UA-112799694-1

Avertir le modérateur

18/02/2010

Mythe du moteur Minalto ?

 

Le Moteur Minato, Mythe ou réalité ?


Merci PJ.

J'en viens à votre question très intéressante sur le moteur Minalto.

Je vais essayer de vous faire une réponse à peu près complète.

 

La communication faite autour de ce moteur est connue depuis à peu près 2 ans par les constructeurs automobiles... C'est un moteur qui fonctionne effectivement et qui présente l'intérêt de ne pas nécessiter de sources électriques car l'énergie qu'il utilise est celle qui est stockée sous forme magnétique dans des aimants permanents (fabriqués à partir de la magnétite qui est un matériau aimanté naturellement et que l'on trouve dans certaines roches). Mais c'est là qu'il y a problème ...

 

Ce type de moteurs utilise les phénomènes d'attraction/répulsion entre deux aimants permanents. Un mouvement de rotation est créé en disposant convenablement plusieurs aimants permanents de façon à ce qu'ils s'attirent/se repoussent tour à tour.

 

Le problème physique est le suivant: l'énergie magnétique stockée dans les aimants permanents se dissipe quand ils sont actifs (ce qui est physiquement normal de par la loi de la conservation de l'énergie), et une désaimantation progressive des aimants a lieu ( = le moment magnétique dipolaire des dipôles magnétiques diminue à chaque utilisation). Bien sûr, Minato n'évoque pas ce point car c'est là que se situe le gros problème de son système car - soit il faut changer les aimants, - soit il faut les ré-aimanter -.

 

Le véritable problème pour ré-aimanter l'aimant permanent (qui ne l'est plus !).

L'énergie nécessaire est très importante, ce qui pose des problèmes non parfaitement maîtrisés à l'heure actuelle liés notamment à la création de champs magnétiques intenses, ce qui nécessiterait des énergies/puissances électriques intenses avec des rendements énergétiques que l'on connaît mal.

Différence par rapport à un moteur électrique classique: les moteurs électriques "classiques" utilisent le même principe, basé également sur le phénomène d'attraction/de répulsion provoqués par des champs magnétiques.

Pour faire simple, il y a 2 différences de base: 1) les champs magnétiques sont induits par des électro-aimants, c'est-à-dire par une bobine électrique au coeur de laquelle apparaît un champ magnétique quand un courant électrique circule dans la bobine; 2) l'énergie consommée est apportée par une source électrique, par exemple une batterie dans un véhicule électrique. Le rendement des moteurs électriques "classiques" est de l'ordre de 97%, ce qui est excellent.

L'inconvénient dans un véhicule réside dans la nécessité d'avoir une batterie pour stocker l'énergie électrique qui sera consommée par le moteur électrique.

Mais une batterie est beaucoup plus facile à recharger que ce que l'on ferait avec des aimants permanents à "recharger" également.

 

Conclusion: le moteur Minato reste pour l'instant une curiosité par exemple dans des jouets ou des petits systèmes qui consomment très peu d'énergie.

Quand leur énergie est épuisée, la seule solution bon marché et opérationnelle à l'heure actuelle serait de changer les aimants permanents - ou de remplacer le jouet par un autre - ce qui est encore mieux pour faire tourner le business !!!.

 

Bien cordialement.

 

 

REC :

 

Je vous remercie pour votre cours magistral !

Juste encore un mot sur le principe des aimants que je domine pas.

Je sais qu'en passant un aimant sur un simple bout d'acier, ce dernier va acquérir une certaine capacité magnétique.

Ne serait-il pas possible de les ré-aimanter naturellement par une simple adjonction d'un aimant supplémentaire qui à chaque passage ou rotation, par simple friction, ferait cet office.

 

Certes, je crains qu'il se vide car à vous lire, la source magnétique d'un aimant ne semble pas in-éternam ?

Mais alors, pour recharger ce dernier, il faudrait un principe tel les bobinages actuels, ceci de très petites tailles pour éviter l'excès de frottement magnétique.

Ou en cumulant comme vous l'avait dit un ami, des éoliennes.

Je pense que si ces dernières sont très petites, mais assez nombreuses pour produire plus d'énergie de recharge que la déperdition des aimant n'en perd...

Mais tout cela doit être testé dans des labos et j'espère que certaines personnes bien attentionné le fond.

Certes, c'est ensuite toute l'infrastructure du véhicule qui doit être repensé, le but serait d'avoir des véhicules gonflables à l'hélium, genre grosses bouées.

Des roues en cartonnage alvéolés, avec des pneu fait de chambres à air aussi gonflés à l'hélium, des sièges en tissus suspendu...

Pour en revenir à l'idée de voiture à gaz notamment méthane, il y en a tellement que nous pourrions sans aucun doute avoir 50 % du parc auto qui, pourrait rouler avec.

Sinon, il reste à trouver la solution de développement d’énergie grâce aux bactéries. Mais j’ai l’impression que mise à par pour les armes chimiques, ou pour priver une partie de la planète de nourriture en fonçant tête baissé sur les bio- carburmerde, peu de bonne volonté s’affairent...

Excusez mes visions de l' esprit, mais je pense que la solution existe et il suffit de trouver sur le net le petit génie qui en sera la source.

 

Internautes la balle est dans notre camp, diffusons en masse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.20minutes.fr/article/380878/Sport-Au-lingerie-football-le-deshabille-ne-fait-pas-le-moine.php

 

Commentaires

à savoir qu'elle est la durée de vie d' un aimant soumis aux conditions du moteurs

Écrit par : Jonathan | 25/04/2010

bonjour oui j aimerais savoir la durée d' un aimant ,soumis aux conditions ,car je suis septique sur la façon ou l' ont décrit sa décharge, car je ne pense pas que les investisseurs de monsieur Minato sois des ignorants et ferraient un projet colossal pour perdre de l argent jamais un investisseur japonais ne ferait telle chose se sont des requins de première en affaire

j aimerais une réponse précise , la preuve combien de temps met il a se déchargé

amicalement

Écrit par : cyron | 03/09/2010

BJ Cyron,
Merci d'avoir parcouru le blog.
Le commentaire de article cité m'a été envoyé par un responsable de production chez un grand fabricant automobile français.
Il a préféré que je ne mette pas son nom.
Le seule moyen d'avoir des infos plus pointues serait de faire des recherches sur le net.
Ou bien de connaître un chef d'établissement genre "Fac micro technique ou méca" pour qu'il mette un groupe d'élève sur la fabrication d'un exemplaire.
La difficulté d'avoir les bonnes sources sont liées aux enjeux économiques qui gravitent dans ce secteur d'activités.

Mais je pense que s'il y a une méthode miracle, les chinois ne se priveront pas de la commercialiser.
Patrick.

Écrit par : Patrick | 04/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu