Avertir le modérateur

31/05/2011

Herboriste et FMI...

Herboristeries: l'Europe s'en prend aux remèdes de mamie !

Sur :

http://www.rue89.com/2011/05/14/herboristeries-leurope-sen-prend-aux-remedes-de-mamie-202851#


herb.png

«D'ici septembre, 120 plantes vont partir.»

Pour Zorha, les laboratoires pharmaceutiques veulent empêcher toutes les alternatives à la médecine conventionnelle et s'assurer du monopole des brevets des préparations à base de plantes :

«On va nous enlever la prêle, la vigne rouge !»

REC :

Je pense qu’il n’y a pas grand chose à rajouter. Non seulement nous avons des élus(es) qui couchent dans le même panier de crabes avec les lobbys, afin de nous forcer à vaccinations.

Mais en plus, ils facilitent la suprématie de l’industrie pharmaceutique en interdisant les remèdes moins chers et moins chimiques ! Non content de ne plus pouvoir fabriquer des armes de guerre bactério-chimiques, les lobbys souhaitent voir proliférer l’armada de leurs propres molécules.

Pourtant, tous ceux qui ont lu ou feuilleté le Vidal, savent très bien que chaque médicament comporte une panoplie d’effets secondaires et indésirables. Mais non, plutôt que de privilégier les produits naturels, il faut produire et vendre de l’industrie chimique lourdes de conséquences.

D’ailleurs à ce titre, comme par enchantement, du jour au lendemain suite à Mr Médiator, le gouvernement a interdit 80 médicaments potentiellement dangereux qui sans aucuns doute, étaient auparavant sans risques...

Et on ne nous dit pas tout soeur Anne... J’ai relaté depuis plus de dix ans un article qui met en garde contre les effets insoupçonnés du "Paracétamol", mais le marché est beaucoup trop important pour que l’Affssa se bouge...

Il y a déjà assez de médicaments (produits vétérinaires) dans les viandes et dans l’eau que nous buvons (Hormones, oestrogènes, anxiolytiques, anti-biotiques, etc), mais là aussi, l’Afssa est débordé et préfère se taire !

Rajoutez à cela tout ce que vous consommer sans le savoir avec les fruits et légumes, y compris ceux que vous traitez dans votre jardin, et vous comprendrez que le corps humain est drôlement solide.

N’hésitez pas à boycotter autant que la douleur vous permette de résister à la prise de médicaments.

Travaillez la pensée positive, soyez Zen, oxygénez-vous au Japon... Je voulais dire chez les Lapons... Rappelez-vous que le meilleurs des médicamenst, c’est celui que vous ne prenez pas !

La dictature des multinationales pharmaceutiques est telle que l’on peut se demander si à chaque nouvelles contaminations, épidémies ou autres virus, elles ne sont pas impliqués. (sida, rougeole, etc...)

Vous cumulez toute cette merde avec les OGM et les pesticides, pas étonnant que le taux de cancers augmente.

Pour l’instant, on ne peut même pas se fier à l’alimentation bio.

Pourtant, il serait si simple de déclarer qu’à partir de 2012, il sera interdit d’utiliser les pesticides dans les cultures ainsi que les hormones pour le bétail !

Mais nos politiciens n’ont pas les couilles pour cela !

Alors en période de sécheresse comme cela comment à se faire ressentir, la concentration en produits chimique dans l’eau de consommation, cela n’affole personne puisque nul n’ en parle !

-----------

À par contre, Mr FMI, il sature l’actu...

FMI : qu’est-zako

FMI : Fok mi

FMI : Fait Moi Interner

FMI : Fion Merde Internationale

FMI : Fait Majeur Injustifié

FMI : Fraudes Mêmes Impunies

FMI : Facile Massacrer Indigènes


fmi.png

FMI, lamentable symbole d’un système capitaliste et patriarcal !

L’article sur :

http://sos-crise.over-blog.com/article-au-dela-de-strauss...


30/05/2011

Un Revenu Universel ?

Démocratie et Revenu Universel !

Je vous livre mon point de vue car je ne pourrai pas participer aux débats sur fesse bouc...

Lancer le sujet du Revenu de Base en pleine crise RSA souhaité par la droite car Wauquier, même si c'est son idée, n'est qu'un pion de plus... Va les faire bondir.

Bref, le revenu universel ou revenu base (RB) devrait exister depuis longtemps, car si nous n'avons plus à payer pour toutes les personnes et institutions qui travaillent pour les désoeuvrés, cela va compenser les aides, même s'il sera nécessaire d'une révision à la base de la grille des salaires de nos hauts fonctionnaires sans intérêt public...

Seul problème, comme pour le poisson qui se mord la queue et dont vous faites allusion dans vos métaphores, il va encore y avoir des chômeurs en plus...

Mais bon, le principe serait le bon car rappelons que même si les femmes ont choisi de travailler pour gagner leurs libertés, si à la place vous leurs donnez le R.Base, au moins 50 % préféreront s'occuper de leurs enfants plutôt que de travailler (courir) toute la journée pour une misère...

 

Donc de ce côté, cela libère des emplois...

 

Personnellement, j'estime qu'il ne devrait pas y avoir autant d'écart entre une retraite de haut fonctionnaire et un pauvre salarié, voir la femme d'un travailleur social qui touche la misère...

Fût-il international, le poste à pourvoir au FMI ne devrait pas se nourrir de la misère du monde.

Le R.B. devra donc aussi bien concerner les jeunes que les vieux de nationalité française.

Mais la première des choses consiste déjà à prévoir un Smic deux fois supérieur à ce dit R.B., sinon, il n'y aura plus intérêt à aller bosser.

Et ce qui reste plus délicat, c'est le montant qui ne doit pas seulement être calqué sur le coût Nourriture-logement. Disons sans calculs, 750 € net.

Il va peut-être falloir prendre en compte des villes ou exemple, Paris, c'est beaucoup plus cher qu'à Roubaix ou Besançon... Disons donc sans calculs précis, un R.B. de 750 € à 1000 € net.

Il va aussi falloir prendre en compte l'âge. En effet, sinon, nos jeunes aurons meilleurs temps de vendre du Hakique. comme dirait Coluche...

En plus, il y aurait un risque de ne plus trouver d'apprentis.

Le montant pourrait donc démarrer dès 20 ans pour une somme de 50 % du R.B.

 

Ensuite, dès 25 ans, cela passerait à 75 %, puis, à 30 ans 100 % jusqu'à la fin de vie...

Ceci bien sûr, non cumulable avec un retour à l’emploi.

Autre problème, les calculs pour un couple puis un couple avec enfants...

En faite, ces derniers sont fonctions du maintient ou non des autres aides sociales.

À mon avis, il faut mieux ne pas avoir un R.B. trop élevé sinon cela signifie un Smic du double donc obligeant l'État à réduire les charges sociales d'entreprises...

Alors le R.B. doit -il intégrer les APL ?

Doit-on faire payer la taxe habitation, et malgré le fait d'être propriétaire occupant, ce qui ne nourri personne, faut-il encore continuer à payer une taxe foncière injuste que bon nombre de pauvres proprios au RSA, (y en a plus que l'on croit) ne peuvent plus payer...

Faut-il maintenir la gratuité des transports en communs, et pourquoi pas celle des cantines scolaires ?

 

Pour l'instant, les faux semblant d'un tarif EDF ou GDF "cas sociaux" mais dont seulement 5 % d'économies, ne pallient pas aux hausses abusives de l'énergie...

Idem pour les télécom dont la réduction ne s'applique que si vous êtes chez le plus cher des opérateurs, en l'occurrence, celui ou l’on se suicide à donf, France Télécom...

Personnellement, pour l'eau, il y a rien, mais concernant les énergies et l'eau, afin d'éviter que les gens gaspillent alors que la situation fort critique du nucléaire n'est pas solutionné, je pense qu'il faudrait mieux les annuler et que cela rentre dans le calcul du R.Base.

Moins de papiers, moins de bureaucrates, moins à se disperser....

Un gros problème reste la fraude !

En effet, il semblerait que des milliers de personnes font de fausses déclarations et certains français issus de l'immigration sont les champions si l'on suis l'actualité...

Nous ne parlons même pas des polygames.

Certains docu TV en ont largement démontré l'existence notamment de fausses entreprises. Donc le fléaux de l’immigration va encore frapper contrairement à :

L’universitaire Lionel Ragot a souligné que si la France optait pour une «immigration zéro» ce n’est pas 3% mais 5% du PIB supplémentaire qu’il faudra trouver à l’horizon 2050 pour financer la protection sociale.

Martine Billard (Parti de Gauche) a fait état d’une autre étude selon laquelle si les immigrés «coûtent» annuellement 47,9 milliards d’euros en dépenses de protection sociale, il rapportent 60,3 milliards en cotisations, soit un solde largement positif.

À lire :

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/05/10/cinq-i...

 

Bon d’accord, il paraît que les immigrés rapportent plus qu’ils ne coûtent à l’État, mais personne ne dit sur quels critères ont été faites les statistiques !

Parce qu’à ce compte là, nous n’avons qu’à virer tous les français et la dette de l’État sera réglée...

En effet, je comprends pas trop bien, comment, en donnant une certaine somme d’argent à des pauvres, ils pourraient en dépenser plus ?

Faudrait m’expliquer...

 

On a beau parler de marché noir ou parallèle, d’où il viendrait cet argent...

Si la CAF vous donne 500 €, comment vous faites pour dépenser plus ?

En plus, normal qu'il y ait un R.B., mais pas pour les gens qui travaillent au noir et ils sont nombreux. Alors comment contrôler cela, quoi, faut-il un bracelet électronique ta mère pour les futurs Revenus de base...

Il est trop facile de déclarer plusieurs résidences aux quatre coins de la France tant que cela ne sera pas géré par un seul ordinateur commun...

Mais ce système que les riches assimilent à de l'assistanat ne peut pas être financièrement réalisable tant que les différences de salaires resteront trop grandes.

Je trouve normal qu'un patron gagne des millions du moment ou le plus petit de ses salariés gagne au moins deux fois le Smic...

Mais ce qui est inadmissible dans notre pays, c'est les salaires des hauts fonctionnaires Présidence, ministres, sénateurs, députés, préfets, des gens totalement improductifs, qui se permettent des salaires honteux ou se refilent des postes planqués qui desservent la France !

Le débat sur un revenu universel ou base, ne peut se faire sans aborder toutes les autres problématiques qui gangrène notre société.

Nos politiciens ne servent à rien, autant tous les virer !

 

Créons un État dirigé uniquement par nos régions. Uniquement par des assemblées du peuple qui chaque jours, dans toutes les villes et villages de France, se réuniraient pour voter et regrouper les votes sur le plans national !

Ainsi, plus besoin de politiques, plus de course au pouvoir, plus de décisions prises en catimini la nuit...

Patrick,

 

Ci-dessous, le texte qui apparaitra en référence comme base de discussion.

Proposé par le site Démosphie :

LE REVENU-BASE


Parfois dénommé « revenu citoyen vital » ou «encore « allocation universelle », l’idée est que les périodes industrielles précédentes et les avancées réelles de la technologie ont permis à la machine de remplacer la main d’œuvre. Cela signifie qu’avec moins d’hommes on produit plus.


Imaginons donc un boulanger qui produit 1000 baguettes de pain avec 4 employés, puis achète une machine qui produit 5000 baguettes avec seulement 1 employé  (la proportion est en réalité très supérieure, voir la banque, les aciers, le bois, etc.).


A partir de là, il existe 2 modes de calcul : la production étant quintuplée, le chiffre d’affaires presqu’autant, (malgré la compétition commerciale), il est évident qu’on pourrait maintenir les 4 employés en réduisant leur temps de travail pour que le total de leur activité corresponde à celle d’un seul, et en maintenant leur salaire intégralement. Chaque employé ne travaillant plus qu’un jour sur quatre, ou chacun ne travaillant plus que le quart des heures habituelles. Dans un tel cas, le temps non travaillé mais tout de même payé correspondrait plus ou moins au concept de « revenu-base ».  Bien sûr, ce n’est pas applicable directement parce que toutes les professions n’évoluent pas de la même façon, parce que des inventions majeures ont vu le jour dans certains domaines et pas dans d’autres, etc. C’est là que le concept « d’état » peut jouer un rôle positif en répercutant sur l’ensemble d’une population les avancées technologiques dans un domaine ou un autre, par exemple en jouant sur les diminutions de charges sociales.


Un autre mode de calcul, qu’on appellera égoïste par rapport à l’altruisme du précédent, consistera à dire : puisqu’il ne faut plus qu’un seul employé, je vire les trois autres, et ainsi tout l’excès de bénéfice grâce à la production me rentre dans la poche, mais de plus, je m’empoche aussi le salaire des trois employés virés.  C’est ce qui s’est passé, non parce que le chef d’entreprise raisonne automatiquement « égoïste », mais parce qu’on lui a fait croire que le seul but de l’humain dans la société était de s’enrichir coûte que coûte, que c’était la seule finalité de n’importe quelle entreprise. Et les banques jouent un rôle prépondérant dans ce conditionnement, aidées en cela par l’état qui promulgue les lois dans ce sens, gère la formation des chefs d’entreprise aussi dans ce sens, et intervient économiquement pour tirer parti au maximum de cette situation pour son compte personnel, en AUGMENTANT les charges sociales sur ceux qui continuent à travailler !!!


Le conditionnement à ce mode de fonctionnement est si fort que même maintenant, je sens que certains ne sont pas encore convaincus, alors :

-Si l’on reprend la logique de base : le progrès permettant que la machine remplace l’homme, on arrive à la conclusion suivante : il faut donc que les employés soient nombreux à travailler beaucoup pour produire peu, pour que l’ensemble de la société se porte bien !?!


- Autre logique qui semble avoir échappé à tous ces « fameux spécialistes en économie » qui ne cessent de présenter des théories magnifiques : Créons un monde imaginaire où les seuls biens nécessaires seraient le pain et les meubles. Une partie des hommes travaillent à produire le pain, tandis que l’autre produit les meubles. Tout va bien, la production/consommation est équilibrée, chaque ouvrier peut avec son salaire acheter du pain ou des meubles. Puis on invente une machine qui remplace tous les hommes et qui produit encore plus de pain, et idem pour les meubles. Formidable ! Il n’y a plus besoin de travailler ! Mais sans salaire, plus personne ne peut plus acheter ni pain ni meubles ! Ce que nos fameux économistes ont oublié, c’est cela : celui qui produit est aussi celui qui consomme. La machine peut produire, mais ne peut acheter les produits !


Bien entendu il ne s’agit là que d’une métaphore, mais traduit au niveau national d’un pays, c’est ce qui se passe : les machines ont été financées par les banques, les premiers temps, les industriels n’y voyaient que des avantages, sans se rendre compte qu’il se passait la même chose dans d’autres secteurs, et que peu à peu la consommation baissait. Au début, les politiciens qu’on appelle « l’état » se gavaient en augmentant les charges sociales et fiscales que les particuliers et petites entreprises pouvaient encore payer, puis ce sont les banques qui ramassaient à tour de bras les intérêts sur les prêts consentis à ces particuliers et petites entreprises, et ensuite sur les grosses entreprises car elles étaient les réels propriétaires de ces machines. Tout cela sur une cinquantaine d’années, très progressivement, en engraissant confortablement les politiciens qui votaient les lois favorisant ce processus, et en établissant peu à peu un monopole sur tous les biens de consommation obligée (énergie et alimentation essentiellement).


Le revenu-base, c’est donc la distribution des bénéfices de la technologie à l’ensemble de la population, soit sous forme de temps (salaire payé intégralement pour seulement quelques heures par semaine), soit sous forme d’allocation universelle : le versement à chaque individu de la société d’une somme mensuelle suffisante à une vie modeste, sans la moindre compensation nécessaire. Il est évident qu’à ce point de notre société, il est trop tard pour la première formule (qui aurait dû être mise en place progressivement depuis plus de cinquante ans), il ne reste donc que le revenu-base universel, somme suffisante pour vivre versée automatiquement à chaque individu. Si l’individu travaille, les produits de son travail s’ajoutent à ce revenu qu’on ne peut perdre que dans certains cas :

 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-et-si-c-eta...

 

 

29/05/2011

PUB REC suite.

R E C .

Collectif de Remises En Causes.

 

Diffusez sans modération nos courriers.

Des jours meilleurs, grâce à la liberté d'information !

 

Le C’ R.E.C. ne prétend pas posséder la science infuse.

Certains articles ne seront pas toujours en phase avec vos convictions.

 

Cette 1ère page sera toujours identique. Elle sert à nous positionner face aux nouveaux internautes qui la reçoivent partout dans le monde.

 

La meilleure façon de juger c'est de se juger soi-même !

R.E.C. n'apporte pas de remèdes miracles.

Il se veut informel, réveille les consciences, ouvre les débats.

 

Un monde meilleur ne peut s'obtenir que par le respect de tout ce qui vit.

Humain, animal, végétal, ainsi que tout l'environnement qui compose notre planète.

 

La meilleure impartialité c'est la neutralité, ce qui ne veut pas dire laxisme !

 

Les + grandes craintes de l'homme l'ont amené à se regrouper en sectes :

Religieuses. Politiques. Monarchiques. Et aujourd'hui mondialistes !

 

Heureusement que nous sommes + nombreux que prévu à être "AT ou APO ou ANTI " ! Sinon, le règne animal aurait depuis longtemps été anéanti !

 

Afin d'évoluer, les peuples doivent apprendre à faire preuve de tolérance.

Mais il n'y a pas pour autant marqué " La Poste " sur mon front !

 

Je rappellerai pour finir qlqs citations intéressantes relevées sur le net :

 

- La religion ce doit être comme dans un grand supermarché, chacun y prend ce qui lui convient.(Dalaï-lama)

- Il y a pire que le bruit des bottes…Le silence des pantoufles ! (http://terresacree.org/archives.htm)

- Celui qui ne sait pas qu'il marche dans l'obscurité ne verra jamais la lumière ! (B. Lee)

- Le politiquement correct n'est pas forcément synonyme d'honnêteté ! (Rayon X.)

- Si la couleur du vent qui guide tes pas est sombre, c'est que celui qui le souffle est mauvais ! (Lao Tseu.)

- Quand les citoyens se comportent en sujet, les élus se comportent en monarques ! (Serge Grass)

- Les politiciens, c'est comme les couches de bébé. Il faudrait les changer plus souvent ! (Inconnu du web)

La vraie faute est celle que l'on ne corrige pas ! (Confucius)

- C’est parce que la vitesse de la lumière est plus rapide que celle du son que certains individus ont l’air brillant avant d’avoir l’air con !

- Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas. Et il l'a fait. (M. Pagnol / Rollstahiti).

- L'esprit, c'est comme un parapluie, il ne sert que lorsqu'il est ouvert.

(blog; le panier de crabes.)

 

 

Inscription ou Stop newsletter à: patrick25@neuf.fr

 

28/05/2011

L'affaire Henin et la guerilla...

 

Communiqué : alerter le + de monde possible, il continue son combat, et le paye de sa personne :

http://patricehenin.blogspot.com/2011/03/nieme-proces-pour-essayer-deffacer.html

Histoire du « Nouvel ordre mondial »

ET : par Pierre Hillard*

http://infoguerilla.fr/?page_id=35

 

+

 

http://animationkalbass.magix.net/website/#0

27/05/2011

Perdus d'avance ou tu recules...

Commentaires d’un lecteur, sur Blog du REC :

Votre combat est perdu d'avance de toute manière.

Épuisement des ressources - Changement climatique global ; arrivée de maladies nouvelles plus résistantes - Cancers qui sont devenus incontrôlables - Surpopulation...

Non, vous ne rêvez pas, nous allons bien tous crever sous peu...

Donc -profitez- pendant qu'il est encore temps, ça ne va pas durer...

Ecrit par : Pierre | 01.05.2011

 

REC : Slt Pierre,

Ben dit donc, t'as pas trop le moral toi...

Si l'on baisse les bras, autant se tirer une balle tout de suite.

Même si il probable que tout aie une fin, certains ont en plus, une autre faim...

Parce que comme tu le suggères, profiter pendant qu'il est encore temps, je ne pense pas que les SDF ou autres Rmistes, les ouvriers smicards, pire encore, de part le monde, tous ces malheureux qui survivent, parfois exploité à l'extrême dans des boulots destructeurs permettant à peine de nourrir leurs familles, puissent profiter...

Et encore moins ceux qui se font massacrer pour des raisons ethniques ou économiques en prenant des bombes sur la gueule, puissent en profiter longtemps...

Certes, le combat est loin, très loin d'être gagné, mais c'est à cause de la connerie humaine et de la naïveté des populaces désœuvrés que l'avenir reste sombre.

Il n'est pas question de rêver, mais nous n'allons pas tous crever sous peu si (OK, avec des si...) nous arrivons à virer cette gangrène qui dirige notre avenir dans le seul but de se remplir les poches (Politiciens, multinationales.).

Le changement climatique n'est pas irréversible même si l'univers incontrôlable est assujettit à des transformations bactério-chimiques, explosions ou réactions auxquelles aucun dieux ne maîtrisent la formule...

Nous avons de quoi faire même si "Les Verts"... sont pas capables de contrer les détracteurs des sources bio-renouvelables.

Un exemple parmi d'autres, nous pourrions sortir du nucléaire en 5 ans !

Alors essayons de chercher à comprendre et classer les masses responsables en 5 catégories :

1- La pire déjà cité, celle représenté par nos propres élus et dirigeants, président, ministres, sénateurs, préfets, maires ou autres hauts fonctionnaires qui pourtant en première ligne, ne font que d'esquiver les balles pour mieux se remplir les poches.(les députes européens viennent de s'augmenter de 1500€...)

2- Toutes les multinationales qui n'ont pour seuls objectifs que la spéculation, les bénéfices, la surproduction à l'extrême quitte à bousiller la planète. (pétro-chimie, pharma, banques, etc...) Pourtant, je ne suis pas contre le fait que certains patrons s'enrichissent et augmentent leurs salaires de 100 % par an du moment qu'ils ne détruisent pas les valeurs fondamentales que nous n'enseignons mêmes plus à l'école et que le plus mal payé de ses salariés gagne au moins15 % du salaire patronal...

Mais face à ces profiteurs, nous sommes coupables de :

3- Ceux qui se foutent de tout, défaitistes, égoïstes à l'extrême et qui vivent au jour le jour, parfois sur le dos de la société sans même se soucier du malheur des autres ....

4- Ceux qui comme des moutons, applaudissent soit par naïveté ou par peur de rester seul, des soit disant sauveurs, y a qu'à, faut faire, je vous promet...

Un monde politique qui auparavant, n'était que piètres prédicateurs religieux, condamnant les sorcières comme aujourd'hui ils essayent de le faire de tous leurs détracteurs (journalistes, lanceurs d'alertes, asso humanitaires, RSA, etc.)

Déjà là, c'est vrai que l'avenir n'est pas rose car nous pouvons mettre dans ces catégories 3 et 4, une jeunesse désœuvré qui trop souvent ne va même pas voter. Certaines bandes qui ne respectent rien, ni le bien d’autrui, ni même la vie, sous prétexte de non intégration...(nous finirons par être encerclés de banlieues à risques contre lesquelles le pouvoir n'en a aucun si ce n'est de nous laisser se démerder pour occuper notre temps à ne pas voir leurs magouilles...)

Et souvent des vieux du 4 ème ou 5 ème âge, blasés sans doute comme je le serai à leurs âges si rien n'évolue...

5- Mais bon, pour l'instant, il y a des gens comme moi qui se préoccupent de l'avenir de la planète et des générations futures sans pour autant y voir un aboutissement spéculatif.

Alors je te l'accorde, le chemin sera long, mais il n'en tient qu'à toi. Tu viens de faire un simple geste en donnant ton avis, continue, relaye l'information de tous ces dysfonctionnements afin qu'ensemble, et au plus vite, l'humanité se soulève d'une seule voix, celle du bon sens et de l'amour.

 

 

 

26/05/2011

B comme bio ou ben Laden...

FAUT-IL VRAIMENT MANGER BIO ?

bio.png

Produits bio importés, discount, fraudes… Ecocert, organisme certificateur du bio depuis vingt ans,

fait la lumière sur les revers du succès du bio. Plus que les ''contrefaçons'', ce sont les OGM qui constitueraient la principale menace sur le bio.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/bcertification-produits-bio-importes-discount-ogm-12297.php4#xtor=ES-6

REC :

Ce n’est pas la première fois que nous posons la question du bien fondé de l’alimentation bio.

Pourtant, si ce n’est pour oeuvrer à longs termes et sur le plan de la santé des générations futures, nous devrons en payer les surcoûts tout en assumant les doutes.

En effet, tant que l’ensemble du monde agricole ne se sera Bio en se pliant à une production d’avantage qualitative que quantitative. Donc que plus aucun lobby de l’agro-chimie-alimentaire ne vendra de produits dangereux, nous serons sans cesse bafoué par la spéculation et le rendement.

À ce titre, les experts sont formels pour admettre que les OGM ne permettent pas de surproduction pour nourrir la planète comme se voudrait de le laisser croire certains groupes tel Monsantos. Et même que certains plans pourtant transgéniques, avaient réussi à créer leurs propres mutations pour contrer les manipulations génétiques de nos savant fou de gains autant que de grains...

Et malgré ces constats, il y a bien trop d’argent à gagner pour que ces assassins fassent marche arrière. Les responsabilités sont multiples, tant des fabricants que des exploitants. Quand à l’utilisation erronées de surcharges chimiques des sols avec les pesticides et autres composants, seuls l’interdiction totale pourrait être bénéfique au développement massif du BIO.

Maintenant, lorsque l’on sait que le pouvoir politique marche main dans la main avec les lobbys, quels qu’ils soient, le monde devient utopique...

Pour l’instant, il faut y croire, mais point trop se faire d’illusions, et surtout avoir les moyens financiers pour assurer une alimentation un peu moins merdique. Sur M6, dont quelques rares émissions crédibles tel "Capital". Pointe du doigt certaines dérives dont la soirée ne suffirait pas à regrouper l'explosion.

Mais vous l’avez compris qui plus est en lisant l’article sur le site Actu-environnement. Que faut-il croire d’une production qui vante la qualité pour mieux fixer des prix exorbitants ? Certes, on peut supposer que la production made in sol de France soit de meilleur goût que le bio en provenance d’Égypte ou de Chine... Mais peut-on vraiment le certifier lorsque l’on voit un interview du ministère de l’agriculture qui s’en lave les mains en disant qu’ils font confiance...

Parce que si vous n’avez pas bien compris, il faut savoir qu’une exploitation certifié bio, même si elle a un cahier des charges très stricte, cela reste sur le papier et qu’il n’y a qu’un seul contrôle effectué par an, même en France...

Donc faire confiance à certains agriculteurs alors que nous ne pouvons même pas faire confiance à nos politiciens, il faudrait payer un gendarme pour remplacer les épouvantails et en avoir un dans chaque parcelles...

C’est vrai qu’à la production, cela demande davantage de travail pour le bio, sauf pour le lait, les oeufs, les noix, etc... Au contraire, il y a moins d’investissements dans les produits chimiques. Mais faites voir le calcul, la marge qu’il y a entre le producteur et le revendeur est beaucoup plus importante que pour un produits standard.

Il y a donc des magasins qui poussent comme des champignons parce qu’il y a gros à gagner sur notre dos. Manger sain c’est bien, mais le prix ne justifie pas une qualité moindre dont pour l’instant, personne ne soulève le voile.

En effet, un seul contrôle annuel, vous croyez vraiment que cela apaise le doute ? Ce qui signifie durant tout le reste du temps, des produits en vente libre sans savoir si oui ou non, il y a eu un temps, abus de pesticides, fongicides, etc... En plus, aucun contrôle des éventuels radioactivités pour les produits européens, mise à part par qlqs organismes privés...

Des animaux qui lorsqu’ils sont malades, sont tout de même traités avec des produits vétérinaires standards... Mais surtout, alors que l’on retrouve dans l’eau des lacs de montagnes donc encore pire dans nos rivières ou s’abreuvent le bétails tout comme l’eau qui sert d’irrigation...

Comment se fait-il qu’aucune analyses sérieuses ne soit quotidienne quand aux métaux lourds, médicaments, dioxine et autres saloperies pouvant se retrouver dans la chaine alimentaire ?

Serait-ce pour ne pas affoler les populations qui ne semblent pourtant guère révoltés lorsque l’on annonce que plus de 200 produits chimiques sont ingurgités chaque jour par nos enfants et nous même... Vous avez déjà vu les prix forts pratiqués dans les magasins bio spécialisés, ceci pour un seul contrôle annuel, non merci ! Et s’il s’agit de payer des faux bio de provenances étrangères dont les hyper ont flairé les gros bénéfices, que faire en ces périodes de crise économique si ce n’est subir ?

La seule façon d’agir, comme pour tout le reste, sera la mobilisation voir le boycotte. Car l’État lui même en manque d’idée pour lutter contre le pouvoir d’achat, devrait complètement détaxer tous les produits bio, ok, c’est même pas sûr que cela se répercute puisque les marchands savent que vous êtes prêt à payer le prix fort pour une qualité illusoire...

Tiens, au fait, il y a 3 mois, j’ai écris chez Nestlé pour savoir si le café décaféiné était bien extrait avec un produit hautement cancérigène, le "trichloréthylène", toujours pas de réponse... Mais c’est peut-être pour cela qu’il est conseillé de ne pas boire le café chaud, afin de laisser s’évaporer certains toxiques (Que Choisir).

---------------

Dilem

ben.png

http://sarkozynews.canalblog.com/archives/2011/05/02/21037358.html



25/05/2011

Bouclier fiscal pour RSA...

Bouclier fiscal : 1 000 contribuables se partagent 370 millions d’euros !

Les remboursements effectués cette année au titre du bouclier fiscal, sur les impôts payés en 2010, s’élèvent finalement à 591 millions d’euros à fin février, selon les chiffres communiqués par le gouvernement aux parlementaires.

Environ 14 443 contribuables en ont bénéficié à ce stade, soit un montant moyen individuel de 40 908 euros.

http://bercy.blog.lemonde.fr/2011/05/02/bouclier-fiscal-1-000-contribuables-se-partagent-quelque-372-millions-deuros/

ET, pendant ce temps là, l’État déclare la guerre aux pauvres...

RSA, il ne faudrait pas confondre payer les gens à rien foutre, ce qui est le cas pour la plupart de nos élus, et payer les gens (450 €) pour qu’ils survivent sans crever aux 4 coins des rues, ce qui n’est pas le cas de nos élus...sions perdues...

Il est à rappeler que contrairement à un boulanger qui nourit du monde, un homme politique lui, se nourit du monde....


24/05/2011

La loi des chasseurs !

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000003401 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000003385

Assemblée Nationale + Sénat = deux offrandes au petit monde de la chasse

Chasse, deux lois sinon rien...

 

En ces temps de difficultés économiques et d’insécurité énergétique, nos parlementaires ont une priorité : complaire au puissant lobby des chasseurs. Ainsi, pour la première fois de l’histoire de la Cinquième République, deux lois pratiquement identiques seront présentées par les groupes chasse du Sénat le 5 mai, et de l’Assemblée Nationale le 10 mai. La course au clientélisme est lancée.

 

Le 5 mai, la loi proposée par Pierre Martin, président UMP du groupe chasse au Sénat sera débattue dans ce même Sénat.

 

Le 10 mai, celle de Jérôme Bignon, président UMP du groupe chasse à l’Assemblée Nationale sera débattue au Palais Bourbon.

 

Quelles différences entre les deux ? Quasiment aucune, puisque ces deux textes sont issus d’une demande de la Fédération Nationale des chasseurs, présidée elle aussi par un politicien UMP, Bernard Baudin, ex-conseiller régional UMP de PACA et conseiller municipal de Nice.

 

Des lois sur mesure, qui illustrent une fois de plus les très fortes relations entre le monde de la chasse et notre classe politique. En effet, depuis 1994, cette loi (laquelle des deux finalement ?) sera la 8ème loi chasse ! Nos élus ont

le sens des priorités.

 

Cette fois-ci, il y a guerre entre les élus du même parti politique, pour savoir lesquels seront les plus enclins à offrir de nouveaux privilèges à des chasseurs qui bénéficient déjà d’avantages exorbitants.

 

En effet, la France est le pays d’Europe qui compte le plus de chasseurs, le plus grand nombre d’espèces chassables (90 !), la plus longue période de chasse et enfin, elle est le seul pays d’Europe où l’on chasse tous les jours de la semaine. Et par conséquent, c’est en France que l’on dénombre le plus d’accidents de chasse !

 

Mais il n’y a rien dans cette loi pour réglementer la sécurité liée à la chasse. Avec la loi Poniatowski (2009) toutes références à un décret - jamais pris - fixant les règles de sécurité, avaient disparu. Dans ces lois Martin et Bignon, il n’y a rien non plus, pour que cette activité de loisir, la plus déréglementée de France, se voit enfin encadrée. Au lieu de cela, nos parlementaires entendent offrir au lobby chasse la défiscalisation des terrains de chasse, des réductions sur le permis de chasser, et confient aux chasseurs un rôle d’éducation dans nos écoles !

 

Vous avez dit équité, dialogue, démocratie ?

 

CES ANIMAUX QUE NOUS DÉTRUISONS PAR PLAISIRS...

http://www.meles.fr/index.html

 

23/05/2011

Schiste, nous allons payer les dégâts...

Gaz de schistes, l’arnaque gouvernement - lobby !

schi.png

Lettre ouverte émanant de Jérémy Dotti, Simple citoyen :

Comment masquer les catastrophes et les procès qui ont lieu aux États-Unis ?

Comment passer sous silence les pollutions radioactives des eaux de Pennsylvanie ?

Comment oublier ces citoyens américains obligés de fuir leurs maisons, ou ces villes évacuées suite à des accidents sur des exploitations de gaz ou de pétrole de schiste ?

Comment omettre de parler des centaines de milliers de litres d'eau mélangés à des tonnes de produits cancérigènes, mutagènes, biocides ou toxiques alors qu'en ce mois début de printemps 2011 l'eau vient à manquer ?

Comment ne pas dire que l'exploitation de ces "huiles de roche mère" - c'est ainsi que le rapport rebaptise les gaz et pétroles de schiste - est terriblement émettrice de gaz à effet de serre (méthane), jusqu'à 20 fois plus qu'une exploitation de gaz conventionnel ?

Comment masquer les centaines de scandales qui existent derrière une méthode d'exploitation, la facturation hydraulique, qui vide nos réserves d'eau pour quelques gouttes de gaz et de pétrole ?

http://www.sylviesimonrevelations.com/article-lettre-ouverte-aux-deputes-72972643.html

 

REC :

La Pologne ne se soucie point de la vie de sa population qui bientôt devra consommer de l’eau impropre avec des nappes phréatiques contaminées par les produits chimiques nécessaires aux forages.

Commençons dès à présent le Boycotte de la Pologne, que toutes les entreprises cessent l’import-export.

En plus, si la Pologne n’achète plus de gaz à la Russie, cette dernière va augmenter le prix de vente afin de garantir ses bénéfices.

C’est donc notre facture qui va augmenter, vive l’U.E.....



 

 


22/05/2011

Même pas mal ! au cul...

BLAGUE à part... C'EST FORT LE SYNDICAT...

 

En visites sur un amménagement territorial :

Deux hommes politiques ont été surpris, dans la cabane de chantier d'un bâtiment, en flagrant délit de sodomie!

 

Le contremaitre et ses visiteurs gouvernementaux les ont mis à la porte sur le champ.

 

Ils ont eu, quand même, gain de cause aux prud'hommes.

 

Motif:

 

On ne peut pas licencier des employés qui se défoncent le cul au boulot.

 

Je pense que cela restera dans les anales !

 

 

Quelques chiffres de la sécurité routière :

 

Les 2 roues représentent que 2 % du parc routier.

 

Pourtant, cela représente 30 % des accidents !

 

Ce qui ramené à 50 - 50 (voitures et 2 roues) ferait :

 

Accidents 2 roues 750 %

 

Accidents voitures 34 %

 

De quoi réfléchir avant d'acheter un scooter à ses enfants...

 

Aller, prenez le temps de rire sur :

 

Le 11 Septembre en vidéo pour les nuls, à écouter jusqu’au bout :

http://www.voltairenet.org/article161136.html

La suite sur

http://www.youtube.com/watch?v=_frlm6nTtGA



 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu