Avertir le modérateur

24/10/2016

S’ADAPTER…ou …S’EN ALLER…

 

S’ADAPTER…ou …S’EN ALLER…

Partout en Europe, la pression musulmane s'accentue ces dernières années. Loin de nous protéger des dangers de cette invasion/colonisation, les gouvernements de gôche ou de droite bien au contraire favorisent la venue de millions de clandestins, à l'exemple de Mme MERKEL qui ouvrent ses frontières aux inassimilables du monde entier.

En annexe, un nouvel article pour parution sur votre site ou publication dans votre périodique, illustré par un dessin satyrique de notre ami Korbo.

En vous remerciant, Pieter Kerstens.

La volonté progressiste de métissage à tout prix et l’obligation de « société multiculturelle » imposée par les mondialistes depuis 40 ans, n’a plus rien à voir avec l’immigration des années 60’ et constitue un danger pour l’équilibre et l’identité de notre société confrontée à l’Islam conquérant.

A tel point que le Système essaye de nous convaincre du bien-fondé de ses chimères avec les slogans farfelus du « Vivr’ensemble » et du « Padamalgam ». Mais partout en Europe, la réalité des faits contredit l’utopie de leur idéologie sectaire.

Les débats, discussions, polémiques et autres diatribes stériles qui entourent le port ou l’interdiction du voile ne font qu’alimenter le doute dans l’esprit lobotomisé d’une majeure partie de la population.

Que ce soit à Séville ou à Stockholm, à Brest ou à Budapest, l’interdiction absolue du port de signes ostensibles d’appartenance religieuse en milieu scolaire (privé ou public) est contesté par les islamophiles de toutes origines.

Mais la Cour Européenne des Droits de l’homme a estimé, le 30 juin 2009, que cette interdiction généralisée était bel et bien compatible avec la liberté de conscience et de religion, inscrite à l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Les chefs d’état et de gouvernement des 27 pays de l’Union Européenne devraient donc appliquer stricto sensu cette décision de l’instance supérieure. Il n’en est rien et l’on constate depuis des années que les fanatiques du hijab, du tchador et même de la burqà trouvent un malin plaisir à augmenter la pression dans l’enseignement et dans l’Administration.

Alors, soyons clairs : l’Europe est une terre de cathédrales et de beffrois !

Non de mosquées et de minarets.

Ce n’est pas parce qu’un cheval naît dans une étable qu’il deviendra une « vache » ; de même pour un agneau qui naîtrait dans un poulailler ne pourra être appelé un « poussin ». Il est urgent d’abolir le droit du sol et de rétablir le Jus Sanguinis !

Il faut remettre les choses à leur juste place et dans l’hypothèse vraisemblable où des centaines de milliers d’immigrés (qu’ils soient de la 1ère ou de la 6ème génération importe peu) refusent toute assimilation, intégration, adaptation et respect de NOS coutumes, de NOS traditions, de NOTRE mode de vie, de NOS règlements et de NOS lois, ils ont le choix de partir AILLEURS, là où cela leur conviendrait mieux.

En effet, ce n’est pas parce qu’ils ont été « régularisés » puis « naturalisés » que ces allogènes peuvent prétendre maintenant nous imposer LEURS coutumes, LEURS usages, LEURS traditions et LEUR civilisation. Aujourd’hui ils assassinent nos enfants et nos femmes, au nom du « Djihad », en les écrasant avec un camion ou égorgent un prêtre sur l’autel de son église !

Depuis des décennies, les conservateurs, les libéraux, les démocrates, les socialauds marxistes, les écolos, les trotskystes, les libres penseurs, les laïcistes et les francs-maçons ont vidé les églises pour remplir les mosquées. Ces collaborateurs de l’invasion musulmane nous ont imposé le ramadan, la nourriture hallal dans les cantines scolaires, le bruit des babouches, l’odeur du lait rance et de la viande de mouton avariée.

Ce sont eux les complices de la 5ème colonne qui occupent les Zones de Sécurité Prioritaire et les quartiers de « non droit ». Ces félons devront être jugés et punis !

Quant aux sarrasins qui occupent temporairement nos quartiers : PERSONNE NE LES RETIENT !!!

Si l’on accepte la véracité des faits, 16.000 Congolais ont été expulsés d’Angola en 2 mois, selon une annonce du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’ONU à Kinshasa (paru in « Jeune Afrique » n° 2544). De leur côté, les autorités de la République Démocratique du Congo ont, en 3 mois, rapatrié 50.000 Angolais qui se trouvaient en situation illégale depuis des années.

Et auparavant, ce sont le Laos, le Koweït, la Birmanie, l’Arabie Saoudite et l’Afrique du Sud qui avaient expulsé, en quelques jours, des dizaines de milliers d’illégaux vivants clandestinement dans ces pays.

Alors, pourquoi ce qui est possible ailleurs, ne le serait-il pas en Europe ?

Pieter KERSTENS

 

 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu