UA-112799694-1

Avertir le modérateur

30/06/2009

Cancer d'eau...

L'eau du robinet déconseillée aux victimes du cancer !

Au regard des normes, globalement le niveau de qualité de l’eau du robinet en France est satisfaisant. Néanmoins, du fait de l’activité agricole, selon les régions et les périodes de l’année, le niveau de contaminants (nitrates et pesticides pour l’essentiel) peut se trouver ponctuellement très au-dessus des seuils réglementaires et induire le consommateur en erreur quant à l’eau qu’il boit. Si pour la majorité des personnes, ce constat est anodin d’un point de vue sanitaire, pour celles atteintes par un cancer, ou qui l’ont été, la qualité de l’eau se doit d’être irréprochable au nom du principe de précaution, de nombreuses études attestant des liens entre cancer et polluants de l’eau. R.E.C. Croyez-vous vraiment anodins pour les autres en soit disante bonne santé surtout si nous avons tous un potentiel cancer dans les veines...

Aujourd’hui, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que les apports en pesticides liés à la consommation d’eau représentent 10 % de la quantité totale ingérée. En conséquence, il paraît logique d’inviter les personnes sensibles à faire attention à la contamination de l’eau qu’elles consomment. C’est ainsi qu’en cas de doute, le WWF et 19 personnalités scientifiques, dont les Pr David Servan-Schreiber et Luc Montagnier, lancent aujourd'hui un appel pour recommander aux individus précités de s’équiper d’un filtre de qualité ou de boire de l’eau en bouteille (malgré son lourd impact environnemental, N.D.L.R.). Un conseil qui semble d’autant plus pertinent que la présence de plusieurs pesticides et résidus de médicaments n’est pas systématiquement évaluée dans l’eau distribuée au robinet. Or, la concentration en substances médicamenteuses dans les eaux des rivières et les nappes phréatiques ne cessent d’augmenter ; les stations d’épuration étant impuissantes à les éliminer toutes, à l’instar des traitements de potabilisation de l’eau…

Face à ce constat, un petit point sur les eaux embouteillées et les filtres à eau n’est pas forcément inutile.

Les eaux minérales et de source ne sont pas systématiquement exemptes de nitrates et de pesticides. Si la teneur de ces derniers est très faible en comparaison des niveaux qui peuvent être atteints dans l’eau du robinet, pour les nitrates la situation est nettement moins bonne.
D’autre part, la forte teneur en minéraux de certaines eaux minérales les rend impropres à une consommation régulière, à l’inverse des eaux de sources.
Concernant les filtres à eaux, ceux-ci ont fait une percée significative et méritée dans les foyers. Au-delà d’une neutralisation du goût de l’eau du robinet qu’ils sont amenés à traiter, ces systèmes agissent sur différents contaminants. Les plus simples, les carafes, grâce à leur filtre à charbon actif en poudre, éliminent le chlore, les dérivés chlorés et certains pesticides non solubles dans l’eau comme le lindane et l’atrazine, sans oublier certains résidus médicamenteux.
D’autres carafes éliminent également les nitrates si elles possèdent une résine échangeuse d’ions.
Quant aux filtres avec un mécanisme d’osmose inverse, qui s’installent sous l’évier ou sur le plan de travail, ils filtrent en moyenne 97 % des nitrates, 98 % des pesticides, 99 % du plomb ainsi que, pour les modèles les plus performants, la plupart des résidus de médicaments. Néanmoins, si les filtres s’avèrent être les plus performants, il est impératif de respecter les périodes de remplacement des cartouches filtrantes, pour éviter tout risque de relargage des contaminants contenus dans la cartouche.
Pascal Farcy / www.univers-nature.com


R.E.C.
Les articles sur le biphénol et les mesures qui vont être prises aux USA doivent nous interpeller.
Sur cette même page, (www.univers-nature.com) un lien vous dit "eau minérales en bouteilles" Toute la vérité...
De qui est-ce que l'on se fout ?
D'après eux, leurs bouteilles plastique en "PET" sont naturelles et 100 % recyclable !
Pourtant, le biphénol reste un grave problème occulté par les autorités sanitaires au même titre que le mercure dans l'eau ou dans les dents plombées !
Nous sommes vraiment en train de marcher sur la tête. Même nos canalisations d'eau potable ont abandonnés le cuivre pour laisser place aux "PER"  vulgaires PVC améliorés tout aussi chimique...
Sans parler de toute l'alimentation sous emballages...
La durée de vie augmente grâce aux techniques de chirurgie, mais le cancer et lui aussi en forte hausse dans tous les domaines.
Nous devons à tous prix revenir à des emballages en verres qui eux sont réellement 100 % recyclables et naturels. Ceci malgré les contraintes du poids.
Méfiez-vous donc d’un article comme celui ci dessus qui vante les mérite des filtres. Ne serait-ce déjà parce que les marques proposent uniquement des réservoir en plastiques donc cancérigènes...
Le dilemme c’est plutôt choisir entre un cancer lié à l’eau du robinet ou un cancer lié aux phtalates et biphénol du plastique...
L’idéal étant d’avoir de l’eau de pluie ultra filtré, mais la loi n’autorise pas à boire l’eau de pluie, normal, vous vous rendez compte du manque à gagner pour toutes les sociétés qui commercialisent l’eau du gros-binet...
Je pense donc que les autorités incompétentes qui nous dirigent protègent certains revenus privé.
Il serait temps qu’un industriel nous fournisse à moindre coût, une cuve de récupération des eaux de pluie traités UV, afin qu’elle soit potable.
Messieurs les chinois, tirez les premiers comme vous le faites pour les voitures électriques puisque chez nous, nous sommes trop con...


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu