UA-112799694-1

Avertir le modérateur

29/11/2013

Heuliez, Fagor, Seb, ces subventions poubelles...

Heuliez ferme ses portes, malgré 10 millions d'euros de fonds publics !

L'argent de la région Poitou-Charentes n'a pas suffi à sauver l'équipementier, qui comptait 1.600 emplois il y a 10 ans. 

6587098-heuliez-ferme-ses-portes-malgre-10-millions-de-fonds-publics.jpg

Les 283 salariés de l'équipementier Heuliez vivent leur dernier jour de travail, jeudi 31 octobre à Cerizay, dans les Deux-Sèvres. L'arrêt de l'outil industriel avait été décidé le 30 septembre par le tribunal de commerce de Niort.

Une société d'économie mixte (SEM), dont la région Poitou-Charentes est actionnaire majoritaire, est cependant autorisée à reprendre des actifs d'Heuliez, ce qui ouvre la possibilité d'une reprise par un investisseur.

Heuliez, qui comptait encore 1.600 salariés il y a moins de dix ans, a déposé trois fois le bilan depuis 2007. Il a été sauvé une première fois par la région Poitou-Charentes en 2009, avec une entrée dans le capital à hauteur de 5 millions d'euros. La cession en décembre 2012 de l'activité aéronautique à une filiale d'Eurocopter a permis de sauvegarder une quarantaine d'emplois sur le site. Mia Electric (210 salariés), l'ancien pôle voiture électrique d'Heuliez, qui n'a pas connu le succès escompté avec son mini-van et pour lequel la région a remis au pot 2,5 millions d'euros, vient d'être repris par Michèle Boss, femme d'affaires franco-coréenne patronne de la société allemande Magnum (piles à combustible).

http://tempsreel.nouvelobs.com/social/20131031.OBS3571/heuliez-ferme-ses-portes-malgre-10-millions-d-euros-de-fonds-publics.html?cm_mmc=EMV-_-NO-_-20131031_NLNOACTU17H-_-heuliez-ferme-ses-portes-malgre-10-millions-de-fonds-publics#xtor=EPR-3-[Actu17h]-20131031

+++++++

Fagor au bord du dépôt de bilan, inquiétude en France et en Pologne

Le fabricant d'électroménager Fagor, fleuron de l'économie du Pays basque, a fait un pas de plus vers le dépôt de bilan jeudi, provoquant l'inquiétude dans cette région où 4.000 emplois seraient menacés, mais aussi en France et en Pologne, où le groupe possède des usines. La nouvelle est tombée comme une bombe mercredi: la puissante coopérative Mondragon, installée depuis près de 60 ans au coeur du Pays basque, dans le nord de l'Espagne, où elle emploie 35.000 personnes, sur plus de 80.000 dans le monde, renonçait à renflouer Fagor, son entreprise-phare asphyxiée par une dette de 800 millions d'euros.

Dans la foulée, Fagor a annoncé jeudi que sa filiale polonaise Fagor Mastercook, qui emploie 1.400 personnes à Wroclaw, déposait le bilan, premier pas probable vers le dépôt de bilan du groupe, qui compte 5.700 salariés à travers le monde.

REC :

Personnellement, j'ai une plaque de cuisson à induction Brandt - Fagor.

Un produits trop cher à 350 € pour une simplement deux modules de cuisson.

Cette dernière n'a jamais fonctionné parce que j'avais toujours eu la flemme d'acheter des poèles spéciales. Le jour ou je m'y colle, la garantie était périmée et quel manque de bol, rien ne fonctionne, aucune chauffe possible.

Je vais voir le SAV régional qui me dit le devis c'est 75 €, déductible de la réparation...

Je demande si cela peut-être grave, le gars me dit qu'il s'agit sans doute d'une grosse pièce à 150 €... En même temps qui cherche sur l'ordi il tombe sur les causes de pannes suggérés par le fabricant.

Il est noté pour ce modèle en question :

 "cas fréquent de dysfonctionnement lié à un câblage qui a été mal monté !"

J'allais donc pas payer pour une mauvaise fabrication. Je contacte donc Brandt-Fagor qui me dit que l'appareil n'est plus sous garantie et qu'ils ne veulent pas prendre en charge la réparation, même pas celle dont la faute leurs incombe !

Alors les produits français de merde, maintenant, ils peuvent aller se faire mettre...

Parce que ce qui est dégueulasse c'est que les maisons sérieuses qui connaissent les causes de leurs sale boulot, font un rappel et réparent gratuitement, mais pas chez Brandt-Fagor..

De toutes façons vous avez vu encore récemment le cas chez Heuilliez, malgré les millions d'euros balancés par l'État dans l'entreprise, elle ferme ses portes, comme les autres.

Inutile donc de payer pour nos emplois alors que les patrons eux continuent à s'engraisser et montent des usines à l'étranger.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu