Avertir le modérateur

26/08/2016

Bure, scandale étouffé...

 

 Pas la peine de montrer du doigts la Turquie...

Ces assassins qui trônent au gouvernement français !

 

10 contre 1 000 000

10 députés (sur 577 !) contre 1 000 000 d’années (durée de nocivité de la poubelle nucléaire hors norme de Bure)

avec l’absence cinglante de deux députés les plus concernés, ceux de Haute-Marne, L.Chatel et F.Cornut-Gentille

10 députés contre 50 000 citoyen-ne-s de la région de Bure demandant par pétition à être entendus sur la pertinence du projet 

Mélange des genres

Le défenseur du projet de loi pour l’enfouissement des déchets radioactifs, le député C.Bouillon, se trouve également chef de l’agence Andra chargée… de l’enfouissement à Bure (cf communiqué du 22 juin)

Révélateur : parmi les garants d’une saine démocratie personne ne trouve rien à y redire, pas même le déontologue de l’Assemblée 

Dossier pipé

Nouveauté dans le dossier : avant tout enfouissement de masse, mise en place d’une « phase pilote » test, présentée comme une avancée démocratique car issue des conclusions du « débat public » de 2013

En réalité cette « phase pilote » est un lapin sorti du chapeau, cette notion étant quasi-absente des innombrables contributions au dit « débat public », comme l’ont démontré les travaux de la fédération Mirabel-LNE

Une « phase pilote » test (à la durée ridiculement courte pour conclure quoi que ce soit) inventée de toutes pièces, tout comme la notion de « réversibilité », avec pour objectif d’amadouer les esprits, faire passer l’inacceptable. Enfouir ces poisons fait peur ? Glissez y une promesse que ça serait réversible au cas où, et une autre que l’on commencera par une phase test…   

Des députés restés au temps de la lampe à huile

« Responsabilité », ce mot a été trop de fois martelé hier dans cette séance expéditive pour ne pas poser question

Responsabilité en votant cette loi qui conduit un peu plus vers le trou de Bure, par éthique vis-à-vis des générations futures en solutionnant le problème des déchets nucléaires

Responsabilité car « il faut bien assumer les contreparties des avantages du nucléaire ». Plusieurs fois déclamé, ce cri du cœur explique la frénésie à enfouir les déchets du nucléaire. Curieuse attitude de la part de représentants de la nation qui, face à un problème majeur (un million d’années de conséquences) ne cherchent pas à en tarir la source (fermer le robinet de la production de ces déchets) mais s’accrochent au mythe de leur jeunesse, le nucléaire, coûte que coûte

A rester figés à des raisonnements du temps de la lampe à huile, comment les parlementaires députés et sénateurs pourraient-ils considérer autrement les déchets nucléaires que comme un enfant maudit, à cacher au plus profond de la terre ? Une vraie solution, responsable, éthique, nécessite au contraire de passer par une sortie de tout aveuglement et dogmatisme qui plombe tant les « affaires communes »

Leçon de démocratie à la française

Avant le « débat » à l’Assemblée nationale, hier matin via les réseaux sociaux le Cedra se demandait si les députés allaient se laisser abuser par les apprentis-sorciers fossoyeurs Longuet-Bataille-LeDéhaut-Sido-Bouillon-etc. Réponse : face à un hémicycle désert, les Françaises et Français ont vu à quoi s’en tenir sur la qualité des dits « représentants de la nation »

Et pourtant le peuple gronde, ça a été dit hier dans l’hémicycle et sous forme d’alerte

Jusqu’à la ministre en charge du dossier, Ségolène Royal, qui avait choisi de ne pas être présente et de se faire remplacer hier à l’Assemblée. C’est dire

On remarquera également le peu de confiance des enfouisseurs. Le projet de loi émanant du parlement et non pas du gouvernement, ceci évite la réalisation (obligatoire dans le cas contraire) d’une « étude d’impact », révélatrice des tares du projet

Autre point révélateur : la durée du processus « Bure », un quart de siècle ! Non pas pour donner du temps à la démocratie, comme se sont complus à le dire hier une poignée de députés, mais bien parce que l’enfouissement des déchets nucléaires et la géologie de Bure se montrent bien plus coriaces que les promesses et les affirmations. Jusqu’au calendrier, que l’Andra a été obligée de repousser. Et cet ouvrier tué par un effondrement le 26 janvier dernier dans les galeries du cigéo alors que Andra et consorts assuraient que le sous-sol était parfaitement étudié et connu. Et ceci ne questionne aucunement nos députés apprentis-fossoyeurs. Le peuple gronde…

et contre la folle poubelle de BURE ça carbure dur..

Le bois Lejuc, obsession de l’Andra, spolié, ensuite occupé, puis recolonisé > ici

La RESISTANCE se dresse > c’est ce week-end des 16-17 juillet > ici

à diffuser sans modération

bus au départ Pays de la Loire > ici / au départ de Paris

Cedra cherche co-voiturage au départ de Vitry-le-François et de Saint-Dizier

 

 

 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu