UA-112799694-1

Avertir le modérateur

20/01/2015

Allah mémoire de Charlie, constat.

ALLAH mémoire de CHARLIE :

Premier constat !

Après ce deuil national et la tristesse ressentie par toutes les communautés, les paroles en l'air vont être une fois de plus, balayés par un vent de laxisme !

Par crainte donc par faiblesse, personne ne veut se poser les vraies questions.

Les enjeux sont trop importants et les voix électorales si fragiles à gagner.

Les reportages TV pleuvent et les interventions des élus côtoient celles des pseudo-experts, afin de noyer le poisson pour continuer à engendrer le doute et la zizanie !

Ainsi, rien ne va changer, des assassins auront tué des dessinateurs dont les musulmans pleurent l'humain d'un côté et de l'autre poignardent la liberté d'expression.

Le problème de cette soit-disante petite minorité, toujours prête à semer le bordel, en classe comme dans les cités, c'est qu'elle fait partie de la branche extrême de l'islam qui en gène certains et en arrange bien d'autres.

L’orgueil mal placé des faibles, c'est le manque d'humour dont ils voudraient nous imposer leur dictature sous tutelle divine !

Regardez ce qui s'est passé en Tunisie, la révolte du peuple qui avait largement critiqué le gouvernement s'est vu subitement stoppé net par un décret signifiant que tout ce qui critique le roi reste une atteinte à dieu !

Facile alors de clore toutes les bouches et d'appliquer la censure religieuse dès que vous osez contester quoi que ce soit !

Les mentalités ne se changerons pas sans prendre le taureau par les cornes !

Mais ce n'est pas avec la bande de lâches qui nous gouvernent que nous allons avancer. Et pour que le peuple soit prêt à de nouvelles hostilités terroristes, nos dirigeants sous-entendent que ce ne sera pas la dernière, preuve de leur renoncement.

Seulement, ce qui passe en perte chez les uns passe en profit chez les autres...

Il serait donc grand temps de se demander : À qui profite le crime ?

Une politique laxiste, une église catholique qui bat de l'aile et la brèche est ouverte pour une autre religion qui le crie haut et fort, vouloir dominer le monde !

Même si nous ne pouvons pas stigmatiser, la communauté musulmane qui se sent trahie voire salie par des actes criminels, continue à se demander comment réagir suite aux dernières publications de Charlie hebdo...

To be or not to be, être ou ne pas être ?

Preuve que la foi excessive en un dieu que personne n'a jamais rencontré, ne vous permet même plus d'être capable de prendre des décisions tout seul.

La religion n'est autre qu'un refuge pour les pauvres et les riches à qui bizarrement il n'arrive jamais rien mais qui savent l'exploiter.

Personne n'ose imaginer que le bon dieu qui nous '' aurait '' crée, nous a aussi donné l'humour qui même satirique, se doit d'être sans limites. Parce que le sacré reste une chose qui se doit d'être concrète et non illuminatrice .

La vie est sacrée, rien d'autre et tuer des gens bien réels n'a rien de divin !

Immatériel voir pure création de l’imagination ; le blasphème n'est qu'une arme de dissuasion que la religion exploite pour mener à terme sa dictature.

Tuer pour des paroles en l'air, pour des dessins, pourquoi pas à causes des histoires sur les belges ou sur les noirs ?

Parait qu'il ne faut pas rire non plus des handicapés, des homos, des gros.

Pourquoi retomber sur la même dictature religieuse dont nos ancêtres ont soufferts.

Aujourd'hui, ce sont les mêmes persécutions que l'islam voudrait nous imposer alors que personne ne sait si vraiment dieu existe.

Ceux qui n'ont pas d'humour sont des gens dangereux !

Dans certains pays islamiques, vous n'avez aucunes libertés d'expression, pas même celle de la création artistique dont ils ont détruit les œuvres d'un patrimoine historique. Avouer qu'il faut vraiment avoir un petit pois dans la tête pour être autant rétrograde.

Je ne peux pas reprendre les éléments de mon livre qui remet en cause tous les fondements de nos sociétés, car la religion y est largement débattue et expliqué.

« Têtes à Flaques », en ligne sur www.thebookedition.com, 650 pages con-'sacrées' à ouvrir les esprits alors que depuis toujours, les religions n'ont fait que de créer des sectes, des dogmes, des frontières, véritables dictatures ne servant qu'à instrumentaliser la foule pour mieux la canaliser.

Mais à qui profite le crime ?

nnn.jpg

Dessin signé Plantu.

Sans nier l'intérêt d'un enseignement spirituel plus que religieux pour soutenir les âmes en détresse. La puissance de ces organismes devenus de véritables lobbys qui brassent des milliards, mais dont le peuple n'en voit jamais la couleur, ne peut pas du jour au lendemain être rayé de la vie quotidienne.

Et aucun acteur de la vie publique ne veut prendre parti pour cette nouvelle croisade qui devient pourtant nécessaire afin de remettre les pendules à l'heure.

Il devient urgent de repenser la religion autrement, de les regrouper en une seule spiritualité qui ne respecte qu'une seule chose, la vie et notre environnement.

Le reste n'est que futilités et déconner pourrait sans aucun doute rendre le monde moins con, moins triste et plus libre, chose qui nuit à toutes sectes religieuses actuelles.

L'esprit est plus fort chez certains que d'autres mais il peut aussi y avoir des moments de faiblesse, devant la mort ou celle de ses proches.

Prier devient donc davantage de simples lamentations personnelles afin de demander au tout puissant d'améliorer son pain quotidien...

Mais qu'à cela ne tienne si cela peut nous aider à franchir une étape et vous sentir plus fort car épaulé par une puissance inconnue pas forcément divine ?

Le problème c'est qu'au fil des siècles, les puissants de ce monde s'en servent pour conquérir, soumettre ou tuer des gens qui n'ont rien demandé si ce n'est de vivre.

Dialogue de sourds ou de faux-culs …

Il ne faut surtout pas incriminer la religion et vous avez tous ces bobos qui disent que c'est avant tout social. Limite du genre '' tendre encore l'autre joue ''… Rendez-vous compte, tous ces gens entassés dans les banlieues, sans travail, sans avenir... C'est finalement de la faute à la société, de ne pas savoir intégrer ceux qui ne veulent pas s'intégrer dans un modèle du type '' métro-boulot-dodo ''…

Se marginaliser en gagnant bien sa vie grâce aux trafics en tous genres contrairement à nos élus qui demandent de faire ce qu'ils disent et non ce qu'ils font...

Puis vous avez l'amalgame avec la prison, la seule école qui finalement serait capable de former les jeunes à la vie, celle du djihad... Pourtant, madame Taubira cherche à les vider et ce n'est pas Coulibaly qui était condamné à 18 ans de prison qui va s'en plaindre, puisque bizarrement sortis il y a moins d'un an...

Ajoutez à cela des intégristes ayant pigions sur rue, certes moins qu'au Royaume Unis, mais qui recrutent plus facilement des gens désoeuvrés, lobotomisés à qui l'ont fait croire qu'ils ont été conçu exprès, sans père ni mère afin plus tard, de servir la cause de l'islam radicale.

Enrôlés pour rejoindre la cause Syrienne ou autre guerre que l'on ne peut même pas leurs reprocher puisqu'à la base, ces jeunes sont prêt à mourir contre la dictature de Bachar el assad...

Une jeunesse instrumentalisée qui une fois sur place n'a d'autre choix que survivre ou mourir car leurs mentors ne leurs laissent plus aucun droit à revenir au pays si ce n'est pour commettre des attentas ?

Et en plus le commerce des armes bat son plein...

Mais à qui donc profite le crime ?

Des familles frappées par la main de dieu, qui n'ont plus que leurs yeux pour pleurer ?

Remettez encore une couche avec le fait que nos ancêtres, ex-colonisateurs, ont passé le relais aux spéculateurs miniers ou pétrolifères et vous noyez définitivement le poisson.

Certes, si tous ces événements restent intimement liés pour de mauvaises causes à effets, ils sont savamment mis en scène pour nous faire croire à la complexité des choses que nous ne voulons pas résoudre ( business is business ).

Pourtant, il faut bien avancer dans ce beau pays des droits de l'homme.

OK, nos rues sont pleines de malades mentaux et il peut surgir le fils de Ravaillac à tout moment... Mais même si nous sommes tous des assassins en puissance, notamment en voiture ou à la chasse, tous les chômeurs, Rmistes ou cas sociaux ne sont pas des délinquants ni des criminels !

Pour l'instant comme le précisent certains philosophes, c'est bien la branche extrême de la religion musulmane qui fout le bordel !

Et nous avons bel et bien les noms des meneurs et de ceux qui cumulent les petits larcins au point d'en faire toujours davantage, en toute impunité !

Résultats, des prisons où les ¾ de la population carcérale est musulmane, mais il ne faut pas le dire.

Nous n'avons pas la place dans ces prisons ni dans nos hôpitaux psychiatriques pour accueillir tout le monde aux frais de la princesse, pourtant la solution se trouve aussi dans mon livre '' Têtes à Flaques ''.

La principale faute en revient donc au monde politique et à la religion qui se tire la bourre depuis la mise en place de la laïcité, tous deux intouchables car sacré par le peuple, véritables demi-dieux...

Soupe populaire19012015.jpg

Laxisme ou laxatifs ? Toujours la même question, à qui profite le crime :

Prenons un peu de recul. Nous sommes dans un pays où après maintes persécutions entre chrétiens et protestants, la tyrannie de la religion interdisait à nos ancêtres de se dévêtir en public autant que de porter atteinte au bon dieu sans risquer d'être mis au bûcher, après avoir été sadiquement torturés...

Mais cela c'était il y a un 100, 200 ans...

Or, que se passe-t-il à présent avec la religion musulmane si ce n'est la même chose en dehors de nos frontières ?

Interdiction d'implanter nos églises, décapitations des prêtres, tenues vestimentaires digne de nos religieuses, aucun respect de la femme et souvent aucun droit aux libertés d'expressions, d'instructions, donc censure d'internet, de la musique, de l'humour voir de l'art en général...

Une religion rétrograde qui malheureusement laisse des traces sur la vie de nos sympathisants musulmans vivant en France.

C'était pareil chez nous dans le passé ou des groupes chrétiens extrémistes, suivaient à la lettre la doctrine d'un pape qui malgré son renouvellement, part en fumé sans pour autant éviter d'étouffer ses purs qui durs...

Il faut avouer que la laïcité n'est pas assez enseigné dans nos écoles comme une bouffée d'air pour la liberté dont l'humour semble faire partie de nos gênes européens ?

OK, parfois, l'air est vicié, tout du moins pour ceux qui ont l’orgueil mal placé et les nerfs à fleur de peaux.

À cela nous devons répondre que nous sommes conscient que des mots ou des dessins peuvent choquer, et que nous nous excusons de les vexer à chaque fois que nous sortons une plaisanterie.

Mais que cela va continuer car nous pensons que dans notre pays, tout est bon dans le cochon, pour en rire contrairement à certains pays musulmans, où il est interdit de critiquer la famille royale, souvent despotes, mais considérés comme sacrés !

Cela coupe donc court à toutes discutions...

Alors qu'en France, n'en déplaise, c'est hilarant de déconner sur nos dirigeants autant que sur les valeurs religieuses, choses que les gens coincés du cul tentent au quotidien de censurer...

Je suis persuadé que la religion bloque cet échange de gags car elle n'apprend en rien la dérision et le bien-être de se moquer de soit-même, cette auto-dérision nécessaire à comprendre ce langage universel que doit être l'humour même la plus noire.

Nous voyons donc bien apparaître que la religion souhaite censurer nos plaisanteries, le pape est aussi contre tout ! Faut-il tourner 8 fois sa langue dans sa bouche, perte de temps et tellement plus agréable dans celle du sexe opposé...

Mais revenons aux moutons du siècle passé, sous tutelle de la religion catholique.

À qui à profité le crime ?

De guerres mondiales et de colonies trépassés, nous avions besoin de rebâtir le pays en important de la main d'oeuvre malléable et pas chère dont le Medef actuel continue à en tirer les ficelles avec l'État, grâce à une immigration constante.

Italiens, espagnols puis maghrébins, tunisiens, marocains, enfin turcs, africains pour finir pas asiatiques et biélorusses, les premiers ont travaillés durs pour les sales boulots dans l'espoir d'un monde plus libre ouvert à leurs enfants.

Le problème c'est qu'ils ont oublié de s'ouvrir en même temps !

Un monde cosmopolite dont nos sociétés peuvent se vanter des mélanges de cultures et de saveurs, malgré quelques ratés dont personne ne pouvait préjuger à l'époque de ces retombées actuelles.

Mais chez nous ou les frontières arrêtent même les nuages radioactifs, gardons nous d'enlever nos oeillères... Seule Angela Merkel a publiquement déclaré que l'intégration était un échec.

Pourtant, si ce n'est actuellement la percé de diverses mafias liés à la drogue, au sexe et au manque d'emplois, sur les milliers d'immigrés naturalisés, seuls quelques pourritures gâchent la vie quotidienne des plus démunis.

Normal, Taubira les relâche aussitôt prit même avec une vingtaine de délits à leurs encontre.

Et nous continuons à intégrer des étrangers malgré le chômage croissant !

Cherchez l'erreur, toujours plus de monde et toujours moins d'emplois... Mais ceux à qui profite le crime s'acharnent à nous faire croire que cela rapporte... ( à qui ? ).

La baisse du pouvoir d'achat, ce qui ne va plus dans nos poches, cela va où ?

Une progression constante de la violence, mais il faut se taire. Un laxisme politique qui ne trouve d'autres solutions à nos problèmes qu'en balançant encore des aides à tout va, que nous sommes bien obligé de payer...

Des familles monoparentales parfois polygames donc hors la loi, où les parents travaillent et ne peuvent absolument pas s'occuper de leurs enfants. Une éducation scolaire non soutenue qui ne peut assurer l'apprentissage du respect des lois en communauté et de la vie en générale, fût-elle animale.

Mais pour que nos élus qui ne cessent de magouiller ou de brasser du vent, puissent passer entre les gouttes, laissons libre court à la zizanie.

Nos sociétés regorgent de pédophiles même dans la religion, alors pourquoi n'y aurait-il pas aussi des sadiques en puissance qui aimeraient tuer sous protection divine bien-sûr, faux croyants ou vrais criminels, il faudrait aussi se taire !

Le faite est donc bien là, ne pas faire partie d'une même communauté peu nuire à la santé tout comme le travail après 60 ans même pour faire quelques dessins entre amis...

La part de l’irresponsabilité politique étant flagrante, celle de la religion ne l'est pas moins. Imaginez un instant que dieu n'existe pas, les moutons de tous bords seraient vraiment égarés... Il était inconcevable il y a 60 ans d’accueillir une immigration sans ses bagages et traditions. Pourtant, si l'église avait ouvert ses portes à la prière sans chercher à baptiser et qu'un seul lieu de rencontre, de culte et d'amour s'était renforcé plutôt que de se dissocier, nous n'en serions pas là aujourd'hui. Si nous avions dès le départ demandé aux futurs migrants de choisir le passage vers un pays qui leurs permet de maintenir leurs folklores comme traditions sans renier leurs religions, mais en intégrant un modèle unique, catholique, aujourd'hui à orientation plus laïque et libre. Nous n'en serions pas là.

Si l'église n'a pas su tendre les mains, ne croyez pas qu'aujourd'hui je sois prêt à tendre l'autre joue... Pourrions nous alors faire chacun un pas l'un vers l'autre ?

Créons comme essaye de le faire en Italie ce mouvement d'unité spirituel à contre sens de toutes religions, un lieu de culte pour tous, même si cela reste très sectaire...

Rasons les églises, les mosquées ou synagogues et rebâtissons l'union sacrée sans pour autant négliger le faite que nous sommes peut-être les seuls êtres dans l'univers.

Mais avec des si, il serait si facile de rebâtir Paris en un seul jour...

Les enjeux financiers sont trop importants pour que nos religions optent d'elles-mêmes pour un seul étendard, c'est donc au peuple de créer un nouveau chemin de foi universelle.

Une bonne dose d'humour et d'amour seront peut-être le fruit de la solution ?

 Vive la laïcité, vive la liberté d'expression.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu