Avertir le modérateur

31/07/2009

Histoire d'humains.

HISTOIRES D'HUMAINS.

Une des choses difficiles à aborder est la finalité de la vie de l'Homme. Y a-t-il un sens à ce qui est? Avons-nous un rôle réel dans ce qui est, ce qui sera ou serait? Pourquoi la religion, pourquoi la guerre, ces deux alliés paradoxaux d'un monde en état schizophrénique dans sa construction même.

Je vous propose de me suivre dans une histoire entre une maman et son enfant. Cette mère tente d'expliquer en quoi le respect de soi mène au respect des autres et pourquoi la grande clé de tous les mystères n'est détenue par personne. Un indice : chacun doit devenir autonome au sens même où Kant nous l'a déjà généreusement proposé il y a longtemps et aucun chef d'aucune religion ni d'aucun gouvernement n'est mieux placé que toi pour répondre à tes questions. Encore faut-il que ces questions soient les tiennes!

Voici donc des suggestions, sans prétention.

Bonne lecture et n'hésitez pas à émettre vos commentaires et opinions. (ICI ->
http://www.facebook.com/l/;http://evolutionnaire.free.fr/deresponsabilisationdivine02.php

SANN pour Evo

30/07/2009

Poubelles de luxes...

CE QU'IL Y A DANS NOS POUBELLES !


L’Ademe rend aujourd’hui publics les résultats de sa campagne nationale de caractérisation des ordures ménagères. Menée auprès d’une centaine de communes entre 2007 et 2008, elle permet de connaître le contenu de nos poubelles, et de disposer ainsi d’une information-clé pour améliorer la gestion des déchets. L’étude révèle d’ailleurs quelques surprises.
Analyser par Sonia Pignet dans le JDLE

Déchets ménagers: la prévention mise au rebut
La France a produit 445,8 millions de tonnes de déchets en 2006

Transposition de la directive-cadre Déchets, réagrément des principaux éco-organismes des filières à responsabilité élargie (1), Grenelle de l’environnement, etc., les discussions sur la gestion des déchets sont nombreuses cette année. Et pourtant, jusqu’à aujourd’hui, une donnée-clé manquait: quels sont les déchets produits par les ménages français? Question quantité, l’Ademe fait un bilan tous les deux ans (le prochain sera mis en ligne dans quelques jours). Question qualité par contre, la dernière étude remonte à 1993!

L’Ademe a donc entrepris en 2005 une nouvelle campagne nationale (et métropolitaine) de caractérisation des ordures ménagères. 100 communes ont été tirées au sort pour participer à cette vaste étude. Erwann Fangeat, du département des Observatoires, des coûts et de la planification à l’Ademe, rappelle cependant que «les résultats obtenus correspondent à une moyenne nationale, et ne sont pas transposables à l’échelle des collectivités locales». Au total, 845 échantillons ont été analysés, dont 399 d’ordures ménagères résiduelles (OMR, poubelles grises) et 446 de collectes sélectives. 3.650 analyses physico-chimiques ont aussi été réalisées sur 200 échantillons, et 105 bennes tout-venant de 30 déchèteries ont été passées au crible.

Premier constat: 22% du tonnage global des OMR collectées par le service public en France proviennent des déchets des activités économiques, soit 4,4 millions de tonnes sur les 20,1 millions collectées en 2007 (chiffre enquête collecte 2007 de l’Ademe). Cependant, leur composition est assez proche. Autre constatation, plutôt inattendue, nos poubelles contiennent à peu près la même chose (compte tenu des marges d’incertitudes), qu’en 1993. Cette tendance a ses exceptions: le volume des textiles sanitaires (couches-culottes, serviettes hygiéniques, coton, lingettes, mouchoirs et serviettes en papiers, etc.) a triplé en 16 ans, pour représenter aujourd’hui environ 10% des OMR, soit 33 kilogrammes par habitant et par an (kg/hab/an). Aucune explication n’est pour l’instant avancée par l’Ademe. La quantité de certains composés toxiques a, quant à elle, été réduite, surtout le chlore, le cuivre et le zinc, «probablement du fait de la progression des collectes sélectives des déchets dangereux diffus -notamment en déchèteries-, ainsi que de la meilleure conception de nombreux produits», explique Erwann Fangeat. La part des emballages a également légèrement diminué (passant de 39 à 32% des ordures ménagères, collectes sélectives inclues).

Enfin, aucune différence significative en fonction des types d’habitat (rural, urbain et péri-urbain) ou des zones géographiques n’est à signaler. «Ce n’est pas du tout un non-résultat de savoir qu’il y a peu de différence entre l’habitat rural et l’habitat urbain», a souligné Laure Tourjansky, chef du département Politique de gestion de déchets au Meeddat. «Ces résultats sont précieux pour élaborer les politiques de gestion des déchets.»

Dans son étude, l’Ademe s’est aussi intéressée à la fin de vie des déchets et à leur réduction à la source. Ainsi, «le gisement concerné par des gestes simples de prévention (tels le compostage domestique, le Stop-pub, la limitation des impressions bureautiques, etc.) représente 39% de l’ensemble des ordures ménagères», soit environ 150 kg/hab/an. Le gaspillage alimentaire (sont comptabilisés les produits non consommés encore sous emballage) représente à lui seul 7 kg/hab/an. «Cette étude nous indique qu’il faut envisager de communiquer autour du gaspillage alimentaire», a indiqué Laure Tourjansky. En recoupant les données qualitatives et quantitatives, l’Ademe estime que 38% du gisement des ordures ménagères et 27% du gisement des OMR présentent un potentiel de valorisation matière. Enfin, 63% du gisement des OMR est valorisable par voie organique.

Concernant l’efficacité des collectes sélectives, elles captent en moyenne 47% du total du gisement. La première place revient au verre avec 56% du verre capté, et la dernière place est adjugée aux emballages (hors-verre) avec 43%. Rien que pour le verre, ce sont tout de même encore 20 kg/hab/an qui finissent dans la poubelle d’OMR. «Un engagement plus marqué des Français, un meilleur respect des consignes de tri, ainsi que le développement de nouvelles technologies de valorisation pourraient permettre d’extraire des poubelles grises jusqu’à 100 kg/hab/an de déchets», conclut l’Ademe, qui n’est pas allée jusqu’à analyser les responsabilités de chacun dans l’évolution, ou la non-évolution, depuis 1993, du contenu de nos poubelles.

(1) Dans le JDLE «Eco-organismes: le point sur les réagréments»

La composition moyenne des ordures ménagères en France

L’analyse des ordures ménagères (résiduelles et collecte sélective) a permis d’établir la composition moyenne des déchets des ménages français.
- 25% de putrescible, soit 98 kg/hab par an
- 14% de papier, soit 56 kg/hab par an, constitué majoritairement de imprimés publicitaires et journaux, magazines, revues
- 8,5% de textiles sanitaires, soit 33 kg/hab par an
- 11% de plastiques et de verre, soit 43 kg/hab par an
- 11,5% d’éléments fins (inférieurs à 2 cm), soit 45 kg/hab par an, constitués notamment de 60% de putrescibles, 13% de verre, et 19% d’incombustibles.
- 7% de cartons, soit 13 kg hab par an
A noter qu’en 2007, chaque Français a apporté à la collecte globale 391 kg d’ordures ménagères, et déposé en déchèterie 170 kg de déchets.

Commentaires de Jacques Wenger      
En Suisse...
... la méthode qui se répand de plus en plus est de mettre à disposition de la population de nombreux lieux de collectes pour les déchets recyclables et d'avoir une taxe (au sac ou au poids) prohibitive pour les incinérables non recyclables. Cela génère une très nette augmentation des taux de recyclage du verre, du papier, du carton, du PET, des déchets de cuisine et de jardin, de l'aluminium, de la ferraille, etc.

---------------------------------

REC ;

A Besançon, la municipalité envisage de faire payer les ordures ménagères au poids.

Bonne initiative s'il ne s'agissait point d'équiper toutes les poubelles de puces électronique (ta mère)...

Réduire et mieux gèrer la consommation en augmentant cette dernière avec du matos de prestige, de quoi faire gonfler les chevilles de nos élus...

Entre le coût nécessaire au changement de tous les containers à ordures, le coût pour payer des fonctionnaires payés pour surveiller les poids de nos poubelles. Les coûts pour les appareils de comptage électronique (ta mère) et celui de l'entretien, dieu sait si nos poubelles sont malmenées...

Nous allons bientôt être les premiers au monde à avoir des poubelles suivient par puces électronique (ta mère)

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Y a pas d'autres frais plus intelligeant à faire...

J'ain donc fait la proposition simpliste et très économe d'envoyer un questionnaire à chaque habitant pour demander combien de fois par moisils souhaitent sortir leurs poubelles et de leurs remettre en échange un gros autocollant de couleur variable suivant les jours. Ou de le faire coller par les employés municipaux.

Mais c'est vrai, cela fait moins futuriste, je suppose donc qu'ils vont préférer balancer l'argent dans la poubelle électronique...

TA MÈRE !

 

29/07/2009

Message amis.

DansNosVallees

à moi
Suivre le message

LIBERTE
http://partager-ou-disparaitre.over-blog.com/article-30083042.html
ENERGIE
http://partager-ou-disparaitre.over-blog.com/article-19754250.html

Bonne journee
Den's

28/07/2009

Eaux usées potables...

Eau potable et cancer, une étude qui fait tâche d’huile.


La campagne lancée par le WWF et David Servan-Schreiber insiste sur la présence de polluants comme les résidus de pesticides et de nitrates dans les nappes phréatiques, qui se retrouvent dans l’eau potable du robinet et menacent la santé. Or si ces polluants sont en effet relevés dans l’eau potable du robinet, il est à noter que l’eau de source en bouteille est le plus souvent prélevée dans les mêmes nappes phréatiques, et peut elle aussi contenir un certain nombre de polluants.



Deux études scientifiques de mars 2006 et de novembre 2008 soulèvent également la question de la migration du plastique de la bouteille vers l’eau, de substances nocives comme l’antimoine (un métal toxique retrouvé à des concentrations 95 à 165 fois plus élevées que dans l’eau du robinet) ou de perturbateurs endocriniens.

 

 

Eau potable et cancer, une étude qui fait tâche d’huile

 

Par ailleurs, la composition précise de l’emballage alimentaire de l’eau en bouteille n’est pas connue du fait du secret industriel : ni les consommateurs, ni l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments qui autorise pourtant la mise sur le marché des produits, n’ont l’information requise pour une consommation en toute transparence.

 

Il faut reconnaître que des progrès notables restent à faire dans certaines localités françaises, pour que l’eau potable (et pas seulement l’eau du robinet) soit d’une qualité irréprochable. Toutefois, le problème doit être vu dans son ensemble : l’eau en bouteille, loin d’offrir une alternative acceptable à l’eau du robinet, engendre 6 milliards de déchets de bouteilles plastiques dont la moitié, par défaut de recyclage, est brûlée dans des incinérateurs qui rejettent des substances polluantes dans l’atmosphère comme les dioxines.

 

« Les citoyens ne doivent pas avoir à choisir entre pollution de l’eau et pollution de l’air et des sols : en croyant se préserver de toute pollution avec l’eau en bouteille, ils risquent d’engendrer une pollution pérenne liée aux déchets des bouteilles qui impactera également leur santé. », affirme Clara Osadtchy, coordinatrice des campagnes d’Agir pour l’environnement.

 

« En matière de polluant, on ne trouve que ce que l’on cherche. Dans ce contexte, il importe de ne pas sur-marchandiser l’eau en incitant à consommer de l’eau et des emballages et de se battre pour améliorer la qualité des eaux. Si plus personne ne buvait l’eau de distribution publique, on pourrait craindre le pire pour la préservation de la qualité de la ressource» affirme Bruno Genty, vice-président de France Nature Environnement.

 

Les associations invitent donc les citoyens à solliciter massivement les pouvoirs publics locaux et nationaux pour que l’eau du robinet, publique et jusqu’à 100 fois moins chère que l’eau en bouteille, soit de bonne qualité partout en France.

http://www.actualites-news-environnement.com/News-29-06-09.html

 

REC:

En effet, un sacré dilemme entre l'eau du gros binet pleine de pesticides, de dioxines, de PCG, de produits vétérinaires... et l'eau en bouteilles plastiques pleine de bactéries, de phtalates et autres contaminants issus du pétrole pour fabriquer les bouteilles...

A Besançon, ils ont trouvé la solution... Il se vends une eau du robinet en bouteille...

Cherchez l'erreur ?

Par chance ultime, les bouteilles sont imputrescibles car en verre, ouf...

Mais les caoutchouc qui font l'étanchéïté avec la capsule genre ancienne limonade, se trouvent être interdis depuis des années pour les bocaux...

Quel bande de cornichons...

Cherchez l'erreur ?

Enfin, plaignons nos amis australiens qui dans certaines villes se sont vu interdir les bouteilles d'eau...

Cherchons l'erreur...

Finalement, en France, nous devrions avoir le pinard comme eau de table et de bain, cela relancerait le boulot avec plus de malades grâce aux pesticides...

 

27/07/2009

Langue de bois.

SITUTATION GRAVISIME !

Alors que le pouvoir d’achat de chaque citoyen s’affaiblit au quotidien, l’État ne trouve rien à redire à une possible augmentation de 20 % du prix de l’EDF !

Nous ne sommes pas seulement en état de crise, mais nous sommes surtout passé en phase des pleins pouvoirs à la monarchie absolue.

Cet État qui dépense à tout va et dont la cour des comptes rappel à l’ordre, fait fit de toute logique.
Les caisses sont vides, mais la Présidence continue à gaspiller.
Les salaires de nos monarques augmentent. Et toute cette fausse bourgeoisie, ces petits arrivistes que le peuple a élu au pouvoir reprend les rênes exactement comme le faisaient les aristocrates avant 1789.

Les hauts fonctionnaires sont devenus les maîtres du pays, que les autres crèvent !
Les textes de lois ou les amendements tels que le retrait de la taxe professionnelle creusent davantage le gouffre financier.
Ces avantages profitent au patronat à qui l’on reprochait pourtant les parachutes dorés... Et tous les jours, de nouvelles entreprises ferment leurs portes avec le flot de chômeurs que cela incombe.
Idem pour la TVA réduite à 5,5 %, personne n’en verra la couleur sur un quelconque rabais, mais là encore, tout bénéf pour les petits patrons et perte du budget de l’État.

Cinq milliards en moins par ici , autant par là.
Tous ces ministres qui brillent par leurs incompétences mais qui habillement se passent le relais comme un quatre fois cent mètres, avec un chef de l’État bien décidé à ne pas se laisser détrôner. D’ailleurs, par qui ?
Les remaniements de poste ministériel, c’est un sport d’équipe, on passe la balle à un copain.
L’un saute de l’enseignement aux finances alors qu’une autre passe de l’écologie à l’internet !
L’idée de recruter parmi les troupes adverses était génial puisque c’est ainsi que le nouveau rassemblement du Modem voyait les choses.
Unir toutes les forces sans partis pris qui croyait prendre, c’est un peu comme l'œcuménisme, une belle utopie car il n’en reste pas moins que chacun voudrait tirer les ficelles ou que la majorité en équilibre précaire, retient son souffle et reste sans voix pour ne pas perdre la main, ou les pieds...

Le manque de résultats et le renvois illico de certains dans leurs mainates... C’est seulement pour les jaunes alors que les amis continueront la vie en rose dans une autre chambre...
Et là encore, ce n’est que du vent pour laisser place aux autres courants d’airs qui ne vont apporter aucune bouffée supplémentaire !
Cette gabegie que l’on voudrait colmater en augmentant l’EDF, en supprimant des remboursements de médicaments ou en multipliant les radars sur les routes ne sert qu’à amplifier la saigné qu’un mauvais médecin fait à son patient.

Ce n’est pourtant point en affaiblissant le peuple que l’on va le rendre plus docile.
Ce n’est pas non plus en faisant croire que c’est partout pareil et que la crise internationale ne permet pas de mieux faire, que l’on va résoudre ce marché de dupes !

La plupart des initiatives sont prises en dépit du bon sens. La connerie fait que l’on préfère même camper sur ces positions fut-elles engluer dans la merde.
L’exemple le plus flagrant, c’est le maintien du programme nucléaire.
Nous savons dores et déjà que l’augmentation tant industrielle que des particuliers dans les domaines des énergies renouvelables, va faire chuter les besoins liées à l’énergie nucléaire. Mais qu’à cela ne tienne, nous finirons par subventionner EDF...

En plus, il faudrait arrêter de prendre les gens pour des cons et le pays pour une poubelle nucléaire avant que ce soit toute la planète qui le devienne.
En effet, notre VRP national, aujourd’hui représenté par Mr Sarkozy, qui vend son nucléaire comme le ferait un marchand de tapis.
Ce dernier sait très bien que nucléaire civil = nucléaire militaire.
C’est pour cette même raison que la plupart des pays qui achètent cette énergie meurtrière, sont en voie de développement ou bien menacé de part et d’autres par les pays voisins.

Alors que d’un autre côté, des accords se font pour un désarmement nucléaire, d’autres s’arment en conséquences...
La guerre d’un monde enclin à la pénurie de pétrole peut avoir lieu si nous nous laissons manipuler par les puissants qui dirigent ce monde.
La gouvernance actuelle n’est plus en mesure d’assurer notre sécurité.
Le système républicain qui était une avancée à son époque est aujourd’hui dépassé puisqu’il a été repris sous l‛égide et le camouflage  de la monarchie partouze.

Il n’y a qu’un seul moyen de s’en sortir, faire comme en 1789 en balayant tous les aristocrates pour re-poser non pas un bronze, ni en paix, mais les bases d’un pays associatif ou tous les citoyens auraient le droit à la parole.
J’en apporte les fondements dans les paragraphes sur l’indépendance de chaque départements grâce à une gestion associative, donc participative de chacun.
En effet, nous n’avons plus besoin de tous ces hauts fonctionnaires qui ponctionnent le sang des français comme de véritables vampires.
Le pays n’est dirigé que par une poignée de terroristes en puissance et c’est monsieur tout le monde, l’abrutit de service qui lui donne ses voix !

Le problème, c’est que le pays et majoritairement constitué de vieux.
Qu’à chaque fois qu’il peut y avoir un changement, les médias sous tutelle de l’État, nous ressortent les vieilles rengaines de la guerre.
C’est pour cela que l’Europe profite beaucoup plus aux puissants car ils ont en plus, un atout de poids lorsqu’il s’agit d’instrumentaliser l’information.
J’ai honte de vieillir mais je n’appartiens pas à cette catégorie qui a peur du changement. Mais j’ai aussi honte de cette jeunesse davantage enclin à picoler ou à fumer des pétards plutôt que de prendre leur avenir entre leurs mains.

Seuls les jeunes issus d’un milieu politique sont prédisposé à oeuvrer.
Mais là aussi, malheureusement, les fondations ont été crées par leurs pères qui aujourd’hui, ne sont que de piètres dinosaures...

Voilà pourquoi rien ne change, les bases de notre société sont directement liées aux fondations qui ont crée la stabilité de l’édifice aujourd’hui pourri jusqu’à la moelle et troué comme un gruyère dont personne n’ose toucher par peur de voir tout cet échafaudage s’écrouler comme un vieux château de cartes.

Pourtant, il va bien falloir détruire pour mieux reconstruire.
Et ce n’est pas en re-proposant les mêmes piliers que cela peut fonctionner !
Mais comment éliminer tous ceux qui s’accrochent comme des morpions à leurs statuts qui les nourris ?
Comment faire en sorte que pour une fois, ce ne soient plus les ouvriers qui se retrouvent au chômage, mais tous les hauts fonctionnaires ou les élus en place ?

D’autant plus que c’est toute la société qui est à repenser.
En effet, le monde politique qui n’a pas la volonté de statuer sur un tel changement préserve avant toute chose ses propres intérêts. Car si nous les éliminons, que vont-ils devenir sans leurs gros salaires ?
Et lorsque l’on parle de politique pour le peuple, cela signifie aussi une meilleur justice. Or, là aussi, ces magistrats grassement payés pour rendre des jugements incompétents, se doivent d’être mis au rencard pour laisser libre cour à une action judiciaire participative des citoyens.

Mais dans ce domaine ou les avocats sont les seuls garants du débat, neuf sur dix refusent de défendre un indigent lors d’une affaire en appel.
Un peu comme les médecins qui refusent les malades sous CMU...
Notre société s’est complètement pourrie à cause du fric.
L’individualisme est grandissant donc comment voulez-vous défendre des causes humanitaires mondiales...

On ne peut absolument plus faire confiance à personne.
Qui sont les vrais maîtres du monde ?
Ne serait-ce point ceux qui dirigent l’industrie pharmaceutique donc chimique ?
Au début des découvertes sur le génomes, il devait y avoir des lois pour interdire toutes manipulations génétiques humaine.
Pourtant certains ce vantent de pouvoir cloner l’homme tout comme le dinosaure...
Victoire, on vient même de réussir à synthétiser les spermatozoïdes alors que les OGM, les pesticides, nitrates, PCB ou autres polluant issus du pétroles tendent à nous rendre stériles...

Les armes de guerre hautement toxiques sont utilisé depuis bien longtemps comme insecticides répandus sur nos terres donc absorbé par notre nourriture.
Les analyses faites par les scientifiques ont bien du mal à voire le jour même si l'augmentation des maladies va de plus belle.
Certes, nous vivons de plus en plus vieux, mais là, aussi, c’est grâce à la science et à la chirurgie associé aux médicaments.
Preuve que ce business est fructueux, il ne peut pas soigner les pauvres du tiers-monde, mais doit se monnayer tout comme c’est le cas actuel pour une vraie – fausse pandémie qui va nous coûter cher et rapporter gros à ses créateurs...
Un rapide calcul, près de 95 millions de vaccins achetés par la France alors que nous sommes moins de 70 millions d’habitants , Dom- Tom comprises...
Certains pensent-ils déjà s’en mettre deux dans le culs ou bien vont-ils être généreusement donnés à l’Afrique ?

Quand aux médicaments génériques, là aussi, laisser moi rire. Si vous prenez le temps de lire les boîtes, vous avez le choix entre des molécules différentes ou bien une quantité réduite. Ce qui permet encore à cette industrie de s’en mettre plein les poches.
Je m’explique :
Vous prenez le médicament traditionnel type "Témesta" qui contient 50 comprimés pour 6,50 €.
Vous prenez le générique type "Lorazépan" qui contient que 30 cps pour le prix de 5,50 €.
Résultat, le prix du comprimé est encore plus cher avec le générique pour un dosage absolument identique.
Il n’y a donc aucune économie pour la sécu, c’est même un vol manifeste puisque cela revient plus cher !
Vous pouvez aussi faire le même test avec le traditionnel "Débridat" et le générique "Phloroglucinol", c’est ainsi pour la plupart des génériques, une vaste arnaque légale qui pénalise la sécu !

C’est ainsi que toute notre société est basée sur l'esbroufe. Ce qui est grave, c’est que nos dirigeants jouent le même jeu. Et lorsque vous leurs dites " Stop ", ils ne sont bien sûr pas responsables car pas au courant...
Regardez pour les lampes à incandescences. Du jour au lendemain, alors qu’aucunes études avaient été menées au préalable, certains ministres en ont fait changer des milliers. Et aujourd’hui, on s'aperçoit non seulement qu’il y a un grave dangers avec le mercure contenu par les nouvelles basses énergies, mais aussi à cause des rayonnements éléctro-magnétiques puissants qu’elles émettent...
Et je pourrais vous citer des centaines de situations toutes aussi aberrantes.
Vous en retrouverez d’ailleurs certaines au long du livre.

Ce n’est donc pas une seule chose qui déstabilise le pays voir le monde si ce n’est la cupidité, l’avarisme et la spéculation.
Mais c’est un ensemble de manque de logiques et de volontés politiques afin de mieux préserver les finances de certains.
Pas étonnant que la foule ignare soit maintenue à l’écart et que l’on entretienne la religion comme seule porte de secours vers la paix éternelle.
Et ce n’est pas suffisant de croire que le degré d’instruction peut sauver le monde. En effet, tant de naïveté, de bêtise humaine, pour ne pas dire de conneries, font poids en la faveur d’un individualisme qui risque de coûter cher à la planète.
Alors à la grande question, notre monde a-t-il vraiment évolué, nous pourrions répondre OUI, mais pour une petite partie seulement.
Regardez autour de vous, il y a des pays dit industrialisés et d’autres au règne la famine et la pauvreté.
Il y a des endroits paradisiaques que nous avons complètement pollué pour des millénaires avec le nucléaire dont ce dernier est en phase à se sur-développer.
La course aux bio-carburants qui polluent portant davantage que l’essence obligent les multinationales à utiliser en masse des pesticides qui détruisent le sol au même titre que la matière première de base alimentaire, se transforment en essence facteur affamant les populations déjà si pauvres.

Il y a encore des enfants qui travaillent aussi dur qu’au moyen-âge pour le profit de multinationales et notre bon ou mauvais goût vestimentaire.
L’industrie peine à exploiter l’ouvrier sur certains continents, pas grave, elle s’installe pour en asservir d’autres aux coûts imbattables...
Alors que le monde de part ses exubérances, a atteint la zone rouge, on continue à vouloir surproduire et vanter la mondialisation, facteur de surpopulation, mais moultes bénéfices pour les lobbying !

Nous marchons sur la tête. Pour les puissants, il ne font que de perdre les cheveux alors que la masse salariale en perd la raison.
Mais le peuple a toujours été habitué depuis la nuit de temps à l’esclavage.

Et ce n’est pas ce qui manque car même dans nos usines ultra modernes, certes réimplantées sur un sol  majeur, ce n’est plus le marchand qui coure après les esclaves, puisque dorénavant, il s’installe chez lui.
Et comme la plupart de nos grosses industries ( sauf les plus dangereuses comme la pétrochimie ou le nucléaire ) sont parties chez l’autochtone, les familles nombreuses se sont d’elles mêmes restreintes.
Pourtant, la démographie reste croissante et l’on voudrait nous faire croire que ce n’est pas lié à l’affluence d’étrangers ?
Les pauvres, ils se sont en partie trompés d’eldorado. Certaines ethnies sont pourtant en forte croissance, mais là aussi, il n’y a pas de statistiques officielles donc ne faisons pas de promise-cuité ni de racisme de l’Est...
Car quelque millions de réfugiés politiques, ce n’est qu’une goutte d’eau parmi les charges dont la copropriété est dirigée par mains de maître aux largesses dignent des princes, mais uniquement pour nourrir sa basse – coure...

Une démographie nationale, européenne ou internationale non contrôlé, voir étatisé, c’est comme une gangrène qui finira par nous étouffer.
Le mot est tabou, personne ne se risquera d’en parler, alors si en plus on mentionne l’immigration choisie, c’est le scandale.
Plutôt que de prendre des engagements pour planifier les naissances, on préfère ne pas en parler et faire comme le voisin, laisser pousser les gosses pour ne pas avoir un pays qui subit une baisse d’habitants, synonyme de dépérissement.
Mais c’est depuis bien longtemps trop tard, nous sommes en plein dedans.
La France se meure, mais sans bruit, du moment que l’aristocratie surf tout en haut de la vague et que le peuple se noie.
Rendez-vous compte, si personne ne prenait de mesures communes et que chez nous, chaque année, nous ayons 5000 habitants en moins, la régression serait beaucoup plus flagrante.

Donc pour y palier, nos politiques font mine de reconduire à la frontière un flux de clandestins bien souvent exploités si ce n’est par des filières qui les déposent à la nage,  ou se retrouvent échoués sur le Tarnac d’une gare autoroutière proche d’une banlieue...

OUI, la France se meure car au quotidien, des entreprises disparaissent malgré l'enthousiasme des créations d’entreprises boustées comme la prime à la casse par de moindre  charges que nous payons par nos impôts...
Mais il ne restera bientôt plus que des artisans, commerçants et troubadours dans nos zone industrielles...
Parce que si le boulot s’évapore à l’étranger, l’étranger, lui, s’incorpore un paysage.
Réfléchissez un peu, de moins en moins de travail donc de plus en plus de chômeurs, et une population qui continue à progresser alors que l’ensemble des familles françaises font moins d’enfants... Il faut bien qu’il viennent de quelque part tous ces gens qui gonflent les chiffres de la démographie !

Alors là aussi, vous pouvez fermer les yeux parce que c’est mathématique, il est impossible d’y subvenir éternellement puisque ce sera toujours les mêmes qui vont payer, la classe sociale la plus défavorisé, jusqu’à ce que tout éclate et que comme d’habitude, cela retombe sur le dos des étrangers...

A, merveilles d’un monde cosmopolite, quel double jeu nous proposes-tu ?
Qui va payer les pots cassés et qui va reboucher le gouffre du déficit que l’État creuse soigneusement pour maintenir ses acquis avant de nous jeter dedans...

Mais tant que la foule s’amuse et applaudie, déplaçons la mer sur les rives de Paris, acclamons Johnny sur le parvis, tiens, payons la réfection d’une basilique en Italie...
Ce n’est jamais que quelques dizaine de millions d’euros, à croire qu’il ne savent pas additionner, car malgré la TVA à 5,5, la note restera salée...
Le budget de l’Élysée explose, au diable les rations, quand il n’y aura plus de pain, nous feront opération brioche avec les pièces jaunes...

Lorsque certains disent que la vie est un  parterre de roses, je suppose que qu’ils pensent au composte, ou plus précisément au fumier de roses qui pourrit. L'odeur parfumé s'est transformé en fientes puantes, mais en plus, les épines sont omniprésentes.
Même en montrant patte blanche, impossible de les éviter.
Le plus simple consiste à baisser son froque pour éviter de se blesser les pieds, mais c'est justement ce moment qu'attendent tes détracteurs pour te trouer le cul...
L'individualisme règne en maître et j'ai honte d'avoir l'âge de mes artères que les vieux vident de leur sang et que les jeunes ne pensent même pas à régénérer.
Comment faire pour changer ce monde avec tant de haine, tant de naïveté et tant de jalousie ne serait-ce que parce que nous prenons parole.
Mais même si le combat est perdu d'avance, je préfère relever la tête pour encaisser une grande claque plutôt que de dire merci, continuer à m'enculer...


Et comme ils n’ont pas d’idées, nos élus réinvente le monde.
Pour payer nos retraites, alors que je donne la solution facile et sans coût, l’État annonce qu’il va nous falloir travailler jusqu’à 70 ans...
Quel bande de cons !
Il n’y a déjà pas assez de travail et si vous rester en poste plus longtemps, les générations qui arrivent chaque années vont pas avoir de boulot, donc le chômage ne ferait que de progresser !
Il n’est pas nécessaire de sortir de la cuisse de Jupiter pour s’en rendre compte !

Mais c’est tellement facile pour un notable que de rester le cul sur une chaise à discuter ou à bailler à l’assemblée. Ces messieurs devraient échanger leurs place dès 60 ans pour venir faire du terrassement...
Une façon comme une autre de se rapprocher du trou tombale de la masse salariale.

Allez, nous n’allons pas désespérer, terminons sur une bonne note.
Imaginons un monde meilleur, plus respirable et où l’industrie repartirait de plus belle...
Facile, vous avez le choix entre la guerre ou la pandémie...
Courage, fuyons...

Les forces d’opposition ont fondues comme neige au soleil parce qu’elles ne sont pas à la hauteur du combat à mener.
Le grenelle qui n’était qu’un leurre a lancé les bases d’une dynamique écologique que l’État n’est même pas en mesure d’assurer.
Voyez les aides qu’il va bientôt falloir donner à EDF parce que les citoyens font trop d’économies...
Nos élus qui devraient être assis sur des sièges éjectables se sont appropriés la super glue...

Il est urgent que l’on décapite cette royauté qui pourri toute la société en instaurant les nouveaux fondements d’un monde meilleur, repris quelques § plus bas.

Extraits avant propos du livre ;  Le bal des faux – culs. (270 pages, 7,50 €)
Patrick, collectif de Remises En Causes, (R.E.C. À Besançon).
patrick25@neuf.fr

26/07/2009

Pub newsletter.

R E C .
Collectif de Remises En Causes.


Diffusez sans modération nos courriers. L'avenir grâce à la liberté d'information !

Le C’ R.E.C. ne prétend pas posséder la science infuse.
Certains articles ne seront pas toujours en phase avec vos convictions.

Cette 1ère page sera toujours identique. Elle sert à nous positionner face aux nouveaux internautes qui la reçoivent partout dans le monde.

La meilleure façon de juger c'est de se juger soi-même !
R.E.C. n'apporte pas de remèdes miracles.
Il se veut informel, réveille les consciences, ouvre les débats.

Un monde meilleur ne peut s'obtenir que par le respect de tout ce qui vit.
Humain, animal, végétal, ainsi que tout l'environnement qui compose notre planète.

La meilleure impartialité c'est la neutralité, ce qui ne veut pas dire laxisme !

Les + grandes craintes de l'homme l'ont amené à se regrouper

en sectes :
Religieuses. Politiques. Monarchiques. Et aujourd'hui mondialistes !

Heureusement que nous sommes + nombreux que prévu à être "AT ou APO ou ANTI " ! Sinon, le règne animal aurait depuis longtemps été anéanti !

Afin d'évoluer, les peuples doivent apprendre à faire preuve de tolérance.
Mais il n'y a pas pour autant marqué " La Poste " sur mon front !

Je rappellerai pour finir qlqs citations intéressantes relevées sur le net :

- La religion ce doit être comme dans un grand supermarché, chacun y prend ce qui lui convient.(Dalaï-lama)
- Il y a pire que le bruit des bottes…Le silence des pantoufles ! (http://terresacree.org/archives.htm)
- Celui qui ne sait pas qu'il marche dans l'obscurité ne verra jamais la lumière ! (B. Lee)
- Le politiquement correct n'est pas forcément synonyme d'honnêteté ! (Rayon X.)
- Si la couleur du vent qui guide tes pas est sombre, c'est que celui qui le souffle est mauvais ! (Lao Tseu.)
- Quand les citoyens se comportent en sujet, les élus se comportent en monarques ! (Serge Grass)
- Les politiciens, c'est comme les couches de bébé. Il faudrait les changer souvent ! (Inconnu du web)
- La vraie faute est celle que l'on ne corrige pas ! (Confucius)

Inscrivez-vous à la newsletter ou Stop newsletter à : patrick25@neuf.fr

http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr

25/07/2009

Bioétanol de merde !

NOUS ALLONS CONTRIBUER À AFFÂMER LE TIERS MONDE !

Selon la filière bioéthanol, « globalement, le développement de cette nouvelle filière de production est créateur de richesses pour la France. Cela en prenant en compte : aussi bien le milliard d’euros investi en majorité par les agriculteurs, les milliers d’emplois créés ou maintenus que la fiscalité spécifique aux biocarburants, les aspects positifs sur l’environnement ainsi que la diminution de la facture énergétique de la France. De plus, ce nouveau carburant SP95 E10 sera vendu moins cher à la pompe pour le consommateur. En temps de crise, tous les avantages économiques de cette nouvelle filière de production méritent d’être soulignés. »

En France, en date du 17 juin 2009, 1.015 stations services distribuent de l'essence à l'éthanol SP95-E10 et le rythme d’ouverture de nouvelles pompes est environ de 10 à 15 par jour.


REC :

DES PROFITS, POUR QUI ?

Il n'y a pas d'argent propre en ce bas monde.

Nous vous proposons de boycotter tous ces nouveaux venu quitte à revenir à l'essence au plomb !

Car maintenant, le business est lancé, on nous propose même du bioétanol pour conbustible de chauffage alors que les dernières études prouvent que c'est plus polluant que le mazout !

Mais vous n'avez rien à craindre, c'est comme le diesel, tout à fait propre pour continuer à alimenter les banques et engraisser les industriels qui se ruent sur cet or-dur-vert de gris...

Vive les vaches à lait...

24/07/2009

50 000 entreprises meurent / an

Colloque national sur la transmission d’entreprises.

50 000 entreprises meurent par an et personne n’en parle...

Dans nos villages, tout va disparaître ?

28-29-30 août 2009 à Paris
Centre d’animation Louis Lumière, 20e


Pourquoi ce colloque ?
Parce que d’ici 10 ans, 700 000 chefs d’entreprise partiront en retraite.
Parce que les PME en France concentrent 2/3 de l’emploi local.
Parce que 55 % des chefs d’entreprise n’envisagent pas de transmettre.
Parce que 45% des jeunes diplômés songent à la création ou à la reprise.
Parce que la politique publique de reprise d’activité en milieu rural est peu développée.

Quels sont les enjeux ?
Maintenir des savoir-faire, un dynamisme économique sur les territoires.
Maintenir l’emploi.
Permettre à des jeunes de s’intégrer professionnellement.

En un mot...
Comment faire de la reprise d’entreprise un vecteur de développement économique local, durable
et un vecteur d’intégration pour les jeunes en milieu rural ?


Fiche de renseignements et d’inscription au colloque :
http://www.transmission-entreprise-rurale.com/contact.html

Programme détaillé du colloque :
http://www.transmission-entreprise-rurale.com/Programme-357.html

Contact :
Guillaume Fleury / g.fleury@mrjc.org

23/07/2009

Médecine écolo.

Pour une médecine écologique


Voici la lettre d'information du site "Pour une médecine écologique"

http://www.medecine-ecologique.info

Bonne lecture.

22/07/2009

Sondage anal bien profond...


Nicolas Sarkozy a payé les sondages OpinionWay publiés par Le Figaro et LCI

La Présidence de la République, représentée par le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, a payé des sondages de l'institut OpinionWay pourtant publiés par Le Figaro et LCI !
Page 11, du rapport publié ce Jeudi par la Cour des Comptes et signé Philippe Séguin, au chapitre "Le cas particulier des Etudes", on découvre une bombe.
http://www.impots-utiles.com/nicolas-sarkozy-a-paye-les-sondages-opinionway-publies-par-le-figaro-et-lci.php


------------------------------------------------------------------

Ne laissons pas
le meurtre de 17 humanitaires impuni !

Signez la pétition afin d'obtenir l'ouverture d'une enquête internationale !

http://www.justiceformuttur.org/muttur/engagez-vous/signez-la-petition/

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu