pour eux et pour nous les consommateurs



23/04/2009

Chaud lapins aux antibios...


Lapins élevés pour la viande :
Record de consommation d’antibiotiques !
www.L214

L’AFSSA vient de rendre public son rapport sur la consommation des médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques en France en 2007 (1). Le tonnage d’antibiotiques a augmenté de près de 7% par rapport à l’année précédente, ce qui représente 1348 tonnes d’antibiotiques. Plus de 93% de ces antibiotiques sont utilisés pour les animaux d’élevage. En proportion, les plus gros consommateurs d’antibiotiques sont les lapins de chair. Pour une production de viande équivalente, il faut 7 fois plus d’antibiotiques pour l’élevage cunicole que pour l’élevage porcin et 32 fois plus que pour l’élevage de volailles ! (2)
Antibiorésistance

Le 4 janvier dernier, une alerte a été donnée au CHU de Caen après la découverte d’une bactérie résistante à la plupart des antibiotiques. Deux services ont été fermés pendant un mois pour éviter la propagation de la bactérie. Ces dernières années, les alertes se sont multipliées : Clermont Ferrand, Paris, Lille, Strasbourg, Nancy. (3)

La France détient le record du taux d’antibiorésistance (4). La lutte contre les problèmes de résistance des bactéries aux antibiotiques est une priorité concernant la santé animale et la santé humaine.
Élevage intensif en général et élevage cunicole en particulier

La viande de lapin représente entre 1 et 2% de la consommation totale de viande en France, contre 27% et 50% respectivement pour la viande de volaille et la viande de porc. L’élevage cunicole consomme 10,35% des antibiotiques vendus en France pour des usages vétérinaires contre 11,12% et 51,86% respectivement pour l’élevage de volailles et l’élevage porcin. L’élevage intensif est le principal consommateur de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques. L’élevage en claustration totale où les animaux vivent dans une très grande promiscuité nécessite l’apport quasi systématique de médicaments. L’élevage professionnel de lapins est un exemple symptomatique de ce que la France peut faire de pire en matière de modes d’élevage. (5)
La responsabilité du gouvernement

Malgré tout, le gouvernement français, par l’intermédiaire de son ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, a décidé de venir en aide aux producteurs de lapins. En 2007, ceux-ci ont reçu 1 million d’euros, attribués pour moitié à l’élevage et pour moitié aux abattoirs. (6) Dernièrement, une enveloppe de 395.000 euros a été octroyée, ceci sans compter les aides émanant des collectivités locales. (7)

L214 s’insurge contre ces mesures qui ne font que pérenniser et encourager un élevage non éthique à tous points de vue. Les élevages intensifs hors sol en vigueur dans la quasi-totalité de la filière cuniculture française, outre l’utilisation d’antibiotiques, engendrent des souffrances incessantes pour les animaux, de leur naissance jusqu’à l’abattoir.


Déduction fiscale !

66% de vos dons sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de vos revenus.

Nous vous remercions très sincèrement de l'aide que vous pourrez nous apporter pour continuer ce combat que nous partageons avec vous pour aider les animaux.

L'équipe de L214                 http://www.L214.com/lettres-infos/appel-soutien.html



22/04/2009

Algérie...

Harraga, la jeunesse désenchantée d'Algérie !

Le clip de la chanson "Bledi ya Bledi" de Baâziz passe avant et après tous les journaux télévisés des chaînes publiques depuis le début de la campagne présidentielle. "Naazak ya bledi ma tkhalinich : je t'aime mon pays, ne me laisse pas". On y voit un jeune homme, sur une plage, prêt à quitter son pays dans une barque d'où ses amis lui font signe et qui, finalement, décide de rester. L'amour pour l'Algérie l'a emporté.

"J'AI 30 ANS ET JE N'AI RIEN"

C'est en 1986 que le visa est devenu obligatoire pour les Algériens qui voulaient venir en France et depuis le milieu des années 1990, les visas sont très difficiles à obtenir. Hichem sait qu'il repartira en Europe mais cette fois-ci dans les règles. Il prépare son dossier.

En Algérie, le mythe du harrag continue de se répandre comme un phénomène de mode. Dans les rues d'Oran et les tribunes de stades, dans les villages alentours et sur les plages de l'ouest, des jeunes en grappes chantent du raï.

"C'est la dernière année où je suis là…"
, fredonnent-ils. Comme un espoir, comme un exutoire.

Texte : Marie Nelle.            LEMONDE.FR

R.E.C :
A tort ou à raison, la France n’est plus un eldorado pour les sudistes tout comme l’Amérique ne l’est pas davantage pour les Français.
La crise internationale va perdurer et la guerre économique pourrait bien finir en bain de sang pour satisfaire les puissants de se monde.

Il n’y a pourtant que deux choses qui ont un sens sur cette terre :
LA LIBERTÉ ET L’AMOUR !

La seconde est un vrai sujet tabou puisque même dans nos écoles dites laïques, personne n’en parle, personne n’éduque nos enfants pour un monde meilleur qui passe systématiquement par le respect de tout ce qui vit.
Quand à la liberté, nous croyons la détenir en Europe alors que nous ne sommes que les esclaves des temps modernes à la solde des multinationales.
Africains, Maghrébins, et tous ces peuples tyrannisés, commencez donc plutôt par vous battre comme nos ancêtres l’on fait en France en 1789 pour acquérir le minimum de droits pour tous unis, hommes et femmes.
Optez pour la laïcité, seule garante de d’une économie de marché, certes incontrôlable.
Renversez vos dictateurs, prenez le pouvoir et créer un pays libre plutôt que de rêver vous expatrier !
Je vous l’assure, vos générations ont besoin de vous si elles ne veulent pas être obligées comme vous de rêver à un autre continent.
Votre pays, il faut le regagner, au prix malheureusement de vos vies, mais pas en restant les bras croisés ni en vous lamentant.
Ce sera dur, tel est le prix à payer, je vous souhaite du courage et bonne chance.

21/04/2009

ONU si je veux...

ONU = Rwanda...


CRISE : L’ONU VEUT PILOTER UNE MONDIALISATION MULTILATÉRALE


L’ONU se veut le guide naturel du processus de réforme qui doit être engagé en réponse à la crise.©DR

Cupidité des investisseurs, croyance aveugle dans le marché, la démission du politique qui n’a pas su réglementer… autant de maux qui sont à l’origine de la crise selon la CNUCED. Une réforme basée sur de nouvelles réglementations et un multilatéralisme au niveau mondial, telles sont les réponses adaptées selon l’ONU.

Un dogmatisme aveugle

Ses principaux griefs résident tout d’abord dans le fait que «le dogme du laisser-faire qui a été appliqué au cours des vingt dernières années a échoué de manière spectaculaire».

En conséquences, les experts du groupe d’économistes de la CNUCED mis en place pour «examiner les dimensions systémiques de la crise et de proposer des mesures», estiment que le «principal objectif de la réforme de la réglementation doit être d’éliminer systématiquement les pratiques financières complexes et dépourvues de rendement social».

 

La réalité est toute autre : (Le Point.fr)

Génocide rwandais -


Les auteurs présumés échappent toujours à la justice !

Quinze ans après le génocide rwandais, des centaines d'acteurs présumés des massacres qui ont fait 800.000 morts échappent à la justice internationale, ayant trouvé refuge en Belgique, au Canada, en France, au Kenya ou encore en République démocratique du Congo (RDC). Formellement recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), ou soupçonnés par les familles de victimes, ces hommes et femmes vivent sous de fausses identités ou au grand jour, parfois avec le statut de réfugié politique.


Mais aussi... Les retombées du bombardement de la Serbie tuent toujours !


par Vesna Peric Zimonjic

Le 6 avril 2009
Antiwar.dom

Dix ans après les bombardements de l’OTAN sur la Serbie, l'appréhension monte devant l’accroissement du nombre de cas de cancer signalés.

Quelque 15 tonnes d’uranium appauvri, renforçant plus de 50.000 bombes et missiles, ont été larguées durant les 11 semaines de bombardements de la Serbie en 1999. Les cibles des bombardements de l'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN) consistaient en 116 sites, surtout au sud de la Serbie et dans la région du Kosovo.

L'uranium appauvri est mis au bout des bombes pour percer le blindage des chars et des véhicules militaires lourds. Bien que sa radioactivité soit affaiblie dans le procédé de production, l'uranium demeure hautement toxique.


-----------------------------------------------------------





----Cyber @ction 309 : AMAZONIE, URGENCE contre le barrage géant sur le Rio Xingu !

Pour participer 1 simple CLIC ICI suffit copiez - collé le lien :   http://www.cyberacteurs.org/actions

Voici un appel urgent que je vous transmets de la part du Mouvement Xingu vivant pour toujours, qui résiste contre le projet de barrage à Altamira, maintenant imminent. Ce mouvement réunit des associations, des peuples indigènes, l'Eglise.
Il demande l'aide internationale sous forme d'envoi d'un courrier au Président Lula.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu