Avertir le modérateur

30/08/2013

Zones de non droit, corruption, délinquance, laxisme.

Zones de '' non-droit '' :

Le ministre interdit les photos !

Nous avons tous connu les reportages où il était difficile de faire notre travail, nous avons tous connu les conférences de presse où la langue de bois était la règle. Jamais je n’avais encore rencontré un ministre qui interdise officiellement les photographes et les caméras.

Le jeudi 1er août 2013, en pleine canicule, la presse était « conviée », par la ministre des Droits de la femme Najat Vallaud-Belkacem et par le ministre de la Ville François Lamy, à une rencontre avec les associations des quartiers populaires. 

racailles.jpg

Cette visite ministérielle dans ces quartiers n’est pas la première ; il semble que pour notre gouvernement seuls ces quartiers soient dignes d’intérêt. Ce qui pose vraiment un problème, c’est que le communiqué invitant la presse et demandant de s’accréditer directement auprès du cabinet du ministre précisait : « Hormis lors du point presse, les caméras et appareils photographiques ne sont pas acceptés lors de ce déplacement. » Une façon de dire que les journalistes de l’écrit peuvent dire ce qu’ils veulent, il ne doit pas y avoir d’images pour le prouver.

http://www.bvoltaire.fr/patrickcrasnier/zones-de-non-droi...


+++++++++

Le véritable problème marseillais ?

La corruption…

Quoi de neuf, à Marseille ?

Rien. Une sagesse instinctive conduit les criminels à éviter un appareil répressif qu’ils savent puissant, mais vacillant, privé de persistance ou d’acharnement.

D’où un temporaire retour au calme lorsque les ministres tonnent et qu’il y a du « bleu » dans les rues.

Les médias repartis et le bon peuple distrait, le cirque reprend de plus belle.

Toute la Sicile connaît le proverbe mafieux « Courbe-toi, jonc, la crue passe… » Eh bien, c’est pareil à Marseille : la crue passée, le jonc relève la tête.

Et les assassinats reprennent.

censure-chut-silence.jpg

Mais pourquoi les bandits s’entretuent-ils ?

L’ethnologie criminelle nous renseigne : hors la loi, les malfaiteurs n’accèdent pas à la justice des honnêtes gens.

Un bandit ne peut infliger une amende à un « collègue », ni l’envoyer en prison. Le différend est mineur ? Il casse la figure du gêneur. Si c’est grave, il le tue ou le fait tuer. Ce n’est donc pas par plaisir que les bandits s’entre-tuent, mais par exigence territoriale. Le fief est la source de tout business illicite, et qui empiète sur celui d’un gang est bon pour l’hôpital ou la morgue.

Mais les homicides ne sont pas « le » problème de Marseille – c’en est juste un spectaculaire symptôme. Le vrai problème de Marseille, c’est une corruption monumentale.

D’abord, un maire bien fatigué, largué entre dénégation puérile du réel – « Marseille n’est pas Chicago » – et tentatives d’apaiser les bandits par travail social interposé.


http://www.bvoltaire.fr/remiaudinet/le-veritable-probleme...


++++++++++++


Commentaire anonyme :

Jérémie 22ans étudiant, originaire des Vosges a été agressé le 9 août 2013 vers 23h30,  à marseille dans le centre ville, pour un portable, il se rendait à la gare saint charles chercher une amie...

 >  Ce jeune homme vient de mourir aujourd'hui des suites de ses blessures, il a été égorgé, comme on égorge un mouton, à la manière de l'islam, égorgé par un musulman, dont les médias aux ordres et le pouvoir en place veulent camoufler l'origine ethnique de l'agresseur...et bien l'agresseur c'est un français issu de l'immigration...les médias n'en parlent pas et évitent dans parler, ça dérange...!!!...on fait passer cet assassin pour un "DESEQUILIBRE" comme cela ça arrange tout le monde...

Mais les faits sont là, un de plus assassiné par un délinquant d'origine maghrébine et ça va continuer de plus belle, meurtres et agressions à cause du laxisme politico-judiciaire.

Pas un mot de valls, de la taubira  et surtout pas un mot de hollande....le silence total, un simple fait divers rien de plus pour ces gens là....!!!

Je peux vous dire, que si c'était un jeune maghrébin musulman qui avait été égorgé de cette manière par un français de souche, on en aurait entendu parlé jour et nuit pendant 15 jours, dans les médias français gauchistes aux ordres du pouvoir.... Mais voilà, ce gamin de 22 ans, n'était qu'un petit français originaire des Vosges... Donc il n'a droit à rien et il sera vite oublié.... Je pense à sa famille et à la souffrance que celle-ci doit endurer aujourd'hui et en plus, celle ci doit se taire et ne peut pas exprimer ses sentiments !

REC :

       Que dire de plus.





Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu