Avertir le modérateur

08/04/2017

Jack Lang, jackpot du monde arabe...

Chouette, trois ans de plus pour Jack Lang à l’Institut du monde arabe !

 

A 9.000 euros par mois, ça ne se refuse pas.

http://www.bvoltaire.fr/chouette-3-ans-de-plus-jack-lang-...

 

 

 

 

07/04/2017

Marathon et insuffisance rénale...

Marathon : 8 coureurs sur 10 souffrent d'insuffisance rénale après la course

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/2...

 

 

 

06/04/2017

Perçeuse-visseuse sans fil, le piège des batteries...

Perceuse-visseuse, le piège des batteries sans fil !

Pour le bricoleur du Dimanche qui va se servir de sa visseuse qu'occasionnellement, les déboires commencent au bout de quelques années.

Même avec les produits de haut de gamme du genre Hitachi, 400 € la perçeuse – visseuse comme chez le bas de gamme Brico-dépôt à 50 €.

J'en ai fais plusieurs fois les frais et ce n'est pas la soit disante loi de nos députés qui va lutter contre l'obsolescence programmée volontairement !

IMG_0574.JPG

Dans le meilleur des cas, certaines garanties vont jusqu'à 3 ans, mais pas davantage et c'est justement après que cela vous lâche...

Ce qui est inadmissible c'est que les fabricants de haut de gamme vous répondent que c'est du matériel fait pour les professionnels et qu'il faut l'utiliser tous les jours...

Sinon, il faut mettre en charge au quotidien disons une fois / mois.

Ce qui semble facile, les premiers temps, mais au bout de 2 ans, vous avez oublié l'outillage dans la cave...

La preuve que c'est voulu par les constructeurs c'est qu'ils précisent qu'une fois chargée, il ne faut pas laisser la batterie en charge sur son support indéfiniement.

Pourtant, notre brosse à dent, elle y est constamment !

Je ne dis pas que le petit électro-méhager tiens mieux la route, mais lorsque nous avons des appareils qui se reposent systématiquement sur un support de charge sans que nous ayons à intervenir, tout se passe bien durant 10 ans ou plus... Donc pas bon business pour le fabricant !

Sinon, au bout de 4 ans maxi, c'est mort, il vous faut racheter une batterie neuve et vous savez combien cela coûte...

Même sur les sites chinois, les moins onéreuses valent 35 € donc pour une visseuse à 50 €, c'est pas jouable.

Les nouvelles batteries plus petites et plus plates au nickel-cadnium, c'est pas mieux, elles se boussillent même plus vite et elle ne sont pas en vente ailleurs que chez le distributeur de la marque.

Chez hitachi, faut compter 120 € alors que vous avez l'ensemble neuf, certes moins performant, à 200 €...

Au bout du compte, les fabricants savent que nous rachetons donc toujours du matos neuf et c'est tout bénéf pour eux !

Si encore ils nous vendaient de l'outillage qui soit sur batteries, mais qui en plus puisse se brancher sur le courant, ce serait facile comme les rasoirs électriques, de continuer à s'en servir avec le fil.

D'autant qu'une fois que vous vous êtes fait baiser, vous ne racheter pus aussi cher sauf si mal informé, vous pensez que la durée de vie sera plus longue.

Mais tout cela, ce n'est pas nos lois voté par des gens qui ne savent pas planter un clou, qui vont nous protèger...

 

 

 

 

05/04/2017

Entretien J. Lassalle.

Bretagne, islam, mal-être des Français… Entretien avec Jean Lassalle :

http://www.breizh-info.com/2017/03/30/66063/jean-lassalle-bretagne-islam-identite

REC :

De bonnes idées comme en ont certains candidats, mais ce n'est pas cela le vrai changement qu'il faut opérer pour le pays !
Jack Lang, 9000 € pour le ministère du monde arabe...
Le directeur de science Po gagne 30000 € / mois pour former des escrocs...
Le haut fonctionnariat gangrène l'État et c'est nous qui payons.
Le sénat, repère de planqué devrait être dissout.
Nous ne pouvons plus être dirigé par une technocratie d'aristocrates qui ne pensent qu'à se remplir les poches.
Et pour 2017, une seule solution, changer ce modèle républicain mafieux : 
Regardez la vidéo faites avec de faibles moyens : https://www.youtube.com/wat...  
Etc.

 

 

04/04/2017

Les turcs français du centre...

Carte postale du centre (turc) de la France :

 

Il faut, pour le comprendre, parler aux enseignants. Ceux du collège dont les élèves sont turcs à 75 %. Ceux des écoles primaires dont les petits élèves ne parlent français qu’à l’école, jamais à la maison, et jamais dans le quartier ou dans le commerce de papa qui vend des kebabs.

Des enfants qui ne possèdent pas le vocabulaire de base. Qui repartent fin mai au pays pour ne rentrer qu’à la mi-octobre, et tant pis pour le calendrier scolaire. Des adolescents (garçons et filles) nés ici, qu’on envoie là-bas pour y prendre époux ou épouse, et qui reviennent ici avec un conjoint qui, lui non plus, ne parlera pas le français.

http://www.bvoltaire.fr/carte-postale-centre-turc-de-fran...






 

03/04/2017

2017, un escroc à la présidence...

2017 : Un escroc à la présidence...

Banques, justice, politiciens, quand la crasse remonte à la surface et prétend laver blanc...

image0011.jpeg

Il faut que le monde sache qu'ils sont tous issus du même moule.

Il faut que les français comprennent.

Qu'il devient urgent de changer ce modèle républicain.

Pas un pour relever l'autre, à croire qu'ils ont tous étudié chez Prisunic en RFA...

Il n'y a pas d'alternative si l'on veut changer ce monde pourri par ces aristocrates tous justes bons à se remplir les poches.

Il faut virer tout le monde et donner uniquement le droit de vote à nos mairies.

Vous voyez la différence, environ 40 000 maires qui votent en fonction de la pensée de leurs citoyens. Alors que jusqu'à présent, entre 49-3 et les votes en catimini à 2 h du matin avec 12 députés...

Suivez le blog du collectif REC.

Mais pour l'instant, nos mairies sont soit à la botte des ministres et sénateurs quand ils n'en ont pas eu même les doubles mandatairs. Mais si l'on vire tous ceux qui sont au dessus des maires et que l'on propose un renouvellement annuel en fonction du sérieux dans l'approche citoyenne,

alors là ce sera bien différent car ils seront sur un siège éjectable.

Ma méthode est un peu longue à expliquer, en gros, dans chaque entreprise, les salariés votent sur leur lieu de travail sous enveloppes et les syndicats se réunissent avec d'autres bénévoles pour comptabiliser les résultats. Les non salariés, qui souhaitent voter le font grâce à leurs cartes électronique de la sécurité sociale. Cela permet de ne pas pouvoir déposer des votes fictifs car ils seront tous issus du N* de code personnel de chacun. Au final, plutôt que d'avoir comme actuellement des lois qui sont

parfois votées par une poignée de ripoux, il y aura un vote issu des 40 000 mairies dont les voix représente des millions d'individus ayant voté. C'est cela l'avenir de notre république démocratique, sinon, il y aura toujours des enjeux personnels à des fin de pouvoir.

Alors que là, plus de pouvoir, plus de promotion, juste les décisions citoyennes.

En virant tous les députés, tous les sénateurs et en réduisant de moitié les salaires des hauts fonctionnaires payés à rien faire, nous aurions des économies bienvenues pour l'enseignement et l'hôpital.

Tant que nous ne mettrons pas un frein à la course au pouvoir, rien ne changera.

Regardez ce qui se passe actuellement, la presse TV est aux mains des grands partons de Gauche ou de Droite. Ils ont tout verrouillé et les journaleux surpayés ont bien trop à perdre pour faire correctement leur boulot.

Tous ces lèches-culs sont soumis afin que rien ne filtre.

La méthode que je propose, personne n'en parle et aucun candidat à la présidentielle ne veut en parler car se serait cracher dans sa soupe, celle qui lui rapporte tant de bénéfices. Le cumul des mandats va peut-être rentrer en vigueur, mais celui des retraites, vous ne trouvez pas cela inadmissible.

Certains travailleurs ne touchent que 500 € / mois de retraite en ayant travaillé dur 80 h / semaine et plus nous montons dans la hiérachie, moins ils bossent et plus ils touchent...

Hollande va avoir 35000 € et comme Sarko, son nom vite inscrit dans les livres d'histoires... Qu'est-ce que l'on en a à branler, depuis De Gaulle, il n'y en a aucun qui ne mérite d'être retenu par les élèves.

Nous ferions bien mieux d'y noter les noms des meilleurs chanteurs, artistes peintres, etc dont malheureusement notre jeunesse n'en connait même pas le patrimoine culturel.

Revenons à cette monarchie qui comme par le passé des rois de France, dirige et vote toutes les lois à notre encontre.

Vous vous rendez compte que les médias essayent de nous imposer un escroc à élire pour 2017 à la présidentielle !

Ces journaleux sans davantage de scrucuples qui manipulent les sondage et osent faire des débats avec des ripoux qui ne sont même pas condamné alors que si vous citoyen lambda en aviez commis le dixième, vous seriez en prison !

Et combien de cons, de moutons pour être assez abrutis au point d'applaudir !

Si les gens sont aussi cons et souhaitent banaliser le vols public, les mensonges au quotidien, cela ne rapportera rien aux générations futures. Nos mairies sont en train de tirer l'avenir et les connaissances vers le bas. Les niveaux scolaires et universitaires sont en baisse depuis plus de 30 ans.

Les gens deviennent donc de + en + médiocre et ceux qui dirigent en profitent, c'est tellement facile de diriger des veaux.

J'ai essayé de me présenter comme indépendant à la course présidentielle, mais vite stoppé car sur les 50 toutes petites mairies contacté, personne n'a voulu cautionner ma vidéo.

C'est vrai que ceux qui ont les bonnes places ne veule pas du changement et la populace en a peur, alors quoi, 2017 rebelotte ?

Nous n'avons absolument pas besoin de ces candidats qui n'apportent que du rafistolage. Le seul but, c'est de tous les virer et de ne diriger que par le vote des mairies qui sera beaucoup plus proche et représentatif du peuple.

Mais ni Mélanchon, ni Poutou ne veulent se virer eux-même...

Tous ces énarques qui ne servent à rien sinon nous pomper du fric pour leurs propres besoins. En fermant science Po, c'es fils à papa n'ont qu'à faire des hautes écoles leurs permettant de devenir chefs d'entreprises.

Cela crérera du travail plutôt que d'avoir à notre charge ces boulets qui ne savent rien faire si ce n'est se plaindre de ne pas encore être assez payé !

Pour 2017, une seule solution, changer ce modèle républicain mafieux :

Regardez la vidéo faites avec de faibles moyens : https://www.youtube.com/watch?v=VoP-F5JEEaQ

 

 

 

 

 

02/04/2017

Aliments inutiles...

 

Aliments sans importance :

 

http://www.medisite.fr/conseils-nutritionnels-7-aliments-...

 

 

 

01/04/2017

Dentifrice hallal Leclerc...

Les magasins Leclerc et le entifrice hallal !

REC :

Tiens, encore un de leurs copains qui n'a rien compris, c'est de la vaseline qu'il faut en ces sombres périodes électo-rectales, , pas du dentifrice...

http://www.dreuz.info/2017/03/22/edouard-leclerc-presente... (Dreuz)

 

 

 

31/03/2017

Revenu universel, le pour et le contre :

Comment financer le revenu universel ?

Cet automne dans nos pages, Clément Cadoret taxait d’irréalisme les propositions de revenu universel. Économiste et président de l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence, Marc de Basquiat lui répond en détaillant la logique et les paramètres du LIBER, variante du revenu de base pour laquelle il plaide. 

L’idée de distribuer chaque mois à tous les membres d’une communauté un montant identique, qu’on l’appelle revenu universel, revenu d’existence, allocation universelle, revenu minimum garanti, revenu de base ou plus généralement basic income à l’international, est source de débats qui ont pris une ampleur sans précédent en France depuis l’année 2016.

 

http://www.laviedesidees.fr/Comment-financer-le-revenu-un...


 

 ++++++++++

 

Le revenu universel, de base, inconditionnel… :

une fausse bonne idée ?

 

L’idée d’un revenu universel ou revenu de base, inconditionnel*… s’est invitée dans la campagne des présidentielles. Il s’agirait d’une allocation sociale de base versée à tous les citoyens (riches et pauvres) sur une base individuelle, sans condition de ressources ni obligation de travail, versée tout au long de la vie. Plusieurs organisations ont d’ores et déjà émis des réserves par rapport aux propositions formulées par les candidats de différents bords. Avec de nombreux adhérents, le CAC s’associe à cette réflexion essentielle pour l’avenir de la Solidarité.

La question du revenu universel est un vieux débat. Les prémisses remontent au moins à Thomas More au début du 16ème siècle. Pendant la Révolution française, Thomas Paine et Thomas Spencer défendirent l’idée d’une Allocation universelle devant la Convention. Dans les années 1970, Milton Friedman, l’un des fondateurs de l’Ecole ultralibérale de Chicago, s’est intéressé au revenu universel, remanié et adapté à un contexte ultralibéral. Dans la même période André Gorz estimait que le revenu universel aurait un avenir s’il était «  d’un montant suffisant ». Depuis, des sociologues, politistes, économistes, philosophes,… ont produit une abondante littérature sur le revenu universel, dans ses différentes approches et dénominations.

 

http://www.associations-citoyennes.net/?page_id=8780


 

 

30/03/2017

Nucléaire, silence on tue...

Newsletter SPECIALE de Michel DOGNA :

ALERTE !

NOUVELLE CATASTROPHE NUCLEAIRE 
EN NORVEGE – UN FUKUSHIMA BIS ?
Silence des grands médias…

Le 12 mars, nous avons appris (par la bande) que la Norvège contamine toute l'Europe avec de l'iode 131 radioactive depuis plusieurs semaines (on évoque même fin octobre ?).

Un accident nucléaire sur le réacteur de recherche atomique de Halden en est à l'origine. Le risque de contamination des populations du nord et jusqu'à la France n'est pas négligeable notamment pour les enfants et adolescents.

Les autorités norvégiennes comme françaises pratiquent la rétention d'informations (comme d’habitude). Le cœur de réacteur atomique expérimental serait, comme à Fukushima, hors de contrôle... De l'hydrogène radioactif s'accumulerait dans son enceinte. L'exploitant et l'équivalent de notre ASN procèdent à des rejets radioactifs dans l'atmosphère pour éviter l'explosion et la catastrophe atomique européenne. 

La Norvège exploite 4 réacteurs de recherche à Kjeller : NORA (activé en 1961, arrêté en 1967), JEEP I (activé en 1951, arrêté en 1967), JEEP II (activé en 1966) et à Halden : HBWR - Halden Boiling Water Reactor (activé en 1959) à la frontière suédoise, une ville d'environ 30.000 habitants et de 640 km2.

C'est depuis janvier 2017 qu'à été détectée une présence anormale d'iode 131 dans l’air ambiant en Europe. Ce radionucléide artificiel, émetteur de rayonnements bêta et gamma, de période dite courte de 8,02 jours (c’est à dire d'une durée de contamination effective d'au moins... une année) se fixe sur la thyroïde. Les nourrissons et très jeunes enfants, ainsi que les adolescents, y sont particulièrement sensibles concernant leur croissance.

C'est un des produits de fission les plus redoutés lorsqu'il est relâché dans l'environnement. Très mobiles car volatiles, les isotopes radioactifs de l’iode se dispersent puis se déposent un peu partout, puis sont captés par les feuilles des végétaux, puis absorbés par les racines, puis ingérer par les animaux ou les humains qui consomment alors des aliments contaminés.

La teneur en iode 131 doit être surveillée dans la chaîne alimentaire durant plusieurs semaines, le temps que ce radioélément cesse d'irradier. Des contrôles de radioactivité du lait et des végétaux sont primordiaux en particulier les légumes à grandes feuilles comme les épinards et les laitues. L'eau doit être également surveillée, d'autant que très radioactif, l'iode 131 va voir sa radioactivité divisée par 1.000 tous les 80 jours seulement. Autrement dit la quantité d’iode 131 est divisée par 2 tous les 8 jours, par 2.500 tous les trimestres et il faut attendre une année pleine pour qu'il n’en reste plus trace dans les aliments.

LAXISME ET LANGUE DE BOIS

Si l'alerte avait été lancée suffisamment tôt par les autorités, des irradiations inutiles auraient pu être évitées dans la population par la prise de mesures de protection. Mais dès le début les autorités européennes sont restées dans une incapacité à identifier l'origine de cette contamination radioactive et, comme lors des catastrophes nucléaires de Tchernobyl et Fukushima, ont privilégié le mensonge par omission et la poursuite de l'activité économique et financière.

Ce n'est que le 13 février 2017 que l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) français a confirmé que "De l’iode 131, radionucléide d’origine artificielle, a été détecté, courant janvier 2017... en Europe", dont la France. Déjà cette contamination radioactive avait été mesurée sous forme d'aérosol (gaz) en Norvège, Finlande et Pologne (5,92 µBq/m3 - microBecquerel par mètre cube) du 9 au 16 janvier, puis du 17 au 23 janvier en Tchéquie, en Allemagne du 16 au 30 janvier, puis du 18 au 26 janvier en France (0,31 µBq/m par exemple dans le Puy-de-Dôme) et du 17 au 24 janvier en Espagne.

Comme bon nombre d'installations nucléaires européennes sont autorisées à rejeter dans l'atmosphère de l'iode radioactive au quotidien, les conditions météorologiques des semaines de début d'année, à l’origine d’une forte pollution par les particules fines et propices à la stagnation des poussières dans les couches inférieures de l’atmosphère, furent alors mises en accusation. Tout serait dans la normalité mortifère, seule la météo serait coupable. Il n'y aurait pas d’augmentation des rejets radioactifs mais une diminution des possibilités de dilution !

Nota : Je suis très étonné que la CRIIRAD minimise cette alerte en évoquant simplement un problème mineur de filtres, et ne précisant aucun des détails techniques graves que je rapporte.
Navré, nous n’avons pas les mêmes sources…

ORIGINE TECHNIQUES DE L’ACCIDENT

Finalement c'est un physicien nucléaire proche du NRPA (Autorité norvégienne de protection contre les rayonnements) qui le 3 mars a indiqué qu'ont eu lieu des rejets d'iode radioactif au coeur du réacteur de HALDEN, lorsque l'IFE [Institut de technologie de l'énergie] intervenait sur du combustible endommagé dans la salle du réacteur.

L'opération a généré la libération de substances radioactives au travers du système de ventilation et s'est poursuivi le jour suivant. Alors que le NRPA (équivalent de l'ASN française) effectuait une inspection inopinée, les rejets radioactifs se poursuivant, la décision a été prise de fermer le système de ventilation pour limiter les rejets dans l'environnement. Mais cette disposition a, à son tour, engendré des problèmes encore plus graves. L'air pressurisé a bloqué les vannes du système de refroidissement du réacteur en position d'ouverture, ce qui a empêché la circulation de l'eau de refroidissement. Les jours suivants la sécurité du réacteur était dans un état plus que préoccupant.

UNE  SITUATION IDENTIQUE A CELLE DE FUKUSHIMA - LA FRANCE IMPLIQUEE

Le CEA fait partie des organismes associés à la gestion du réacteur Norvégien de Halden. Fonctionnant à l’uranium moyennement enrichi, le "combustible" (produit de fission atomique) de Halden est du MOX enrichi à 6% (comme celui du réacteur nucléaire n° 3 en perdition de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi). Il est modéré à l’eau lourde, il suffit donc de 9 assemblages fissiles pour obtenir sa divergence. Toutes les autres positions dans le cœur sont libres pour accueillir des assemblages "expérimentaux".

Contrepartie de cette structure "légère" : le pilotage du cœur est très délicat (tout comme les 28 réacteurs nucléaires français chargé en Mox). Il arrive que le coefficient de vide devienne positif. C’est probablement ce qui est arrivé : fusion d’au moins un assemblage du fait d’une caléfaction intempestive. Des fluctuations de température dans le réacteur ont mis en évidence une augmentation du flux de neutrons dans le noyau et le danger de formation d'hydrogène. La même situation de formation d'hydrogène dans le noyau du réacteur qu'à Fukushima-Daïchi qui a engendré l'explosion et la catastrophe atomique. Comme au Japon, il ne restait plus pour les techniciens qu'une solution désespérée : ouvrir à nouveau les vannes même si cela signifiait libérer la radioactivité sur le reste du pays et plus loin. Tout comme à Fukushima les spécialistes de l'IFE n'ont pas compris la gravité de la situation.

Selon les responsables de cette unité atomique de recherche ce serait une banale panne technique pendant la manutention du combustible qui a engendré l'accident nucléaire et la libération d'iode131 mais aussi d'iode132 radioactifs. Une alarme a alors retenti et le personnel de la salle des machines a été évacué immédiatement après le début de l'incident. Puis ils y sont revenus pour tenter d'identifier la cause et l'ampleur du volume de radioactivité. Mais le mal était fait.

La NRPA fulmine. Et impuissante, tout comme l'ASN l'est en France, de déclarer par la voix de son chef de la sécurité, Per Strand : "Nous allons étudier comment cela a pu se produire et pourquoi nous n'avons été avertis que le lendemain".

Les autorités sanitaires des pays concernés - dont la France - vont-elles encore garder un mutisme complice quitte à porter atteinte à la santé et à la vie de la population ?

NOTA : Un rejet d’iode radioactif de 300 + 324 GBq soit 624 GBq tel que celui déclaré par Izotop Intezet pour l’année 2011 est 28.300 fois supérieur aux rejets d’iode radioactif effectués en 2009 par la centrale atomique EDF du Tricastin (France) déjà attentatoire à la santé (et 130 fois supérieur à ceux effectués par l’usine Areva de retraitement de la Hague).

MESURES PREVENTIVES ET SECURITAIRES

On nous a rabâché qu’en cas d’alerte nucléaire, il fallait saturer notre thyroïde en iode afin qu’elle ne puisse plus absorber de l’iode radioactif. Alors pourquoi a-t-on soudain réglementé la vente de la teinture d’iode en pharmacie à une peau de chagrin après un siècle et demi de vente libre – Quels dangers ? Quels accidents ? Nos grands-mères en mettaient même une goutte dans le biberon des bébés pour développer leur intelligence. N’y aurait–il pas là encore une mesure de malveillance alors que nous avons 52 centrales nucléaires qui nous menacent à tout moment ?

Certains lecteurs m’ont néanmoins rappelé cette  recommandation officielle qui est de 3 gouttes de teinture d’iode à prendre 2 à 3 fois par semaine en fonction du poids. Mais je crains que pour certains, leur thyroïde ait déjà eu le temps de faire le plein en iode radioactif 131. Comment le savoir ? La réponse arrivera  pour ceux-là peut-être dans 6 mois, 1 an, ou 5 ans…

Attendez-vous à une nouvelle vague de nodules thyroïdiens, de cancers de la thyroïde et de leucémies comme cela a été le cas après l’accident de Tchernobyl !

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu