UA-112799694-1

Avertir le modérateur

19/06/2009

Merdicaments...

transmise par Fabienne

LES MEDICAMENTEURS !

Synopsis

Le médicament : enfin un domaine où personne ne détrônera la France. Premiers consommateurs de médicaments sur la planète, les Français sont-ils vraiment plus malades que le reste de l'humanité ? Ou bien y a-t-il d'autres explications à cette boulimie ? En mêlant interviews de fond et séquences d'animation en pâte à modeler, ce documentaire embarque les téléspectateurs dans le parcours du médicament au sein du système de santé français. Matérialisée par le décor d'une ville médicament, Pharmacity, cette promenade guidée ne néglige aucune étape. Des essais cliniques à la mise sur le marché, de l'évaluation thérapeutique à la fixation du prix, du matraquage marketing aux effets secondaires subis - en bout de chaîne - par les patients, les pouvoirs publics et l'industrie pharmaceutique y sont questionnés sans détours sur leurs responsabilités. (Programme sous-titré par télétexte pour les sourds et les malentendants)

Article de France 5

Alors que la France détient le record du monde de consommation de médicaments, ce documentaire original enquête sur les pratiques de l'industrie pharmaceutique.

Un exemple concret vaut parfois mieux qu'une longue démonstration. C'est sur ce principe que cette enquête démarre son sévère réquisitoire contre les rouages de l'industrie pharmaceutique. Une attaque en règle aux conclusions édifiantes. Exemple pris avec le tristement célèbre Vioxx®, vanté pour son efficacité contre l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Les ventes explosent jusqu'en 2005, date à laquelle il est brutalement retiré du marché. En cause ? Des effets secondaires graves et parfois mortels : près de 30 000 personnes sous traitement succomberont à un accident cardio-vasculaire… Si ce scandale a marqué les esprits, il n'a pas pour autant mis fin aux pratiques douteuses des géants pharmaceutiques. Essais cliniques tronqués, publications médicales biaisées, experts rétribués, marketing forcené, médecins harcelés… Tout est bon pour vendre un médicament.

Pharmacity : la ville rêvée

Pour illustrer sa démonstration, le documentaire a l'excellente idée de mettre en scène de drôles de bonshommes en forme de gélules. Tous habitent la ville-médicaments de Pharmacity. Les auteurs embarquent le spectateur dans une visite des lieux fort instructive. Chaque étape est l'occasion de détailler la chaîne de fabrication du médicament, depuis les premiers essais cliniques jusqu'à sa commercialisation.

En interviewant sans ménagement les différents acteurs du secteur de la santé, les enquêteurs réussissent à mettre au jour les défaillances des divers organismes de contrôle. Loin d'assurer leur rôle de garde-fous, ils participent à alimenter les appétits des labos. Illustration avec l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cette autorité délivre entre autres les autorisations de mise sur le marché (AMM). Sa « première priorité est la régulation du marché et de la santé des firmes pharmaceutiques, et non la santé des hommes », affirme le rédacteur en chef de Prescrire, seule revue médicale à pouvoir se targuer d'être indépendante. Et pour cause : le budget de la commission d'AMM est alimenté à 80 % par les laboratoires. Et ses experts n'ont pas meilleure réputation. Ils collectionneraient des contrats avec les entreprises dont ils sont censés évaluer les produits. Difficile dans ces conditions de rendre des décisions en toute indépendance…

Autre exemple : la Haute Autorité de santé (HAS), l'organisme qui évalue l'intérêt médical des médicaments. Si 75 % d'entre eux décrochent leur AMM, qu'en est-il de leur efficacité ? De la bouche du président de la HAS, on apprend que « ceux qui représentent une réelle avancée thérapeutique se comptent sur les doigts d'une main ». Ce qui n'empêchera pas les géants pharmaceutiques de commercialiser, à grand renfort de publicité, un produit aux effets peu innovants. Ainsi, le Plavix® est devenu l'anticoagulant le plus prescrit au monde, alors qu'il présente « la même efficacité que l'aspirine »… Pour un prix vingt-sept fois supérieur ! Un véritable jackpot commercial pour Sanofi-Aventis, qui prouve bien qu'une nouvelle molécule n'est pas toujours à la hauteur de ses promesses ni de son prix. Au fil de cette promenade de santé, les démonstrations de collusion entre labos et instances de contrôle s'accumulent. Avec, en bout de chaîne, le patient qui en paie le prix fort. Une pilule parfois dure à avaler.
sans lien

http://terresacree.org

18/06/2009

Sarko-dépenses...

L'avion de Sarkozy est arrivé, et vous allez payer !

Le futur avion de Sarkozy est arrive aujourd'hui à Merignac, en Gironde. Acheté à Air Caraïbes, il va être transformé en luxueux joujou présidentiel.


Et on ne va pas lésiner sur les moyens:
- poste de communication ultra-sécurisé avec lignes cryptées.
- Un bureau privé ans lequel il sera possible de recevoir une dizaine de personnes.
- Espace luxueux de repos, chambre avec lit-double et salle de bains, dressing, etc...
- Salle de réunion avec grande table de conférence au centre de l’avion pour faire comme dans les films.
- 58 fauteuils en cuir pour les collaborateurs ou invités
- un petit cabinet médical pour les interventions d’urgence

Coût total pour le contribuable français:
180 millions d'euros dont 90 millions pour l'achat de l'appareil  et 90 millions pour son aménagement.

N'oublions pas que Sarkozy aura aussi son jet falcon 7x, Bolloré lui ayant cédé sa place sur la liste d'attente de Dassault.... et donc encore de gros frais à rajouter pour arriver à un coût total de 280 millions d'euros !

Mais aussi :

Elysee.fr : un site web qui coûte cher !

La présidence de la République a déboursé l'an dernier 251 583 euros pour son site officiel elysee.fr ,soit 95 700 euros de plus qu'en 2007.
http://www.impots-utiles.com/

17/06/2009

Vous avez dit requins...

Justice d'incapables...
18.400€ pour avoir embrassé un tableau !

La jeune Cambodgienne qui laissée une trace de rouge à lèvre en embrassant une toile du peintre américain Cy Twombly en juillet 2007 à Avignon, dans le sud-ouest de la France, a été condamnée à verser 18.400 euros pour la restauration de la toile.

La décision est conforme à celle prononcée en première instance par le tribunal correctionnel d'Avignon, en août 2008.

Cy Twombly s'était dit "horrifié" par le baiser laissé sur la toile par la jeune femme qui avait invoqué un "acte d'amour et artistique". Le tableau, d'un blanc immaculé, était alors exposé à la Collection Lambert d'Avignon, dans le sud-ouest de la France.

La jeune femme devra en outre verser 500 euros au peintre, et la même somme à Yvon Lambert, propriétaire de la toile, et de la collection, qui l'abritait, au titre des dépenses liées à leur défense.

M. Lambert avait réclamé deux millions d'euros, somme correspondant à la valeur annoncée du tableau, au titre de son préjudice moral, alors que certains travaux de  restauration étaient "inopportuns", et leur facturation "prohibitive".
REC  :
L’Art doit parfois s’écrire sans "a " majuscule lorsque l’on a affaire à des requins...


Gentils les requins, mais une centaine de morts par an...

Une Française tuée par un requin !


Une touriste française a été attaquée et tuée par un requin en Mer rouge, au sud de la ville égyptienne de Marsa Alam,
Le nom n'a pas été révélé, elle se trouvait hier matin à bord d'un bateau de plongée, "quand, apercevant un poisson de grande taille, elle a sauté en mer pour s'en approcher".

Le requin s'est alors rué sur elle, la tuant sans que l'équipage et les autres passagers du bateau ne parviennent à lui porter secours.

Il n'est pas rare de croiser toutes sortes des requins dans cette région célèbre pour ses sites de plongée, tout au sud de l'Egypte, mais récemment des squales dangereux ont fait leur apparition à seulement cinq mètres du littoral.

REC :
Touche pas aux requins, un peu comme pour nos banques...

16/06/2009

Sport national, l'abattage de chiens...


SPORT NATIONAL EN Asie :

LE MASSACRE DES CHIENS !

 

chien 2.jpg
chien 1.jpg
chien 3.jpg
chien 4.jpg

 


MAIS IL NE FAUDRAIT PAS CROIRE QUE CELA SE PASSE AILLEURS...

CAR EN ESPAGNE, ONT NE FAIT GUÈRE MIEUX...

ET L’ABATTOIR EN FRANCE EST-IL DIGNE DU GENRE HUMAIN ?

ET LE SACRIFICE RITUEL CHEZ LES MUSULMANS ?

BON D’ACCORD, NOUS ONT BRÛLAIT BIEN LES SORCIÈRES...

 

Visitez ce site, des images inhumaines...


http://www.fourrure-torture.com/fourrure-chine.html

 

chie 5.png

15/06/2009

Hache 1 et n'un....

H1N1 : «Il va falloir vacciner
tout le monde»

INTERVIEW - Le Pr Van der Werf, directeur d'une unité de recherches à l'Institut Pasteur, estime, dans un entretien au «Figaro», que toute la population devra être vaccinée contre le virus dès que le vaccin, en cours de préparation, sera disponible.

L'Organisation mondiale de la santé pense que la grippe porcine sera la première pandémie du XXIe siècle, mais estime la dangerosité du virus «modérée».


R.E.C.
UN NON SENS !

Mobilisation générale contre la vaccination !

Un vaccin aussi vite produit donc peu testé alors que ces dernières années, d'autres vaccins se sont révélés mortels !
C'est un scandale si l'État impose une telle mesure alors que les accords d'achat qui ont coûté une fortune à la France ont été signés par des membres actionnaires des laboratoires pharmaceutiques...
Sous prétexte de fausse pandémie, de rumeurs qui veulent nous faire croire qu'il y a plus de risques que la grippe traditionnelle, il faudrait s'injecter une substance chimique inconnue !
La grippe espagnole s'est guérie d'elle même, certes après quelques millions de morts.
Mais c'est peut-être cela le prix à payer pour une mondialisation qui ne cherche qu'à produire et à faire du fric sans se soucier ni de la vie humaine, ni animale.
Et en plus de cela, ils se contredisent en affirmant que la dangerosité du virus est faible.
Ont se fout vraiment de notre gueule !



Le plan secret de vaccination contre la grippe porcine de Sarkozy !


par F. William Engdahl / Mondialisation.ca

Selon un article sur des fuites dans un journal français, le gouvernement français est en train de mettre au point des plans secrets, pour imposer à l'ensemble de la population française une campagne de vaccination obligatoire, prétendument contre l’éventuelle maladie de grippe porcine. Ce plan, sans précédent, va même à l’encontre des recommandations des avis de la santé publique. Les géants pharmaceutiques bénéficient de cette mesure, tandis que la grippe porcine pousse la tendance à la militarisation de la santé publique et au recours inutile à la panique dans la population pour faire avancer l'ordre du jour.  

Selon un article de l'édition du 30 mai du quotidien français Le Journal du Dimanche, le régime Sarkozy a autorisé une dépense d'environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, destinés prétendument à lutter ou à protéger contre le virus H1N1 de la grippe porcine. Le seul problème, c’est que, à ce jour, ni l'OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis n’ont réussi à isoler, photographier au microscope électronique, ni à classer chimiquement le virus Influenza A H1N1. Rien de scientifique n’indique non plus que des virologistes français l'aient fait. Rendre obligatoire des médicaments contre une maladie supposée, qui n'est même pas caractérisée, est pour le moins douteux.

Encore plus étrange, il y a l'aveu de la Food & Drug Administration du régime étasunien, l’organisme chargé de la santé et la sécurité de ses citoyens, selon lequel, le « test » autorisé à sortie prématurée pour contrôler le H1N1 n'est même pas éprouvé. Plus précisément, dans tous les décès présentés à ce jour comme preuve scientifique de mort attribuable au virus H1N1 de la grippe porcine, il n'existe aucune preuve médico-légale qu’ils soient dus effectivement à ce genre de virus. Les épidémiologistes européens pensent que les décès rapportés à ce jour sont « le fruit du hasard » ou de ce qu’on dénomme infections opportunistes.

Ce que nous savons avec certitude, c'est que les gens qui sont morts ont souvent eu avant des complications respiratoires de nature non divulguée. Des gens meurent chaque jour de maladies respiratoires. Aux États-Unis seuls, quelques 36.000 décès liés à la grippe sont enregistrés chaque année, sans panique ni frayeur excessive. La plupart sont des personnes âgées ou des patients atteints de maladies pulmonaires. À ce jour, dans toute la France, 24 personnes ont été identifiées par les autorités de santé comme ayant les « symptômes » du H1N1. Il est intéressant de noter ce que citent l'OMS et le CDC comme symptômes du H1N1 : température, toux, maux de tête, écoulement nasal. Hmmmmm. Connaissez-vous quelqu'un avec les symptômes de la grippe porcine ? On notera aussi que, dans le dépouillement de plus de 15.000 cas de grippe porcine du H1N1 « confirmés » dans le monde, la grande majorité a guéri miraculeusement en trois à sept jours, tout comme dans le cas d'un mauvais rhume.


Objectif : Militariser de la santé publique !

Il devient de plus en plus évident qu’une arrière-pensée est derrière les vagues successives de panique de masse créées ces dernières années par la CDC, l'OMS et des organismes gouvernementaux. Nous avons été affolés de manger du bœuf quand le bétail, au Royaume-Uni et ailleurs, a développé une maladie mortelle appelée ESB ou « maladie de la vache folle. » Plus tard émergea la preuve du fait que l'ESB était la conséquence de la vaccination des vaches pour tuer des insectes inoffensifs qu’elles ont sous la peau. Plus récemment, après des rapports de cas de ce qu'on appelle la « fièvre catarrhale» chez la vache, le mouton et la chèvre en Belgique et en Hollande en 2006, les autorités vétérinaires d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche ont imposé une vaccination obligatoire ou un traitement avec des médicaments pour soi-disant protéger les animaux des morsures d'insectes prétendument porteurs de maladie habituellement inoffensives.

La vaccination des animaux des cheptels a été rendue obligatoire contre une maladie qui est en général si anodine qu’elle passe inaperçue, et qui dans de rares cas extrêmes pourrait être liée à la mort. Tous les animaux de plus de trois mois devaient être vaccinés. Les vaccins, selon un rapport de la publication suisse Aegis-Impuls de 2008, ont provoqué la mort en masse, une baisse de la natalité, une diminution de la production laitière, des crises cardiaques et d'autres graves effets. Les vaccins ont été utilisés en dépit du fait que personne apparemment n’avait certifié leur sûreté avant. Ils contenaient typiquement de l'hydroxyde d'aluminium et du Thiomersol ou mercure, en tant qu’adjuvants et/ou conservateurs, tous deux hautement toxiques et tous deux également utilisés dans la plupart des vaccins humains.

En dépit de la masse de protestations et de rapports auprès des autorités vétérinaires en Allemagne, en Suisse et en Autriche, il n’a pas été tenu compte des alertes et la vaccination de masse obligatoire a continué. Il n'est guère étonnant que les agriculteurs prennent leurs tracteurs pour protester dans la rue.

Le rapport d'un plan secret du gouvernement français, visant à vacciner tous les citoyens français de plus de trois mois, plus de 100 millions de doses, est plus que préoccupant. Selon Le Journal du Dimanche, anticipant un probable retour du virus en automne, le gouvernement français va dépenser près d'un milliard d'euros pour acheter des vaccins. Les autorités annonceront en automne si elles décident de rendre le vaccin obligatoire. « Nous serons prêts à attaquer dans un délai très court, » explique la ministre de la Santé. Selon les sources, l'État veut commander 100 millions de doses vaccinales contre la grippe auprès de trois laboratoires, GlaxoSmithKline, Novartis et Sanofi. Les deux derniers sont des compagnies françaises.

Le rapport français vient juste après l’adoption par le Sénat de l'État du Massachusetts d’un projet de loi de vaccination obligatoire contre la prétendue grippe porcine du H1N1. Dans l'hôpital d'État de l'État de New York, le planning des autorités est de débattre de rendre obligatoire la vaccination annuelle contre la grippe pour tout employé de la santé publique, bien qu’il n’existe aucun vaccin approuvé contre le H1N1. De plus en plus, il commence à apparaître que la peur des pandémies d’oiseaux ou de porcs est un prétexte pour justifier les vaccins obligatoires avec des substances dont les effets secondaires néfastes sont manifestement plus grave que la grippe dont ils devraient nous prémunir.

Novavax, une compagnie pharmaceutique étasunienne de Rockville dans le Maryland, vient juste d’annoncer assez opportunément qu’elle développe un vaccin contre le H1N1, basé sur des « particules apparentées aux virus, » contenant trois protéines du virus de la grippe sans les gènes nécessaires à la réplication. Le vaccin est produit grâce à des techniques de modification génétique des organismes ou des OGM. L'annonce a été faite dans les jours où la compagnie a annoncé une perte d'exercice financier de 36 millions de dollars.

Le médicament Tamiflu, qui est officiellement recommandé par l'OMS comme traitement pour « atténuer » les symptômes d’une éventuelle grippe porcine ou Influenza A H1N1, telle qu'elle a été rebaptisée, est lui-même hautement toxique. Santé Canada a informé les Canadiens de rapports internationaux sur des hallucinations et des comportements anormaux, dont l’automutilation, chez des patients prenant le médicament antiviral Tamiflu. Dans certains cas, la mort a été le résultat, et de graves complications pulmonaires sont largement associées au Tamiflu, le médicament dont le principal bienfaiteur financier est considéré comme son plus grand actionnaire, l'ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld.

En 1976, aux États-Unis, le Président Gerald Ford, soucieux de remporter une élection serrée, face à une éventuelle pandémie, ordonna une vaccination de masse de la population, pour montrer aux électeurs qu'il était un Président « pratique. » La pandémie de 1976 n’arriva jamais, mais un grand nombre de gens souffrirent des graves effets neurologiques secondaires du vaccin, dont la production avait été précipitée, parmi lesquels furent signalés 25 décès du syndrome de Guillain-Barré.

La vaccination obligatoire avec des médicaments dont les effets secondaires sont inconnus, parce qu'ils n'ont pas été rigoureusement testés de façon indépendante, commença à frapper le genre humain aux États-Unis ou en Allemagne durant les années 30, lors d’expériences humaines de masse, effectuées avec des prisonniers handicapés mentaux et d’autres personnes défavorisées.

Article original en anglais, Sarkozy’s Secret Plan for Mandatory Swine Flu Vaccination, publié le 3 juin 2009.

Traduction : Pétrus Lombard.

R.E.C. :

Même à l’heure actuelle, nous subissons les contre-coups de la vaccination de l’hépatite B qui s’avère mortelle dans certains cas.
Ainsi, dans les années 1970, la vaccination massive contre la tuberculose en France à crée une dizaine d’années plus tard, une multitude d’allergies au sein de la population !

Allons nous rester une fois de plus les bras croisés sans rien dire !
Ils serait temps que nous vaccinions nos politiques contre la connerie !


14/06/2009

Animaux-sciences.

Quand la science s’amuse de la vie animale...

Et l'homme créa l'animal...

ani science.jpg

Point d'orgue de ces folles recherches, cette petite souris sur laquelle on a implanté de l'ADN issu d'une espèce disparue, un tigre de Tasmanie (le gène activé fait apparaître les cartilages du marsupial en bleu). Et de rêver désormais à une possible résurrection des dinosaures...                                                     Conception: Elodie Drouard, Crédit : AFP

REC :
Il serait temps que cette science clone l’homme politique :
Pour le rendre plus transparent donc moins menteur.
Pour le rendre imperméable... à la connerie !

13/06/2009

Lettre à Sarko...

HISTOIRE DRÔLE... HISTOIRE VRAIE !

Est-ce qu’au Nord, les corom.... pue ?
En tous cas, partout, la justice corom... pue !

Affaire semblable, nous sommes des milliers à subir au quotidien la nullité de nos jugent !

Lisez attentivement ce qui suit :


Lettre ouverte au président de la République
Paris et Internet, le 27 mai 2009

Patrice Hénin
75012 Paris
http://patricehenin.blogspot.com


Monsieur le président de la République,

Vous avez affirmé, aux côtés de M. le président Barak Obama, "... la France a une politique droite, honnête et conforme au droit international !".

C'est faux, la France n'est plus un état de droit.
J'ai découvert, au bout de 3 ans de procédures policière et judiciaire, que vous êtes, non pas le président d'une "démocratie irréprochable", mais d'une véritable république "bananière".

J'aie ouïe dire que vous vouliez moraliser le capitalisme.
Alors, vous devriez vous intéresser à ce qui m'arrive.
Tous ceux qui connaissent déjà mon affaire sont révoltés par cette machination judiciaire destinée à m'éliminer, moi et ma mère. Pour du fric. Et au profit de mon frère et de ma soeur, qui vivent en Floride.

Je suis convoqué le jeudi 28 mai 2009 par le juge d'application des peines qui va m'expliquer comment exécuter les obligations auxquelles j'ai été condamné. Je suis condamné à 6 mois de prison ferme si je n'exécute pas ces 3 obligations.

Monsieur le président, je n'irais pas à cette convocation. Vous pouvez envoyer vos gendarmes, je n'aurais pas d'armes, comme dans la chanson. Je ne suis pas un déserteur, je respecte la loi et ses obligations.
Mais nul ne peut remplir des obligations absolument impossibles à exécuter.

J'ai été condamné le 2 juin 2008 par la cour d'appel à trois obligations :

- trouver un logement et être assigné à résidence fixe.
Je suis locataire de mon appartement depuis 28 ans, Monsieur le président.
Je n'ai pas l'intention de déménager.
Je ne vois pas pourquoi je devrais trouver un logement et y fixer résidence. Votre justice est folle.

- trouver un travail.
J'ai travaillé toute ma vie, Monsieur le président.
Aujourd'hui, je suis un handicapé déclaré inapte au travail depuis 2001, à cause d'un grave emphysème et d'une BPCO.
Je suis mis en retraite d'office le 1er août 09 et j'ai déposé mon dossier de pension de retraite le 26 mai 09.

Je ne vois pas pourquoi je devrais trouver un travail sous peine d'aller en prison. Votre justice est folle.

- me soumettre à des soins médicaux obligatoires, avec hospitalisation si nécessaire.
Pour faire soigner une "dangerosité" inventée par une experte-psychiatre, sans procès ni avocat.
Je ne suis pas dangereux, Monsieur le président. Cela m'est physiquement impossible.
Je ne peux plus faire le moindre effort sans être essoufflé, avec 53% de poumons utiles.

Tout ceci se rapporte à un courriel que mon frère m'avait envoyé en juin 2004, dans lequel il écrivait : "je te ferai interner le moment venu".

Une lettre de cachet.

Mon frère s'est présenté en avril 2006 dans un commissariat de mon quartier après m'avoir frappé comme un fou avec un vélo trouvé dans la cour de ma mère.
Il a déclaré que j'étais dangereux pour ma mère, que je l'avais menacée de mort, parce que je voulais hériter plus vite de tout (!), que j'étais un vagabond type SDF, parasite de la société qui n'avait jamais travaillé de sa vie (à 57 ans !) et que donc il fallait me faire interner pour le bien de tous.

C'est une captation d'héritage fondée sur une série de diffamations ahurissantes.
Le fait qu'il parle d'héritage dans une déposition pour coups et blessures aurait dû mettre la puce à l'oreille des policiers de ce commissariat.

Au lieu de cela, les policiers ont créé les faux témoignages nécessaires. Le fait que je sois la victime avec plaies et hématomes constatés par un médecin a été ignoré. Ils ont écrit que j'étais l'agresseur. Puis les juges ont entérinés, sans que je puisse me défendre ou être présent.

Les avocats ne se sont jamais présenté, m'ont fuit. Une avocate m'a quand même reçu pour me prendre 600€ en espèces avant de disparaître. J'attends depuis 3 ans que ma députée veuille bien alerter la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité. J'ai écrit à la police des polices. Au bâtonnier des avocats.

Le fait que mon frère a déjà été condamné aux Etats-Unis pour violences physiques envers sa femme pendant leur divorce a été ignoré.
Les 4 dépositions du rapport de police qui décrivent la scène de l'altercation sont différentes !
Une experte-psychiatre déclare un handicapé respiratoire "dangereux, en particulier envers son frère..."

Il me semble que l'on a surtout tenu compte du fait qu'il était millionnaire, franco-américain, promoteur immobilier en Floride ayant travaillé dans le groupe Bouygues comme Directeur Général.

J'ai raconté l'affaire dans mon blog politique, je vous ai envoyé un courriel à la présidence en juillet 2007. Pour toute réponse, mon blog a été suspendu, ma ligne TV Internet et téléphone coupée plus de trois mois sans explications.
Même un forum où j'avais lancé un débat sur les machines à voter a été interdit.

Je vous signale que mon frère a touché son chômage de 1993 à 1996 alors qu'il était promoteur immobilier en Floride.
Je l'ai hébergé quelques jours en 1995. Il avait pris l'avion pour répondre à une convocation de l'ANPE.

Expliquez aux français comment vous allez moraliser cela.

Puisque ce frère qui vit en Floride se faisait adresser son courrier chez moi, j'ai reçu son relevé de carrière. Ses 4 années de chômage comptent dans le calcul de ses annuités.

Expliquez aux français comment vous allez moraliser cela.

Il ne m'est plus possible d'aller à la police, qui n'est pas policée, de faire intervenir des élus, qui sont tous soit corrompus ou se disent impuissants.

Parce que mon frère est intouchable. S'il est arrêté, il se vengerait en parlant des transports de fonds nationaux et internationaux qu'il a effectué pour corrompre des hauts fonctionnaires, pendant qu'il travaillait chez Bouygues Immobilier. Et de bien d'autres choses qu'il me racontait à l'époque, pour m'épater !

Alors, au soulagement général, il a été décidé que je devais disparaître avec camisole chimique pour ne plus parler, écrire et publier.

J'ai donc cherché l'aide ailleurs que dans le pays des Droits de l'Homme. Le 07 juin 2008, j'ai été reçu par le premier secrétaire d'ambassade de Chine pour lui expliquer que les droits de l'homme étaient bafoués en France et de publier mon affaire. Il m'a demandé les copies des pièces du dossier qui prouve que le président de la République française couvre des atteintes aux droits de l'homme dans son pays.
Je lui ai donné les codes d'accès du blog, pour qu'il puisse accéder aux nouveaux articles malgré la suspension.

Depuis ma visite "en Chine", Monsieur le président, vous avez renoncé à exiger du gouvernement chinois qu'il reçoive le Dalaï-Lama. Vous avez renoncé à le rencontrer. Aujourd'hui, vous faites dire à votre ministre des affaires étrangères que le Secrétariat des Droits de l'Homme "est un erreur".

Monsieur le président de la République, je vous soupçonne de haute trahison.

Monsieur le président de la République, donnez une prime aux acteurs de mon drame, policiers, magistrats, avocats, notaires, élus...
Vous remettrez une Légion d'Honneur à mon frère, parce que je continue à recevoir des témoignages de ses escroqueries aux Etats-Unis, il se lève tôt le matin pour cela.
Quand je travaillais en Floride, on me disait que mon frère faisait du trafic d'armes.

Si vous trouvez que mon histoire est normale, alors vous êtes aussi fou que votre justice est folle.
Et vous perdez toute légitimité, en laissant la police et la justice aider des escrocs à "prospérer".
J'attends vos gendarmes, Monsieur le président.
Si vous êtes incapable de me rendre justice, sur ordre de mon frère, alors vous n'êtes plus légitime.

Monsieur le président, démissionnez, ou abdiquez, comme vous voulez, mais partez !
http://www.lepost.fr/sondage/2009/03/25/1470133_sarkozy-doit-il-demissionner.html

Je demande aux lecteurs de ce courriel de ne pas le considérer comme un "spam", mais comme une bouteille à l'Internet. Demandez l'explication à Sarkozy, ou au juge d'instruction Catherine BARES 01 44 32 70 97, 12-14 rue Charles Fourier 75013 Paris. Elle me convoque le 28 mai 2009 à 10h30.
Ecrivez à la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour qu'elle passe en urgence ma requête numéro 32405/08 du 13 janvier 09.
Et vous, les médias, publiez.
A qui donc puis-je m'adresser, si ce n'est à l'opinion publique ?

Monsieur le président, la République, c'est pas à vous, c'est à nous.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le président, l'expression de mes sentiments respectueux.

Patrice Hénin

http://patricehenin.blogspot.com

http://patricehenin.over-blog.com/

http://patricehenin.blogspirit.com/

http://www.xooit.com/app/forum-inexistant.php?lang=fr&forum=patricehenin.xooit.com&uri=%2Findex.php

http://patrice-henin.magix.net/


12/06/2009

Cancers et ondes courtes.

Annie Lobé Journaliste scientifique "Tests mesures LFC: Vérité & Pathologies"

ampoule.jpg

Centre International de Recherche sur le Cancer :

"Le point sur la situation de l'étude INTERPHONE"

Ce communiqué évoque la prochaine publication partielle (sans préciser le nom de revue scientifique) des résultats de l’étude sur les seules tumeurs cérébrales de types gliomes et méningiomes liées à l’utilisation du téléphone mobile. Il fait l’impasse notamment sur le neurinome de l’acoustique et la tumeur de la glande parotide, néanmoins le Dr Christopher Wild Directeur du CIRC, déclare que des manuscrits supplémentaires seront publiés ultérieurement.

L’analyse de ce communiqué confirme les profondes scissions au sein des scientifiques des pays participants qui se traduisent par des "réticences" concernant la publication des résultats définitifs globaux de l’étude INTERPHONE qui sont déjà connus dans leurs grandes lignes : 
Globalement les résultats confirment l’augmentation significative et avérée des tumeurs, en conséquence "l’utilisation du Téléphone Mobile est cancérogène". [click]

lampe.jpg

--------------------------------------



Polémique autour du financement de la campagne européenne de Barnier et Dati
http://www.impots-utiles.com/
Le socialiste Jean-Christophe Cambadélis a mis le doigt sur les fortes suspicions qui existent concernant le “financement de deux réunions à caractère électoral, en présence du président de la République, au cours desquelles les moyens de l’Etat ont été mobilisés”.

11/06/2009

Ames sensibles, abstension...

ÀMES SENSIBLES S’ABSTENIR !
( À VISIONNER JUSQU’AU BOUT)

http://www.dailymotion.com/relevance/search/vivisection/video/x26f9r_animaux-la-verite_animals

Il existe en effet des alternatives à l’expérimentation animale :

Voici un lien renvoyant vers une pétition plutôt originale dans sa forme, bien que nous interpellant sur un grave sujet :

Il s’agit de rejoindre une marche virtuelle sur le site de la fondation BRIGITTE BARDOT intitulée « Faites de l’expérimentation animale de l’histoire ancienne !»

http://www.makeanimaltestinghistory.org/the-march.php?lang=fr&ref

Source : http://www.30millionsdamis.fr/la-fondation/nos-actions/proteger-les-animaux/les-horreurs-de-lexperimentation-animale/les-horreurs-de-lexperimentation-animale.html

PHIL, Le site SOS-planete, base vivante : http://terresacree.org

10/06/2009

Non aux vaccins !

H1N1 : «Il va falloir vacciner
tout le monde»

INTERVIEW - Le Pr Van der Werf, directeur d'une unité de recherches à l'Institut Pasteur, estime, dans un entretien au « Figaro », que toute la population devra être vaccinée contre le virus dès que le vaccin, en cours de préparation, sera disponible.

L'Organisation mondiale de la santé estime que la grippe porcine sera la première pandémie du XXIe siècle, mais estime la dangerosité du virus «modérée».
UN NON SENS !
La grippe H1N1 sera la première grande pandémie du siècle, estime désormais l'OMS. L'organisation est désormais proche de passer au niveau six de son échelle d'alerte, le maximum.


R.E.C.

Mobilisation générale contre la vaccination !
Un vaccin aussi vite produit donc peu testé alors que ces dernières années, d'autres vaccins se sont révélés mortels !
C'est un scandale si l'État impose une telle mesure alors que les accords d'achat qui ont coûté une fortune à la France ont été signés par des membres actionnaires des laboratoires pharmaceutiques...
Sous prétexte de fausse pandémie, de rumeurs qui veulent nous faire croire qu'il y a plus de risques que la grippe traditionnelle, il faudrait s'injecter une substance chimique inconnue !
La grippe espagnole s'est guérie d'elle même, certes après quelques millions de morts.
Mais c'est peut-être cela le prix à payer pour une mondialisation qui ne cherche qu'à produire et à faire du fric sans se soucier de la vie animale.
Et en plus de cela, ils se contredisent en affirmant que la dangerosité du virus est faible.
Ont se fout vraiment de notre gueule !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu