Avertir le modérateur

14/10/2014

Députés européens corrompus et BPA.

Petits arrangements bruxellois entre amis du bisphénol A !

Exclusif - Qui veut la peau des perturbateurs endocriniens ?

Certainement pas le lobby de la chimie, qui tente par tous les moyens de ralentir les travaux de la Commission européenne, chargée de régler leur sort. Plongée dans les coulisses d’un thriller belge, où les héros portent un costume-cravate et une mallette en cuir.

pol.jpg

Bye-bye, bisphénol A. D’abord interdit dans les biberons, bientôt retiré des contenants alimentaires, le produit chimique le plus célèbre des années 2000 semble en voie de disparition.

Mais quid du bisphénol A dans les lunettes ou la coque des smartphones ?

Et des phtalates, des PBDE et des PFOA, ces substances dont le nom fait postillonner ?

Tapis dans les objets de consommation, embusqués dans votre goûter, aspergés sur les cultures, ils sont nombreux, dans la grande famille des perturbateurs endocriniens : environ 800. Sans doute plus.

Aucune loi globale, pourtant, ne les encadre.

Mais en 2009, les députés européens décident de combler ce vide.

Ils donnent quatre ans à la Commission européenne pour s’équiper d’une réglementation spécifique et s’entendre sur les mots :

Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien ?

Objectif : rédiger une définition. Deadline : décembre 2013.

C’est le top départ d’une longue bataille d’influence dans les couloirs de la Commission.

http://www.terraeco.net/Petits-arrangements-bruxellois,56...

++

http://www.terraeco.net/Nos-revelations-face-aux-pression...



 



Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu