Avertir le modérateur

19/06/2017

La sale affaire politique est dans le sac, bien ficelé...

 

Ethique en toc pour le ministre Ferrand et les autres glands du renouveau. 

« L’affaire Ferrand » est une caricature du conflit d’intérêts. Voilà un Monsieur qui a profité de son poste de directeur général des mutuelles de Bretagne pour faire une opération immobilière juteuse.

Selon les informations diffusées par les divers médias, y compris les « biens pensants », il aurait dû proposer l’achat de l’immeuble à la mutuelle qu’il dirigeait au lieu de signer un compromis de vente à son profit.

Le fait qu’il ait transmis les droits de ce compromis à sa compagne démontre la volonté de dissimuler le conflit d’intérêts qui aurait, peut être, conduit à un blocage des administrateurs de la mutuelle.

J’écris « peut être » car dans le monde mutualiste de nombreuses « affaires » ont été validées au profit de personnes engagées à « gauche ».

Pourtant, avec un salaire annuel de 78 000€ par an, les mutualistes sont en droit d’attendre beaucoup de dévouement des cadres auxquels ils confient leurs intérêts. 

Dans sa déclaration d'intérêts et d'activités de 2013  http://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=ferrand-r...  : Il déclare une participation financière dans une SCI sans rémunération. (La SCI n'est pas identifiée). Est ce la fameuse SCI ?

En ce qui concerne les

activités de sa "partenaire" rien n'est écrit quant à une éventuelle responsabilité dans une SCI. Alors, cette SCI, appartient elle à la conjointe ou au ministre ?

Se serait il  prémuni d'une éventuelle séparation ? 

Tous ces éléments mettent en évidence que les Citoyens et les Contribuables ne peuvent qu’être inquiets d’avoir un ministre qui a l’habitude de privilégier son intérêt personnel plutôt que celui pour lequel il est grassement rétribué.

Il n’a aucune raison de ne pas profiter des nouvelles opportunités que le statut de ministre offre : Le premier ministre affirme que de telles pratiques ne sont pas illégales et pas condamnables !

Je m’interroge sur le rôle de la « commission d’éthique ». Sa mission est elle de rendre présentable des gens qui ne le sont pas ? 

Ainsi va le gouvernement du prince de la transparence et de l’éthique en toc.

Serge GRASS

REC :

Et oui, décidément les français sont des veaux, pour preuves ces législatives.

Nous allons avoir un gouvernement sans aucune opposition. Quand je dis opposition, ce n'est bien sur ni la gauche ni la Droite, mais les extrêmes qui sont les seules forces se permettant de dénoncer.

Rendez-vous dans 5 ans en espérant pas le pire d 'ici là...


 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu