Avertir le modérateur

31/10/2015

Coraux dévastés par les Émirats...

Comment économiser les récifs coralliens du Golfe Persique :

Le développement effréné a tué 70 pour cent des récifs vivifiantes de la région.

Si vous voulez voir  les effets rapides et désastreuses d'ignorer la science de l'environnement, il serait difficile de trouver un exemple plus décourageant que le golfe Persique. Il est un petit peu profonde, le corps, salé de l'eau, mis en bouteille à son extrémité sud par les 29-mile de large détroit d'Ormuz, et les chercheurs ont mis en garde depuis plus de 30 ans sur les conséquences inévitables de développement négligent. 

persian gulf.jpg

Ces avertissements ont disparu presque entièrement ignoré que les huit nations riches en pétrole qui bordent le golfe se sont empressés de créer des  mégalopoles mondiales  en place de villages de commerce et de pêche. Les marais salés, marais salants, les herbiers marins, des mangroves et des récifs de coraux riches ont rapidement disparu, avec les pêcheries qu'ils soutenaient. Une  estimation de 70 pour cent des récifs coralliens  jadis florissante sur une superficie de près de 1500 miles carrés sont morts, et un autre 15 pour cent sont dans un état ​​critique. homard."http://www.takepart.com/article/2015/10/23/rampant-develo...

 

30/10/2015

Pas écolo-logique...

Bonjour,

On sait qu’aujourd’hui, même la destruction de la nature est devenue « écologique », sécrétant tout à la fois un « capitalisme vert », une « croissance verte », des « technologies vertes » censées ouvrir un renouveau d’expansion à la vieille économie fossile.

Ce « Green New Deal » génère une prolifération de règles incitatives et répressives, accompagnées d’une perpétuelle campagne médiatique, civique, « participative », en faveur des « bonnes pratiques » et des dispositifs « intelligents » (poubelles pucées, compteurs « Linky », labels verts).

Il faut « éduquer les gens ». C’est-à-dire les acculturer à leurs nouveaux modes de vie. D’où la création d’une bureaucratie verte, ramassis d’experts et de carriéristes de l’environnement, en charge de l’inventaire et de la gestion des « ressources » résiduelles. C’est-à-dire de la fusion entre l’écologie et l’économie.

Que reste-t-il ? Combien ça coûte ?

Par exemple l’Agence Régionale pour la Biodiversité en Aquitaine (ARBA).

Un sigle plaisamment kafkaïen qui jaunit les sourires de nos amis bordelais, disciples de Jacques Ellul et de Bernard Charbonneau, les fondateurs de l’écologie politique.

Ce phénomène, annoncé dans Le Feu vert de Bernard Charbonneau (1980, réédition Parangon 2009), a été récemment analysé par Riesel et Semprun dans Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable (éditions de l’Encyclopédie des nuisances, 2008), et encore mieux décrit dans L’enfer Vert de Tomjo (éditions l’Echappée, 2013), à partir du cas de Lille Métropole.

Ce que nous montre ici le compte-rendu d’un quidam (à lire sur notre site), c’est comment s’opère dans les esprits, au cours d’une soirée de l’ARBA, cette fusion dirigée de l’économie et de l’écologie.

Comment les différents « acteurs » sont mis en scène, tiennent leurs « rôle », et récitent leurs répliques à l’intention d’un public « participatif » qui n’est pas en reste. C’est cocasse. C’est sinistre. C’est minable.

Et c’est pourtant ainsi, à force de répétition, que s’imposent à la longue le discours et le fait accompli d’une époque.

Merci de faire circuler,

Pièces et main d’oeuvre : Voici notre dernière livraison : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=752

 

 



29/10/2015

Laxisme Taubira gangrène politique !

INSTITUT pour la JUSTICE :

 

Pendant deux jours, la petite ville de Moirans en Isère a subi des émeutes qui font penser à des scènes de guerre.

Les dégradations, les incendies, les destructions s’y multiplient.

La raison ?

Tenez-vous bien car c’est difficile à croire :

Tout commence par l’incarcération d’un dangereux délinquant condamné à 5 ans de prison pour braquage.

Il y a quelques jours, le frère de ce voyou se tue dans un accident de voiture. Notez bien que cette voiture avait été volée et utilisée pour un cambriolage.

Immédiatement, le braqueur détenu demande une permission de sortie pour assister aux obsèques de son frère. Il faut savoir que ce type de faveur exceptionnelle est réservé aux détenus exemplaires, dont on est sûrs qu’ils n’en profiteront pas pour s’échapper.

Or c’était tout sauf le cas de ce dangereux délinquant !

Non seulement il avait déjà été en cavale, mais il venait d’être condamné pour violences sur un codétenu ! De façon tout à fait logique, le juge d’application des peines refuse cette permission de sortie.

C’est parfaitement normal et logique... sauf pour les proches du détenu, qui décident de « tout fracasser ».

Voilà la cause des émeutes, le blocage de route ou de violents incidents provoquant des milliers d’euros de dégâts et qui seront payés par vos impôts.

Mais le pire, je dis bien le pire, c’est que ces voyous commettent ces graves délits dans l’impunité la plus totale, sans craindre la moindre sanction.

Au soir de la première nuit d’émeute, il n’y a eu aucune interpellation. Sans doute pour ne pas « mettre de l’huile sur le feu » en arrêtant et sanctionnant ces délinquants qui l’avaient pourtant plus que mérité.

En effet, ce laxisme inouï n’est pas une première !

Souvenez-vous en août dernier, dans la Somme, un groupe de gens du voyage avait bloqué une autoroute afin d'exiger la permission de sortie d’un détenu pour assister aux funérailles de son père. La police avait alors laissé quelques dizaines de personnes envahir et bloquer cette autoroute avec ordre de ne pas les disperser pour éviter des « débordements » selon la préfecture...

Est-il acceptable que certains groupes bénéficient d’une forme d’immunité ? La loi n’est-elle plus égale pour tous dans notre République ?

Acceptez-vous cette situation alors qu’un automobiliste qui dépasse la vitesse autorisée de 10 km/h ne bénéficie, lui, jamais d’aucune excuse, aucune remise de peine ?

Si vous êtes écœuré, comme moi, par ce laxisme, ce « deux poids, deux mesures », je vous demande de participer de toute urgence à notre grand référendum sur la justice.

La justice doit être la même pour tout le monde. Elle doit protéger les citoyens et les victimes contre les vrais voyous et criminels.

Participez dès maintenant et faites vous entendre avant qu’il ne soit trop tard.

Pour participer à notre grand référendum national, rendez-vous ici.

Comptez sur notre total engagement.

Laurence Havel

Secrétaire nationale

 

 

 

28/10/2015

Massacres rhinos et éléphants en hausse !

Le massacre des éléphants et des  rhinocéros bat des records !

Selon un rapport de juin 2014 du Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), plus de 20 000 éléphants d'Afrique ont été braconnés[1] à travers le continent en 2013. 

rhinoceros-Afrique-du-Sud.jpg

Bien que la forte tendance à la hausse de l'abattage illégal des éléphants observée depuis le milieu des années 2000, et qui a culminé en 2011, se stabilise, les niveaux de braconnage restent alarmants et continuent à dépasser largement le taux de croissance naturelle de l'espèce, ce qui entraîne une nouvelle baisse des populations d'éléphants dans toute l'Afrique.
Jamais, le braconnage d'éléphants n'a atteint un tel niveau en Afrique centrale : en dix ans, 62 % de ces animaux ont été exterminés.
En 2014, selon les statistiques du Programme CITES, le niveau global du braconnage des éléphants sur les sites suivis reste pratiquement inchangé et donc toujours dramatique.

Source :  http://www.notre-planete.info/actualites/3921-2013-bracon... 

++++

 

http://www.notre-planete.info/actualites/4342-interdictio...

 

 

 

27/10/2015

Le gouffre de l'ENA...

ENA : combien coûte la formation d’un énarque aux contribuables ?

La formation d’un futur serviteur de l’Etat est parmi les plus onéreuses des grandes écoles de la République et se chiffre en plusieurs milliers d’euros pour deux années d’études.


Cette année, l’Ecole nationale d’administration (ENA) souffle ses 70 bougies. La prestigieuse école a été créée sitôt la fin de la Seconde Guerre mondiale avec pour objectif de centraliser et former les grands administrateurs de l’Etat (Cour des comptes, Conseil d’Etat, etc.).

L’ENA a coûté 15,1 millions d’euros à l’Etat en 2015. Et comme beaucoup d’institutions, l’école participe aux économies budgétaires comme le montre un document annexé au projet de budget de 2016 repéré par BFM Business.

168 000 euros sur deux ans !

http://www.planet.fr/societe-ena-combien-coute-la-formati...

REC :

Tout cela pour former des glands ! Rien de bien écolo pourtant...

Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques";
Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d'un paquet de cigarettes.
En ligne sur :
http://www.thebookedition.com/stats_banniere.php?action=clic&id=96895
Ou tapez le titre dans la recherche. 
(Ces 650 pages ne rapportent que 1€ à son auteur)
Et 365 jours / an :
http://collectif-rec.20minutes-blogs.fr

 



26/10/2015

CORRUPTION POLITIQUE FRANÇAISE :

Chère amie, Cher ami,

Avant toute chose, nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux d'entre vous qui ont signé notre pétition pour la démission de Claude Bartolone de la présidence de l'Assemblée nationale.

Au moment où nous écrivons ce message, la pétition est en passe d'atteindre 17.000 signatures.

Notre prochain objectif : atteindre le nouveau seuil symbolique de 20.000 signatures. Vous pouvez nous y aider en transférant le présent courriel à vos proches.

Vous pouvez, pour les motiver, leur rappeler que Claude Bartolone touche toujours 18.000 euros net par mois alors qu'il délaisse sa fonction au profit de sa campagne pour les élections régionales en Île-de-France.

18.000 euros, dont 7000 d'indemnité complémentaire pour le « perchoir », qu'il laisse pourtant ses vice-présidents occuper à sa place !

Cette désinvolture des politiques par rapport à leurs propres responsabilités, on la retrouve au gouvernement, avec Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense confronté au problème du terrorisme islamique jusque sur notre territoire, et qui se permet pourtant de faire campagne pour les élections régionales en Bretagne !

Pour nous, les choses sont claires : les politiques ne peuvent pas toucher de telles rémunérations sans se consacrer à plein temps à leur mandat.

***

Des hommes politiques, il était récemment question dans notre « Enquête sur les élus ». Sans surprise, les contribuables interrogés sont 93% à penser que des peines d’inéligibilité à vie doivent être prononcées pour les élus condamnés en justice.

C'était le sens de notre soutien l'an dernier à la proposition de loi des députés Dino Cinieri et Pierre Morel-À-L'Huissier qui prévoyait une telle peine d'inéligibilité.

À ce jour, elle a été cosignée par une quarantaine de députés, tous de l'opposition. Et pourtant, elle aurait permis, si elle avait déjà été en vigueur, d'épargner aux contribuables le triste spectacle d'une nouvelle affaire Balkany, le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) étant à nouveau mis en examen pour fraude fiscale.

Si Balkany clame comme à son habitude son innocence, il faut rappeler qu'il a été condamné, en appel comme en première instance, pour prise illégale d'intérêts dans les années 1990. Si la loi Cinieri/Morel-À-L'Huissier avait été en vigueur, Balkany n'aurait jamais pu revenir en politique, et la France ne s'en serait pas plus mal portée.

***

Enfin, nous voudrions vous parler d'un sondage que nous avons récemment réalisé avec l'Ifop, et qui révèle que 73% des Français sont opposés à assumer fiscalement le coût de l'accueil des migrants.

En dépit des propos lénifiants du gouvernement, ce coût est considérable, et se manifeste dans presque toutes les politiques publiques :

Les transports, avec la « gratuité » des trains pour les clandestins, décidée par la SNCF ; une « solidarité » que devront supporter les usagers, mais aussi les contribuables, puisque la SNCF est subventionnée à hauteur de 12 milliards d'euros par an, soit 40% de son budget global annuel (30 milliards) ! Il a été calculé que la SNCF coûte plus de 1000 euros par an aux contribuables assujettis à l'impôt sur le revenu ;

 

Le logement, avec l'octroi de 100 000 places en HLM pour les réfugiés, au détriment des Français et étrangers réguliers qui sont sur liste d'attente ; les aides aux logement (APL) vont être réduites de 120 millions d'euros au profit des migrants ;

 

Cette semaine, on apprenait même que l'État loue 1,5 millions d'euros par an un jet privé pour évacuer la jungle de Calais vers les centres de rétention !

Au total, selon la Cour des comptes, les dépenses liées au droit d'asile ont augmenté de 52% de 2009 à 2014. En 2013, elles étaient de 690 millions d'euros !

C'est ce coût de l'accueil des migrants, et la véritable omerta qui règne dans la classe politique à ce sujet, qui ont conduit le chercheur Jean-Paul Gourévitch à parler de mensonge d'État.

Jean-Paul Gourévitch est en train de réaliser pour Contribuables Associés une étude sur ce thème, dont nous vous communiquerons les résultats dès qu'elle sera publiée.

Encore merci pour votre soutien, et à la semaine prochaine !



 



25/10/2015

Vieillir drôle + chevilles...

"VIEILLIR" C'EST QUAND...

Ta femme dit : "Chéri, montons à notre chambre faire l'amour," et que tu réponds, "Chérie, je ne pourrai pas faire les deux!"

                        

"VIEILLIR" C'EST QUAND...

Tes amis te disent que tu as des beaux souliers en crocodile et que tu es nu pied !

                        

"VIEILLIR" C'EST QUAND...

Tu es tout excité devant une belle fille et que ton "pacemaker" ouvre soudainement la porte du garage

                       

"VIEILLIR" C'EST QUAND...

"Passer une belle nuit..." veut dire que t'as pas eu à te lever pour faire pipi.

                        

Conclusion:

Il faut regarder la vie avec humour...de toute façon, on n'en sortira pas vivant !

Jeune ou Vieux, la jeunesse c'est 4 membres souples et un raide

et la vieillesse c'est 4 membres raides et un souple...

 

Et une petite dernière !!!.......

 

Tout se perd...même au lit...

-"T'avais l’habitude de me tenir la main quand nous étions jeunes.

Le mari lui prend la main, puis tourne le dos et s'endort.

À peine assoupi, il entend sa femme :

-"T'avais aussi l’habitude de m'embrasser."

Un peu irrité, il lui donne un petit bisou sur la joue et se retourne pour dormir.

Quelques minutes plus tard, il entend :

- "Même que, des fois, tu me mordillais le cou."

Exaspéré, le mari repousse les couvertures et se lève brusquement, énervé...

Surprise, la femme lui demande :

- "Mais où est-ce que tu vas ?"

Le mari répond :

- "Chercher mes dents !!!

  

Facile les entorses aux chevilles...

https://www.youtube-nocookie.com/embed/m7kOl0RE1nU?rel=0&...

 



24/10/2015

Réfugiés chrétiens persécutés par les musulmans en Europe !

Aberrant, merci Merkel...

Allemagne : des réfugiés chrétiens persécutés par des musulmans !

«Là où nous sommes règne la charia»

Les premières répliques du séisme migratoire qui secoue actuellement l’Europe se font sentir. Et on peine à y croire. Des réfugiés fuient aujourd’hui l’Allemagne, pour échapper aux mêmes persécutions que celles qui les avaient poussés à quitter leur pays d’origine.

En Bavière, en Saxe ou dans le Brandebourg, les témoignages s’accumulent. De nombreux réfugiés chrétiens en provenance de Syrie, d’Irak ou du Kurdistan subissent intimidations et agressions de la part de réfugiés musulmans. Dans plusieurs centres d’accueil mis en place par les autorités locales, la charia s’applique et les chrétiens – minoritaires – sont victimes de brimades.


http://www.causeur.fr/refugies-chretiens-musulmans-allema...





 

 

23/10/2015

BARBECUES DE TOUS LES DANGERS...

Barbecue : pourquoi il va falloir changer vos habitudes !

Les résultats d'une recherche appliquée :

Dès 1992, j'ai publié avec mes collaborateurs dans le Journal of Food composition and Analysis [1] les travaux réalisés avec mon équipe de recherche du laboratoire de Nutrition et Cancérologie expérimentale à l'Institut du cancer de Montpellier.

Nous avons démontré la supériorité du barbecue (BBQ) vertical comparé au barbecue horizontal pour fabriquer une moindre quantité des 6 hydrocarbures polycycliques aromatiques, molécules toutes cancérigènes.

Quelle différence entre ces deux types de barbecue ?

Avec le BBQ horizontal, le feu au-dessous de l'aliment à cuire génère 1 à 30 microgrammes par kilo de benzopyrène et autres produits qui se déposent sur l'aliment que l'on va consommer.


Avec le BBQ vertical, les taux varient entre 1 et 0,1 microgramme par kilo et le plus souvent sont indétectables.  


Ces résultats très significatifs m'ont décidé à contacter les fabricants de BBQ pour leur demander de réfléchir à réduire la fabrication des BBQ horizontaux, qui risquaient à la longue d'être responsables de cancers. Il suffisait de les remplacer par un BBQ vertical à concevoir.

La réponse des industriels

Je ne m'attendais pas à la réponse : finissons de vendre les millions de BBQ horizontaux qui sont en stock, et on verra après pour le vertical ! Evidemment, il ne s'est rien passé. Jusqu'au jour où un industriel s'est décidé à concevoir un BBQ vertical, le Biogrill. Il s'agissait de fixer sur la grille verticale de l'appareil, de part et d'autre du feu à la verticale, les aliments à cuire. Grand inconvénient, il fallait retourner les produits à cuire, pour qu'ils soient cuits sur leurs deux faces. Donc cela impose des manipulations identiques à celles qu'on réalise pour cuire avec un BBQ horizontal, mais avec un avantage majeur pour la santé : une très faible production de produits cancérigènes.

Ma découverte de l'été

Je n'ai pas voulu, chers amis de la santé, vous perturber pendant le bel été que nous venons de vivre, quand vous partagiez avec vos parents et amis les joies du BBQ « horizontal ». Ce n'était pas le moment de vous informer.

Il faut maintenant penser à l'avenir, aux prochaines vacances, quand le soleil nous retrouvera sur les plages ou à la montagne.

C'est alors que vous penserez à cette lettre dans laquelle je vous conseille de changer de BBQ. Je vous rassure tout de suite, je n'ai aucun intérêt personnel dans ce que je vais vous apprendre !

J'ai vu, j'ai compris, j'ai testé, j'ai commandé, payé, et j'ai utilisé tout l'été le fameux BBQ vertical dont j'avais découvert dès 1992 l'intérêt pour la santé.

Le barbecue idéal pour la santé

Il s'appelle Volcaya et a été imaginé, conçu et réalisé sur machines automatiques numérisées par un Lyonnais, Marcel Dreville, auquel il faut rendre hommage.

Évidemment, il a été mal copié, on a piraté illégalement le nom de son invention…

Laissons-le s'exprimer :

« Cuire dans la nature des aliments et notamment une viande sur un BBQ entouré d'amis est un moment de liberté et de plaisir. Encore faut-il, pour que la fête soit complète, que le résultat de l'opération soit parfait, que les aliments servis soient savoureux, ce qui n'est pas toujours le cas. »

Il a fallu éviter le contact des gaz avec l'aliment, la combustion des graisses, l'enfumage, l'embrochage des aliments, l'utilisation de moteurs, de piles, de soufflants, de pots de préparation des braises…

L'objectif numéro 1, préserver la santé, en appliquant les normes européennes, protégeant la nature, économisant charbon ou bûches de bois pour un rendement thermique élevé.

Les foyers chauffants vont entourer l'aliment à cuire. Il n'y aura plus à le retourner, il sera cuit simultanément sur ses deux faces. En 12 à 15 minutes le BBQ est prêt, les 4 foyers sont rougeoyants. On contrôle de visu la cuisson, telle qu'on la souhaite. Le bac à jus est au-dessous de l'aliment. Il récupère les graisses et pesticides associés au gras qui sont toxiques pour notre santé.

La manipulation des foyers est assurée par un crochet adéquat, et leur chargement par une pelle spécifique. L'ensemble, fixe sur une table à roulettes en inox, est entouré de panneaux pare-vent qui jouent un rôle de réflecteur thermique et plus encore de sécurité : aucun danger pour les enfants. Présenté au Salon international des inventions de Genève, en 2006, Volcaya a obtenu la médaille d'or.

Gigot, épaule d'agneau, côte de bœuf, volaille, poissons petits et gros, saucisses, merguez, légumes sans odeur incommodante, sans carbonisation… Voilà la cuisson réussie, savoureuse, saine, écologique, économique et bio.

Si vous voulez en savoir plus, voir en replay l'émission du 11 octobre à 20 h 30 sur France 5 et le site avec sa vidéo Volcaya.com où je vous présenterai le fonctionnement avec l’inventeur… Attention vous aurez l’eau à la bouche.

Pourquoi les barbecues sont-ils mauvais pour la santé ?

Lorsqu’on fait griller de la viande au barbecue, la température peut atteindre les 500 degrés Celsius. Dès 200 degrés, les protéines des aliments réagissent avec la créatine présente dans les muscles et forment de nouvelles molécules appelées amines aromatiques hétérocycliques (AAH). Les AAH sont des molécules cancérigènes reconnues : les personnes qui consomment régulièrement des aliments frits ou cuits au barbecue ont des risques nettement plus élevés de développer un cancer [1] [2].

Puis, lorsque les viandes cuisent, la chaleur liquéfie les graisses qui se mettent à couler dans le barbecue. Elles se transforment alors en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) qui sont libérés dans les fumées… qui retournent se coller sur la viande. Les HAP sont des substances produites par les moteurs diesel ou la fumée de cigarette. À titre de comparaison, un steak cuit au charbon de bois peut contenir jusqu’à l’équivalent en HAP de 600 cigarettes !

La marinade : l’autre arme secrète du barbecue sain

Il existe un autre moyen simple d’éviter l’ingestion des substances toxiques formées à la chaleur par une réaction entre les protéines et la créatine : c’est tout simplement de ne pas faire cuire d’aliments riches en créatine. Autrement dit, faire la part belle aux végétaux : poivrons, oignons, courgettes, tomates ; sans oublier les brochettes de fruits. De même, pour limiter les fumées riches en HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), il suffit de faire griller des viandes et des poissons maigres : poissons blancs, filets de poulet, gambas, etc.

Mais surtout, ne faites jamais cuire une viande ou un poisson sans marinade préalable ! La marinade, cette « eau de saumurage » (aqua marina en latin) utilisée dans de nombreuses cultures afin d’attendrir et assaisonner poissons et viandes, permet à des substances antioxydantes de pénétrer en profondeur dans la chair qui, une fois exposée à la chaleur du barbecue, produira beaucoup moins de substances nocives : des chercheurs ont montré qu’une marinade bien choisie, appliquée pendant une heure avant la cuisson, diminue de plus de 90 % la formation d’AAH et d’HAP [3] [4] ! Autre avantage : certains condiments utilisés pour les marinades sont de puissants antibactériens qui garantiront ainsi une viande saine [5].

Les marinades sont traditionnellement composées d’une base liquide non grasse (bière, vin, sauce soja, jus de citron), de condiments (ail, oignon, etc.), d’épices (curcuma, cannelle, gingembre, clous de girofle) et de plantes aromatiques (romarin, origan, thym, sauge, etc.). Fuyez à tout prix les marinades toutes prêtes disponibles dans le commerce car ces dernières sont souvent riches en sucres qui augmentent au contraire la production d’AAH toxiques [6].

Vous avez donc le temps de préparer le prochain été en famille et avec vos amis.

Bien à vous tous, Professeur Henri Joyeux

NB : À l'Ile de la Réunion où j'étais pour de nombreuses conférences de prévention santé, j'ai eu l'occasion de découvrir une jolie « chinoiserie » que nos amis connaissent bien : les sarcives.

Il s'agit d'un plat de viandes grillées et caramélisées d'origine chinoise, comme le canard laqué, délicieux… Mais bien trop cuits pour notre santé à long terme, benzopyrène et sucres dûs à l'excès de cuisson (protéines glyquées).

La découverte est celle du mode de cuisson, très local, qui permet de cuire les viandes sur le côté du feu et en suspension verticale, avec la possibilité de mettre de l'eau au fond, ce qui ajoute un plus : la fonction vapeur pour nettoyer les viandes par transpiration, et les rendre plus moelleuses et digestes.

 

 

 

 

22/10/2015

COP 21, GRATIN D'ESBROUFE...

COP 21...

Dans quelques semaines se tiendra à Paris ce que l'on appelle la COP21.

De quoi s'agit-il ?

D'une énième conférence sur le climat présentée comme un sommet exceptionnel et dont on attend les plus grandes résolutions pour éviter le dérèglement climatique.

Alors on a sorti le grand jeu : des milliers de mètres carrés sont réquisitionnés au Bourget. On attend tous les chefs d'État du monde accompagnés d'un aréopage de conseillers.

Les chiffres sont pharaoniques: 40 000 participants, 195 pays représentés, des chefs d'État, en veux-tu en voilà. À Paris, ça va être le ballet des cortèges officiels et des voitures blindées. Bref, du grand spectacle.

Pour arriver à quoi ? Ben pas grand-chose. Ceux qui s'intéressent à ces sujets ont en tête des noms de villes qui, elles aussi, ont rassemblé le gratin de la planète pour prendre des décisions importantes et sauver l'avenir de l'humanité.

Il y a eu Stockholm (en 72). Puis la conférence de Rio (en 92). Puis Kyoto (en 97) et son "protocole". L'année dernière, c'était à Lima. Nos dirigeants se rassemblent, c'est bien, et voilà 40 ans que cela dure,mais qu'avons-nous fait réellement ? Les températures continuent d'augmenter, les émissions de gaz à effet de serre aussi, les capitales sont toujours plus polluées. On consomme toujours autant de matières pétrolières, on fabrique toujours autant de plastique...

En fait, c'est ce que j'appelle de syndrome de la serviette de plage. On voit que la mer monte, on discute avec le voisin sur la vitesse de la marée, on surveille, mais on ne se retire que lorsque l'eau est au ras de la serviette. Il suffit d'un seul moment d'inattention pour qu'elle soit trempée, et c'est ce qui se produit une fois sur deux.

Pendant que la marée de la catastrophe planétaire monte, d'autres sujets, moins globaux, mettent la vie de l'humanité, et même la planète, en danger, de manière beaucoup plus concrète et beaucoup plus rapide. L'utilisation massive de pesticides, la consommation effrénée (et non nécessaire) de viandes et de poissons, l'agriculture intensive, le traitement des déchets industriels, la diffusion massive d'antibiotiques et d'hormones féminines sur l'ensemble de la planète, l'abus de l'emploi des ondes électromagnétiques…

Pendant que les huiles parlent de la manière dont il faudra construire les usines dans le futur et sur les problèmes posés par les réfugiés climatiques, il y a des sujets sur lesquels nous pouvons avoir une action immédiate et beaucoup plus efficace en termes de préservation des espèces - dont la nôtre - ou en matières d'équilibres fondamentaux - dont le nôtre.

Évidemment, c'est moins glamour que de se réunir en grande pompe sous les ors de la République...

En fait, il y a deux manières de voir le changement. Il y a ceux qui pensent qu'il doit être imposé d'en haut à grande échelle, et ceux qui pensent  qu'il doit être opéré au niveau individuel.

En matière de santé, c'est pareil. Aujourd'hui, on délègue tout. Le diagnostic, les examens, les traitements, leur prix. On fait confiance à l'Institution. Mais en procédant ainsi, on abandonne progressivement tout libre-arbitre... jusqu'au don de son corps à la science... jusqu'à la date et la forme de son accouchement...

Retrouver la liberté de juger et de décider pour soi-même est un difficile combat, notamment contre soi... J'espère que pour ce qui est de votre santé, nous vous aidons à vous orienter.

Un peu plus bas dans ce mail, vous trouverez un article écrit conjointement par Dominique Vialard et le Dr Lemoine. On y parle des psychotropes qui sont prescrits aujourd'hui dans un nombre important de pathologies : sommeil, anxiété, stress, dépression, obésité, bipolarité...

Consultez la liste des médicaments ci-dessous (faites un petit coup de roulette) et si vous prenez l'un d'entre eux, lisez l'intégralité de l'article sur le site (il était trop long pour être utilisable dans une newsletter). C'est important...

Post-scriptum

Le n°28 d'Alternative Santé vient de paraître.

Il est réservé aux abonnés (papier et numérique), désolé pour les autres... Vous y trouverez plein de nouveaux articles qui vous permettront de prendre en main votre santé. Ce numéro sera mis à jour tout au long du mois et je vous recommande de venir y faire un tour régulièrement. Ce mois-ci, on parle de rythmes. Celui du coeur, celui de la lune et celui du changement d'heure. Il y a pein de courriers de lecteurs avec des réponses à des questions très précises. Bref, encore une belle moisson.

UNE DERNIÈRE CHOSE (promis, c'est la dernière) :

Nous venons aussi de faire paraître "Le Guide 2015/2016 des formations aux médecines alternatives". Nous y avons recensé toutes les écoles qui permettent d'apprendre à exercer l'une ou l'autre des pratiques de santé alternatives. Vous aurez tout un tas de renseignements sur chaque école (équipe d'enseignement, formations proposées, tarifs...). Vous vous rendrez compte qu'il y a plein d'écoles et que les cursus proposés sont parfois ardus. Nous avons essayé d'y faire apparaître toutes les écoles de France.
Téléchargez-le gratuitement en cliquant sur ce lien.
Faites-le, ne serait-ce que pour faire plaisir à Sabine et Sabrina qui se sont occupées de le faire paraître.

Bonne lecture,  Alexandre Imbert

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu