Avertir le modérateur

30/09/2014

Arnaque et malbouffe :

Arnaques au consommateur : la suite

Chère lectrice, cher lecteur 

Suite à mon article paru le 19 août sur les petits abus et grosses arnaques (« Pourquoi il est si rentable de vous vendre des biscuits »), vous avez été nombreux à me signaler des choses qui clochaient dans vos marques préférées.

La liste des entourloupes est longue. Certaines marques :

réduisent le format de leurs produits tout en conservant le même prix, 


remplacent les bons ingrédients par des ingrédients bas de gamme, 


profitent de la confiance du client pour le berner dans les calculs (« Packs familiaux » parfois plus chers que la vente à l’unité). 


Un lecteur signale que certains supermarchés « retardent » la mise à jour du différentiel de prix, entre prix en rayon et prix au passage en caisse, afin que la marge soit encaissée en leur faveur.

Je vous invite fortement à prendre connaissance de toutes les arnaques signalées par les lecteurs sur Pourquoi il est si rentable de vous vendre des biscuits.

Palmarès des plus belles arnaques

Plusieurs ont été signalées qui ne figuraient pas dans mon texte, et notamment :

Les fromages de chèvre au lait… de vache. Toujours vérifier l'étiquette de vos fromages de chèvre. Beaucoup sont fabriqués à partir de lait de vache aromatisé au chèvre sans que cela soit clairement indiqué sur l’emballage. 


Les glaces vendues au litre : les fabricants de glace injectent un maximum d'air dans les crèmes glacées afin que la recette soit « plus onctueuse ». Ce qui réduit considérablement le poids du bac de glace : le litre de glace pesait auparavant 1 kg. Bien souvent, il ne pèse plus que 700 g. Attention en particulier aux glaces Mövenpick, autrefois de bonne qualité, et qui se sont dégradées depuis qu'elles ont été rachetées par Nestlé (poids réduit de 1 kg à 900 g, sucre remplacé par sirop de glucose, prix… en augmentation). 


Œufs : la « douzaine » ne compte plus que 10 œufs (un problème que nous avions déjà signalé ; inconvénient supplémentaire : les produits vendus à la douzaine sont divisibles par deux, par trois, par quatre, par six ; à la dizaine, ils ne sont divisibles que par deux). 


Les pâtes Barilla sont plus chères si l’on achète un paquet de 1 kilo que 2 paquets de 500 g. 


Les barres chocolatées qualifiées d’énergétiques Ovomaltine ont diminué de taille mais pas leur paquet d’emballage, tout comme la plupart des barres de céréales type « Grany » et autres Mars. Une raison supplémentaire pour ne plus acheter aucun de ces produits désastreux pour la santé. 


Se méfier du nouveau Ricoré, plus fluide qu'autrefois mais dont la chicorée noble a été remplacée par de la « fibre de chicorée », du chocolat Poulain dont la boîte est passée de 1 kg à 800 g (sans diminution de prix), et du jambon blanc Fleury-Michon dont les tranches seront bientôt aussi fines que du papier à cigarette.

Mention spéciale enfin pour :

1) Les rillettes Bordeau-Chesnel, dont le célèbre pot rouge a récemment été redessiné pour compter un fond à triple défoncement (du jamais vu dans le domaine) afin de réduire encore le volume réel. Si vous ajoutez l'épaisse couche de saindoux à la surface, la quantité de rillettes que vous récupérez est d'à peine la moitié de ce que la taille du pot vous laissait imaginer. Et là encore, le prétendu « format familial » est aussi désavantageux que les autres.

2) Le cas pathétique des « After Eights », dont le carré occupait autrefois toute la taille de son emballage individuel. Un lecteur avisé fait remarquer que « La petite encoche en haut de celui-ci était d’ailleurs faite pour qu’on puisse se saisir facilement de ce carré de chocolat fourré à la crème de menthe. Aujourd’hui, l’emballage est resté le même, mais tout le monde pourra constater que l’encoche ne sert plus à rien puisque l’After Eight a diminué, je dirais, d’un bon 25-30 % à vue de nez. Impossible d’atteindre l’After-Eight à partir de l’encoche : celui-ci est bien trop petit !!!! » (la suite ci-dessous)

La tarte aux cerises en plastique

Pour rester sur le thème des cochonneries vendues en grande surface, j'ai été très intéressé par un article qu’a signalé un lecteur sur un blog listant les produits chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine agroalimentaire. Extrait :

« Les cerises ont reçu entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années. Les cerises sont décolorées à l’anhydride sulfureux et recolorées de façon uniforme à l’acide carminique ou à l’érythrosine.

Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d’aluminium, et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202).

Elles sont enfin enduites d’un sucre qui provient de betteraves qui ont reçu leur bonne dose d’engrais et de pesticides.

Ce sucre est extrait par défécation à la chaux et à l’anhydride sulfureux, décoloré au sulfoxylate de sodium, puis raffiné au norite et à l’alcoolisopropylique. Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique. Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est nécessaire d’ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthétique du goût et de l’odeur à partir d’éléments artificiels issus de la chimie du pétrole.

L’exemple développé est ici la cerise, mais est identique à de nombreux autres parfums.

Le parfum artificiel de cerise se compose donc des molécules synthétiques suivantes :

acétate d’éthyle, acéthyl méthylcarbinol, butyrate d’isoamyle, caproate d’ethyle, caprylate d’isoamyle, caprate d’ethyle, butyrate de terpenyle, géraniol, butyrate de geranyl, acetylacetate d’ethyle, heptanoate d’ethyle, aldéhyde benzoïque, aldéhyde p-toluique.»

 

Vous pouvez lire la suite ici :

http://2ccr.wordpress.com/2014/03/01/bon-appetit/

 

 

 

29/09/2014

Aliments cancers...

Cancer : les aliments à éviter !

Fromages, confitures, charcuteries… Parmi les aliments que nous mangeons tous les jours, certains majorent le risque de cancer du sein, de la prostate, du pancréas ou du côlon.                                                        

from.jpg

 Voici ceux à éviter… ou au moins à limiter !

http://www.medisite.fr/cancer-et-nutrition-cancer-les-ali...

 



28/09/2014

Collectif REC


PENSEZ à visionner ma page facebook, en tapant "Collectif REC".

Elle est beaucoup plus ludique.

"Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis.

Sans eux, c’en est fait de notre civilisation, de notre culture,

de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre

une justification secrète"

André Gide,

Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";

 Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.

En ligne sur :http://www.thebookedition.com/tetes-a-flaques-thiellee--p... 

Ou tapez le titre dans la recherche.(Ces 650 pages ne rapportent que 1 euro à son auteur)

 

 

 

27/09/2014

Parabenes et tricosan !

Grossesse : l'exposition au triclosan et aux parabènes pourraient perturber la croissance des garçons !

L’exposition pendant la grossesse à l'antibactérien triclosan et les parabènes, présents dans plusieurs cosmétiques et produits d'hygiène, pourrait perturber la croissance des garçons durant la grossesse et les premières années de vie, selon une étude internationale publiée dans la revue Epidemiology.

Des équipes de l'Inserm (Institut national français de la santé et de la recherche médicale) et desCenters for Disease Controls and Preventionaméricains ont mis en lien l'exposition des mères à des perturbateurs endocriniens de la famille des phénols et des mesures de croissances des nouveaux-nés.

http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2014-09-03/grossesse-t...

 


REC :

   Et il y en a partout...

26/09/2014

REC statuts.

R E C .

Collectif de Remises En Causes.

 

Diffusez sans modération nos courriers.

Des jours meilleurs, grâce à la liberté d'information !

 

Le Collectif R.E.C. ne prétend pas posséder la science infuse.

Certains articles ne seront pas toujours en phase avec vos convictions.

Mais la meilleure façon de juger c'est de se juger soi-même !

R.E.C. n'apporte pas de remèdes miracles.

Il se veut informel, réveille les consciences, ouvre les débats.

La meilleure impartialité c'est la neutralité, ce qui ne veut pas dire laxisme !

Un monde meilleur ne peut s'obtenir que par le respect de tout ce qui vit. Humain, animal, végétal, tel est l'environnement qui compose notre belle planète.

 

Les + grandes craintes de l'homme l'ont amené à se regrouper en sectes : Religieuses. Politiques. Monarchiques. Et aujourd'hui mondialistes !Heureusement que nous sommes + nombreux que prévu à être "Athées, Apolitiques ou ANTI quelque chose " !

Sinon, le règne animal aurait depuis longtemps été anéanti !

Afin d'évoluer, les peuples doivent apprendre à faire preuve de tolérance.

Mais il n'y a pas pour autant marqué " La Poste " sur mon front !

Je rappellerai pour finir qlqs citations intéressantes relevées sur le net :

 

- La religion ce doit être comme dans un grand supermarché, chacun y prend ce qui lui convient.(Dalaï-lama)

- Il y a pire que le bruit des bottes…Le silence des pantoufles ! (terres sacrées)

- Celui qui ne sait pas qu'il marche dans l'obscurité ne verra jamais la lumière !

(B. Lee)

- Le politiquement correct n'est pas forcément synonyme d'honnêteté ! (Rayon X.)

- Si la couleur du vent qui guide tes pas est sombre, c'est que celui qui le souffle est mauvais ! (Lao Tseu.)

- Quand les citoyens se comportent en sujet, les élus se comportent en monarques ! (Serge Grass)

- Les politiciens, c'est comme les couches de bébé. Il faudrait les changer plus souvent ! (Inconnu du web)

La vraie faute est celle que l'on ne corrige pas ! (Confucius)

- C’est parce que la vitesse de la lumière est plus rapide que celle du son que certains individus ont l’air brillant avant d’avoir l’air con !

- Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas. Et il l'a fait. (M. Pagnol / Rollstahiti).

-L'esprit, c'est comme un parapluie, il ne sert que lorsqu'il estouvert.

(blog; le panier de crabes.)

 

Inscription ou Stop newsletter à : rec251@free.fr

 

"Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis.

Sans eux, c’en est fait de notre civilisation, de notre culture,

de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre

une justification secrète"

André Gide,

Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";

 Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.

En ligne sur :http://www.thebookedition.com/tetes-a-flaques-thiellee--patrick-p-98534.html

 

Ou tapez le titre dans la recherche.(Ces 650 pages ne rapportent que 1 euro à son auteur)

Et 365 jours / an :

http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr

PENSEZ aussi à visionner ma page facebook, elle est beaucoup plus ludique.

 

 

 

 

25/09/2014

Acrylamide, dangers alimentaire !

ACRYLAMIDE : 
ON TOURNE AUTOUR DU POT DEPUIS DIX ANS !

Voilà déjà plus de 10 ans (c'était en 2002), des scientifiques suédois mettaient en évidence la dangerosité de l'acrylamide*. Cette substance, dont vous allez voir qu'elle est présente dans votre alimentation quotidienne, à tous les repas, avait été signalée comme une substance cancérogène et l'étude avait alors provoqué une véritable panique chez la plupart des industriels de l'agro-alimentaire.

Six ans plus tard, en 2008, lors de son 11è colloque scientifique**, l'Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) avait fini par reconnaître les dangers sanitaires de l'acrylamide... mais n'avait pris aucune décision concrète.

Encore six ans apprès, nous sommes en 2014 et l'EFSA annonce enfin (en plein mois de juillet) qu'elle a confirmé ses précédentes évaluations et que l’acrylamide présent dans les aliments "augmente potentiellement le risque de développement de cancers chez les consommateurs de tous les groupes d’âge". Une consultation publique autour de son projet d'évaluation scientifique est lancée, laissant espérer une vraie décision d'ici la fin de l'année. Une vraie décision ? N'exagérons rien, car l'objectif est seulement d'aboutir à l'adoption d'un programme de recherche européen officiel. Pendant ce temps, on continue de s'empoisonner

C'est quoi au juste l'acrylamide ?

L’acrylamide était connu depuis longtemps comme un produit chimique très réactif utilisé dans la synthèse de matières plastiques ou d’autres produits industriels (colles, papier, cosmétiques)... Jusqu'à ce que les scientifiques suédois en découvrent dans les chips !

L’acrylamide présent dans les aliments est produit par la même réaction chimique (la réaction de Maillard) que celle qui fait «dorer» les aliments – et leur donne également plus de goût – durant la cuisson à haute température (plus de 150 °C) employée unanimement dans la fabrication industrielle de produits alimentaires.

Quels produits alimentaires sont concernés ? Tenez-vous bien... Ceux que vous consommez à chaque repas : le café, les céréales du petit-déjeuner, les produits à base de pommes de terre frites, les biscuits, les biscuits salés, les biscottes et autres pains croquants, le pain, certains aliments pour nourrissons, la bière... et plus généralement tous les plats préparés industriels.

Sommes-nous très exposés ?

Oui, nous sommes très exposés, surtout ceux d'entre nous qui ne sont pas attentifs à leur alimentation. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a ainsi mis en évidence que les frites représentent 16 à 30 % des apports en acrylamide dans les pays industrialisés ; les chips, 6 à 46 % ; le café, 13 à 39 % ; les pâtisseries et biscuits sucrés, 10 à 20 % ; le pain et les toasts, 10 à 30 %. Et que dans les pays de l’Union européenne, les apports en acrylamide varient selon les habitudes alimentaires nationales, entre 0,3 et 1,4 microgramme par kilo (µ/kg) de poids corporel par jour. Cela peut sembler minime, mais c’est l’accumulation de produits « probablement cancérogènes » qui pose problème au-delà des taux spécifiques de telle ou telle substance.

Le document de l'EFSA, élaboré par les experts du groupe scientifique sur les contaminants de la chaîne alimentaire (groupe CONTAM), est très inquiétant : le Dr Diane Benford, qui dirige ce groupe, a expliqué certains points clés du projet d’avis : «L’acrylamide consommé par voie orale est absorbé dans le système gastro-intestinal, distribué dans tous les organes et largement métabolisé. Le glycidamide, l’un des principaux métabolites résultant de ce processus, est la cause la plus probable des mutations géniques et des tumeurs observées dans les études animales Les scientifiques s'intéressent aussi aux effets de l’acrylamide sur le système nerveux, le développement pré et post-natal ainsi que sur la reproduction masculine. Mais ils n'ont pas trouvé - pour l'instant - de signes suffisamment alarmants dans ces domaines.

L'acrylamide, l'arbre qui cache la forêt

Jean-Pierre Cravedi, directeur de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et expert auprès de l’EFSA laisse entrevoir une grave vérité : 
« La réaction de Maillard donne effectivement lieu à près d’un millier de composés différents dont la plupart ne sont pas véritablement connus ». Et surtout qu’« une partie de ces substances néoformées sont soupçonnées d’être génotoxiques et cancérogènes (furane, hydrocarbures aromatiques polycycliques, acroléine…). » Une information que l’industrie alimentaire ne s’empresse pas de relayer. Bien au contraire.

Les industriels jouent la montre

En fait, depuis la « découverte » de l’acrylamide dans de nombreuses préparations industrielles, la puissante Confédération des industries agro-alimentaires (CIAA) de l’Union européenne a pris les choses en main. Elle s’est tout de suite portée volontaire pour mettre en place des mesures, résumées dans un mode d’emploi appelé "boîte à outils", s’engageant à ce que la quantité d’acrylamide soit moins élevée.

Ces mesures régulièrement mises à jour s’adressent aux fabricants de produits alimentaires (frites, chips, céréales pour le petit-déjeuner, biscuits, pain, etc.). La CIAA détaille les modes de formation de l’acrylamide ainsi que les méthodes existantes permettant d’en réduire la teneur dans les aliments. Mais ces recommandations sont bien peu contraignantes.

Conséquence : force est de constater que les « mesures volontaires » de la fameuse « boîte à outils » n’ont eu que peu de portée. Au contraire, lors des dernières études parues, on observe une augmentation des taux moyens d’acrylamide : de 284 µg/kg à 350 µg/kg pour les frites, de 116 µg/kg à 156 µg/kg pour les céréales du petit-déjeuner, de 243 µg/kg à 317 µg/kg pour les biscuits. En fait, il n’y a pas vraiment eu de véritable changement des procédés de fabrication.

Au Canada, ils ont été plus rapides à la détente. Dès mars 2005, le site internet de Santé Canada donnait des mesures simples pour réduire son exposition à l’acrylamide lorsque l’on prépare certains aliments à la maison. Depuis, le principe de précaution est monté d’un cran : l’acrylamide a été ajoutée à la liste des substances jugées toxiques dans le pays.

Comment se protéger ?

Seule une alimentation crue, la cuisson vapeur ou dans l'eau bouillante permettent d'échapper totalement à la réaction de Maillard, mais dès qu'il s'agit de faire frire quelque chose, l'acrylamide est là. Pour éviter l'acrylamide et les autres dérivés de la réaction de Maillard dans votre alimentation, il va donc falloir être très vigilant :

Éviter la plupart des produits alimentaires industriels,

ne plus manger de pommes de terre autrement que bouillies,toujours préférer les cuissons douces et si possible manger cru, éviter le pain, le café, la bière..,

Limiter les viandes grillées.

Autant dire qu'il faudrait revoir toutes nos habitudes. Mais, puisque les pouvoirs publics ne font rien, faites pression sur les industriels en vous passant de leur production.

 



24/09/2014

Enfance battue, violée, tuée :

Enfance battue, violée, tuée : l’UNICEF interpelle sur les violences sous nos yeux !

En intitulant son rapport« Cachée sous nos yeux », l’Unicef veut dessiller le regard et changer les mentalités sur les violences qui pèsent sur les enfants, là où ils devraient se sentir en sécurité : leurs communautés, foyers, écoles. 

« Ce sont des données* - issues de 190 pays - qui mettent mal à l’aise : aucun gouvernement ou parent ne voudra les voir.

Mais si nous n’affrontons pas la réalité que représente chacune de ces statistiques révoltantes, nous n’abandonnerons jamais cette mentalité selon laquelle la violence contre les enfants est normale et tolérable.

Elle n’est ni l’un ni l’autre », affirme Anthony Lake, directeur général de l’Unicef.

Près d’un meurtre sur 5 touche un enfant

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/questions-de...

 

 

 

23/09/2014

Urgence, suicides !

Suicide dans le monde : l’OMS appelle à décréter l’état d’urgence :

Une personne toutes les 40 secondes se tue par autolyse. Pour la première fois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) commet un rapport sur le suicide, qui s’appuie sur 10 ans de données à l’échelle internationale, afin d’accroître la prise de conscience autour de cet« enjeu de santé publique »et d’atteindre l’objectif de réduction de 10 % du taux de suicide d’ici à 2020, fixé lors de la 66e Assemblée mondiale de la santé en 2013.

« Chaque année, plus de 800 000 personnes décèdent en mettant fin à leurs jours et il y a pour chaque décès de nombreuses tentatives de suicide. Or le suicide ne figure que très rarement au rang des priorités en matière de santé publique », déplore la directrice de l’OMS, le Dr Margaret Chan.

804 000 suicides en 2012, les 3/4 dans les pays défavorisés

http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/internationa...

 

 

 

 

22/09/2014

Lieux de retraites idylliques :

 Les meilleurs endroits pour la retraite : 

vac.jpg

http://www.planet.fr/emploi-retraite-classement-les-meill...

 



21/09/2014

Maisons pas chères et 1000 vaches...

Salut,

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2014/08/19/05002-201408...

 A+

solo.jpg

 

Envoyez en masse à la Préfecture :

" Stop ferme -usine des Mille vaches ! « 

Mail : pref-courrier@somme.gouv.fr

 

vaches.jpg


 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu