Avertir le modérateur

19/08/2013

Pouvoir d'achat dans les godasses...

Pouvoir d'achat :

La descente aux enfers continue...

nid oiseaux.JPG

Nuance, cela n'affecte bien entendu qu'une certaine catégorie de personnes, toutes celles qui ne font pas partie de l'élite de ce beau pays...

Le pouvoir d'achat, cela commence d'abord par la malbouffe, celle que l'on donne aux cochons pour mieux les engraisser afin d'en extirper le gras soigneusement raclé jusqu'à la couenne...

Vous n'avez pas les moyens de manger cinq fruits et légumes aux pesticides par jours, alors manger de la brioche s'exclame le monarque...

C'est vrai qu'avec la merde que l'on retrouve dedans comme ingrédients, la brioche ''stressé'' ne coûte finalement pas plus cher qu'une baguette de pain à l'ancienne.

Mais bon, les derniers vacanciers seront bientôt de retour vers le futurs, celui qui par le passé décomposé, s'est vu comme chaque année au mois d’Août, faire les fous en augmentant de façon drastique, le prix des produits de première nécessité.

Seule ma petite entreprise ne connait pas la crise, celle de l'État qui nous dirige de Gauche à Droite et depuis des lustres, droit dans le mur.

Il n'est pas question des milliers de petits commerçants qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts et qui auront déposés le bilan pour la fin de l'année...

Ni des agriculteurs ou éleveurs qui ne peuvent plus vivre sans aides, tirés par l'anneau qui leur transperce le nez soigneusement estampillé U.E... À croire que la Fnsea n'est autre qu'un fonctionnaire dissimulé dans les rangs européens, restons groupés...

Il semble donc plus aisé de pleurer les aides que d'installer sur le territoire, une toile d'araignée regroupant les différents producteurs en coopératives pour vente directe.

Certes, la grande distribution est directement concerné par notre pouvoir d'achat qu'elle manipule aussi bien que la désinformation politicienne. Après avoir balayé la majorité des petits commerces de proximité en cassant les prix d'un côté et en allongeant tous les autres. À titre d'exemple, en pleine saison des fruits et légumes, ''la feuille de choux'' aux pesticides, est acheté 0,15 cts aux producteurs aussi cons que pressés, et nous est refourguée 0,80 cts dans nos hypers devenus les mêmes arnaqueurs que nos banquiers...

Et c'est sans compter sur nos entreprises quasi nationalisées, d'un secteur automobile qui disjoncte ou d'un autre sans jus, pètent les plombs à tours de bras pour en récolter les aides de l'État qui garantissent nos emplois. Un gaspillage de plus juste avant de délocaliser à l'étranger...

Si en Hollande les moulins à vent fonctionnent toujours, c'est parce qu'ils rapportent plus qu'ils ne coûtent... Mais en France, quand on sait ce que nous a coûté la Droite pour qui nous devons encore payer ses gardes du corps, l’uppercut de Gauche risque fort de nous mettre sur la touche...

Alors quelle honte lorsque l'on entend un ministre se plaindre qu'il n'est pas assez payé, nourrit logé blanchi comme l'argent qu'il va placer aux paradis de la fiscalité !

Facile de jouer avec celle du peuple en donnant une prime de 450 € aux 10 000 premiers postulants de moins de 25 ans... Trop de social tue le social et nous continuons à en faire les frais au détriment de notre consommation.

Taubira qui est en train de pourrir complètement le système judiciaire sans qu'aucun magistrats ne bronchent, va sans doute finir par demander une prime à la délinquance après avoir annulée les condamnations de mineurs, on touche le fond...

Pouvoir d'achat, toi qui ne ment pas contrairement au pouvoir que se sont attribués le vivier étatisé des fils à papa sortit tout droit d'HEC ou de science petits pots de chambre. Notre président (lequel) répond à un journaleux qu'il faisait ce métier pour ne pas avoir à travailler de sa vie...

Pas étonnant que les mieux payés soient les moins rentables. Le sénat est montré du doigt, mais il leur assure leurs doubles retraites, lorsqu'ils sont virés ou candidats sortant d'une gouvernance... Quand aux salaires de certains hauts fonctionnaires, ils feraient mêmes pâlir le président du PS qui je l'espère, ne se sert plus dans la caisse ?

Alors quand on voit l'argent récolté pour sauver l'UMP, c'est bien la preuve que tout le joli monde n'est pas concerné par la crise.

'' La crise '' comme disait Coluche, le seul comique d'utilité publique qui ne se vantait pas comme les clowns actuels, qu'elle est derrière nous...

Bon c'est vrai, il paraît qu'ils ont bien essayé de l'enrayé sans l'aide de super mamie, à faire le ménage en chassant le gaspillage par la fenêtre, mais il rentre par la porte !

Regardez tous ces députés, beaux-parleurs en campagne, combien ont-ils réussi à redonner vie au pouvoir d'achat si ce n'est celui des leurs, leurres, vous avez dit l'heure ?

Pourtant des choses simples permettent d'en faire des économies même s'il me faudrait plusieurs pages pour les citer, en banlieues... À maintes reprises de chaussettes j'ai contacté nos dirigeants pour leurs dire qu'il était anormal que la taxe foncière ne soit pas calculé en fonction des revenus. Mais ils en ont rien à faire qu'un petit propriétaire qui a peiné toute une vie pour rembourser son appartement, se retrouve dans l'obligation de vendre à cause des difficultés de paiement de la TF alors qu'il se retrouve au chômage à 52 ans et pas forcément dans le Nord...

En annulant cette taxe pour les plus démunis et en la basculant sur les plus hauts revenus donc somptueusement logés, cela pourrait même en augmenter les recettes.

Mais il ne faut surtout pas faire payer les riches qui comme nos entreprises, rêvent de s'expatrier, tout en continuant à percevoir les avantages de l'État bien sûr...

Pouvoir d'achat, les aides aux grosses industries font bien rire le Médef qui se frotte les mains. Pas le temps de parler du FMI ni de l'OCDE ou encore de l'U.E. repaire mafieux, pain béni pour toutes les exonérations...

'' Têtes à Flaques '', le titre de mon livre en ligne sur thebookedition, regroupe plus d'une centaine de thèmes nécessitant une profonde remise en cause, que personne ne veut publier puisque la presse est aux mains expertes de la censure.

J'y propose une réforme de toutes nos institutions en les déclarant sous régime loi 1901. C'est à dire uniquement dirigés par du bénévolat qui sera beaucoup plus rentable et efficace que des petits joueurs qui se prennent pour une équipe de foot accumulant les défaites mais dont les transferts sont toujours très conséquents...

D'ailleurs à ce sujet, le milieu associatif ne devrait plus toucher aucunes aides des collectivités. Car sa progression relève davantage du jeu des sept familles, prête nom pour sauver les mouches de Tanzanie... Quand aux clubs sportifs, c'est inadmissible que des millions sont balancés aux plus gros alors que les petits ne ramassent que les miettes.

OK, tout le monde n'est pas d'accord et défend son bifteck, mais il ne faut pas s'étonner que le pouvoir d'achat continue de baisser. Alors faut-il payer et encore payer pour un système qui engraisse toujours les mêmes ?

Faut-il continuer à fermer les yeux sur l'immigration annuelle de 300 000 personnes (recensés) alors qu'elle devrait au moins être stoppé tant que le chômage progresse, ou que des gens dorment dans la rue et d'autres survivent avec un RSA de 400 € ?

Devons nous occulter la croissance démographique ( la seule ), sous prétexte qu'un pays qui n'assurerait pas la relève serait sur le déclin alors que ce dernier frappe chaque jour un peu plus ? Pas étonnant que naissent des frictions inter-ethniques.

Même nos propres municipalités préfèrent investir dans des trams ou des poubelles à puces comme à Besançon en faisant croire que cela ne coûte rien aux contribuables, alors que TH et TF ne cessent d'augmenter...

Le pouvoir d'achat ne semble donc pas toucher nos élus qui faute de l'ignorer, n'en subissent aucunes conséquences. Et il faudrait continuer à payer des millions pour entretenir des partis politiques qui arrivés à toutes leurs fins, n'en finissent pas moins par n'arriver à rien pour notre bien.

Pouvoir d'achat, c'est avant tout vouloir d'achat.

Mais entre bon vouloir, ce n'est jamais le pouvoir qui se serre la ceinture...

Collectif REC.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu