UA-112799694-1

Avertir le modérateur

31/10/2014

Mieux payé pour défendre la pègre...

 

La plupart des juristes eux-mêmes ne sont pas au courant de ce scandale :

L'État indemnise davantage les avocats lorsqu'ils défendent les voyous présumés plutôt que lorsqu'ils sont aux côtés des victimes !

Autrement dit, il est aujourd'hui plus « rentable » de défendre des mis en cause et des coupables plutôt que des victimes.

Tout cela avec vos impôts, qui financent en grande partie l'aide juridictionnelle.

C'est tout simplement inacceptable...

Alors l'Institut pour la Justice a décidé de mener un nouveau combat important depuis plusieurs mois1 contre cette injustice : une victime ne vaut pas moins qu'un coupable.

La presse s'est déjà fait l'écho de notre combat, notamment dans cet article de La Croix :

www.la-croix.com/Actualite/France/Un-recours-pour-mieux-i...

Nous avons mobilisé nos experts, et même rémunéré un spécialiste du droit public pour attaquer en justice cette inégalité et y mettre fin.

Dans quelques semaines, nous allons plaider notre cause devant le Conseil d'État.

Si vous souhaitez nous permettre de nous défendre devant les plus hauts juges administratifs, vous pouvez nous aider en faisant un don à l'association.

Grâce à votre don, nous pourrons nous faire assister d'un avocat spécialisé qui nous permettra de mettre toutes nos chances de notre côté. Si vous le souhaitez, faites un don à l'association.

Vous pouvez aussi participer à notre dernière campagne contre la suppression de la rétention de sûreté si vous ne l'avez pas encore fait. Pour tout savoir et participer dès maintenant, cliquez ici.

Je vous remercie et espère pouvoir compter sur votre soutien à l'une de nos actions en faveur des victimes.

Laurence Havel, Institut pour la Justice

1www.institutpourlajustice.org/actions/victimes/aide-juridictionnelle-ipj-demande-egalite-parties-446890.html

DONC  :

Le clan Hamidovic ou l'incontrôlable réseau des "petites voleuses du métro"

Un "patriarche", une hiérarchie bien ficelée dans au moins cinq pays européens et des centaines de petites mains, en majorité des jeunes filles, forcées à jouer les pickpockets dans les transports.

Quand elles arrêtent Féhim Hamidovic et 21 autres personnes en novembre 2010, les autorités pensent avoir démantelé le réseau responsable, notamment, de 75% des vols dans le métro parisien.

Quatre ans plus tard, quatre nouvelles personnes, dont le frère de Féhim Hamidovic, sa femme et leur fils, sont convoquées devant le tribunal de grande instance de Paris, vendredi 10 octobre. Ils sont accusés d'avoir perpétué le réseau. Francetv info revient sur les méthodes de ce clan criminel aux rouages bien huilés. http://www.planet.fr/revue-du-web-le-clan-hamidovic-ou-li... 

REC :           MERCI TAUBIRA...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu