Avertir le modérateur

11/11/2013

Prostitution, mode d'emploi...

Les pourfendeurs du sexe ! 

Putain de bordel, c'est le cas de le dire, je prends ma plume parce que j'en ai marre de ces débats puérils relayés par les médias au sujet de la prostitution.

Je n'ai pas envie que mon pays devienne aussi puritain que les USA allant jusqu'à piéger le consommateur en lui proposant des services afin de mieux le sanctionner.

Je n'ai pas envie que des réformateurs, trop souvent des hommes, prennent la parole à la place des femmes et décident de la morale à suivre.

Ce type de conditionnement dans lequel chacun d'entre nous devrait rentrer sous prétextes de libérer de l'esclavage les travailleuses du sexe.

Marre de ces donneurs de leçons qui prônent l'abolition pure et simple de la prostitution en nous faisant croire que c'est pour le bien-être des femmes !

Deux choses l'une, soit ils font partie d'une secte qui les obligent à ne faire l'amour que pour avoir des enfants, donc avec une activité sexuelle bien maigre.

Soit ils ont des maîtresses leurs permettant d'assouvir leurs désirs.

Les moralisateurs ne sont pas les payeurs et ce n'est certainement pas la religion qui peut s'en vanter aux vues du nombre de pédophiles chez les curés, de rabbins sadiques ou d'Imams ayant un harem...

Il existe une grande différence entre le besoin de réformes libertaires et non liberticides et celui d'interdire qui n'est autre que de la dictature !

Les personnes qui sont contre la prostitution ne sont autres que des tyrans frigides ou vivant avec des oeillères, car il serait illusoire d'en arriver à un tel dictat.

 

IMG_0262.jpg

OUI, qu'on se le dise, pour tous ceux qui en auraient encore le doute, le sexe, cela fait du bien lorsqu'il est utilisé à bon escient.

Et il devient urgent que le législateur prennent les mesures nécessaires à un cadre mieux adapté à des milliers de travailleuses du sexe, puisque l'ombre de travailleurs n'est jusqu'à présent jamais abordé.

Pénaliser les consommateurs n'est autre que chercher une fois de plus à remplir les poches de l'État comme c'est le cas avec les radars routiers !

Qui plus est, c'est favoriser des marchés parallèles en limitant les zones de contrôles connues ou se regroupent ces dames, en les dispersant partout dans nos cités déjà bien encombrées par les dealers...

Il n'est pas question de favoriser l’expansion de la prostitution, mais bien d'essayer de l'encadrer. Car avec les réseaux internet, la guerre est perdue d'avance tant les milieux du commerce sexuel sont diversifiés.

Nous n'allons tout de même pas créer un millier d'emplois pour traquer ce business alors que nous en aurions d'avantage besoin pour surveiller notre alimentation pleine de chimie des plus controversé.

La prostitution tient le monde par les couilles !

Elle génère des milliards et malheureusement des trafics mafieux contre lesquels il faut sévir. L'hygiène, la sécurité, l'accord entre les parties... doivent permettre de sanctionner autant que de prélever un impôt sur un travail qui pourrait être reconnu comme d'utilité publique si la bonne morale judéo-chrétienne de nos sociétés préfère bannir.

Je ne connais absolument pas ce milieu et ne l'ai jamais fréquenté mais je m'oppose à ce dogme qui souhaite l'abolir. C'est un leurre et il faut mieux faire avec dans de meilleurs conditions, sinon il faudrait aussi interdire internet et punir par la peine de mort les gens qui ont des maîtresses comme dans certains pays machistes !

Parce que régulière ou non, entretenir une deuxième femme c'est aussi une forme de prostitution alors que la justice n'est même pas capable de sévir contre la polygamie !

Les gens qui sont contre la prostitution sont vraiment mal dans leurs peaux et portent sans doute des slips trop serrés en guise de ceinture de chasteté...

Parler de liberté pour ces femmes uniquement, alors qu'eux-mêmes sont en couple avec leur seul salaire ne permettant aucune émancipation de leurs femmes qui sinon, elles auraient peut-être depuis longtemps prises la tangente...

Lors d'un débat chez Taddéi sur France 2, l'interlocuteur disait que ces femmes (les prostitués) n'avaient pas demandé à être là ni à faire cela et que c'était de l'esclavage, donc qu'il fallait l'abolir au même titre des droits de l'homme...

Parce quelles ne le font que par obligation, pour survivre !

Je réponds que c'est sans doute vrai dans 30 ou 50 % des cas, mais davantage parce que certaines femmes ont honte de leurs statuts et de la façon dont la société les traitent. Mais ce ''monsieur'' semble oublier que c'est généralement le cas de toutes les femmes !

Elles n'ont pas toutes demandé à travailler !

Elles le font quasiment toutes pour survivre !

Elles ont rarement la tâche facile.

Et ne serait-ce pas pire prostitution que de travailler à la chaine en usine ou au magasinage dans la grande distribution si ce n'est dans l’hôtellerie où l'on oblige nos femmes à faire des heures impossibles pour un salaire de misère !

Mais non, sans doute pour ce monsieur sa femme reste une bonne à tout faire sans aucun salaire d'appoint et c'est normal !

Synthèse : Il faut lutter activement contre le trafic d'être humains.

Il faut agir contre tous les milieux mafieux qui engendrent le travail du sexe ou non, des femmes ou des enfants.

Il faut encadrer, soutenir, protéger un secteur qui ne peut plus travailler dans l'ombre alors qu'il n'est que le reflet d'un équilibre humain, certes davantage patriarcal et qui ne peut plus remettre en cause le faite que chacun a le droit d'avoir une sexualité saine.

Qu'il y a dans ce monde beaucoup de malheurs, de misères et que l'épanouissement de l'homme seul, peut se faire grâce à des professionnelles du sexe.

Freud l'a écrit en relatant le fait qu'un homme qui n'aurait plus de rapports sexuels finirait dans l'aliénation. La prostitution n'est pas la panacée ni le remède à la délinquance sexuelle.

Mais je suis persuadé que les viols seraient bien plus fréquents si certains nymphomanes, pervers ou autres malades ne pouvaient plus tirer leurs crampes...

Regardez dans ces pays où sévit la chasse aux homosexuels et ou seuls les plus riches peuvent avoir plusieurs femmes et pourtant continuer à aller au bordel.

À la simple vue d'une femme au milieu d'une foule, ils sont capable de la violer !

Dernièrement, certains médecins envisageaient même de demander à la sécu de prendre en charge les prestations sexuelles pour les personnes handicapées et maintenant d'autres branleurs voudraient la supprimer aux gens ''normaux'' ?

Le problème c'est qu'en ces périodes de crises, tout est bon pour éviter les sujets financiers incontrôlables auxquels l'État devrait faire face en préférant orienter les préoccupations vers des conflits sans fins et sans jamais y apporter moindre solutions.

La réouverture des maisons closes a fait tout un tollé parce que personne ne savait à qui attribuer ce marché juteux pour lequel il faudrait bien nommer un tuteur, un mac...

Et bien pourquoi pas l'État puisque cela regroupe tant les affaires d'hygiène donc de santé que de sécurité publique donc de respect des individus donc et femmes en général ? De toutes façons dans l'état actuelle des chose, l'État c'est déjà une pute !

Quelques policiers en poste dans chaque maisons closes pour stabiliser ces emplois qui ne connaissent pas la crise plutôt que de payer les gardes du ''corps'' pour surveiller nos élus improductifs ou la police dans leurs résidences secondaires* ?

(* 21 chez le ministre).

Ensuite, une fois le cadre bien établit et réglementé qui permettrait tout comme dans l'autre Hollande, des rues adaptés, vitrines du sexe avec un compteur à l'entrée, comme celui de nos taxis... Maisons closes, camionnettes, professions libérales ayant pignon sur rues, cela risque de laisser croire à un développement brutal puisqu'il sera librement ouvert aux yeux du public. Mais en faites, si toutes autres sortes de racolages sanctionnent et amendent lourdement et les clients et les péripatéticiennes, le milieux va s'assainir.

Des tarifs affichés, comme dans les grands magasins et pourquoi pas des soldes comme en Allemagne si c'est la volonté de ces dames. Un contrôle strictes des salaires et des entrées permettant d'établir une non existence d'un maquereau ou d'un quelconque réseau.

Mais si le législateur doit imposer le cadre juridique et social, cela doit se faire avec les gens du métier en accord au cadre de loi et des mœurs en usage.

Dans certaines villes, il y a des lieux privés qui ont été investis par une prostitution sauvage qui menace non seulement les habitants du quartiers, mais aussi leurs sécurité. Parkings, halls d'entrées contre lesquels notre propre police n’intervient pas à cause du laxisme politique, à croire que ces derniers touchent des royalties...

Si les mauvaises conditions de travail sont évité, c'est bien cela qui fait peur !

Car s'il devient plus agréable pour une femme de se prostituer 40 h/ semaine pour dix mille euros mensuel aux heures qui lui convienne, où va-t-on trouver celles qui accepteront 35 h pour un smic sous la pression d'un petit chef  ?

Voici donc bien des problématiques qui soulèvent des craintes qu'il nous faut pourtant assumer et non interdire. Les conditions de travail difficiles à cause d'une clientèle exigeante ou sexuellement perturbé doit être pleinement consentit, tout comme le prix se ferait en conséquence de la prestation même dans un établissement surveillé.

Les jeux et les pratiques sexuelles diffères et ne peuvent pas être imposé.

C'est un choix parce qu'elles le valent bien !

Du sexe et de l'humour ne seraient-ils point une panacée face aux comportements alcoolisés ou aux diverses drogues qui sévissent sur le marché ?

Le milieux du sexe cumulent sans doute ce vaste monde, d'où le besoin d'en définir les conditions. Une maison de passes ne doit pas devenir une maison de shoot ni de trafics en tous genres.

Bon et bien après cet article je pense que j'ai du réussir une fois de plus à me mettre pas mal de gens à dos, toujours prêt à décrier sur le sexe, mais pourtant toujours prêt à nous enculer...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu