Avertir le modérateur

31/10/2009

Appelez moi Sarko-bond 007...



Jean Sarkozy à la fac ?
Le secret le mieux gardé de France...



- « Je n'aime pas trop passer tout mon temps au téléphone pour un étudiant qui n'est même pas chez nous.
- Pas chez vous ? Comment ça ?
- Ben… Euh… On ne s'occupe que de la filière normale. Au revoir. »

S'il est donc toujours inscrit à Paris I, il a opté pour l'une des voies alternatives : la formation à distance (via le Cavej), plus facilement conciliable avec son activité de conseiller général des Hauts-de-Seine.

Une indication qui vient s'ajouter à celles, nombreuses, fournies par étudiants et professeurs de la même faculté, qui témoignent qu'on ne le voit plus depuis au moins un an. Ainsi que par quelques portraits de l'intéressé parus dans la presse. Autant d'éléments qui permettent de retracer une ébauche de parcours :

* Juin 2004 : bac L au lycée Pasteur de Neuilly (obtenu).
* Septembre 2004 : hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris (abandon).
* Septembre 2005 : prépa ENS Cachan au lycée Turgot à Paris (échec).
* Septembre 2006 : première année de droit à Nanterre puis à Paris I (obtenue).
* Septembre 2007 : première deuxième année de droit (rate les exams).
* Septembre 2008 : deuxième deuxième année de droit (ne passe pas les exams).
* Septembre 2009 : troisième deuxième année de droit (en cours).

Dérogation, autorisation et communication de crise...

A lire sur : http://www.rue89.com/2009/10/20/jean-sarkozy-a-la-fac-le-secret-le-mieux-garde-de-france-122599


REC :

Et la mère machin qui dit qu'il est le meilleur de tous...

Faut pas se demander le niveau des autres...

Et la raison d'un pays au bord de la crise de nerfs...

Quand je pense à Fernande, je bande, je bande...

Quand je pense à Sarko, je ne bande plus...


 

30/10/2009

Abattoirs, champs de batailles !



Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille !

Inquiétante pour la santé humaine, menaçante pour la diversité des espèces, dangereuse pour le climat, l’industrie de la viande a échoué à résoudre le problème de la faim !

A lire impérativement sur :

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article11916




29/10/2009

Désordre Mondial !



MATRIX ...

Désordre Mondial

Regardez les vidéos sur ce blog...


http://www.facebook.com/group.php?gid=114653054543



28/10/2009

Dérives médicales...




Médecine : les dérives survenues.
Par  Yvette Parès - Relayé par Christian.


La médecine occidentale, au 20e siècle, a séduit par sa haute technicité, ses avancées chirurgicales, ses médicaments prêts à l'emploi, d'absorption facile par les patients et de surcroît porteurs de noms étranges leur conférant mystère et prestige. Mais ces points de séduction comportaient des risques insoupçonnés. De graves dérives se sont manifestées, la nature humaine pouvant choisir entre le bien et le mal. 1re dérive Les médicaments d'aspect et de conditionnement (...)

Lire la suite sur :

http://www.medecine-ecologique.info/?Medecine-les-derives-survenues



27/10/2009

Espérance de vie en question ?

 

L’espérance de vie en question ?

(envois par Jean-Claude)

Un bébé sur deux qui naît aujourd’hui dans les pays développés deviendra centenaire. Voilà ce qu’affirme une étude récente conduite par une université danoise, sous la direction du professeur K. Christensen qui a travaillé dans les centres de recherche américains comme Long Life Family Study, National Institutes of Health, National Institute on Aging. En Europe, il travaille avec le Genetics of Healthy Aging. Au vu des taux de décès actuels, il apparaîtrait que trois enfants sur quatre nés dans les pays riches devraient vivre au moins jusqu’à 75 ans. Et si les conditions de santé moyennes s’améliorent au même rythme qu’au cours des deux derniers siècles, la plupart d’entre eux devraient pouvoir atteindre 100 ans.

L’espérance de vie à la naissance est la durée moyenne que peut espérer vivre une personne en fonction de son année de naissance. Elle se calcule à partir des quotients de mortalité. Les guerres, les désastres naturels, les épidémies et les famines la font diminuer, alors que les progrès des conditions sanitaires (hygiène, alimentation, accès aux soins) et de la qualité de vie (conditions de travail et accès au confort moderne) tendent à l’allonger.

Ces prédictions optimistes se basent sur le postulat que l’allongement de l’espérance de vie enregistrée depuis deux cent ans continuera au même rythme en tablant que les conditions de santé des populations s’amélioreront de la même façon qu’elles l’ont fait jusqu’à présent. Certaines voix contredisent ces projections officielles (86 ans en 2050 selon l’Insee, 103 ans en 2300 selon l’ONU) et pensent que la courbe pourrait s’inverser.

Elles soulignent la non prise en compte de phénomènes considérés comme des « bombes à retardement démographiques » tels que l’obésité par exemple et surtout les impacts de la pollution sur la santé. Ces nombreuses pollutions auxquelles nous sommes exposés ont des répercussions multiples sur notre santé : perturbation des fonctions de reproduction, affaiblissement du système immunitaire, incidence croissante des cancers, troubles endocriniens, maladies de l’appareil respiratoire, explosion des troubles cardio-vasculaires et des maladies auto-immunes. Pour autant, ces impacts ne pourront vraiment se mesurer qu’à long terme et ne sont pas pris en considération aujourd’hui pour calculer notre espérance de vie donc le résultat ne peut être que faussé.

Claude Aubert, un agronome qui prône l’agriculture biologique, explique que les générations nées à partir des années 70 connaissent une exposition aux produits chimiques que leurs aînés n’ont pas subi et en déduit que : « Nous vivrons moins longtemps que nos parents, de même que nos enfants vivront moins longtemps que nous ».

Cette alarme n’est pas nouvelle. Ainsi, d’après le témoignage de Roger Heim, président de l’Académie Nationale des Sciences en France : « Le 22 octobre 1963, dans la Salle du Congrès à Washington, devant une assistance attentive et vibrante, lors de la célébration du premier centenaire de l’Académie Nationale des Sciences de Washington, le Président John Kennedy prononça un remarquable discours, qui fut sans doute le dernier avant le drame atroce qui devait éliminer des assises internationales l’un des esprits les plus pénétrants de notre temps. Dans cette allocution, le Président des Etats-Unis, livrant l’exemple à d’autres chefs d’Etat, aborda avec fermeté, avec précision, le thème majeur de la pollution par les corps chimiques répandus à profusion, de la destruction des équilibres naturels, de l’érosion des sols. L’immense assemblée qui l’écoutait savait déjà l’ampleur de l’enjeu. Indiscutablement, elle était éclairée et elle réagit à l’unisson dans une explosion frénétique d’acclamations. Le nom de Rachel Carson, sur chaque lèvre, s’imposait parmi ceux dont le poids ou la lutte étayait un tel propos. John Kennedy mettait l’accent en priorité, sur le problème peut-être le plus grave avec lequel notre siècle se trouve confronté. Ici encore, son intelligence et son courage achevaient de dessiner les contours de l’homme, j’entends de celui qui mérite son nom. Je sortis, de cette cérémonie émouvante, moins pessimiste : il y avait quelque chose de changé aux Etats-Unis. »

Quelques mois après, JFK eut la fin que l’on connaît et rien ne changea vraiment aux Etats-Unis ni dans le monde.

Cent mille molécules chimiques seraient actuellement utilisées sans jamais avoir été véritablement testées individuellement et encore moins en synergie les unes avec les autres. De plus, si certains composants de l’industrie chimique ont été interdits, les études scientifiques montrent qu’ils sont toujours présents dans tous les tissus humains. Des produits toxiques comme le DDT, interdit depuis 30 ans, se trouvaient encore dans le sang des volontaires qui ont participé à l’étude menée par le WWF en 2003. Et des molécules tout aussi dangereuses ont également été trouvées chez tous les nouveau-nés lors d’une enquête menée en 2005 par l’Environnemental Working Group, une association américaine. Une précédente étude menée en 1998 en Australie avait mis en évidence la présence de trois pesticides en moyenne dans le méconium d’une cinquantaine de bébés, en quelque sorte contaminés avant la naissance comme le révèle François Veillerette dans son livre « Pesticides, le piège se referme ».

« En fait, ce sont probablement plusieurs centaines de molécules issues de l’industrie chimique qui passent chaque jour dans notre organisme » observe Claude Aubert. Des molécules dont on ne connaît pas réellement les impacts, puisque chaque matière active n’est testée que de manière isolée, jamais dans une version mélangée avec d’autres. « Les pesticides sont constitués de plusieurs matières actives, ainsi que d’adjuvants. Or, le produit commercialisé est parfois plus toxique que la matière seule, comme cela a été récemment mis en évidence à propos du Round Up » explique Claude Aubert.

Plus de 50% des fruits, légumes et céréales consommés en France contiennent des traces de pesticides. 7% des échantillons dépassant même les limites officielles admises : les Limites Maximales en Résidus (LMR). Plus de 23% de ces végétaux contiennent parfois jusqu’à 8 différents pesticides ! Il y a également des résidus de pesticides dans l’eau (les traitements agricoles se retrouvant dans les nappes phréatiques) et dans les vins. Il y a 27 traitements phytosanitaires en moyenne pour la production d’une pomme !

Une enquête indépendante récente menée par des ONG dans des supermarchés européens montre une contamination généralisée des raisins non bio. Des pesticides interdits ont été retrouvés, les LMR ont été dépassées. Cette étude comparative menée en Allemagne, France, Hollande, Hongrie et Italie, montre que tous les consommateurs européens sont concernés. 123 des 124 des raisins analysés contiennent des résidus de pesticides et 20% des raisins étaient contaminés par parfois plus de 10 pesticides. Un échantillon dépassait même la dose de référence pour la toxicité aiguë ! Plus grave, trois échantillons contenaient des pesticides interdits dans le pays de production. Les 25 échantillons de la France provenaient de 11 magasins de 5 enseignes répartis dans 3 régions. Quatre échantillons dépassaient les limites maximales en résidus légales !

La France est le 1er pays européen pour l’utilisation de pesticides avec 78 000 tonnes de produits phytosanitaires répandus dans les champs. Le Grenelle de l’environnement aura accouché d’une souris en matière de résolutions concrètes pour résoudre ce problème. La réduction annoncée de 50% des traitements phytosanitaires d’ici dix ans a été en définitive baissée par la nécessité de leur trouver des alternatives. « Ce qui vide l’accord de sa substance » dénoncent les ONG. Par ailleurs, l’objectif du Grenelle est de passer la surface allouée à l’agriculture biologique de 2 à 6%. Bien maigre objectif !

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé préconise que nous consommions cinq fruits et légumes par jour mais le gain de santé acquis avec ce régime ne sera-t’il pas perdu à cause de l’empoisonnement des végétaux qui nous sont proposés par l’agriculture intensive, subventionnée et polluante ?

Dernier rebondissement en date, les produits issus de l’agriculture biologique ne seraient pas meilleurs pour la santé que ceux issus de l’agriculture conventionnelle, tel est le message manipulateur de l’agence sanitaire britannique sur les valeurs nutritives « Organic Food ». L’étude prouve qu’il n’y a pas plus de vitamine C, de magnésium, de calcium, de potassium, de zinc et de cuivre dans les produits bio que dans les autres.

Ce ne sont pas les valeurs nutritives des végétaux issus de l’agriculture intensive qui sont en cause mais leur contamination par des éléments de synthèse chimique agressifs voire mortels à doses cumulées pour l’organisme humain.

Les organisations et les chercheurs indépendants qui tentent d’avertir le public et les décideurs politiques des catastrophes sanitaires futures sont peu entendus car le lobbying de l’industrie chimique est intense et le rapport de force leur est outrageusement favorable, ceci dans la plus totale indifférence sinon la complicité des pouvoirs publics.

REC, Remerciements à l’AADEI PREVENTION NEWSLETTER  pour ce cours magistral.

LIENS :

http://www.dailymotion.com/video/x6te7x_pesticides-revelation-sur-un-scanda_news

http://www.lexpress.fr/actualites/2/la-moitie-des-bebes-nes-dans-les-pays-riches-futurs-centenaires_791700.html

http://www.mdrgf.org/2sommpestos.html

http://www.carevox.fr/Sante-au-quotidien/Pathologies-Prevention/article/maladie-de-parkinson-en-lien-avec

http://files.vspider.net/EtudeWWF.pdf

http://www.ewg.org/

http://livre.fnac.com/a1313484/Francois-Veillerette-Pesticides-le-piege-se-referme

http://www.i-sis.org.uk/GTARWfr.php

http://www.mdrgf.org/pdf/Supermarche_pesticide/MDRGF_Dossier_Raisin_pesticides_Final.pdf

http://www.ajcn.org/cgi/content/abstract/ajcn.2009.28041v1

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2914717229/techloisir-21/402-7587078-0097712?%5Fencoding=UTF8&camp=1642&link%5Fcode=xm2

26/10/2009

Dette pipi d'chats...


1 450 milliards d'euros de dette,


22000 euros par Français, nouveaux nés compris.


Vos enfants et petits-enfants ne pourront payer !

A lire sans fautes sur :
http://www.impots-pouvoir-dachat-dette.com/

 

ET :

La dette publique explose !


"L'endettement public, qui atteignait 63,8% du PIB en 2007, pourrait s'établir à 84% en 2010 et s'approcher de 90% en sortie de crise.
Merci qui …


http://www.impots-utiles.com/la-dette-publique-explose.php

25/10/2009

Besançon, Régionales 2010.

Élections Régionales du Doubs.


Votez pour "LUI".

Liste d’Union Indépendante.


Si vous croyez une fois de plus à une Gauche qui cumule aussi les mandats ou qui a voté les 35 h et vante une restructuration...

Si vous pensez que la Droite va vous sortir de la crise...

Si vous trouvez que seuls les hauts fonctionnaires de l’État méritent le plein emploi et des salaires de ministres...

Si vous estimez normal d’avoir des grands patrons qui licencient
pour s’installer et exploiter une main d’oeuvre bon marché leurs garantissant les "stock options"...

Si vous croyez que les ouvriers ou les cadres
ne sont pas les pions de l’économie mondiale...

Si vous approuvez les banques qui se renflouent en six mois
mais dont les comptes épargnes sont rémunérés au lance pierres...

Si rien ne vous gêne dans une alimentation toujours plus frelaté,
dont personne ne veut imposer une liste des ingrédients...

Si vous avez peur du changement alors que chaque jour,
notre pouvoir d’achat s’amenuise...

S’il vous faut un empereur à acclamer
alors que nous avons besoin d’emplois...

Enfin si les belles promesses ne sont que le bruit du vent
en périodes électorales...

ALORS, NE VOTEZ SURTOUT PAS POUR NOUS
ET RESTER COMME VOUS ÊTES !

POURTANT,  avec "L.U.I.".

De réelles solutions existent, et il serait dommage pour une fois,
de ne pas accorder votre confiance à un liste d’union
qui regroupe tous les mécontent.

Mais râler ne suffit point, car nous avons des solutions
dont les médias préfèrent nous abstenir d’audimat.

Vous avez le pouvoir de décider de l’avenir de votre région ou de profonds changements sont nécessaires si l’on veut arrêter l'hémorragie nationale.

Vos salaires ou retraites sont fixes, contrairement aux taxes locales ou foncières dont les petits propriétaires sont devenus les vaches à lait...

Vous avez refusé mon élection aux Députés, en votant certes pour de grands sourires, mais entendez-vous parler concrètement de changements ?

Plus de 5 000 € pour un député, un préfet, un président du Conseil...
Que font-ils pour vous sinon sabrer le champagne...

Et Besançon, entre TGV délocalisé pour faciliter la spéculation foncière, un tramway pour une seule ligne aussi cher qu’un nouveau parc de bus électriques, ou des poubelles de luxes avec puces électroniques alors que l’on prône le compostage...

Vous allez continuer à payer encore longtemps le gaspillage dont l’argent devrait au contraire servir à baisser nos taxes ?

Vous allez continuer à engraisser des élus qui se sont rétablis au rang des monarques qu’ils nous a fallut éliminer en 1789 ?

Réfléchissez, réagissez et rejoignez-nous en votant pour une liste regroupant des citoyens affiliés mais indépendants.

THIELLEY  Patrick, candidat indépendant aux élections régionales 2010.
Blog :  http:/collectif-rec.20minutes-blog.fr

24/10/2009

Plus faim sur ce site...



Envois de Cassi83.


Le fromage aux crottes de souris... a lire sur :


http://www.onnousempoisonne.fr/

ET

Maltraitance animale :


http://lalutteanimale.canalblog.com/tag/porcelet

 

 

23/10/2009

Nano mais maxi dangers !


Nanotechnologies ou Nécrotechnologies ?


Dangers, à lire sur :


http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=215

22/10/2009

% radioactif de votre mobile ?

PARENTS,

Cherchez les radiations de votre mobile ici :


http://www.ewg.org/cellphoneradiation/Get-a-Safer-Phone?allphones=1


Avec les nouvelles technologies iphone ou autres, vous en prenez plein la gueule...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu