UA-112799694-1

Avertir le modérateur

15/12/2017

Hausse d'impôts, made macron...

Hausses d’impôts… il s’en annonce en pagaille :

- Taxe d’habitation supprimée ? Pas vraiment. 20% des Français vont continuer à la payer … et vont payer pour les autres. Et c’est sans parler de l’augmentation de la taxe foncière !

- L’assurance-vie se retrouve taxée à 30% au lieu de 23% au-dessus d’un certain seuil…

Vous avez épargné pour votre famille – et c’est l’État qui va se régaler… Un vrai scandale !

- L’ISF supprimé ? Fausse nouvelle : il est transformé en Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Propriétaires, sortez votre chéquier si nous ne nous mobilisons pas !

Et attendez, ce n’est pas tout.

Le ministère de l’Économie et des Finances a proposé une augmentation de la CSG de 1,7 point au 1er janvier.

Mais en réalité, 1,7 point représente 25% d’augmentation !

Devant le tollé général, on a cru voir le Premier ministre, Edouard Philippe, reculer.

Et puis non : il a annoncé que la CSG serait compensée … pour les seuls fonctionnaires.

Encore une fois, ce sont les fonctionnaires qui sont protégés par le gouvernement car il sait que les retraités sont moins organisés qu’eux pour descendre dans la rue !

Et plus honteux encore : la plupart de nos anciens en maison de retraite verront leur CSG augmenter sans pouvoir bénéficier de la suppression de leur taxe d’habitation !

Oui, vous avez bien lu.

Ces irresponsables pourraient nous faire rire si ce n’était si grave : non seulement les séniors et leurs enfants se saignent pour payer la maison de retraite, mais en plus ils ne bénéficieront pas des baisses d’impôts promises par Emmanuel Macron !

Cette situation nous scandalise chez Contribuables Associés.

Le pillage, ça suffit…


… Et le pillage de nos parents nous révulse d’autant plus !

C’est pourquoi 
nous avons lancé une grande pétition nationale contre la réforme de la CSG. Nous demandons à Emmanuel Macron d’abandonner l’augmentation de 1,7 point de CSG.

Voici comment on va procéder. Nos experts parent à toute éventualité.

Plan A : l’empêcher de faire voter cette mesure dans la loi de finances 2018. Si vous renvoyez votre pétition aujourd’hui-même, nous avons une chance de le stopper au plus vite.

Plan B : néanmoins, s’il réussit à faire voter cette mesure, le combat n’est pas terminé. Nous devons exiger une loi de finance rectificative – et faire abandonner cette augmentation.

Pour cela, nous devons être
 le plus nombreux possible à signer cette pétition. Après tout, qui ne dit mot consent.

Ne pas signer la pétition équivaut à vous laisser tondre.
 Je compte sur vous pour la signer dès aujourd’hui.

Mais vous pouvez faire plus encore : partagez au maximum cette pétition.

J’ai besoin de vous maintenant.

Si vous voulez qu’Emmanuel Macron recule, signez la pétition.

Il veut passer en force mais vous devez le savoir : il peut plier si nous sommes suffisamment nombreux.

Après tout, il a bien plié face aux fonctionnaires ! A nous de nous battre pour le faire reculer.

Vous pouvez nous y aider. C’est très simple :

Grâce à votre aide, nous pouvons mettre fin à cette injustice.

Le choix auquel vous avez à faire face est simple :

     - Vous pouvez accepter le pillage de vos économies. Dans ce cas, il vous suffit de ne rien faire. Oubliez cette lettre, ne signez pas votre pétition.

     Vous pouvez vous mobiliser. Pour cela, signez la pétition et relayez-la le plus largement possible. 

Je vous remercie par avance pour votre mobilisation,

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fbv.ht%2Frzahq...

 

 

 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu