Avertir le modérateur

15/07/2014

Lettre ouverte au Préfet du Doubs.

 

Monsieur le Préfet du Doubs,

Suite à un entretien dans les bureaux de la mairie avec Mr M.. Directeur de la Voirie et Mme Z.., adjointe au Maire de Besançon, il m'a été conseillé un recours auprès de vos services.

Pour cause les 50 m de la voie routière qui descend depuis le Fort Benoît pour rejoindre le rond point en haut de la rue de Belfort à Besançon.

Depuis l'instauration de la ligne du tramway qui rejoint le dépôt de Chalezeule, la rue du Fort Benoît s'est vu amputé de son double sens.

Un non sens pour les milliers d'usagers qui empruntent cet axe et qui dès le début a interpellé la direction de la Voirie sans qu'elle puisse pour autant interférer.

Il paraît que ce serait un problème de sécurité ?

Il en va donc Mr le Préfet de votre bon sens pour réintégrer le double sens légitime que les usagers sont en droit d'attendre afin de réduire tant la pollution que le détour imposé à chaque automobiliste.

Parce que réduire l'éventuel risque de tôle froissée pour éviter une collision '' au ralenti '' avec le tram, semble plus important aux yeux de certains « experts malveillants », que d'éviter d'écraser des enfants par un flux routier au sein de lotissements paisibles où s'amusent depuis toujours enfants et promeneurs !

Certes, la politique municipale n'est pas en faveur d'un bien être de l'air ni de la fluidité du trafic. Bien au contraire, comme l'a fort bien sculpté un artiste franc-comtois, «  le Jouet », que Mr J.L. Fousseret s'est offert, et va tout faire pour écoeurer les automobilistes en essayant en vain de les entasser dans le tram !

Ainsi, entre panneaux stop et feux tricolores, c'est dorénavant une centaine d'arrêts intempestifs que l'automobiliste doit encore gérer. Autant d'arrêts signifient d'autant de pollution en plus, mais cela ne semble pas non plus interpeller vos services ?

La politique laxiste de nos élus ou membre du gouvernement incapables de prendre les décisions environnementales nécessaires, ne serait-ce qu'à taxer le diesel au même prix que l'essence pourrait pourtant faire l'objet d'un impôt régional supplémentaire ?

C'est vrai que dans vos bureaux climatisés et vos voitures de fonction avec chauffeur, vous ne devez pas souvent mettre le nez à la fenêtre de votre véhicule ni circuler aux heures de pointe...

Mais si vous prenez le temps de vous y intéresser, regardez donc le bouchon qui sévit dès 17 h depuis l'ancienne caserne des pompiers rue Louise Michel et le passage devant Chamars via la gare d'eau déjà fortement bloqué alors que certaines mesures simplistes s'imposent !

Pour ses raisons je suppose, suite à mes remontrances auprès de Mr le Maire, je n'ai eu pour réponse que ce n'est pas les 500 m du détournement lié au blocage de ce double sens qui devraient gêner les automobilistes !

Sans doute trop difficile de multiplier par 4 trajets quotidiens et un milliers de voitures, à Besançon, les décisions de nos fonctionnaires participent activement à polluer notre air !

À noter au passage qu'il est bien plus facile de payer des policiers municipaux pour nous verbaliser dès que l'on dépasse 15 mn de stationnement payant, plutôt que d'avoir des brigades mobiles qui contrôleraient la pollution de ces diesels dont on a voulu nous faire croire depuis 30 ans qu'ils polluent moins...

Il ne vous sera donc pas nécessaire de m'endormir avec le tram qui contrairement aux bonnes paroles, non issues de l'évangile, voudraient nous faire gober qu'il est aussi sain que, nos centrales nucléaires...

Mais le non sens global des problèmes routiers à Besançon m'éloigne de ma requête qui concerne pour l'instant la remise en double sens sur à peine 50 m le tronçon du chemin du Fort Benoît sur le rue de Belfort.

Donc, comme me le font ainsi font les marionnettes, la municipalité me dit que malgré cette aberration, ils n'ont rien pu faire car la décision provient de l'État !

État qui lui même en pleine décomposition, mais c'est une autre histoire, a délégué la fonction directrice à deux organismes chargés de la sécurité sur le TRAM :

- le STRMTG :  Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés chargé de veiller au respect des règles et normes.

- l'OQA : Organisme Qualifié Agréé  donne son avis d'expert indépendant sur les dossiers et les aménagements.

Ce sont eux par exemple qui valide les plans des carrefours et donnent, le cas échéant, des prescriptions à respecter...

Il paraît que c'est le même principe que de nommer un personnage haut en couleur mais faisant pâle figure pour représenter « l'État «  lors des consultations pour les PLU...

Ces décisionnaires préfèrent donc mettre la vie des riverains d'un quartier et faisant traverser sur plus de 500 m tous les véhicules qui descendent du Fort Benoît plutôt que de maintenir 50 m de double sens non habité !

Sacrée logique ou je propose deux solutions pour que cette décision soit changé par ces pères fondateurs... Ou bien carrément annulé par notre Préfet de région qui pour une fois pourrait servir à quelque chose...

Première solution :

Mettre un panneau stop avec mention supplémentaire attention au TRAM ! Ceci juste à l'intersection du rond point avec le chemin du Fort Benoît.

C'est peu coûteux et cela décharge nos élus en cas d'accidents car on ne peu être plus précis en matière de code de la route.

Deuxième solution :

À peine plus coûteuse, mettre un feu orange clignotant à ce même point d'intersection, ce dernier étant relié aux autres feux du rond point pour le tramway et qui passerait au rouge en même temps.

Les solutions qui consisteraient à mettre une barrière automatique comme pour les chemins de fer, ou un gendarme avec fusil d'assaut ne seront pas proposé...

Personnellement, l'emplacement actuel des feux du tram est déjà mal placé !

J'espère donc monsieur le Préfet que vous ne manquerez pas d'humour et que mes propos vous auront interpelés.

Paraît que les gens qui descendent du Fort Benoît ne regardent pas à droite...

Rajouter un ralentisseur avant le panneau stop ou le feu tricolore si vous souhaitez encore limiter les risques.

Chose que vous ne pourrez pas faire sur la rallonge de 500 m pour éviter les piétons...

Dans l'attente expresse, recevez Mr le Préfet, mes salutations respectueuses.

À Besançon le 05 / 07 / 2014.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu